Amit Singhal

Amit Singhal a dirigé pendant 15 ans l'équipe qualité de la recherche chez Google. Il a largement contribué à l'amélioration de son algorithme, jusqu'à l'arrivée de l'IA. Il se consacre désormais à la fondation Sitare pour l'éducation en Inde.
Amit Singhal
Amit Singhal chez Google en 2015

Amit Singhal est né en septembre 1968 en Inde, à Jhansi dans l’État de l’Uttar Pradesh. Son nom complet est « Amitabh Kumar Singhal ». Il passe la plus grande partie de son enfance au pied de l’Himalaya.

Il obtient en 1989 une licence en informatique à l’université de Roorkee (aujourd’hui IIT Roorkee) en Inde, puis émigre en 1990 aux USA (où il obtient la nationalité américaine). Il obtient alors une maîtrise en informatique à l’université du Minnesota en 1991 et enfin un doctorat en informatique à l’université de Cornell en 1996. C’est d’ailleurs à Cornell qu’il suit les cours du très célèbre Gerard Salton, l’un des fondateurs du domaine de la recherche d’information (Information Retrieval, IR). Son mémoire de thèse présenté en janvier 1997 est intitulé Term Weighting Revisited (à lire ici en PDF).

Amit Singhal est spécialisé dans le domaine de la recherche d’informations appliquée à la recherche sur le web, ainsi qu’à l’analyse des graphes sur le web et les interfaces utilisateur pour la recherche.

En 1996, il est recruté par AT&T Labs et travaille sur les sujets suivants : speech retrieval (reconnaissance et analyse de la parole), document ranking (classement des documents), réponse aux questions, résumé automatique de textes, acheminement et filtrage des documents.

Amit Singhal

En 2000, il rejoint Google, sur les conseils de son ami Krishna Bharat (créateur de Google News). Amit Singhal est nommé « Senior vice president » du groupe et dirige l’équipe chargée d’améliorer le moteur de recherche (« search quality’). Après avoir réécrit l’algorithme de Google en 2001, il accède au titre prestigieux de Google Fellow.

Le 26 février 2016, Amit Singhal quitte Google, ayant la volonté de « redonner aux autres », ceux qui ont « moins de chance », ainsi que de passer plus de temps avec sa famille (avec sa femme ils ont une fille) et mener des activités philanthropiques. Il s’investit dans la fondation SITARE qui oeuvre pour l’éducation en Inde au travers du projet Hope.

Certains pensent que Amit ne souhaitait pas voir l’algorithme de Google basculer vers des techniques basées sur l’intelligence artificielle… C’est bien ce qui s’est passé après son départ, avec RankBrain puis BERT (et sans doute d’autres utilisations non divulguées). Matt Cutts, qui travaillait dans son équipe, avait lui aussi quitté Google peu de temps avant.

Il travaille un temps chez Uber en tant que Vice président senior du génie logiciel mais quitte l’entreprise le 27 février 2017. Il est accusé d’avoir dissimulé le fait qu’il était visé par une plainte pour harcèlement sexuel à l’époque où il travaillait chez Google (ce qui pourrait être une autre raison de son départ de Google, bien qu’il dise être parti en toute liberté, de sa propre initiative, niant totalement les faits qu’on lui reprochait).

Amit Singhal est membre de l’Académie nationale d’ingénierie des États-Unis et de l’Association for Computing Machinery (depuis 2011).

Amit Singhal vit encore dans la région de la baie de San Francisco (Californie).

Qui est Amit Singhal ? La réponse dans cette vidéo enregistrée en 2013, où il raconte que son rêve d’enfant était de voir un jour l’ordinateur imaginé dans Star Trek. Une de ses grandes fiertés est justement de réaliser que ce rêve de discuter avec un ordinateur arrivera dès ce 21ème siècle (et non pas au 23ème comme imaginé par les créateurs de Star Trek).

La vidéo ci-dessous montre un extrait d’une réunion qu’il a menée en 2011 avec l’équipe Search Quality. Le sujet concernait la correction orthographique pour des requêtes longues.

Voici une conférence qu’il a donnée en mai 2015 pour faire un point sur le moteur de recherche Google :