Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Les OneBox de Google pour les recherches locales

De plus en plus, Google cherche à personnaliser les résultats en fonction des internautes. Un brevet qui vient d’être attribué au géant de la recherche décrit quelques éléments que Google pourrait utiliser. Il donne également des pistes sur la façon dont Google gère la recherche universelle et les encarts spécifiques affichés parfois au-dessus des résultats (OneBox).

Comment Google choisit d’afficher certains types de résultats

Les auteurs du brevet prennent l’exemple de la requête Starbucks. Un financier qui tape cela dans Google espère sans doute obtenir le cours en bourse, tandis qu’un étudiant aimerait plutôt une carte lui indiquant les cafés Starbucks les plus proches de l’endroit où il se trouve (car il interroge Google depuis un appareil mobile).

En plus de décider de faire apparaître des résultats spécifiques en haut de page (l’encadré OneBox peut donner par exemple la météo, un cours de bourse, des horaires de cinéma, etc.), Google décide parfois de faire remonter des résultats issus de recherches verticales (actualités, images, cartes, vidéos, blogs, scolaire, etc.) : c’est ce qu’on appelle la recherche universelle.

Exemple de OneBox : météo

Exemple de OneBox : météo

D’après ce brevet, Google décide d’afficher ces résultats non standards dans certains cas, en fonction de critères bien particuliers, incluant ceux-ci :

  • certains mots dans les requêtes déclenchent certains types de résultats (par exemple la requête en anglais pizza places est considérée comme une requête locale qui pourra faire apparaître une carte). Exemples de mots : restaurant, météo, film, itinéraire…
  • le type d’appareil utilisé pour faire la requête peut jouer un rôle (appareil mobile, ordinateur fixe, etc.) : la requête pizza effectuée sur un appareil mobile pourrait déclencher une carte listant des vendeurs de pizza dans le quartier de l’internaute faisant la requête
  • les habitudes des internautes : pour chaque requête, on peut analyser les types de résultats les plus cliqués. Par exemple pour la requête Marilyn Monroe, si la majorité des internautes cliquent sur un résultat de type image alors que ce n’est pas ce qui est présenté en premier, alors Google peut décider d’afficher dorénavant des résultats de type image en premier.
  • la pertinence des documents dans chaque type de résultats : si la pertinence des documents d’un certain type (actualités, images, etc.) n’est pas assez élevée pour une requête, ce type de document n’apparaîtra pas dans les résultats pour cette requête
  • l’historique associé au profil de l’internaute : par exemple si un internaute fait majoritairement des requêtes de type cartographiques, Google favorisera ce type de résultats pour répondre aux requêtes de cet internaute. La personnalisation en fonction de l’historique peut bien entendu aller bien au-delà de ça…
  • un mélange de tout ça…

Comment adapter votre site pour tenir compte de ces évolutions ?

Le fait que pour une même requête les résultats soient différents d’un internaute à l’autre peut perturber les référenceurs. Mais en y regardant de plus près, on peut se dire qu’il s’agit d’une opportunité. A priori, en plus de l’optimisation classique, il faut essayer de cibler davantage le profil d’internautes que vous cherchez à faire venir sur votre site, puis adapter le plus possible vos pages pour les satisfaire. Tout ce qui peut inciter l’internaute à revenir sur votre site est bon pour la personnalisation : la mise en bookmarks, l’abonnement à des flux RSS, le fait d’avoir certains types de contenus autres que texte à lui proposer (images, vidéos, informations géolocalisées, version mobile du site, etc.).

Le brevet Presentation of Local Results

Concernant le brevet (expliqué dans l’article Google on One Boxes and Grouping Result Types to Fill Informational Needs sur lequel je me suis basé) :

  • Presentation of Local Results
  • Inventeurs : Gabriel Wolosin et Charity Yueh-Chwen Lu
  • Attribué à Google sous le numéro 20080172374
  • Déposé le 17 janvier 2007
  • Publié le 17 juillet 2008

Et vous ?

Avez-vous déjà expérimenté avec l’affichage des One Box et les cartes dans les résultats Google ?

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

4 commentaires

Daniel

Tu es en train de nous dire en gros que Google affinerait l’affichage des résultats en fonction des clics des internautes ???

Répondre
David

Ça fait un bon moment que c’est déjà comme ça. Suivant les ordinateurs, même dans le même réseau d’IP, il y a des différences d’affichage.

Répondre
Recherche-Universelle.com

je n’ai pas encore lu l’etude mais voici mon retour : sur les mots clés génériques géolocalisés (hotel paris, taxi lyon, ..) google semblent egalement se servir de la notoriété des marques (clic et nb reviews) pour les pousser dans le maps en top.

google a un systeme d’onmousedown sur tous ces liens (universels et classiques) et est capable de savoir ou la majeur partie des internautes cliquent dans ses resultats : donc il peut egalement affiner / pousser les resultats universels les plus cliqués pour l’ensemble des internautes : volume = pertinence dans ce cas là.
ex sur le 1er dans maps : onmousedown="return clk(this.href, », »,’res’,’1′, ») et pour le 1er en resultat naturel sous une maps a 10 liens : onmousedown="return clk(this.href, », »,’res’,’11’, »)

pour l’insertion d’images et de videos dans les resultats naturels : dependent effectivement du type de requete (carte + pays par exemple) et pour la video pourrait dependre du nb de vues/ reviews / forward / insertion dans blog / …. de la dite video dans youtube / google video / …

Répondre
Daniel

A David : "volume = pertinence" pas trop d’accord. Il y a régulièrement dans les 1er résultats des sites "bidons" qui ne correspondent pas à la recherche. Certes comme c’est les résultats les + haut, c’est "donc" les plus cliqués. Mais de là a dire que volume = pertinence….

Répondre