Vous êtes ici : Dossiers référencement > Google Chrome

Membre WebRankInfo ?

S'inscrire Aide

Le not provided va monter car Chrome 25 passe en recherche Google HTTPS

Par , Vendredi 18 janvier 2013

Après Firefox et Safari, c'est au tour de Chrome de basculer en SSL (HTTPS) pour toutes les requêtes Google effectuées à partir du navigateur, y compris pour les utilisateurs non connectés à leur compte Google.

Google Chrome (logo)

Chrome, le navigateur de Google

Attendez-vous donc une fois de plus à voir augmenter la proportion de visites SEO sans mot-clé renseigné dans votre outil de mesure d'audience (not provided dans Google Analytics).

Officiellement, c'est toujours la même histoire de vouloir protéger la vie privée des utilisateurs. Vous savez, celle dont la protection ne compte plus dès qu'il s'agit de gros sous ! En effet, dans exactement la même situation, Google transmet la requête aux annonceurs AdWords si l'internaute clique sur une pub, mais ne transmet pas la requête au site si l'internaute clique sur un résultat naturel.

Chronologie du "not provided" et de Google SSL

Petit rappel de la chronologie des recherches Google en mode sécurisé :

  • Mai 2010 : Google lance la recherche en mode sécurisé. Tous ceux qui l'utilisent privent les outils de web analytics d'informations sur la recherche qu'ils ont effectuée.
  • Octobre 2011 : uniquement sur google.com, tous les utilisateurs connectés à leur compte Google sont automatiquement basculés sur la recherche sécurisée. Grosse hausse du not provided immédiate aux Etats-Unis.
  • Mars 2012 : ce fonctionnement est alors étendu à toutes les versions de Google, y compris google.fr, ce qui fait exploser la part du not provided dans les stats des sites français. On a rapidement dépassé les 10% que Google avait prévu.
  • Juin/juillet 2012 : avec la sortie de sa version 14, Firefox utilise désormais Google en mode sécurisé pour faire toutes les recherches (notamment via la barre de recherche du navigateur).
  • Septembre 2012 : avec la sortie de iOS6, Safari sur mobiles utilise lui aussi Google en mode sécurisé, mais pour une raison assez obscure, la conséquence en termes de web analytics est bien pire puisque aucun referrer n'est transmis. Vous pouvez certainement voir dans vos stats une hausse brutale du nombre de visites en accès direct pour les utilisateurs de mobiles iOS. Le not provided ne progresse pas mais la part de requêtes connues chute autant.
  • Janvier 2013 : la version 25 de Chrome (encore en mode beta à l'heure de la rédaction de cet article) utilise elle aussi la recherche sécurisée, même pour les utilisateurs non connectés à leur compte Google.

En plus de tout ça, Google investit des ressources pour faire en sorte qu'il y ait de plus en plus d'utilisateurs qui soient connectés (à leur compte Google) quand ils utilisent les services de Google (y compris la recherche).

Que peut-on faire contre ça ?

Pas grand chose il faut l'avouer ! Aucun outil ne vous permettra de récupérer l'information supprimée par Google en amont. Même vos fichiers logs ne contiennent pas l'info.

Il existe 2 moyens pour obtenir les mots-clés tapés par les internautes venus sur votre site :

  • les campagnes AdWords (sic)
  • Google Webmaster Tools, qui liste jusqu'à 2000 expressions-clés (sur les 90 derniers jours seulement). Le souci c'est que pour les gros sites c'est très nettement insuffisant, mais surtout, et ceci concerne tous les sites, ce n'est qu'une liste brute, tout juste reliée à la page d'arrivée. Vous ne pouvez pas croiser les données comme vous le faites dans Google Analytics pour identifier les mots-clés rentables (ceux qui transforment sur votre site).

Concernant Google Analytics, pour ma part j'utilise un filtre appliqué sur mes profils d'analyse du SEO, qui complète ce "(not provided)" par l'URL de la page d'arrivée. Ca permet d'en savoir un peu plus sur tout le trafic classé en "not provided". Pour ceux que ça intéresse, je propose un audit de type "kit essentiel de Google Analytics pour l'étude du référencement", comprenant des conseils sur les profils à créer, les filtres, les segments avancés, les variables personnalisées utiles au SEO, les objectifs, les alertes, etc.

Quelle est la stratégie de Google ?

