Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Yahoo poursuit les propriétaires de 1763 noms de domaine

Le 21 juin 2006, Yahoo! a expédié à des centaines de propriétaires de noms de domaine une mise en demeure, les accusant de cybersquatting.

Le courrier étant strictement identique pour chacun des propriétaires, Yahoo! y a joint une liste (de 1763 noms de domaine) avec le whois complet… étonnant !

Ces propriétaires ont tous un point commun, il possédent un nom de domaine plus ou moins proche du nom de domaine Yahoo.com. Voici quelques exemples :

  • yahooahtos.com
  • yahoohotjovs.com
  • yahooayutos.com
  • yahoobotjobs.com
  • fuked-yahoo.com
  • hackingyahoo.com
  • yahooairline.com
  • yahoobita.com
  • yahooindianews.com
  • yahoocha.net
  • bjyahoo.com
  • yahooali.com
  • hkyaho.com
  • hkyaoo.com
  • yhoo.net
  • foxsportyahoo.com
  • xxx–yahoo.com
  • whahoo.comyahooooooooooooo.ne
  • szyahoo.net
  • yahoodoit.com
  • yagoot.com
  • yahomtv.com

Ci-dessous une traduction maison du courrier, que l’on m’a transmise aujourd’hui :

À qui de droit : Veuillez trouver une copie de la plainte de (rem ?), y compris la pièce jointe A, déposée le 12 décembre 2005, au nom de Yahoo ! Inc. (« Yahoo ! ») à la cour des Etats-Unis (district Est de Virginie). La plainte allègue, entre d’autres réclamations, des violations de l’acte de protection des consommateurs d’Anticybersquatting de 1999, le § de 15 U.S.C. 125(d), résultant de votre enregistrement du (des) nom(s) de domaine pour lequel vous êtes identifié dans la pièce A en tant que registrant (le « nom de domaine(s) »).

Malgré l’action en attente, Yahoo est disposé à résoudre ce problème officieusement et arrêter les réclamations contre vous résultant de votre utilisation et enregistrement antérieurs du nom de domaine, y compris écarter le préjudice, sur le transfert du (des) noms de domaine à Yahoo.

Afin de faire ainsi, vous devez compléter et signer l’accord de consentement fourni et renvoyer les originaux de ces deux documents à Yahoo à l’adresse prévue ci-dessous pour les besoins de la cour.

Dès la réception des documents originaux signés par vous et après votre demande nous vous fournirons une copie du jugement de consentement comme approuvée par la cour et une copie de l’accord entièrement exécuté.

Vous pouvez me contacter pour toutes questions et nous attendons avec intérêt votre réponse.

Nous vous prions d’agréer l’expression de nos salutations distinguées.

Est-ce un grand coup de bluff de Yahoo! pour récupérer facilement et gratuitement plus de 1700 noms de domaine ? Une chose intrigante dans cette histoire : Yahoo! a demandé au propriétaire du nom de domaine seo-google-yahoo-altavista.com de le lui céder. On peut pourtant s’interroger sur sa légitimité à posséder un nom de domaine contenant le nom de son principal concurrent Google…

Qu’en pensez-vous ?

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

12 commentaires

sietjp

Je suis déçu par ce comportement et j’espère que les concernés vont s’unir et lutter. Ce genre de combat d’un géant contre un petit est souvent déplorable en terme d’image pour l’attaquant, j’espère que Yahoo fera marche arrière.

Répondre
Dark

Je suis sûr que yahoo ne gagnera pas sur tous les noms de domaines!
Oui, le nom yahoo est déposé donc tous les propriétaires de nom de domaines contenant yahoo en clair risque effectivement de perde leur controle.
Cependant, on peut très bien avoir un nom de domaine d’un nom déposé en partie si celui-ci justifie d’une raison valable!
A premiere vue, j’en vois pas pour ceux citer mais certains n’y ressemble pas du tout!
Après, à charge au propriétaire du site de se défendre si besoin, et au juge de trancher s’il existe vraiment.
Autre chose, si vous signez le papier de yahoo, vous perdrez votre nom de domaine.

