➡️ Grosse promo en cours sur ma plateforme SEO ⬅️

Sur My Ranking Metrics, on double les crédits que vous achetez !

🎁 Offre limitée au 23/11 à découvrir ici

Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

L’algorithme de Google visant à pénaliser les pages ayant trop de publicités

Découvrez l’algorithme Page Layout de Google, qui tente de pénaliser les pages avec trop de publicité, surtout au-dessus de la ligne de flottaison. 3 versions ont été officialisées de 2012 à 2014. Explications.

Je vous avais averti en novembre 2011 que Google travaillait sur un nouveau filtre de détection des pages surchargées de publicités au-dessus de la ligne de flottaison… Il est désormais en place, sous l’appellation « Page Layout Algorithm » (ou parfois « Top Heavy »).

3 versions ont été officialisées par Google :

  • Page Layout 1 le 19/01/2012
  • Page Layout 2 le 09/10/2012
  • Page Layout 3 le 06/02/2014

Depuis, Google a sans doute intégré ce type d’algo dans Panda, Phantom et autres éléments de l’algo général d’analyse de la qualité de Google.

Qu’est-ce que Page Layout Algorithm de Google ?

Le filtre de Google qui analyse la proportion de pub

Google a désormais un filtre qui pénalise le SEO des sites ayant trop de pub en haut de page…

La v1

L’annonce de la version 1 de Page Layout a été faite par Matt Cutts, en voici les principales informations :

L’objectif de Google est de détecter les pages vraiment surchargées de publicités, à tel point que l’internaute a du mal à trouver le contenu au milieu des publicités. Pour cela, le nouveau filtre détecte automatiquement les zones de pub (sans se baser sur une quelconque liste de régies publicitaires ou de scripts connus), spécialement au-dessus de la ligne de flottaison. Cette ligne (above-the-fold en anglais) correspond à la ligne horizontale formée par le bas de l’écran du navigateur, avant que l’utilisateur fasse défiler la page verticalement (scroll).

En gros, les sites qui affichent beaucoup de publicités au-dessus de la ligne de flottaison sont dans le collimateur de ce nouvel algo Google. D’après Matt Cutts, environ 1% des recherches sur Google sont concernées par ce nouvel algorithme.

La v2

Depuis le 09/10/2012 la première mise à jour de cet algorithme est déployée par Google, touchant selon Matt Cutts environ 0,7% des requêtes en anglais de façon visible. Je pense qu’il ne précise pas l’impact pour les autres langues faute de place dans son tweet, mais que (comme pour Page Layout 1) cet algo est déjà en place pour toutes les langues et tous les pays (info à confirmer).

Ce filtre est également appelé Top Heavy, notamment par Danny Sullivan.

Mine de rien, cet algorithme est la preuve que Google sait très bien interpréter les CSS ou Javascript quand il le veut…

 

 

Pour la suite de cet article, je vais prendre le style d’une Foire Aux Questions, en partie issue de cet article.

Filtre anti-pub de Google : FAQ

Qu’est-ce que la ligne de flottaison ?

On appelle ligne de flottaison la ligne horizontale correspondant au bas de l’écran du navigateur avant que l’internaute commence à faire défiler le contenu en utilisant l’ascenseur (scrolling). Google recommande d’avoir + de contenu que de pub au-dessus de cette ligne (above the fold).

Tous les internautes n’ont donc pas la ligne de flottaison située au même endroit, ça dépend de l’appareil utilisé pour surfer ainsi que bien entendu la taille en pixels de la zone utile dans le navigateur.

Trop de pub, c’est à partir de combien ?

Malheureusement, Google ne donne aucun chiffre, à peine des outils pour nous aider à évaluer. A l’époque on pouvait utiliser l’outil Google Browser Size mais il n’existe plus. Ou alors des extensions comme celles-ci pour Chrome. A vous d’évaluer si la proportion de pub au-dessus de la ligne de flottaison est bien trop importante, en tout cas bien supérieure à ce qu’on trouve d’habitude sur le web. S’il y a tant de pub qu’il devient difficile de trouver le contenu, alors vous êtes en risque.

Quels formats ou types de bannières sont pris en compte ?

Les sites utilisant des pop-up, des pop-under ou d’autres systèmes d’overlay ne sont pas concernés. Seules les publicités fixes sont prises en compte.

Comment savoir si on est concerné ?

Cette mise à jour Google étant déjà en place apparemment sur tous les sites de Google et toutes les langues, vous pouvez vous rendre compte si votre site est pénalisé par ce filtre. Regardez votre trafic Google, résultats naturels, votre marque exclue, et comparez à une période comparable.

Il n’y a pas d’autres moyen officiel de le savoir, pas même dans Google Webmaster Tools.

Google sanctionne-t-il page par page ou l’ensemble du site ?

Comme pour le filtre Panda, Google analyse l’ensemble du site et si les critères de qualité du site ne sont pas suffisants, c’est l’ensemble du site qui peut être pénalisé. Vous trouvez ça abusif de la part de Google ? Moi aussi !

Comment sortir du filtre anti-pub de Google ?

Si vous avez conclu que votre site a souffert de cette mise à jour, il faut bien entendu limiter la surface de publicité sur votre site, surtout en ce qui concerne la partie supérieure des pages (au-dessus de la ligne de flottaison). Ensuite il faut attendre que Google repasse crawler toutes les pages concernées puis qu’il mette à jour son algo avec les nouvelles données issues de ce crawl. Comptez donc au moins quelques semaines…

Comment intégrer de la pub sans craindre cet algo ?

Il faut donc faire très attention à l’emplacement des blocs de pub sur la page pour tenir compte de l’expérience utilisateur. Ne saturez pas de pub la zone supérieure. Voyez ci-après les conseils pour AdSense.

