Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Entreprises : 17 raisons de vous mettre à Google+ dès maintenant

Il y a bien longtemps que Google+ n’est plus une « ville fantôme » comme on l’avait surnommé à ses débuts. Outre son nombre d’utilisateurs actifs, Google+ dispose de nombreux atouts. Découvrez 17 raisons d’inclure Google+ dans votre stratégie marketing au plus vite…

Certes, Google nous impose Google+…

D’emblée, je préfère le préciser : oui, Google nous impose très largement Google+. Oui, ça fait parfois trop, on peut même se demander si ce n’est pas un abus de position dominante. Mais pouvez-vous vraiment vous offrir le luxe de ne pas suivre le chemin indiqué par le géant d’Internet ?

Ainsi, vous pourrez sans doute trouver de multiples raisons de ne pas encore investir dans Google+, mais je vous conseille de faire l’effort d’étudier les éléments suivants. Ensuite, demandez-vous si objectivement vous pouvez les ignorer… A mon avis ce serait une erreur !

Les bonnes raisons de développer sa présence sur Google+

Raisons d'investir Google Plus

On peut largement critiquer Google+, mais il y a indéniablement de nombreuses bonnes raisons d’inclure Google+ dans sa stratégie Internet

1- Le choix de WebRankInfo !

Parce que si WebRankInfo / Ranking Metrics y consacre une formation, c’est que c’est stratégique pour vous ;-) OK, ce n’est pas très objectif : les prochaines raisons le sont par contre.

2- Renforcer son référencement naturel

Votre activité sur Google+ peut vous aider à améliorer le référencement naturel de votre site.

3- Etre encore plus visible en page 1 de Google

Profitez d’une excellente visibilité de vos posts Google+ dans les SERP Google, en plus de ce dont dispose votre site, ce qui chasse vos concurrents en page 2. Cette visibilité peut être énorme, dopée par la personnalisation sociale des SERP Google.

4- Prendre de l’avance sur ses concurrents

Prenez de l’avance sur vos concurrents qui n’investissent pas sur Google+ alors que chez Google, tout passe désormais par Google+ (vous ne pourrez pas y échapper…)

5- Participer à Google Authorship

Google+ est obligatoire si vous souhaitez afficher la photo de l’auteur de vos contenus dans les SERP (ce qui augmente fortement le taux de clic dans les résultats)

6- Anticiper Google « Author Rank »

Préparez-vous à l’arrivée officielle de ce qu’on appelle pour l’instant l’Author Rank, c’est-à-dire une prise en compte dans l’algorithme SEO du score d’autorité d’un auteur (dans ses thématiques de prédilection), faisant remonter les pages publiant ses articles.

7- Mettre en avant sa marque dans les SERP

Avec une page Google+ associée à votre site, vous pouvez afficher un encadré au nom de votre site à droite des SERP (utile en eréputation)

8- Récupérer de la visibilité via YouTube

Profitez d’une visibilité sur YouTube, via les commentaires (qui nécessitent désormais un compte Google+)

9- Développer une nouvelle source de trafic

Ca ne vous fera pas de mal de diversifier vos sources de trafic : même si ça reste Google, ce n’est pas du SEO.

10- Profiter de la croissance de Google+

C’est le moment de développer votre marque sur le 2ème plus gros réseau social dans le monde, en forte croissance : + d’1 milliard de comptes, ~360 millions d’utilisateurs actifs mensuels (source).

11- Toucher des utilisateurs sans subir la publicité des concurrents

Communiquez sur un support dépourvu de publicité (pour l’instant !), contrairement à Facebook où votre concurrent peut apparaître en pub sur vos publications…

12- Affiner son marketing social en ciblant les internautes

Créez une relation plus précise avec vos interlocuteurs grâce aux cercles (une façon simple d’organiser vos listes de contacts et de vous adresser spécifiquement à eux).

