Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Premsgo, nouveau moteur de recherche français

Premsgo est un nouveau moteur de recherche Made in France principalement destiné aux entreprises françaises locales ou uniquement en ligne. Encourageons cette initiative, même si le chemin sera encore long, nous avons besoin d’alternatives à Google ;-)

Presmgo

Le moteur est disponible sur http://www.premsgo.fr/

Vous pouvez le suivre sur Twitter @premsgo

Remarque : Marc Longo, créateur de Premsgo, est membre de WebRankInfo depuis 2005. Il répondra donc (dans les commentaires ou dans le forum) à toutes vos questions et suggestions d’améliorations. Inutile de le casser dès ce lancement, rappelez-vous que ce type de projet est très complexe !

Pour l’internaute

Premsgo est un moteur surtout adapté aux recherches « profession + ville » ou plus généralement « service + ville ». Pour l’instant, il n’intègre pas de géolocalisation de l’internaute. C’est bien car l’utilisateur n’est pas « pisté » mais ça ne permet pas de répondre correctement à des requêtes locale où aucun lieu n’est indiqué (par exemple « coiffeur » tout court).

Une des particularités du moteur est de proposer de nombreux filtres pour ses résultats :

  • web : un peu de tout, notamment ce qui sort du crawl
  • fiches : les fiches locales des entreprises, issues de annuairefrancais.fr
  • boutiques : des produits vendus par les sites ecommerce (ou commerces tout court)
  • conseils
  • publicités : par exemple des vidéos de pub
  • plans d’accès : une carte qui s’affranchit de Google Maps et passe par des solutions open source
  • communiqués
  • promotions
  • social : des identifiants de comptes de réseaux sociaux

Ce n’est peut-être pas le seul outil de recherche à proposer les catalogues des entreprises, mais l’onglet boutiques pourrait intéresser les entreprises. Même si elles n’ont pas encore de site Internet, elles peuvent diffuser leur vitrine (produits mais aussi services) directement dans les résultats.

L’onglet publicité est assez innovant : il permet d’afficher des clips publicitaires directement dans les résultats. Pour les commerçants, il faudra avoir payé un abonnement chez annuairefrancais.fr, mais pour les autres c’est gratuit (associations, administrations, collectivités. Cette pub (ou promo vidéo) peut être aussi bien un fichier flash que des vidéos (sur Dailymotion ou Youtube), un gif animé ou même une image statique (JPG, PNG) que l’on change quand on veut librement.

Voilà un exemple d’affichage de fiche :

Premsgo fiches entreprises

Affichage de fiches entreprises dans les résultats de Premsgo

Exemple d’affichage de produits (onglet boutique) :

Premsgo boutique

Premsgo onglet boutique

Voici une page de SERP sur mobile (le design devra être un peu revu pour mieux s’adapter au mobile, les résultats arrivent trop bas à l’écran) :

Premsgo mobile

Premsgo sur mobile (smartphone)

Même si la pertinence n’est pas extra pour les requêtes généralistes, le dauphin Premsgo connait aussi son copain le panda :

Premsgo requête Panda

Pour les référenceurs et propriétaires de sites

Dans cette rubrique, je fournis quelques infos et conseils SEO pour Premsgo, ayant pu en discuter avec son créateur.

Il va falloir attendre encore un peu que Premsgo explore le web français : pour l’instant environ 5 millions de pages sont dans l’index. Si vous souhaitez repérer son crawler sur vos sites, voici son user-agent : BOT ANNUAIREFRANCAIS.FR PREMSGO.FR

Il n’existe pas encore d’Outils pour webmasters Premsgo, ni de possibilité d’envoyer des sitemaps, mais ça viendra un jour. On pourra prochainement fournir des URL à crawler.

Pour être référencé, il est obligatoire d’être inscrit sur annuairefrancais.fr : vous devez avoir votre établissement validé, au moins en mode gratuit.

Pour l’instant Premsgo n’est pas en HTTPS, il y passera dès qu’une solution sera trouvée pour continuer de transmettre le referrer (et notamment les mots-clés). Car ça semble important :

Chez Premsgo, pas de not provided ! Les mots-clés de la requête sont transmis aux sitesClick to Tweet

L’algorithme se base sur les critères classiques de l’analyse du contenu des pages. Attention, la totalité des mots sont pris en compte, y compris les mots très fréquents comme LE LA DU RUE AVEC (mais ils ont un score très faible). Si un mot correspond à celui d’une ville, son score est plus important (rappelez-vous que Premsgo se concentre surtout sur les requêtes « activité + ville »).