Je ne pense pas que l'idée de Google soit de proposer un Google Chrome payant, ou de vendre l'information des mots-clés (ce serait trop contradictoire avec la raison officielle qui est la protection des données personnelles). D'ailleurs Google Analytics payant ne dispose pas non plus de ces informations.

Par contre, je vois d'autres raisons qui poussent Google à faire cela :

  • réduire l'intérêt du SEO
  • réduire l'efficacité des autres régies publicitaires que AdWords (car elles ne peuvent pas calculer aussi bien le ROI par manque d'informations)
  • inciter à utiliser AdWords (qui dispose des informations)
  • inciter à utiliser Google Webmaster Tools comme seul outil d'analyse des mots-clés générateurs de trafic

Le (not provided) est promis à un très bel avenir !

Sources : blog Chromium et SEL

A propos de l'auteur : Olivier Duffez Olivier Duffez sur Google+ Olivier Duffez sur Twitter Olivier Duffez sur Facebook Olivier Duffez sur Pinterest Olivier Duffez sur LinkedIn

Consultant en référencement, Olivier Duffez a travaillé pour les plus grands sites (Doctissimo, FNAC, RueDuCommerce...). Il édite le site WebRankInfo qu'il a créé en 2002, devenu la + grande communauté francophone sur le référencement (270.000 membres, 1,4 million de posts). Il a également créé la société Ranking Metrics, leader des formations emarketing en France (SEO, AdWords, Analytics, réseaux sociaux).

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Vous aimez WebRankInfo ? Suivez-nous !

Si vous souhaitez publier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation de WebRankInfo.

50 commentaires

  1. Kingofgeek a dit le

    A ce rythme là, Analytics ne servirait plus à rien ou bien seule le menu Contenu sera exploitable.
    Ils savent utiliser la protection des données privées que quand ça les arrange :s

  2. jeromeweb a dit le

    Au dela des expressions de recherches qui ne feront que diminuer, toutes les donnees seront de plus en plus faussees en fait, c est ca?

  3. Olivier Duffez a dit le

    Non, les autres données ne sont pas faussées, je ne comprends pas la remarque

  4. Robert a dit le

    Merci pour l'article. En ce qui me concerne, j'ai du mal à comprendre l'intérêt de Google à "plomber" indirectement son propre service i.e Google Analytics quand ces mêmes données sont accessibles pour les annonceurs -comme vous l'avez précisé-. Quelles sont les solutions qui s'offrent aux personnes désireuses d'analyser leur trafic ?

  5. jeromeweb a dit le

    Desolé je suis fatigué, oublie ma remarque :-)

  6. Christian a dit le

    Quelqu'un peut-il m'expliquer quel est leur intérêt à faire cela ?

  7. Hervé a dit le

    Est-ce annonciateur d'une version payante dans quelques semaines/mois ?

    Je ne vois que ça qui fait que Google cache de plus en plus les mots-clés. Parce que la protection des données privées, il y a longtemps que GG a fait l'impasse dessus.

  8. Clovis a dit le

    Youpi ! Le SEO va devenir de la science occulte ! ><

  9. Pascaline a dit le

    Protection de la vie privée, un faux prétexte comme d'habitude ;-). En gros le message c'est "Passez par Adwords!"

  10. Olivier Duffez a dit le

    @Christian : j'ai mis à jour mon article

  11. Allan jocalaz a dit le

    Franchement c'est un peu rageant !

    Tu te décarcasses à faire des optimisation pour te positionner sur des mots clés à fort potentiel et tu ne pourras même plus analyser avec précision le fruit de ton travail..

    Comment dire au client que l'augmentation de not provided est du à une augmentation du seo et non du branding..

    ça me tue

  12. Nicolas R. a dit le

    Je pense qu'on est tous paumés là... A quand une prise de position claire ?

    Parce que là, à part nous dire qu'on a de moins en moins d'informations, il devient compliqué de comprendre ce qu'il va se passer dans les mois à venir !

  13. Matt a dit le

    Je ne comprends pas trop la stratégie de Google sur ce coup !

  14. Agence Adwords a dit le

    Une bonne nouvelle de mon point de vue... Désagréable cependant pour mes confrères SEO.

  15. Kevin a dit le

    Ça devient grave quand même. Comment vous pouvez maintenant voir les résultats d'une campagne de netlinking ou des optimisations on-page par exemple ?

  16. Jguiss a dit le

    Faudrait une pétition de webmaster pour inciter les gens à changer de navigateur ?

  17. Waaaouh a dit le

    La section "keywords" n'aura bientôt plus aucune raison d'être chez Analytics et les autres (Xiti...).