Google ne finit-il pas par être incohérent au sujet de la pub ?

La pub, qui représente 97% des revenus de Google, est omniprésente sur une bonne partie des services de Google. On la voit souvent prendre une grande part de l’écran sur les pages de résultats (SERP) au-dessus de la ligne de flottaison. Il faudrait donc que Matt Cutts pénalise Google ?

Comment gérer les pubs AdSense avec Page Layout ?

Quel impact sur AdSense ?

Il faudrait être chez Google pour le savoir, mais pour ma part je ne pense pas que cet algo fasse une faveur à ceux qui utilisent AdSense, ce serait assez risqué (légalement).

Par contre, cette mise à jour de Google incite les éditeurs web à diminuer le nombre de publicités, en tout cas celles qui ont le plus de chances d’être cliquées. Conclusion : l’éditeur du site risque de supprimer certaines publicités et il y a de fortes chances qu’il conserve AdSense – dans le cas où il utilise AdSense en plus d’autres formes de publicités.

A propos, que conseille AdSense ? Evidemment, Google aimerait bien conseiller de mettre les pubs le plus haut et visibile possible, mais ça ne fait pas un discours très cohérent (c’est le moins que l’on puisse dire). Déjà que Google ne suit absolument pas ses propres conseils avec des pages de résultats (SERP) très chargées en pub dans le haut de l’écran (lisez mon dossier complet sur les abus supposés et réels de Google).

Dans des versions relativement anciennes des conseils officiels d’AdSense, on trouvait ça :

Adsense intégration pub forte

Conseils Adsense d’intégration de pub assez forte

Depuis, dans la rubrique support, on trouve des conseils d’intégration bien plus acceptables (pour l’internaute !) :

Adsense intégration pub correcte

Conseils Adsense d’intégration de la pub mettant le contenu en évidence

D’autres conseils adaptés selon eux au cas où un défilement vers le bas est nécessaire pour visualiser le contenu ;

Conseils AdSense intégration pub contenu bas

Conseils AdSense d’intégration des publicités avec un contenu bas dans la page

Conseils officiels d’AdSense sur l’emplacement des annonces

Je reprends ci-dessous les recommandations officielles de Google AdSense pour l’emplacement des blocs de pub dans vos pages.

Même s’il est intéressant d’optimiser les performances de vos annonces avec AdSense, lorsque vous insérez des annonces sur votre site, vous devez également veiller au confort de l’internaute et au respect du règlement du programme AdSense. Voici quelques conseils dont vous devez tenir compte :

Mettez-vous tout d’abord à la place de l’internaute : organisez le contenu de votre site de manière logique et facilitez la navigation entre les pages. Voici quelques questions à étudier lors du choix de l’emplacement de diffusion des annonces :

  • Quelle action l’internaute cherche-t-il à effectuer en visitant mon site ?
  • Que fait-il lorsqu’il consulte une page donnée ?
  • Quels sont les éléments susceptibles d’attirer son attention ?
  • Comment puis-je intégrer les annonces dans cette zone sans perturber la consultation de la page par l’internaute ?

Comment puis-je conserver la page propre, claire et engageante ?Mettez-vous à la place de l’internaute. Vous envisagerez alors peut-être votre page (et l’emplacement de vos annonces) sous un angle totalement nouveau. Si les internautes parviennent facilement à trouver ce qu’ils cherchent, ils reviendront sur votre site. Choisissez également une palette de couleurs d’annonce lisible.

Exposez votre contenu : même si le fait d’insérer des annonces dans la partie au-dessus de la ligne de flottaison représente un bon moyen d’améliorer les performances de vos annonces, assurez-vous aussi que le contenu recherché par les internautes est facilement accessible. Par exemple, si votre site propose du contenu en téléchargement, placez les liens de téléchargement dans la partie au-dessus de la ligne de flottaison afin que les internautes puissent aisément les trouver.

Vos annonces doivent ressembler à des annonces : vous pouvez choisir, pour vos annonces, des couleurs qui se marient avec celles de votre site. En revanche, évitez d’harmoniser les images avec vos annonces ou d’intégrer, à proximité, du contenu adoptant une mise en forme similaire. Le règlement du programme interdit de présenter les annonces de cette façon.

Appelez un chat un chat : les annonces sont des annonces. Même s’il peut être tentant de les considérer comme des « ressources » ou de les insérer immédiatement sous le titre de votre site, évitez d’utiliser des libellés et des titres susceptibles de prêter à confusion. Ne positionnez pas vos annonces là où elles risqueraient d’être confondues avec des liens de menu, de navigation ou de téléchargement.

Moins peut signifier plus : même si notre règlement vous autorise à insérer 3 blocs d’annonces, 3 blocs thématiques et 2 champs de recherche dans chacune des pages de votre site, en utilisant le nombre maximal d’annonces sur une page, vous risquez de surcharger cette dernière. Si les internautes ne parviennent pas à trouver ce qu’ils cherchent sur votre site, ils iront voir ailleurs.

Examinez votre site : prenez un peu de temps pour parcourir votre site et évaluer son efficacité auprès des internautes qui le visitent pour la première fois. Si votre site est développé à partir d’un modèle, assurez-vous que les annonces s’affichent correctement, avec le libellé « Annonces Google » ou « Sélection d’annonces ».

Une fois la présentation du site achevée, posez-vous ces deux questions : « Peut-on facilement trouver mon contenu ? » « Est-il facile de faire la distinction entre le contenu et les annonces du site ? » Si vous répondez aux deux questions par l’affirmative, vous êtes sur la bonne voie.