Premsgo génère des sitelinks (il s’agit des autres pages les plus pertinentes du site pour la requête donnée) ainsi que la commande site: (comme sur Google ou Bing).

Cet article vous a-t-il plu ?

Note : 5.0 (1 vote)
Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

5 commentaires

Marc, Premsgo

Bonjour Olivier,

Merci pour cette belle et très sympathique présentation de Premsgo.

Des encouragements, il en faut. Mais ce qui compte, c’est ce que les pros du web vont pouvoir en tirer.
Même avec 30 résultats par page (la pagination va venir sous peu) et beaucoup d’éléments graphique, la répartition des données permet d’enrichir le contenu.

Il ne s’agit pas de faire un « moteur de réponse », il faut trouver la bonne mesure entre donner suffisamment d’information au l’internaute pour visiter, ou contacter directement l’établissement. On saura optimiser ce précieux équilibre pour les sites et l’internaute, tout le monde doit être gagnant gagnant.

Et puis, c’est bien connu, avec notre baguette et notre béret , on garde des ressources pour faire les choses.

Avec plaisir je répondrais a quelques questions, tout en préservant le secret nécessaire du coeur du moteur et ses algorithmes qui sont loin d’êtres tous en place.

Les particuliers n’ont hélas pas de possibilité de figurer dans Premsgo. C’est un choix mais aussi une question de dimension structurelle. Et puis, il faut aider les pros en ces temps difficile.

Presmgo n’est pas tout, il y a encore des surprises à venir, associées bien sûr.
Merci WRI et à la communauté avec qui j’ai beaucoup partagé, voire appris, depuis 10 ans déjà ^^

Répondre
dasnet

Dommage que l’identité graphique ne colle pas avec la cible !
Un petit dauphin cartooné, c’est pas sérieux… et en plus on est très loin du flat design qui est la tendance actuelle et future. Les couleurs trop pastel, c’est pas engageant non plus.
Aussi le resultat devrait mettre en avant les liens directs vers les réseaux sociaux des boutiques pour plus de lead et plus d’info actualisée.
C’est une bonne idée, il me semble toutefois que communiquer sur un projet mal fini peut nuire aux objectifs fixés, la premiere impression étant toujours capitale.

Répondre
Marc, Premsgo

@dasnet , pour les réseaux sociaux, il y a déjà Qwant qui les mets en avant, donc il ne s’agit pas de copier.
L’onglet est suffisant. Il faut toutefois que les données soient indiquées, et cette partie reste dépendant de l’inscription dans l’annuaire. Il faudra bien percevoir que ce qui est l’intérêt de ce moteur, c’est essentiellement le côté marchand et vitrine. Sans non plus concurrencer les places de marché ou autres comparateurs. Sa vocation, c’est d’être juste une mini-vitrine, un annuaire, un moteur. Un point d’entrée fiable pour l’internaute, efficace pour l’entreprise, une aide aux acteurs et agences web pour élargir leur offres.

Les couleurs, entres les gouts de chacun, ca reste à l’appréciation individuelle. Nous verrons sur des sondages à l’usage.

Le prototype est lancé, je crois qu’il ne fallait pas attendre plus, bien ou mal fini, même si un tel projet n’est jamais fini, pas plus que les autres moteurs.

Répondre
Lanlong

Bonjour,

Belle initiative que ce moteur de recherche made in france !

Il ne concurrence pas les gros moteurs c’est évident, mais l’approche est novatrice et l’agrégation de différents résultats (infos web, fiches entreprises, mini boutiques, etc sur une même requête est très intéressante.
j’ai une question, quand une boutique s’affiche combien d’articles peuvent être visibles ? est ce limité ?

En tous cas bravo pour cette initiative, il y en a si peu en france !

PascalM

Répondre
Marc, Premsgo

@lanlong, merci des encouragements. La vitrine coté annuaire est limitée à 20 articles côté annuaire, 8 à 10 articles dans l’onglet boutique, et 3 articles dans l’onglet fiche établissement.

Premsgoshop permettra d’intégrer la totalité de son catalogue gratuitement, et d’avoir un lien vers sa propre boutique. Le moteur premsgo présentera un extrait aussi en colonne de droite en remplacement de la publicité actuelle ou en complément.

On verra à l’usage pour le moteur, l’idée est de le rendre le plus « marchand » possible, puisque c’est une tendance, et sa vocation est d’aider les commerçants à venir peu à peu au e-commerce et de créer leur propre boutique sous prestashop ou tout autre logiciel.

C’est assez lourd de conjuguer les 3 projets en un chemin cohérent et équilibré, mais ça se construit peu à peu.

Répondre