Répondre
rondel

Peut-être pas approprié dans le cas de certains de ces noms de domains mais les trucs du genre ‘yahooindianews.com’…On sait bien que le propriétaire voulait profiter du nom de Yahoo! dans son domain, et dans ce cas-là, je crois que Yahoo! agis de manière juste.

Répondre
VinCent

Pour certains noms de domaines ça a l’air justifié, mais pas pour la totalité…

Répondre
Jean-Marie Le Ray

Bonjour Olivier,

L’info m’avait échappée, je serais curieux de savoir si Dotster est compris dans la liste, vu les précédents (presque deux pages entières de noms cybersquattés uniquement consacrés à Yahoo :
adscriptum.blogspot.com/2… )
Cordialement,
Jean-Marie

Répondre
mike brandon

Excellent le coup du seo-google-yahoo-altavista.com !
Ca semble fortement indiquer que c’est un truc purement automatique et très mal fait.
J’aurais même tendance à me demander si ça ne serait pas un fake destiné à ternir l’image de Yahoo.

Répondre
Edmond

Quels que soient les noms de domaines adoptés par les français, le sort sera réglé par une justice américaine.
Si la France avait son propre web genre fww (french wilde web) ça se règlerait par une justice française pour les français.
dhec.c.la/ VIVE LA FRANCE

Répondre
Dominero

C’est vrai que il y a des noms de domaine qui sont cybersquatting. Mais dans cette liste de domaines je pense que un nom de domaine comme yagoot.com on ne peut dire que c’est un case de cybersquatting. Cybersquatting est yahooindianews.com

Répondre
White Phoenix

D’une part, les propriétaires des noms de domaine exercent de plein de droit leurs droits de propriétaires, article 544 du code civil, et ils n’ont pas à devoir se justifier de leur nom aiprès d’un tribunal. C’est à celui qui réclame, yahoo, qu’incombe la charge de prouver qu’il est le propriétaire de tous ces noms de domaine.

D’autre part, je lis "Autre chose, si vous signez le papier de yahoo, vous perdrez votre nom de domaine.". A cela je réponds que faux. On peut se défendre en invoquant un vice de consentement par une manoeuvre dolosive, ce que fait yahoo en ce moment.

Répondre
Claude Gelinas

Serait-il possible de faire comprendre aux législateurs américains que le "cybersquatting" n’existe tout simplement pas. Pourquoi? Parce que pour obtenir un nom, il faut le payer, c’est incontournable. En ce sens, le "squatting" est impossible.

Répondre
christian

"Quels que soient les noms de domaines adoptés par les français, le sort sera réglé par une justice américaine.
Si la France avait son propre web genre fww (french wilde web) ça se règlerait par une justice française pour les français."

et bien pas du tout

tout cela dépend des accords internationaux, et si la france le veut.

si demain un juge americain vous condamne, le prononvé de la juridiction n’aura de force obligatoire que si la francele veut bien.
si les autorités françaisele veulent bien, rien n’empeche de saisir le juge des libertés

alors le temps que yahoo vienne, on pourra attendre 10 à 12 années pour terminer l’affaire.

Répondre
Paul Sernine

En tout cas, malgré ma résistance (vaine ?), yahoo m’a tout simplement « piqué », du jour au lendemain mon nom de domaine YaToo.com, basé sur la consonnance Y’a tout.

Je n’ai rien pu faire, puisqu’il n’existe aucune instance Française capable de lutter contre les géants Américains qui ont la main mise sur les registrar.

Merci Yahoo et M. Daniel Dougherty (Legal Director de Yahoo)

Et pour finir, un autre de mes sites (www.lotostat.com) a tout simple été banni du moteur de recherche lorsque le lien entre les 2 a été fait par Yahoo…..

Ah elle est belle l’Amérique…

Répondre