13- Laisser les clients et prospects développer eux-mêmes la notoriété de votre marque

Grâce aux communautés, Google+ vous facilite la gestion d’une communauté d’utilisateurs. Qu’ils soient clients ou prospects, ils pourront discuter de sujets concernant votre marque ou vos produits et services, partager leurs expériences.

14- Profiter de la puissance de la vidéo

Organisez gratuitement des vidéo-conférences (hangouts) avec vos clients, prospects, prescripteurs, contacts.

15- Faire partie des résultats « In Depth Articles »

C’est sur google.com seulement, mais quand ça arrivera en France, ceux qui en feront partie auront un net avantage. Donnez-vous donc toutes les chances de voir votre site affiché dans les résultats In Depth Articles

16- Mettre en avant sa marque dans Google Suggest (Accès Direct)

Avec Google+, il est possible de faire apparaître le nom de votre site dans Google Suggest, via le mécanisme « Accès Direct » (a priori sur google.com, détails ici).

17- Développer sa marque ou gagner de l’argent avec Helpouts

Participez (en tant que personne physique ou morale) à Helpouts, la plateforme basée sur Google+ permettant d’organiser des vidéo-conférences (en les facturant ou pas) avec les internautes du monde entier

Le mot de la fin

Si vous m’avez lu jusqu’ici, bravo ! Il ne vous reste plus qu’à cliquer sur un bouton ci-dessous pour me suivre sur Google+ en m’ajoutant à l’un de vos cercles…

Pour apprendre à élaborer les meilleures stratégies Google+, je vous recommande :

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

32 commentaires

Nicolas Chevallier

Je crois que se mettre à Google+ fait partie des résolutions de bon nombre de webmasters pour 2014 :)
Comme tu le dis Olivier, on nous impose ce réseau et Google a bien compris que pour que les webmasters l’utilisent, il fallait un impact positif sur le référencement naturel, chose qu’ils ont annoncé fin décembre.

Répondre
jo

Oui, Google nous impose ce réseau et il peut le faire parce qu’il est position dominante. Et cela va encore renforcer sa position.

Et pendant ce temps là, la Commission européenne s’épuise à tenter mollement d’obtenir pendant deux ans des mini concessions de Google sur des situations ne sont plus du tout à jour tant Google a pris d’autres chemins, comme celui-ci, pour accentuer son quasi monopole.

Comment voulez-vous que des financiers ou des industriels investissent dans des moteurs alternatifs quand, alors même qu’ils parviendrait à trouver la formule magique nouvelle, ils ne disposeraient pas de tous les à-côtés que met en place en permanence Google.

Il faut surtout savoir que tout cela a un coût pour le consommateur et pour la communauté. Tout le surcoût pour qu’une entreprise supporte pour être présent en bonne place sur internet y compris via Google+, c’est finalement l’acheteur du produit ou du service qui le paie.

Répondre
Laëtitia Severin

C’est clair qu’il devient vraiment pertinent de ne pas prendre Google+ pour un gadget aujourd’hui! Les arguments employés ici achèvent de nous convaincre pour vraiment utiliser effectivement cet outil régulièrement en 2014! Avec en gros point de mire la thématique Authorship… Très intéressant merci pour cet article!

Répondre
Plus

Question peut être bête mais sait-on jamais : la communication via Google+ semble en effet être un bon levier depuis cette annonce, mais faut il communiquer sur la Page Google+ officielle de l’entreprise sur laquelle on attribue +1 et que l’on peut suivre (qui est d’ailleurs maintenant rattachée/fusionnée à la page Google Adresses avec avis, photos, etc…) ou s’agit il de communiquer sur le profil de la personne gestionnaire de cette page ?
Ou bien les 2 ?!

Répondre
Olivier Duffez

@ »Plus » : c’est comme sur Facebook, on peut communiquer en tant que personne physique (typiquement, l’auteur chez Google+) ET en tant que personne morale (le site web ou l’entreprise). Donc sauf si quelqu’un est connu dans l’entreprise, c’est plutôt avec la page qu’elle va communiquer.

