Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

3 mythes du référencement sur Google

Matt Cutts a commencé une série de billets dans son blog visant à faire tomber certains mythes du référencement…

Voici donc les 3 premiers :

  • Google ne tient pas compte du fait que le serveur qui héberge votre site en héberge des centaines d’autres. Ou dit autrement : vous avez autant de chances si vous êtes sur un hébergement mutualisé ou dédié. On avait parlé également de l’influence de l’adresse IP dans le netlinking, on pourrait donc penser qu’elle n’a pas d’influence (en tout cas c’est ce que nos études Ranking Metrics ont montré jusqu’à présent). Les détails sur son blog.
  • Google ne tient pas compte des liens situés dans les mails Gmail. Une évidence ! J’en profite pour en dire une autre : les liens situés dans les annonces AdWords ou AdSense ne comptent pas non plus dans le référencement naturel. Les détails sur son blog.
  • Google ne tient pas compte de la vitesse de chargement des pages. Que ce soit 0,5 ou 5 secondes, si Googlebot parvient à lire la page, aucune différence. Les détails sur son blog.
Attention ! C’était en 2006, on sait désormais que la vitesse d’un site compte pour Google

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

9 commentaires

HawkEye

Merci Matt Cutts pour cette excellente démonstration de Link Baiting (à deux balles).
En gros, il ne dit rien, mais tout le monde en parle ;)

Répondre
HawkEye

C’est encore un peu tôt pour faire la recherche, mais d’ici quelques semaines, une petite recherche de backlinks sur Yahoo devrait en faire pâlir plus d’un :D

Répondre
Olivier

Tout le monde j’en sais rien, et je suis pas sûr que ça marche aussi bien si on ne s’appelle pas Matt Cutts. T’as essayé Hawk ?

Répondre
arkantos

Excélentes révélations. Si tu arrive à en connaitre d’autre (par exemple sur la sandbox ou l’âge d’un site), n’hésite surtout pas :)

Répondre
passion

Merci Olivier pour nous tenir toujours informer des dernières innovations ou modifications des monstres du web!!
Article court mais riche de renseignements….L’essentiel!!

Répondre
wulloj

Autant le point 2 est… léger :D, autant les deux autres n’étaient pas vraiment clairs avant je trouve ;).

Répondre
Mahiou

Je crois que tous le monde est comblé maintenant.
merci

Répondre
Denis B

J’ai remplacé les bannières Google Adsense sur mon site pour d’autres annonçant un produit que je viens de lancer. Quelques jours plus tard, le page rank de ma page d’accueil est passé de 6 à 5 et un mois plus tard, cela a baissé à 4. Alors, ce n’est pas un mythe.

J’ai aussi vu un autre site qui a pillé un autre site. Quand on fait une recherche, c’est le site pilleur qui sort en premier (il a des bannières Adsense) et pas l’autre (meilleur pagerank), ceci en choisissant une phrase dans un des pages piratées.

Le point 2 ajouté par l’auteur de cet article n’a donc aucune base.

Par ailleurs, je remarque que chez google.ca, mon site sortait assez loin avec des mots clés décrivant bien son contenu et qu’avec cf.yahoo.com, il sortait au premier rang. En ce moment, il sort 7e sur google.ca mais si je précise "site canadien" il ne sort plus du tout (j’ai un .com hébergé sur un serveur américain et non un .ca). La localisation géographique semble venir de l’IP seulement (ou du nom de domaine ?) mais sûrement pas de l’adresse du propriétaire du nom de domaine.

Répondre
Olivier Duffez

Denis B, ton histoire à propos du PR ne prouve rien du tout, n’est-ce pas ?

Concernant le point 2, là aussi je t’invite à nous éclairer car il est évident que les liens sponsorisés ne comptent pas en tant que liens pour le référencement naturel (surtout qu’ils sont faits en JavaScript). Ils n’ont d’ailleurs jamais compté.

Répondre