Selon Matt Cutts, cet algo ne pénaliserait pas le site de Google

Google n’est-il pas un des meilleurs exemples de sites ayant des pages avec une trop forte proportion de publicité dans la zone supérieure de l’écran ? Prenons par exemple la requête [achat tablette pas cher] (désolé pour la faute d’orthographe, c’est ce que tapent la plupart des internautes…). Observez la surface dédiée aux résultats naturels au-dessus de la ligne de flottaison et comparez-là à celle réservée à AdWords ou autres blocs des produits Google :

(cette capture d’écran date de septembre 2012)

Etude des zones AdWords et SEO dans les SERP

Sur cette requête, une large part du haut de l’écran de la page de résultats est remplie de publicités AdWords, même sur un ordinateur fixe

J’ai testé avec l’outil fourni par Google lui-même, à savoir Google Browser Size, pour savoir si Google respecte les règles qu’il nous inflige, à savoir ne pas mettre trop de publicité au-dessus de la ligne de flottaison :

Test browser size des SERP Google

Ce test, effectué avec l’outil de Google sur les SERP de Google pour la requête « achat tablette pas cher », montre que 85% des internautes ne voient qu’un seul résultat naturel. Tout le reste est de la publicité AdWords ou des blocs d’autres produits Google.

Pour mieux voir cette image, zoomez-la . Malheureusement, vous ne pouvez plus faire un test avec Google Browser Size car Google l’a supprimé. D’ailleurs pour la petite histoire, bizarrement cet outil de Google bloquait les tests sur les SERP de Google !

Alors, maintenant que nous avons testé pour une page remplie d’AdWords, imaginons juste un instant que Google fasse indexer ses pages de résultats : cet algorithme pénaliserait-il le site de Google ? On a posé la question directement au boss de l’équipe anti-spam de Google, qui a répondu sans surprise « Non, cela ne se déclencherait pas ».

Ce qui est un peu plus intéressant dans sa réponse, c’est qu’il a précisé que cet algo tient compte de l’ensemble des pages du site. Et comme selon lui, la plupart des pages de résultats de Google n’incluent pas de publicités, le site dans son ensemble ne serait pas considéré comme affichant trop de publicités. Est-ce bien l’avis des internautes ?

Cet article vous a-t-il plu ?

Note : 5.0 (2 votes)
Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

96 commentaires

j-mi

C’est une superbe initiative de faire un peu la loi de conservation de contenu …

Franchement il etait temps de prendre des mesures .
Viser un net riche en contenu ,ety degomer ce qui n’a pas ce profil ,CAD : 70 % de contenu riche contre 30 % de surface publicitaire .
Obligé de forcer le jeu pour voir des pages correctes d’edition, ou la publicité ne servirais qu’a proposer un, deux ou trois liens riches et thématisé !
Souligner ou mettre en subrillance une idée commerciale.
Il n’y a que comme ça que la publicité rapporte aux éditeurs

Et non 70 % a 90 % de publicité pour 10% de contenu riche ! qui rapportent rien ,ni aux lecteurs, ni aux editeurs et encore moins aux annonceurs !

et viser les sites qui pondent des pop under ou autres, genre on découvre un resultat, mais si on clique le site génére quelques pages publicitaire
Les tout garnis ou on a perdu le théme de la recheche !
Et les autres bien sur !

Répondre
URL Shortener

La solution sera surement de faire comme Google et mettre plus de pub sur les quelques pages qui rapportent le plus et moins sur les autres. Ca permettra de ne pas dépasser le quota de pages avec trop de pub tout en gardant la rentabilité nécessaire.

Répondre
Chasseur immobilier

Oui ce serait bien que ça ne concerne pas que les autres régies qu’adwords…..

Répondre
Nicolas

C’est une très bonne annonce, et comme déjà dit, cela ne concerne que 1% des recherches donc pas de quoi avoir peur. Seulement les abus manifestes seront sanctionnés, et c’est normal non ? Afficher une page ou le contenu est caché par les pubs, est-ce vraiment une bonne stratégie ?

Répondre
PubContact

Google va en effet un peu loin. Il faut aujourd’hui être dans la longue traine pour ne pas avoir de la pub de tous les côtés sur leur moteur. Il serait intéressant de définir quelle est la limite avant d’être pénalisé.

Répondre
pagesbox

C’est quoi la ligne de flottaison ? un % de taille de pub par rapport à la taille du site ?

Répondre
Olivier Duffez

@pagesbox : c’est expliqué dans l’article :

Cette ligne (above-the-fold en anglais) correspond à la ligne horizontale formée par le bas de l’écran du navigateur, avant que l’utilisateur fasse défiler la page verticalement (scroll).

Répondre
développeur web

Ça ne m’étonne pas. Selon google, un site est intéressant si il a un contenu unique et de qualité, alors les sites pleins de pubs… Après, vu que la majorité des publicités sur le web sont de « Adwords », on verra bien ce que ça va donner par la suite.

Répondre
Rogers

Je ne peux qu’être d’accord avec ta conclusion. C’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité.

Et puis dans le genre j’en dis sans trop en dire, ça commence à bien faire. Google nous pond des règles sans que ça soit bien clair. Bref aucun indicateur pour nous expliquer si on a franchi la ligne rouge ou pas.

Comme d’autres, je reçois des mails pour me dire de rajouter des blocs sur mes sites. Et comme je n’obtempère pas forcément, j’en reçois un régulièrement tous les mois/2mois. Ils nous incitent dans un sens et dans l’autre ils nous sanctionnent.

Enfin, même si je pense que l’idée n’est pas mauvaise, le fait que tout ce qui est slide-in, pop-ups, pop-under ne soit pas impacté, et bien ça ne va pas écumer bien grand chose. Soit on fait une pénalité correcte, soit on ne fait rien.