Répondre
Peters Frederic

Je l’ai mis… puis je l’ai retiré. Ca ralentit les chargements de pages. Si c’était tellement porteur de valeur ajoutée, Google ne chercherait pas a nous l’imposer en brandissant l’avantage du bénéfice sur le référencement naturels. Il faut cesser de se comporter comme des petits moutons. En terme de vie privée, de partage d’information non maîtrisée on s aventure dans un jungle.

Ma critique n est pas spécifique a Google, pour Facebook aussi j ai supprimé. Il faut un mois pour maîtriser le truc et quand on maîtrise il supprime des fonctions (sondage), modifient complètement leur manière de fonctionner et finalement vous tourner en rond. Le Facebook Logina la limite a un petit intérêt.

Répondre
Plus

@Olivier : Merci pour l’éclaircissement, je pensais logiquement à ça en effet.
Mais tu parles d’Authorship/AuthorRank, dans ces cas de figure là (que l’on a vu passé maintes fois sur la toile, avec les balises ?rel=publisher et autre), c’est le compte Entreprise qui en bénéficie ou c’est propre à un compte « auteur »?

Répondre
Olivier Duffez

@ »Plus » : dans la majorité des cas, c’est avec la page qu’on communique. Mais quand le site publie des contenus d’auteurs connus (ou à faire connaître), alors il est possible (utile) d’associer les contenus aux auteurs (avec la balise rel=author)

Répondre
Patricia

Hélas google nous impose sa bouse, pour moi qui habite à la campagne, google plus est INUTILISABLE, l’interface mettant plus de 1mn40s a charger sur ma connexion adsl 1 mega.
Pas de fibre optique ni de cable = vous ne comptez pas pour google.

Répondre
Olivier Duffez

@Patricia : chez moi Google+ est plus rapide que Facebook ; chez toi ça donne quoi Facebook ? Même pb que G+ ?

Répondre
Patricia

@Olivier : facebook et twitter instantannés.

Répondre
Plus

@Olivier : ok bien saisi la nuance.
Toutefois je trouve ça un peu dommage que ce soit les profils users qui soient valorisés.
Si l’entreprise a plusieurs posteurs qui publient du contenu sur le site/blog de celle-ci, c’est l’auteur qui bénéficiera du trust…si ce même auteur s’en va, le trust acquis grâce au contenu rédigé pour cette entreprise profitera ailleurs…ce serait tellement plus simple de faire ça avec la page entreprise…au moins on est plus sûr que celle ci ne communiquera pas pour d’autres.

Répondre
Mick92

Je ne pense pas que Google impose Google+ car Google est libre de faire ce que bon lui semble. Il a bien le droit de modifier, d’améliorer ses services afin que les utilisateurs en soient satisfaits.

Répondre
buythiscomputer

Facebook ne servira jamais à rien d’un point de vue professionnel et Google fait tout pour nous l’expliquer…

Répondre
DM13

@buythiscomputer

Comment cela ? Peux-tu préciser ta pensée ?

Répondre
Jean Jacques

Google impose Google+.

Exemple: Tu as acheté un téléphone sous Android ? Pas de problème crée ou rentre ton gmail et comme ça je te crée un profil automatiquement sur Google+ !

Voila comment il a réussi à peupler sa ville fantôme ce gros malin ! Certes plein de monde maintenant, mais combien de « zombies » ?? C’est bien..

En deux clicks, sans forcément s’en rendre compte on se retrouve avec un profil Google+…

Ne parlons pas de Youtube et co !! Belote et rebelote !

Ce qui me fait rire dans cette histoire, c’est quand des baltringues se plaignaient auprès de Microsoft que sur son OS ils imposaient ses services: IE et Windows media Player dès l’install…
Et Google fait la même chose sur Android (Chrome, Hangouts et co) et là plus personne pour ouvrir son bec !! Bizarre !! :)

Répondre
Patrick

Bonjour Olivier,

Ton article n’aurait-il pas été un peu « sponsorisé » ?