    À quand un Firefox en https pour les recherches ?

    En effet, Firefox est supporté financièrement par Google ;)

    À eux deux, ils forment d'ailleurs un joli bloc concurrentiel pour Internet Explorer.

    En tout cas, je félicite Google qui ne manque pas d'idées pour optimiser sa rentabilité.

    Encore une bonne nouvelle relayée par WRI ! :) (qui reste actuellement ma seule lecture dans ma veille SEO)

  18. Philippe a dit le

    On se demande effectivement à quoi sert encore Google analytics. Il reste encore "outils pour les webmasters", mais pour combien de temps. Il y a certainement des enjeux que nous ne connaissons pas.

  19. kriss a dit le

    Après avoir tué les moteurs de recherches concurrents, ils sont en train de tuer les comparateurs de prix, et maintenant, ils vont tuer les référenceurs et les régies publicitaires pour avoir à terme le droit de faire ce qui leur plait... et le monopole sur le web...

    C'est quand même très inquiétant... Il n'y a pas des lois contre ca ?

  20. Olivier Duffez a dit le

    @Waaaouh: "À quand un Firefox en https pour les recherches ?"
    => c'est déjà le cas depuis juillet 2012...

  21. Christian a dit le

    En pratique, il nous reste (pour combien de temps ?) la possibilité de relever les positions sur les mots-clés.
    Mais j’ai vu passer des tweets sur des proxies qui seraient brulés en deux temps trois mouvements dès que l’on cherche ses positions ; je ne sais pas s’il s’agissait de proxies publics ou privés. Mais là aussi, GG nous tient s’il veut vraiment nous ennuyer encore plus.

    Je crois qu'au final, tous les moyens sont bons pour GG en tous cas pour faire remonter la pente à AdWords qui est en perte de vitesse !

    Je pense que l’on va tous retourner à nos vieux AwStats... d’ailleurs, je me demande si au niveau serveur-hôte il n’y aurait pas des trucs à récupérer plus intéressant qu'avec GA finalement ;-)

  22. OlivierA a dit le

    Merci pour l'astuce de compléter l'astuce de not provided par l'url de la page d'arrivée... Cela me semble effectivement un début de parade...

  23. Jean-Luc le campagnard urbain a dit le

    Bon à part pleurer et détester GG un peu plus, il n'y a rien à faire...

    La fin d'un rêve avec internet, celui de pouvoir explorer un territoire encore vierge avec ses connaissances personnelles, et de pouvoir gagner un peu sa vie avec ça.

    C'est de plus en plus difficile.

  24. Rémi – LMC a dit le

    La protection des données made in Google : on protège quand ça rend plus difficile le SEO hors-Adwords, et on ne protège plus quand c'est juste bénéfique à l'utilisateur et non monétisable. Un peu sinueux, et je pense que les utilisateurs ne vont pas aimer...
    Plus qu'à se résigner pour nous qui faisons du SEO.

  25. François a dit le

    Si la tendance continue, les données vont devenir vraiment difficiles à exploiter. Il ne manque plus que IE et nous seront aveugles.

  26. Baptiste a dit le

    je pense qu'on arrive bientôt a une version payante pour les les grosses agences.

  27. Olivier Duffez a dit le

    @Baptiste : je n'ai pas compris, ce serait une version payante de quoi ?

  28. Toto23 a dit le

    Intéressant tous les fan boys de Google d'il y a quelques années qui maintenant retournent leur veste car GG justement coupe petit à petit le SEO au profit du SEM, le responsable SEO et Analytics ne pourra donc plus justifier de son travail auprès de son client et patron.
    Google montre enfin son vrai visage à des personnes et agences qui ont adopté toute la suite et maintenant se sentent coincés.
    Je vous conseille à tous d'opter pour des alternatives sur le SEO et SEM et l'analytics, et de participer à redonner au marché plus de stabilité et équité avec les solutions de Bing, Yahoo, Ask, Adobe Sitecatalyst, Webtrends, AT Internet xiti, Piwik .... qui ne sont pas juge et partis.

  29. Olivier Duffez a dit le

    @Toto23 : utiliser d'autres outils que Google Analytics ne change malheureusement rien au problème, vu que Google coupe l'info en amont...

  30. Raucaz a dit le

    Si j'ai bien compris il ne reste plus qu'à bichonner son outil de ranking, à surveiller les pages de destination et à collecter les termes de recherche de son moteur interne de site... C'est ça?
    En attendant il suffirait qu'un moteur concurrent restitue plus de transparence et GG serait forcé de faire machine arrière.
    Il suffirait? C'est cela oui...