Répondre
franckm

Quand je fais une recherche sur Google, si je regarde le résultat sans scroller, j’ai exactement 3 résultats naturels et 8 résultats sponsorisés.

L’hôpital qui se fout de la charité vous dîtes ?

Répondre
Chasseur immobilier

Sur un 17″ un peu plus, tout le monde n’a donc pas la même ligne de flottaison, mais quoi qu’il en soit, l’esprit reste le même beaucoup trop de liens sponsorisés…..

Répondre
oualidia

ça serait bien qu’il commence par nettoyer toute la publicité qu’il met dans les résultats de recherches google, pour donner l’exemple :)

Répondre
Chambre Hôtes Bourgogne

Etrange de considérer la ligne de flotaison alors qu’elle est largement dépendante de la résolution, non ? Sur un mobile, on ne voit parfois que les résultats sponsorisés sur une recherche google (oui, je n’ai pas le dernier sorti des mobiles, c’est vrai !…), alors je trouve que c’est plutôt flou encore une fois tout ça…
En même temps, je n’ai pas trop à m’en faire pour le moment avec la quantité du publicité sur mon site !…

Répondre
Agence Drupal

Pour moi c’est une bonne chose ce filtre ! Certains sites abusent de la publicité…

Mais ce qui me turlupine est cette ligne de flottaison, en effet sur mon mac de 13 pouces et mon écran de 27 pouces cette ligne de flottaison n’est pas la même… Alors sur quoi (quel écran, quelles résolutions) se base Google ? Bonne question !

Répondre
Emmanuel

Si aussi peu de requêtes sont touchées ( 1% ), d’où vient tout ce chamboulement enregistré sur google ces dernières semaines ?
J’ai fais un test d’enlever toutes les pubs d’un de mes sites sur la page d’accueil ( uniquement ) pour voir s’il augmente.

Répondre
Chasseur immobilier

@oualidia:
Ca ce n’est pas prêt d’arriver, la tendance est même inverse.
Là, ils évoquent le contenu des sites eux mêmes.

Répondre
ATYQ

Je n’aurais jamais pensé que Google soutiendrait la suppression de la publicité massive étant donné leur propre source de revenu qu’est Adsense. Mais en regardant de plus près, c’est une bonne stratégie sur le long terme parce que ce genre de sites proposant uniquement du contenu publicitaire ne convient que rarement à l’utilisateur et donc retourne en arrière sans même prendre le temps de regarder la publicité.
Merci pour l’article, bien réalisé dans l’ensemble. Superbe vidéo explicative de la par de Google :)

Répondre
Nicolas

Pour la ligne de flottaison, grâce à leurs statistiques (utilisées pour l’outil BrowserSize d’ailleurs), je pense qu’ils ont défini une résolution « moyenne » qui correspond à une visibilité sur 80% des navigateurs, 950×550 pixels.

Répondre
Olivier Duffez

C’est intéressant Nicolas, je suis simplement curieux de savoir comment tu as pu arriver à cette conclusion ?

Répondre
Nicolas

Outil BrowserSize + aperçu dans les résultats de recherche => facile pour Google de détecter des « zones » pour une résolution moyenne. C’est une conclusion simpliste mais qui permet de tester facilement à mon avis un site et savoir si il y a trop de pubs.

Répondre
Multipl'Art

Ça c’est fort de café ! Un moteur qui gagne sa vie avec la pub et qui vous pénalise si vous en avez de trop ! Je vais tester l’outil BrowserSize pour voir de quel œil je suis vu et à quelle sauce je vais être mangé…

Répondre
tom_over

Faites ce que je dis mais pas ce que je fais ! !

Un comble quand on voit le SERP de google avec du plus en plus de pub Adwords positionnées avant les résultats naturels.
De pire en pire la politique de Google ! !

Je ne suis pas contre cette mesure pour éviter les pubs positionné juste sous la navigation ou dans le contenu.
Car pour tromper l’internaute il n’y a pas mieux, mais qu’ils commencent à l’appliquer sur leurs propres sites…
Mais il faudrait que Google commence par respecter cette mesure sur ses pages !

Répondre
Options Binaires

1 question à ce sujet : si la publicité au-dessus de la ligne de flotaison redirige sur une page en interne (genre fiche produit), comment cela est considéré ?

En fait, GG analyse le lien de sortie pour savoir si c’est de la pub, non ? Un lien d’affiliation, c’est facile de le déceler pour Google, mais une image de pub qui redirige sur sa fiche produit, c’est pas plus complexe pour Google ?

Répondre
Gael

Je pense depuis plusieurs années qu’il faut limiter le nombre d’emplacements adsense sur son site..
Un ou deux maximum malgré la limite qui est de trois..
Gael

Répondre
gîte 71

Pourquoi baptiste cette page serait filtrée ? Il n’y a « que » 3 pub adwordsau-dessus de la fameuse ligne ! Et 3 autres aussi en bas…

Répondre
Mathieu

je suis plutôt d’accord avec google pour une fois et je pense que ce n’est pas une mauvaise chose…
Pour se faire attraper par ce filtre je pense qu’il faut vraiment y aller fort sur la pub, google n’est pas fou il va pas pénaliser son propre fond de commerce.

mais pour la ligne de flottaison il prenne comme référence du 1024 ?

Répondre
Construction maison

C’est bizard, google ne tue t’il pas la poule aux oeufs d’or en pénalisant ce qu’il lui rapporte le plus ?

Aprés la mesure est peut être d’éviter les abus car pas mal de webmaster font des abus !

Répondre
montre infirmiere

La difficulté est grande pour pouvoir suivre les contraintes et recommandations de google

Répondre
aljazeera

C’est une très bonne annonce, et comme déjà dit, cela ne concerne que 1% des recherches donc pas de quoi avoir peur.