Dslé pour la question, mais au vu de tes autres sujets traitant le thème google, celui-ci nous semblent quelque peu… déconcertant.

Amicalement

Répondre
Olivier Duffez

Non Patrick, il n’est en aucun cas sponsorisé, les très rares articles publi-rédactionnels sont toujours mentionnés comme tels sur WRI.
Il ne t’a pas échappé que j’apprécie en effet particulièrement Google+, bien plus que Facebook (qui réduit sans arrête officiellement la portée organique des posts des entreprises pour les obliger à payer) et que Twitter (dont les capacités sont très loin de celles de Google+, bien plus complet).
J’estime aussi que c’est une axe stratégique de développement. Trouver un peu de croissance n’est pas si simple de nos jours.

Répondre
Patrick

Merci pour la réponse :)

Personnellement je trouve google trop intrusif, notamment depuis qu’il s’est mis en compétition avec les autres réseaux sociaux ; sans parler des pub aux dimensions exagérées : du spam.

Il semblerai intéressant de créer le filtre « google girafe » afin de prendre du recul, avant que nous en soyons terriblement dépendant !

En effet, au delà de la belle page blanche épurée de son moteur de recherche, je trouve les techniques de google plus qu’exagérées :

Un jour on ira manger au Mac GG afin de gagner en visibilité (en pointant son smartphone sur sa borne), on ira s’approvisionner en carburant via une GG station afin de gagner en prime des +1, on ira faire ses courses chez les GG Hyper Marché des différentes régions afin d’élargir sa « zone géographique d’intervention » (l’information sera relayée sur GG+ qui aura déterminé notre position via le GPS de notre smartphone GG, avec suivi à l’appui via GG map. Attention ! faudra être régulier dans ses trajets, dans ses achats et avoir au mois 500 articles pertinents et de qualité mentionnés sur son ticket de caisse… et gare aux achats compulsifs, aux achats groupés, et aux cartes virtuelles GG qui ne passent pas : direction GG Intervention. ->Un lynchage médiatique via GG TV et autre précédera automatiquement, puis direction GGeôle Box), on ira aussi dans les GG Disco Club afin de mieux réussir nos rencontre, via le site de rencontre GG Love : les vidéos enregistrées sur les lieux (GG DC) que nous enverrons sur youtube feront accroître substantiellement notre charme irrésistible, et gagner en apparence dans les résultats de recherche…

L’ensemble des produits proposés par google est un bon à la base (comme Internet)… tout comme il faut des règles et un cadre… mais comment faire pour ne pas devenir un GG Esclave, et ne pas tomber petit à petit dans la future GG Secte (à l’identique de la grenouille que l’on fait petit à petit bouillir dans une marmite en guise de piscine, au lieu de la jeter immédiatement dans de l’eau bouillante )?

Brève définition d’une secte : on y entre sous influence, et on en ressort jamais…

Des idées ?

Moi Internaute, je proposerais le filtre « google girafe ».
Il aura pour but de sanctionner les backlink abusif (avec adhésion obligatoire) entre ses différentes structures, ainsi que tout abus de pouvoir (exagéré).
Sanctions : mise sous tutelle de GG, sous gestion de WRI, pendant 15 jrs si atteinte (excessive) à la vie privée, 3 semaines si abus de confiance, 1 mois si atteinte de la liberté de pensée, 2 mois si trafic d’influence.

A bon entendeur, Salut !

Maître GG, ceci n’était juste qu’un commentaire…
(je suis de toute façon protégé par une immunité diplomatique jusqu’en 2017)

Répondre
DM13

@Jean Jacques

Ma fille ne savais même pas qu’elle avait un profil Google+ par exemple… C’est moi qui lui ai dit et à sa grande surprise, elle a compris que c’était parce qu’elle avait mis en ligne des vidéos sur Youtube, tout simplement. Sa première réaction a été de me demander comment elle pouvait supprimer cela, car elle utilisait Facebook et n’avais pas besoin de Google+ étant donné que « tous ses « potes » sont sur Facebook »… Ca en dit long ;)

