Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Les API sociales de Google

Google va-t-il laisser des réseaux sociaux comme Facebook monter en puissance sans rien faire ? Certainement pas ! Le moteur de recherche travaille dans le secret de ses bureaux pour faire renaître Orkut et saupoudrer du social dans tous ses services

D’après TechCrunch qui semble bien informé sur ce coup, Google s’apprête à faire une annonce le 5 novembre qui fera trembler plus d’un site sur le web : sous forme de nouvelles API, Google permettra à des tiers de développer des applications utilisant les données de ses propres applications, à commencer par son réseau social Orkut, sa page d’accueil personnalisée iGoogle, la messagerie instantanée Google Talk et sa messagerie Gmail.

Vendredi, un groupe sélectionné de 15 experts de l’industrie a participé à une réunion très spéciale au siège social de Google, à MoutainView, afin de discuter des plans de la société face au phénomène Facebook.

Facebook

L’idée retenue est donc de créer une plateforme 100% ouverte, afin d’inciter le plus grand nombre de développeurs à créer des applications reprenant les données jusqu’alors gérées uniquement par Google. Facebook a commencé cette ouverture (et c’est une des raisons de leur succès) mais Google semble vouloir aller beaucoup plus loin, notamment en direction des développeurs qui ne peuvent actuellement pas faire grand chose avec Facebook.

Toujours selon TechCrunch :

A long terme, Google semble vouloir rajouter un aspect social à tous ses services, avec Orkut, comme source principale du graphe social et, comme précisé plus haut, vouloir rajouter des réseaux tiers à ce développement. Les réseaux sociaux n’auront pas le choix mais de participer afin de gagner en attention et distribution.

Brad Fitzpatrick, ancien chef architecte chez Six Apart, est le chef de projet chez Google pour ce développement du social. Il a écrit en août un billet dans son blog qui dresse l’état des lieux des réseaux sociaux, résolument tourné comme une étude préliminaire. D’ailleurs il invite tous les développeurs de réseaux sociaux à rejoindre à groupe de discussions Google créé pour l’occasion en août : Social Network Portability. Les intentions sont claires !

Ca alors, Google ne va pas racheter Facebook ou MySpace mais améliorer les outils qu’il possède déjà ? Ca fait bien longtemps que ça n’est pas arrivé ;-)

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez pour voter !

4 commentaires

scores

C’est facebook qui ne doit pas être content, il ne va pas être racheté par google :-) c’est pas le rêve de toute société web !?

Ramzi

Pourquoi le système d’échange de messages sur facebook s’appelle t-il "the Wall"?

ahh!

Siegfried Thouvenot

Interessant comme approche, mais cela ne risque t’il pas d’etre un véritable casse tête quand à la protection des données personnelles? Google va certainement ouvrir une breche, mais risque de tendre encore un peu plus le baton pour se faire battre. A surveiller de pret en tout cas :)

Visite des Musées du Vatican à Rome

Regardez maintenant que David est devenu Goliath: qui est-ce qui ne va pas etre content maintenant? Google ou Facebook? ;-)

Les commentaires sont fermés