Répondre
gîte 71

@Mathieu C’est là toute la question ! 1024 ou 950×550 d’après Nicolas qui ne nous a malheureusement pas expliqué d’où il sortait ce chiffre, en fait, j’ai bien l’impression que personne ne sait, cette ligne imaginaire existe-t-elle vraiment ou n’est ce qu’une image que google utilise pour vulgariser son algo ?…

Répondre
blog rémunérateur

Bonjour,

C’est un peu étonnant je trouve puisqu’il est conseillé de positionner les annonces adsense justement au dessus de cette ligne.

Mais je ne pense pas qu’ils pénaliseront les utilisateurs d’adsense, dans la mesure où l’on ne dépasse par les 3 annonces autorisées.

Salutations

Répondre
Création Sites Web Tours

Question toute bête: comment Google détermine ce qui est de la pub ou non?
Par exemple, sur une page « partenaires » on a tous des bannières et autres liens pointant vers d’autres sites.
Est-ce que ce sera considéré comme de la pub?

Répondre
Olivier Duffez

Ils ont dû développer des algorithmes, comme je crois Microsoft qui a obtenu un brevet sur ce sujet.
Cela dit si le problème ne concerne qu’une seule page (partenaires), ça n’a pas d’impact je pense.

Répondre
expert seo

C’est un peu ce que faisait déjà Google Panda mais en plus poussé, et personnellement je trouve ça pas plus mal ! Google alertant déjà sur les pages web comportant trop de publicité dans leur réglementation adsense ou ils interdisent plus de 3 groupes publicitaires différents…

Répondre
Chasseur immobilier

Oui une variante +1 de Panda en quelque sorte.
Mais je ne pense pas qu’adsense en soit la cible prioritaire.

Répondre
Seo Vietnam

Leur volonté d’éviter trop de pub au-dessus de cette ligne de flotaison est à priori bonne si l’on est d’accord qu’un site de qualité n’est pas un site surpeuplé de publicités en comparaison avec le vrai contenu disponible (c’est mon avis donc tout va bien pour moi:-).
Là où je trouve qu’il y a une hypcrisie est de dire, trop de pub tue la qualité alors que récemment, ils se sont fait pincer et on dû avouer avoir accepté en parfaite connaissance des annonceurs vendant des médocs interdits aux USA (une joli coup monté par le FBI avec l’aide un escroc professionel).
En english, par ici:http://www.seroundtable.com/google-illegal-con-artist-14642.html
Faut savoir, trop de pub c’est pas bon mais faire des revenus avec des pubs de ce type c’est ok?…
D’accord, ce sont deux sujets « un peu » différents mais si on fait la pluie et le beau temps sur le net, il faut rester cohérent et crédible.

Répondre
canapé convertible

Bonjour à tous,

Je regarde d’un côté la date de l’article sur le blog officiel de Google 19 janvier 2012 et d’un autre côté, je vois sur searchengineland (http://searchengineland.com/google-panda-3-2-update-confirmed-109321) que la date de mise en place de Panda 3.2 est le 18 janvier 2012 environ (date que je confirme ayant vu des changements dans les SERPS au environ de cette date).

Comment Google peut juste parler de « data refresh » durant l’interview alors qu’il parle sur son blog de la mise en place de son filtre Page Layout Algorithm à la même période ! J’ai l’impression qu’on se fout totalement de notre tête…

Qu’en pensez-vous ?

Franky

Répondre
Olivier Duffez

Google peut très bien mettre en place plusieurs algorithmes dans la même semaine. Ils ont dit plusieurs fois qu’ils font en moyenne 500 modifications par an…

Répondre
table basse relevable

D’accord avec vous Olivier, mais dans ce cas, il ne faut pas dire lors d’une interview que la mise à jour de Panda 3.2 n’est qu’un rafraîchissement de données ou au moins dire qu’il y a eu une autre mise à jour (hors Panda soit disant) s’appelant Page Layout Algorithm !

Et puis un rafraîchissement de données, ce n’est pas clair du tout…

Franky

Répondre
Olivier Duffez

Désolé mais je ne vois pas le pb : Panda 3.2 peut très bien être uniquement une mise à jour des données, et pas de l’algo en lui-même. Et n’avoir aucun rapport avec Page Layout.

Répondre
Franky

Page Layout est à mon sens une modification de l’algo de Google puisque c’est un nouveau critère de classement des sites. Donc on devrait scinder l’algo de Google en deux : d’un côté Panda qui contient ses critères, et d’un autre côté, d’autres mises à jour avec de nouveaux critères de classement mais n’appartenant pas à Panda si j’ai bien compris.

Répondre
joey

« Je n’aurais jamais pensé que Google soutiendrait la suppression de la publicité massive étant donné leur propre source de revenu qu’est Adsense. »

Justement. Les pages complètement saturées de publicité sont celles qui encouragent à installer des bloqueurs de pub.

Google ne faisant rien au hasard, ils ont probablement regardé ça de très près avant de décider de mettre ça en place et pour définir le cadre acceptable et ce qui déclenche une pénalité.

Répondre
Chasseur immobilier

Je n’ai lu nulle part que Google allait sanctionner ses propres pubs, ce qui leur ferait perdre bien trop d’annonceurs.
Or ce n’est pas la tendance et comme ils ont largement les moyens de détecter ce qui est Adsense et ce qui ne l’est pas…..

Répondre
MT

« Justement. Les pages complètement saturées de publicité sont celles qui encouragent à installer des bloqueurs de pub. »

C’est clair, on arrive un peu à saturation sur certains site, notamment les sites d’info. Perso j’en arrive à désactiver javascript pour certains d’entre eux pour pouvoir accéder au contenu rapidement. Car la pub ne fait pas que diluer le contenu, elle ralentit le chargement.

