Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Google rachète Motorola Mobility pour renforcer Android

Sans doute de façon aussi médiatique que la sortie mondiale de son algorithme Panda, Google a fait le buzz en cette mi-août en annonçant le rachat de Motorola Mobility, la branche mobiles (téléphones, tablettes) de Motorola.

Google rachète la division mobiles de Motorola

Google rachète la division mobiles de Motorola

Un rachat à 12,5 milliards de dollars

Motorola Mobility n’existe que depuis janvier 2011, après une scission avec sa maison mère, le groupe Motorola (baptisé depuis Motorola Solutions Inc.). En la rachetant, Google change de métier (le logiciel et les services en ligne) en rejoignant le hardware (le développement, la fabrication et la vente de produits).

Pour s’attirer les faveurs du PDG Sanjay Jha et de son conseil d’administration, Google a promis un chèque de 12,5Md$, soit 40$ par action (ce qui représente une prime de 63% sur le cours de clôture des titres de vendredi 12 août 2011). La transaction devrait être finalisée fin 2011 ou début 2012. Voyez l’annonce officielle pour les détails.

Google, sauveur de Motorola ?

Il faut dire que la branche téléphones de Motorola ne se porte pas vraiment bien depuis quelques années, ayant subi les assauts de Nokia puis RIM (Blackberry) et Apple. Les choses ont commencé à s’améliorer depuis que Motorola a misé sur Android, le système d’exploitation mobile de Google.

Qu’est-ce que cela change pour Google ?

Voici quelques détails :

  • Motorola Mobility emploie environ 19.000 salariés (à comparer aux ~29.000 de Google, ça fait ~60% d’augmentation d’un seul coup)
  • Le siège social (flambant neuf) est basé à Libertyville (Illinois), près de Chicago.
  • Google acquiert les ~17.000 brevets détenus par Motorola Mobility (sans compter les ~7.500 en cours d’acceptation)
  • Le Droid de Motorola a aidé Android à décoller (en 2009)
  • La tablette Xoom a été la première à bénéficier d’Android 3 (honeycomb)
  • Motorola Mobility dispose de ~3Md$ de cash, ce qui allège d’autant l’addition pour Google (source)
  • Motorola est le leader des fabricants de box TV Internet, un énorme marché convoité par Google (même si pour l’instant c’est plutôt un flop)
  • Motorola fabrique également des kits mains libres et écouteurs BlueTooth, des chargeurs, des étuis et même des babyphones

Ce qui sera sans doute difficile à gérer, c’est de contenter tous les fabricants de téléphone et tablettes (Samsung, HTC et de nombreux autres) pour qui leur partenaire Google devient un concurrent direct…

On discute sur le forum du rachat des mobiles Motorola par Google.

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

3 commentaires

secrétariat téléphonique

Bonjour,

Google paye 12,5 Milliars de dollards pour acheter un groupe qui n’est plus très présent sur le secteur des téléphones mobiles et encore moins des smartphones …

Peut être que Google et Android pourront donner une nouvelle vie à Motorola, et comme vu dans l’article, avec 19 000 salariés supplémentaire, il y à matière à faire si Google gère bien tout ce beau monde.

Après c’est vrai que Motorola n’est pas présent que sur le secteur de la téléphonie mais est présent sur le secteur des BOX TV et avec l’arrivée de Google TV pour 2012, c’est surement une bonne stratégie.

Je ne suis cependant pas certain que les concurrents direct de Motorola (Samsung, HTC …) apprécieront, mais de toute façon, Google est encore amener à grandir, et un jour ou l’autre, les partenaires de Google d’aujourd’hui, seront peut être concurrent demain !

Répondre
Guerini

Juste pour titiller, c’est android, pas androïd ;-)

Répondre
Olivier Duffez

Ah bon, merci je ne savais pas ;-)

Répondre