  31. Toto23 a dit le

    @Olivier oui je suis au fait de cela.
    le point de @Raucaz est ce que je sous-entendais, un moteur qui rééquilibrera les forces (bing ou facebook???) et donc permettra à GG de faire machine arrière. Cela dit, ils ont fait cela aussi car ils ont les gouvernements de nombreux pays qui jugent que trop d'infos sont concentrées sur des utilisateurs clairement identifiés, d'ailleurs le sujet sur Universal Analytics est aussi intéressant.
    Au final, GG souhaite tuer le SEO car c'est le seule chose qui ne leur rapporte rien (vs analytics, maps, sem, drive ... où il y a plus ou moins de revenus) et qu'ils ne maitrisent pas, les agences se sont rincées pendant des années.

  32. Jean-Pierre a dit le

    Toujours le même problème google fait comme tous ceux qui ont le pouvoir absolu il fait sa loi. Peut-on encore parler de liberté sur le web?

  33. Christian a dit le

    @Toto23 ben oui, mais aux USA, ils sont moins dominateur, ça change quoi dans leur comportement là-bas ?

  34. Ozili a dit le

    30% de "not provided" sur un de mes sites.... ça m'énerve...

  35. redwarp a dit le

    Je ne suis pas SEO. Par contre, je sais Et je suis bien content de ce genre de progrès. Le web est une bonne passoire. Il suffit de lancer une ou deux fois des outils comme wireshark pour s'en rendre compte.
    C'est rageant que cela rende le travail de certains plus difficile et compliqué, mais ça soulage un peu de savoir qu'en tant qu'utilisateurs, tous nos échanges sur le réseau ne sont pas accessible par n'importe qui.

  36. Laurent a dit le

    La confidentialité des données à bon dos !!! En quoi envoyer les mots clés saisis par des internautes anonymes vient perturber la vie privée des internautes.

  37. muchos a dit le

    Je suis d'accord avec @Agence Adwords : dommage pour les webmasters et spécialistes SEO, mais bonne nouvelle pour l'utilisateur.

  38. Bourricheur a dit le

    Sur mes sites, je suis entre 19% et 37% de "not provided".. Ca va devenir compliqué je sens!

  39. Alex a dit le

    Comme tout le monde je pense que le respect de la vie privée n'est qu'une vaste blague, d'autant plus que j'ai du mal à comprendre en quoi notre vie privée est menacée...

    C'est vraiment rageant de constater cette hausse du not provided dans les données pour nous SEO, on a l'impression de travailler de plus en plus dans le noir. J'espère sincèrement qu'on pourra contourner le problème un jour car si on continue sur cette voie je ne sais pas où on va finir.

  40. netcooking a dit le

    @muchos : je pense que Agence AdWords considère ceci comme une bonne nouvelle car - si on se fie à son nom d'utilisateur - il représente une agence spécialisée en campagnes AdWords, et donc ne sera pas confronté à ce problème qui ne touche que le référencement naturel.

  41. David Vietnam a dit le

    Le reporting seo-client doit effectivement s'adapter devant ce phénomène qu'on ne peut plus ignorer. Depuis la conception du service proposé qui doit devenir plus axé sur un traffic générateur de leads ou de ventes qu'une simple ranking sur des mots clés principaux, la communication devra s'adapter (reportings mensuels).
    L'analyse des landing pages est d'autant plus importante mais aussi des taux de rebonds et des taux de conversion afin de continuer à apporter un travail SEO 360° (SEM) qui va au-delà d'un simple tableau de rankings. Le travail sur la longue traine et l'attractivité/structure/cohérence du site deviennent inévitables. Bref, il faut travailler d'après-moi deux fois plus pour justifier sa valeur ajoutée mais si vous aimez votre travail de seo, vous le faites déjà :-)

  42. Dam’s a dit le

    Pfff c'est franchement plus qu'agaçant !
    Comme tu le soulignes c'est une belle hypocrisie, on protège la vie privée dans le naturel mais sur le sponsorisé on garde les infos pour les annonceurs ! Puis sérieux, qu'est ce que ça fait aux utilisateurs que les webmaster sachent quels mots ils ont tapés ?