Par ailleurs il est à mon avis faux de penser que pénaliser des sites qui affichent de la pub adsense serait contre-performant pour Google. Il y en a tellement que la visibilité des annonceurs de Google ne baissera pas, tandis que la satisfaction des internautes et des annonceurs augmentera.
Je suis annonceur et je n’apprécie pas que mes annonces paraissent au milieu d’un fouillis de pubs concurrentes.

Répondre
jeremy

Est-ce que la vente d’espace peut être capté par Google ?

Répondre
Koxin-l.fr

A mon avis, leur filtre déconne…
Parce que vu les millions de « blog » et plate forme de blog qui usent de cette méthode, cela devrait toucher bien plus que 0.7% des requêtes…

Répondre
Jean-Luc

Entièrement d’accord, big G est le 1er à saturer sa 1ère page de résultats de pubs…
Sur certains mots clés c’est un gros encart en haut et toute la colonne de droite.
Je trouve cet algo intéressant mais si big G pouvait se l’appliquer ce serait plus cohérent!

Répondre
webmaster Kouami Sessou

Une question?
Si cette pub ou série de bloc de pub,c’est du Adsense?
Google sanctionne de la même manière?

Répondre
Olivier Duffez

Oui je pense que c’est pareil avec AdSense

Répondre
arjuna

Ce qui est alarmant avec Google, c’est qu’il se contredit à chaque mise à jour de son algorithme. Matt Cutts lui-même conseillait à l’époque d’avoir un nom de domaine en rapport avec son activité. Aujourd’hui, la plupart des EMD sont pénalisés.

Maintenant, on parle de pénalité pour les publicités au-dessus de la ligne de flottaison, alors qu’adsense lui, conseil l’inverse pour le placement, et autorise en plus, 3 pubs par pages. http://sideincomeblogging.com/wp-content/uploads/adsense_placement.jpg

Je me demande si ce nouvel algo est vraiment fait pour limiter les sites surcharger de pub, ou pour favoriser adsense, sachant que maintenant le nombre d’emplacements pub de qualité (sur le site) sera limité.

Répondre
Gougueule

Bah, pour ce que çà rapporte maintenant Adsense depuis qu’ils trustent les pages de recherches. C’est un tour de vis en plus et ils récupèrent des petits % de régie très importants.

Répondre
Tours

Personnellement j’ai toujours banni les pubs en haut de page et/ou trop visibles par rapport au contenu, aussi je ne verrai probablement pas de changement sur mes sites.

C’est plus une question d’ergonomie pour le visiteur qu’autre chose.

Sinon, d’accord avec Koxin-l.fr pour les plateformes de blog, il doit y avoir un truc qui coince quelque part!

Répondre
Akihabara

La seule chose qui me choque c’est que google applique sur son moteur l’inverse de ce qu’il nous demande de faire et nous mets des liens commerciaux de partout…

Répondre
Jérémy

Un peu comme Création Sites Web Tours, depuis toujours je ne met quasi jamais de publicités sur tous mes différents sites, si je peut m’en passer je les zappe, c’est beaucoup plus agréable pour les visiteurs. On se fais déjà assez agresser dans la vie réelle avec les 4×3 :-)

Répondre
arjuna

Mouais, je vois mal Google se tirer une balle dans le pied sachant que la majorité de ses revenus viennent d’Adsense.

Concernant notre network, nous travaillons essentiellement avec deux régies Pub. Adsense et CPMstar. Tout fonctionnait parfaitement jusqu’au moment où nous avons reçu un email de la part d’Adsense précisant que son robot rencontrait depuis quelques jours des difficultés à explorer les pages de contenu à cause de CPMstar (il y a environ une semaine). N’ayant fait aucune modification sur nos sites, et le code de CPMstar étant le même, je me demande si ce n’est pas encore une façon de la part de(Google et Adsense) pour virer les concurrents.

Cela me fait fortement penser que le nouvel algo concernant les pubs au-dessus de la ligne de flottaison, va en faveur d’Adsense.

Répondre
Olivier Duffez

@arjuna : peux-tu nous indiquer précisément le message envoyé par AdSense disant que son robot était bloqué ? et/ou nous indiquer l’URL concernée

Répondre
cecile

ha ha google a le droit de faire du fric avec la pub mais pas les autres
c’est juste une grande farce…

Répondre
Mussot valéry

Moi je possède pas mal de sites avec des publicités dans le header plus le haut de contenu et je ne suis pourtant pas impacté par ses mises à jour.
Par contre je me demande si ce filtre s’applique au format mobile et tablette, car pour le coup, la ligne de flottaison est vraiment haute …

Répondre
webmaster Kouami Sessou

Pour ceux qui veulent suivre ces conseils,les CTR vont baisser dangereusement ainsi que les revenus.
Le paradoxe est que Google même ne les respecte pas,ces recommandations.

Répondre
David BONIN

Il faut bien prendre en compte que la plupart des modifications d’algorithme de ce genre sont faites pour éviter en sanctionnant les abus, par pour changer le design de tous les sites web.

Répondre
Ldi

Adsense elle même nous propose d’intégrer la publicité au-dessus de la ligne de flottaison et là Matt Cutts demande l’inverse !

Répondre
olivier

Google m’envoie régulièrement des messages pour me conseiller de mettre le maximum de pub par page, soit 3 blocs. Il y a véritablement une contradiction entre un moteur de recherche qui se veut propre et une régie publicitaire monopolistique.

De plus, mais c’est ancien (18 mois), un salarié de Google m’avait téléphoné d’Irlande pour me conseiller de repositionner mes pubs, en les mettant notamment en haut de page. Après des semaines de test, je suis revenu en arrière. Notamment, 2 blocs par page semblent plus rémunérateurs que 3 (en évitant les clics à 0,x centime).