Répondre
DM13

@Olivier Duffez

Tu as parfaitement raison pour Facebook et Twitter Olivier. Pour ce qui est de Google+, je ne suis pas convaincu. Je crois vraiment que Google est en train de piéger toutes la sphère SEO avec ça, car mis à part les innombrables profils fantômes ou les profils où il est question de SEO, entre autres, je ne vois pas les particuliers (les clients potentiels) se mettre sur Google+ (à part les profils « forcés » dont ils ne servent pas)

Je suis peut être totalement à côté de la plaque, mais je ne vois pas d’opportunités d’Affaires en Google+, sauf pour les agences SEO et compagnie…

Mes clients sont essentiellement des entreprises (à 75%) et des particuliers… Après un rapide coup d’oeil : les profils sont vides ou… ils n’existent tout simplement pas.

Répondre
Mick92

@Jean Jacques

Euh, vous trollez un peu non ? Google n’impose RIEN car il vous permet de supprimer votre compte Google+. Cela ne sert strictement à rien de tenir de tels propos (les vôtres !).

Répondre
sojahu

j’ai bien lu les « 17 bonnes raisons de développer sa présence sur Google+ » et, une fois de plus, je ne vois rien de très convaincant.
Elles sont ou les preuves de l’efficacité de cette démarche Google+ ?
Est-ce que WRI, qui est particulièrement lourd avec ses « suivez moi…ajoutez moi à vos cercles… », et ce depuis un bon moment, dispose de statistiques pertinentes ?
Comme vous êtes les meilleurs dans le domaine, je doute que vous seriez distancé sans Google+…

Répondre
Olivier Duffez

@sojahu : j’ai justement publié des statistiques il y a quelques jours, pas besoin de chercher bien loin. Pour ma part, Google+ va bientôt me générer autant de trafic que Facebook, sans compter l’impact sur le SEO (qui n’existe pas concernant Facebook et Twitter selon ce que répète récemment Matt Cutts).

Répondre
sojahu

@Olivier Duffez

Vu la réponse et les stats. Merci Olivier.
Par contre, ça ne montre pas si ce trafic est différent de celui du site. Si un visiteur fait 1 sur le site et 1 sur G+ et 1 sur FB, ça fait 3 en stat mais ça vaut 1 (visiteur unique) il me semble.
Peut-on gagner de nouveaux visiteurs avec G+ ? C’est la question. Quant au positionnement, je suis désolé mais ces stat ne montrent rien.

Répondre
Patrick

Nous avons chacun nos avis, et Olivier aussi a le sien…
Le site WRI nous permet de les partager sans être bridés par les modérateurs, et ce qui est assez rare sur « un gros site ».

Après chacun prend, ou laisse ce qui est à prendre, mais à mon humble avis, il faut laisser à chacun sa liberté de penser, et ne pas trop porter de jugements accusatoires envers l’auteur de l’article, et sa façon de faire sur son propre site…

On peut toujours ouvrir un sujet de forum et en parler, je pense,

Pour info, l’eréputation n’apporte pas directement en terme de référencement, mais en notoriété… et la notoriété rassure, ce créé a un impact sur le « référencement », un peu comme pour une marque connue : on aura plus de facilité à cliquer sur une URL connue dans les SERP, d’autant plus si la photo jouxtée semble évoquer (même inconsciemment) quelque chose de connu.

Personnellement, les réseaux sociaux m’insupportent, je trouve cela démagogique… mais à chacun son truc, non ?

Aussi, contrairement à ce qu’affirme indirectement Matt Cutts, une page facebook bien gérée, avec des « j’aime » réguliers, des commentaires aux posts, (nombre de personnes qui en parlent), etc., soutiendra efficacement votre site pour son positionnement : votre page FB montera en positionnement, et les liens vers votre site qui figurent dans le header « pousseront » votre URL efficacement…

A savoir, FB émet des valeurs à GG (1, 2, 3, ou plus)… mais il est vrai que les bot de GG ne scrutent pas les pages FB pour en déterminer la pertinence, et autre… ce qui explique l’absence d’algorithmes spécifique annoncé.