  43. muchos a dit le

    @netcooking: Merci de l'avoir précisé, car je n'avais pas fais attention ^^

  44. bruno a dit le

    Pourquoi pleurer toujours sur les changements, parler d'illégalité ou autre ?
    Si vous n'êtes pas contents, changez. Vous considérez que vous ne pouvez pas ? Mmmm.... la faute à qui. A force d'avoir mis tous vos oeufs dans le même panier, par facilité, vous avez donné ce monopole à Google.
    Mais tout peut changer. Ca prend juste du temps maintenant pour faire machine arrière, mais tout peut changer, regardez :

    - Windows => Ah, développer un logiciel pour Mac, ça prend du temps, c'est pas rentable, blabla
    - IE => Ah, développer un site compatible avec d'autres navigateurs, bof
    - iPhone => Ah, développer un logiciel pour Android, bof

    L'histoire est une éternelle répétition.

    Mais ceux qui ne travaillent qu'avec Google n'ont que ce qu'ils méritent et doivent assumer, aussi faible soit la part de marché des autres aujourd'hui.

    Ceux qui critiquent Google ont-ils seulement déjà essayé d'utiliser bing à titre personnel ? (ou yahoo)

  45. Olivier Duffez a dit le

    @bruno : quelles sont les solutions pour ne pas dépendre de Google ? car cela ne signifie pas optimiser pour Bing, étant donné la part de marché de Bing en France, part à laquelle on ne peut rien. Cela signifie trouver d'autres sources de trafic que le search, ce qui n'est pas toujours simple, surtout pour ceux qui n'ont pas une marque forte.

  46. Franky01 a dit le

    Bonjour Olivier,

    Merci pour cet article. Quand tu dis que AdWords permet encore de savoir le mot clé de l'internaute, il ne faut pas oublier que nous ne savons pas le mot clé exact tapé par l'internaute. On sait seulement le mot clé défini dans AdWords pour lequel l'annonce est sortie et a eu un clic, à moins d'avoir une campagne avec des mots clés exacts (mots clés entre crochets).

    Par contre, j'ai vu qu'avec le trafic en temps réel sous Google Analytics, on peut savoir le mot clé exact tapé par l'utilisateur qui a cliqué sur une annonce AdWords.

  47. Olivier Duffez a dit le

    @Franky01 : dans le cadre des campagnes AdWords, Google Analytics fournit pourtant bien les termes tapés par l'internaute, en plus des termes achetés...

  48. Annuaire Français a dit le

    C'est en effet une problématique grandissante ... et elle devrait trouver sa limite auprès de prestataires concurrentiels, mais pour que la concurrence fasse sa place, de l'eau coulera sous les ponts ...

    Sur un plan marketing, c'est extrêmement gênant !
    Sur cet exemple, vu qu'en France Google est incontournable, nous devons utiliser les termes efficaces pour nos partenaires ... et quand on voit le nombre de "NOT PROVIDER" , c'est conséquent !
    http://inscrip.annuaire-francais.eu/aide-a-la-vente/mots-cles-trimestre.html

  49. Mathieu a dit le

    J'ai osé, IE10 en navigateur par défaut et Bing en page d'accueil. Après tant d'années ça fait bizarre, mais c'est fait ! Et puis c'est joli Bing en fait !

  50. AD Lyon a dit le

    On ne sait pas comment il arrive, mais bon je pense que l'on doit autant analyser les Pages de destination !

Postez un commentaire !

Les champs marqués du signe * sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée.

En postant un commentaire, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo.

Cherchez dans tous les dossiers

Cherchez par mots-clés dans ~2000 articles :

Catégories des dossiers

Consultez les dossiers par thématiques :

Formation référencement et webmarketing

Venez chez Ranking Metrics vous former au référencement, à Google AdWords et Analytics ainsi qu'aux réseaux sociaux ! Plus de 4000 entreprises sont déjà venues (Dossier possible OPCA, DIF...).

Préparés et animés par Olivier Duffez (WebRankInfo) et Fabien Faceries (AgentWebRanking), 2 professionnels reconnus dans le domaine, nos modules sur le référencement naturel sont très complets tout en laissant une grande place à l'interactivité pour répondre à toutes les questions des participants.

Pour connaître le plan détaillé de chaque module, le prix, les dates et les lieux, consultez le site de Ranking Metrics (organisme de formation).

Hébergement web

Hébergement web mutualisé et dédié

Pour un bon référencement, il faut un bon hébergeur. Testez Sivit by Nerim, l'hébergeur choisi par Olivier Duffez pour son site WebRankInfo.

A partir de 3€ HT/mois.