Répondre
Paul

C’est d’autant plus ridicule de mettre trop de pub au-dessus de la ligne de flottaison que les visiteurs qui cliquent dessus n’achèvent en général pas leur visite. C’est très bien pour eux s’ils ont trouvé la réponse à leur requête, mais ce n’est pas ce qui me convient. Je pense que la meilleure place, pour une pub, est juste sous le contenu.

Répondre
Fabien

Bonjour
J’ai dans mon site un seul bloc adsense sur chaque page et pas d’autre pub.
Google me demande régulièrement d’en rajouter deux autres pour augmenter mes revenues mais jusqu’a maintenant je n’ai rien fait.
Seulement le seul bloc existant se trouve au-dessus de la ligne de flottaison.
J’aimerais donc savoir si c’est le nombre de pub au dessus de cette ligne ou bien c’est seulement l’emplacement de cette pub qui est pénalisé.
Merci.

Répondre
Annuaire Français

Nous utilisons aussi adsense, faute d’un prestataire adapté a nous fournir de quoi alimenter plus d’un millier de catégories. Mais c’est assez la cata, car la majorité du temps, les pubs ne sont pas en rapport avec le contenu. Ca passe encore pour des pages très catégorisé (rubrique), mais sur des pages individuelles d’établissement qui sont rarement visités individuellement, le CTR s’effondre et il n’y a aucune pertinence, malgré la présence de mots clés et de catégorie.

Il y a des periodes ou ca s’arrange, mais depuis le 10 octobre, le CTR sur les publicité adsense thématique est en chute libre, divisé par 2. Peut-être une relance des serveurs adsense, a voir dans les jours qui viennent.

Même si ce n’est pas notre » gagne-pain », le côté « crédibilité » envers le visiteur est concerné par l’affichage de ces pubs qui n’ont aucun rapport avec le sujet.

Répondre
Julien

Ca ne m’étonne pas que le CSS soit déchiffré. Comment google sait-il que le contenu que vous mettez en avant est publicitaire. Que se passe t’il si vous avez des images ou des liens internet à cet endroit ?

Répondre
ax

Salut Olivier, ce qui me fait gravement sourire en grinçant des dents dans tout çà c’est que google dit toujours de ne pas faire ce qu’ils font. Quand on regarde un résultat de recherche google c’est affolant toute cette agressivité avec la pub! de + il paraitrait que le nombre de résultat diminuerait sur la première page, au lieu de 10 il n’y en aurait plus que 6 ou 7 selon les requêtes.
C’est vraiment affreux jojo tout çà tu penses pas?
Abus de pouvoir! :)

Répondre
Jack Slater

Ceci dit qu’il faut penser à mettre en place un nouveau système de gestion des MFA (Made for Adsense), chose qui va certainement pas plaire au fraudeurs :)
Je me demande juste pour ceux qui se sont déjà basé sur l’emplacement adsense pour la mise en page de leurs sites et l’élaboration de leurs CSS, comment ils vont faire.
Un changement radical tel que celui ci doit être mis en avant pour les éditeurs et doit être compris par les publishers.
Je vois que google commence une nouvelle politique et que ça va être très hard de gagner sa vie avec.

Répondre
Jack Slater

Oui, c’était le temps de le faire, avec tous les arnaqueurs qui parcourent internet avec leurs site MFA (Made For Adsense) ou il n’y a vraiment pas un contenu riche (parfois que du copy & past), ils gagnaient d’énormes sommes d’argents de cette manière.
Je suis d’accord avec cette décision qui va enfin mettre les choses en ordre et donner une chance aux petits sites de se différencier un peu.

Chapeau Oncle G.

Répondre
Hafid de bons plans internet

C’est tout à fait normal car la pub tue tt

Répondre
Anne

C’est bien dommage que l’algo ne prenne pas en compte les pop-up et les pop-under.
Il me semble toutefois que les sites saturés de pub étaient déjà détectés et punis (pas très méchamment certes) par Google qui les assimilait comme des fermes de liens.

Répondre
Alexandre Desportes

@olivier

 » Je vous avais averti en novembre 2011 que Google travaillait sur un nouveau filtre de détection des pages surchargées de publicités au-dessus de la ligne de flottaison… Il est désormais en place, sous l’appellation Page Layout Algorithm.  »

Nous sommes le 03 août 2013, que pensez-vous Olivier de ces pages et du filtre, à priori, mis en place par GG en 2012 :

http://www.dicocitations.com/citation.php?mot=caresses
http://www.dicocitations.com/citation.php?mot=aimer

Si effectivement depuis 2012 ce filte est en place, alors GG a mis en place un filtre à la con ! Ou je ne comprends plus rien à ce que vous écrivez.

Répondre
Olivier Duffez

@Alexandre : je ne suis pas Google, hein ;-) je ne suis pas responsable de la qualité de leur algo !
je ne sais pas pourquoi vous vous plaignez, donc je suppose que c’est parce que ce site sort devant vous (ou trop haut) dans Google ?
Matt Cutts a déjà précisé que ce n’est pas pour une ou quelques pages avec trop de pub qu’on peut être pénalisé, c’est sur la masse de toutes les statistiques du site contenu et / ou trafic, je ne sais pas

Répondre
Fabien BRANCHUT

@Olivier_Duffez : « Mine de rien, cet algorithme est la preuve que Google sait très bien interpréter les CSS ou Javascript quand il le veut… »

Google n’interprète certainement pas directement les CSS ou JS, il fait un screenshot de la page (via un émulateur de navigateur qui lui interprète CSS et JS) et analyse l’image obtenue.