Mon avis est que GG+ est intéressant pour les personnes physiques possédant déjà une certaine renommée / notoriété ; mais pas pour une entreprise non, à moins d’y embaucher Miss France pour la communication, en ajouter sa photo et en liant son profil au site web…

Répondre
DM13

@Olivier Duffez

J’avais déjà vu tes statistiques. As-tu une petite idée de ton taux de transformation (prospects->clients) avec Google+ par exemple ? Je pense que ce taux, si tu as pu l’analyser, est significatif pour ce qui concerne la « vente » de tes formations et la raison en est simple : sur Google+, tu parles de SEO à une de tes cibles de marché commençant à être conditionné (par quasi toutes les agences SEO et les lectures sur le web) à être sur Google+. La cible de marché évoqué sont les webmasters. Google+ joue le rôle de catalyseur. Il y aurait beaucoup à dire, mais il est certain qu’une agence SEO a le « devoir » d’être présente sur Google+ car cela permet de redynamiser voire relancer un marché qui semble s’essouffler… Pour une agence, une présence sur Google+ est hautement stratégique.

Si j’avais une agence, il est clair que je ne me poserai pas de questions, car je considérerai Google+ comme une formidable opportunité d’Affaires m’ayant été « offerte » par… Google lui-même.

En dehors du monde SEO et compagnie, l’intérêt est beaucoup plus discutable à mon sens.

Répondre
Murielle Gladystovak

Merci Olivier pour toutes ces informations. En tant que néophyte, j’ai eu l’occasion de tester le réseau social G+ et je l’ai adopté. Je m’en sers pour échanger avec d’autres passionnés de botanique et j’ai quelques amis surtout anglophones car ce n’est pas encore très développé en France.

J’ai remarqué effectivement que beaucoup de profils sont des coquilles vides, et c’est ce qui m’a amenée ici. Je ne comprenais pas ces pages G+ de boutiques ou d’entreprises qui comportent quelques posts, et puis plus rien pendant des mois… Maintenant je comprends que ce sont des comptes montés par des agences de référencement dans le but de donner une bonne note au site du client :-) Je vais me coucher moins bête !

Répondre
KOogar

Infos intéressantes mais ce qui me gêne ce sont vos comparaisons avec FB. D’autant plus qu’en France personne utilise G+. Quand 1 article sur internet est partagé (exit ceux de la sphère seo), pour 100 FB nous avons en moyenne 15 Twitter pour seulement 1 ou 2 G+.
Beaucoup de sites ont même fini par dégager le bouton like G+. C’est un parie risqué que de pousser les seo à s’engager sur G+, je vous souhaite cependant de le gagner mais sachez que l’avenir de G+ est particulièrement incertain en France.

Répondre
Professeur Gang

Je crois qu’y mettre le bout du doigt suffira pour nous avaler en entier, et qu’une fois coincé dans les engrenages il sera mutilant d’en sortir. Accentuer la dépendance vis à vis de Google est de toute façon à mon avis une erreur grave que je ne comte pas faire.

Répondre
Éric Vanoost

je tente de suivre un peu votre débat sur la pertinence d’une page Google plus, j’en ai créé une pour ma collectivité car c’est pour le moment le seul réseau social que je pouvais utiliser ( on ne rigole pas)
Pour l’instant pas grand monde mais j’attends de créer une page Facebook et un compte Twitter pour en faire la pub sur le site de la ville et les publications papier. Je crois bien que Facebook va virer rapidement en tête même si je préfère Google plus. Mais il faut s’adapter au public non?
Page Google plus : ville de la gorgue si vous voulez jeter un oeil…

Répondre
Seolius

7 ans après cette publication, on peut dire qu’en effet, Google Suggest est maintenant ancré dans les stratégies e-marketing de beaucoup de marque et de personnalités.

Répondre