En analysant l’image, il fait la correspondance avec le contenu du code source : le contenu visible et le contenu caché (entre autre).

Répondre
Olivier Duffez

Peut-être que pour l’algo Page Layout ils fonctionnent comme tu l’indiques, c’est fort possible, mais je t’assure que Google sait analyser les CSS et JS.

Répondre
Sabine

C’est un mal pour un bien. Certains sites abusent des publicités, ça les dessert vachement (côté internaute) dans un sens Personnellement un site blindée de pub dès le premier regard : je m’en vais !

Évidemment « la plupart des pages de résultats de Google n’incluent pas de publicités », mais trop, ahah !

Répondre
macfly

C’est sûr qu’avec « tablette pas cher » les serp sont bourrés de pub mais en même c’est bien l’objectif de la recherche !

Sur la recherche « la bataille de marignan » y’a zéro pub. Mais que fait google ??? lol

Répondre
Jules

A noter que l’outil de GG ne tient pas du tout compte du responsive design !

Répondre
Patrick L

Si on observe les pages Google+, avec leurs bannières (y compris celles par défaut) elles sont toutes hyper haute, de fait, la ligne de flottaison est particulièrement basse également. On dirait que Google ne montre pas le bon exemple !

Répondre
Rick

Google interprête très bien le CSS, puisque son outil Google Speed Insight a été mis à jour avec des informations en Beta pour les mobiles, indiquant les zones de click (tap) trop proches d’une autre, les polices trop petites… Donc Google sait parfaitement la position des élements, leur taille, etc.

Répondre
fredo

pour être honnête je ne suis pas surpris, il faut mettre en relation cette mise à jour avec l’augmentation des revenus adwords et la stagnation-baisse d’asense. la montée en puissance des mobiles et des pubs sur youtube mettra sans nul doute fin au adsense que l’on connaît. de plus la recherche organique n’est plus du tout la priorité de google. rares sont les requêtes où l’on ne retrouve pas une map, un knowledge machin truc faisant du duplicate de wikipedia. eh oui google s’est enrichi en indexant nos pages et a maintenant la capacité de se passer de nous. un jour nous comprendrons que google nous l’a bien fait à l’envers. ce n’était pas gagnant-gagnant contrairement à ce que beaucoup ont pensé! j’espère que les webmasters ne joueront pas le jeu des micro-données avec google!

Répondre
Pat

Faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais a chaque nouvelle annonce la stategie est de plus en plus clair car l’ami Google n’affichent t’il pas lui même trop de publicité au-dessus de la ligne de flottaison. C’est scandaleux d’imposer son modèle en pénalisant les autres sur ce même crénau.

Répondre
Peters Frederic

L’ outil Browsersize est une grosse connerie. Le contenu d’une page est souvent centré horizontalement. Les chiffres présentés n en tiennent pas compte. Et dire que GG se base la dessus, ca en dit long sur leur pertinence.

Moi je n affiche plus aucune pub. J ai viré tous les Adwords, c’était moche et ca ralentissait énormément le chargement des pages. En plus les revenus générés n’ont fait que chuter. Dans un premier temps pour compenser, on rajoute des pavé de pub mais finalement ca devient du n’importe quoi. Et quand on fait n’importe quoi, sur le long terme c est jamais bon.

Répondre
chnain

Qu’en est-il des habillages ? Sachant qu’ils peuvent apparaitre pour un petit taux des visiteurs, mais prennent beaucoup de place, est-ce pris en compte ?

@fredo je suis d’accord avec tes remarques !

Répondre
Olivier Duffez

@ chnain : c’est une question que je me suis déjà posée et malheureusement Google ne fournit aucune explication concernant l’impact des habillages publicitaires

Répondre
David

Depuis le 13.02, j’ai observé une chute très significative de mon traffic de mon site. Je n’ai pourtant rien changé depuis 10 mois.
De 3 000 visiteurs / jours, je passe à 700.

Il me semble que c’est la publicité la source de ce positionnement en baisse. En lisant cet articule, ca me conforte dans mon analyse.

Je vais donc reorganiser ma pub, et surtout, ne plus utiliser les gros bandeaux de pub d’habillage (SublimeSkinz)

Répondre
Nikita

Qu’en est-il des sites avec interstitiels comme Allocine ?

Répondre
Olivier Duffez

Malheureusement, il me semble que Google n’a donné aucun détail, notamment sur la prise en compte des publicités interstitielles ou des habillages de sites

Répondre
Emmanuel

Je viens d’être touché par l’algo google. Je dois compter 1 an pour en sortir après modif? (Etant donné que les mises à jour ont lieu tous les ans…)

Ce que je ne comprends pas c’est que mon site ne contient qu’une seule bannière de pub. En revanche le header est effectivement énorme. Donc google ne pénalisé pas le « trop » de pub mais le fait que l’utilisateur ait à scroller pour voir le contenu.

Répondre
Jules

Bonne question d’Emmanuel !

Olivier penses-tu que pour ce ce soit comme pour Panda avant son intégration à l’algo de base et que pour sortir de cette pénalité il faille attendre le prochain refresh de Page Layout qui pourrait mettre plus d’1 an à venir ???

Répondre
Olivier Duffez

désolé Jules et Emmanuel, je n’en sais rien, Google ne donnant aucune information sur cet algo

Répondre
Philippe LAINE

En tous cas, c’est toujours d’actualité… une bonne bannière vidéo qui pousse le contenu vers le bas et la sanction est très rapide…

Et elle doit aggraver à cause des conséquences sur les données d’expérience utilisateur (taux de rebond, nombre de pages vues,…)

Il faut respecter le confort de navigation des visiteurs.

Répondre
Olivier Duffez

Merci Philippe pour ce retour d’expérience

Répondre