Annonces Google

Vous êtes ici : Dossiers référencement > Google Search

Sur ordinateur, Google retire AdWords de la barre latérale et ajoute une 4ème pub en haut

Par , le 20 février 2016

On avait vu plusieurs tests, mais ça semble se confirmer : sur ordinateur, Google va retirer les publicités AdWords de la marge de droite, et rajouter (parfois) une 4ème pub en haut. Explications...

Evolution des pubs AdWords dans les SERP

Il y a bien longtemps (pour l'histoire d'Internet en tout cas), Google n'affichait des pubs que dans la marge de droite (enfin, il me semble d'après mes souvenirs).

Ensuite, Google a "inventé" les AdWords qu'on pourrait qualifier de "premium", qui s'affichaient au-dessus des résultats naturels. Il y en avait 1 ou 2. Ca ne fit pas tant plaisir que ça à ceux qui étaient 1er en résultats naturels...

Puis Google a "osé" en afficher une troisième, toujours au-dessus des résultats naturels. Sans doute pour respecter le dicton "jamais 2 sans 3" ?

Cela ne l'a pas empêché d'augmenter encore la surface dédiée à la pub, au-dessus de la ligne de flottaison, par divers moyens :

  • les pubs pour les produits, avec des images qui attirent encore plus le regard et donc les clics (les Product Listing Ads ou PLA, c'est-à-dire issues de Google Shopping, voyez ici les explications)
  • les pubs pour des hôtels (qui prennent une taille énorme au détriment de la visibilité des résultats "organiques")
  • les pubs pour des comparateurs, par exemple d'assurance auto
  • j'en oublie sans doute, je compte sur vous pour me le dire

Très souvent pendant mes formations, avec un vidéo-projecteur n'ayant pas une si grande résolution que ça, on ne voit dans les SERP de Google que des pubs au-dessus de la ligne de flottaison. Ce qui place Google en totale contradiction avec ses conseils aux éditeurs de sites (qu'il sanctionne s'ils osent afficher plus de pub que de contenu au-dessus de la ligne de flottaison). Officiellement c'est "Don't be evil", mais officieusement c'est surtout "Faites ce que je dis mais pas ce que je fais"...

4 pubs AdWords en haut des SERP !

Bref, tout ça pour vous dire que Google vient de craquer : désormais, il pourra y avoir 4 pubs de hauteur avant d'avoir le 1er résultat naturel. Rassurez-vous, ça ne sera le cas que pour les requêtes "hautement commerciales". C'est-à-dire ? Et pour combien de temps cette restriction ? Voici leurs explications officielles (source) :

We’ve been testing this layout for a long time, so some people might see it on a very small number of commercial queries. We’ll continue to make tweaks, but this is designed for highly commercial queries where the layout is able to provide more relevant results for people searching and better performance for advertisers.

Pour l'instant je n'ai pas pu le reproduire sur mon ordinateur, mais voici une capture (qui date de décembre 2015, source) :

AdWords : 4 publicités en haut

AdWords : 4 publicités en haut des SERP

Comme vous ne vous rendez pas forcément compte de la beauté d'une page de résultats Google avec 4 pubs tout en haut, complétées par 8 publicités Google Shopping, je ne résiste pas à la tentation de vous partager cet exemple (source) :

AdWords : 4 pubs en haut et Google Shopping

Si vous avez 4 pubs AdWords en haut ET plein de pubs Product Listings Ads (Google Shopping) à droite, vous avez beau être 1er en référencement naturel, vous n'aurez pas grand chose comme trafic...

Discutez-en dans le forum WebRankInfo ! Barre latérale AdWords supprimée, 4 pubs en haut

J'ai oublié de préciser que Google avait bien entendu également exploité le bas de la page de résultats pour y glisser aussi quelques publicités. Il ne faudra pas s'étonner si elles se multiplient, pour compenser la disparition des pubs AdWords de la marge de droite.

Ce qu'on sait précisément des changements

Concrètement, quels sont les changements précis ?

  • le changement est en cours de déploiement dans le monde entier pour toutes les langues
  • cela ne concerne que les SERP sur ordinateur (desktop), l'idée étant de se rapprocher de ceux sur mobile. Je suppose que les tablettes sont rangées avec le desktop.
  • les pubs AdWords de droite vont disparaître, à 2 exceptions près :
    • les pubs de produits Google Shopping (PLA) sont maintenues dans la sidebar
    • les pubs intégrés aux panneaux du Knowledge Graph
  • il pourra y avoir une 4ème pub en plus des 3 déjà présentes en haut des résultats, mais uniquement "pour des requêtes hautement commerciales"

Sur mobile, il n'y a jamais de barre latérale et en général 2 ou 3 pubs en haut des résultats, mais pas (encore ?) 4...

Statistiques sur les 4 publicités AdWords

Le site moz.com a publié des graphiques montrant l'évolution des blocs AdWords dans les SERP en février 2016. On voit clairement une très forte augmentation de l'arrivée de la 4ème publicité dans le bloc au top des résultats.

Adwords 4 pubs en haut

Forte augmentation de la présence de 4 annonces AdWords en haut des SERP sur ordinateur

L'augmentation des pubs en bas de page coïncide aussi avec la chute des AdWords dans la barre de droite :

pubs AdWords en bas de SERP et marge de droite

Evolution du pourcentage de pages de résultats avec un bloc de pubs AdWords en bas, et avec des pubs AdWords dans la barre latérale, début 2016

Je mettrai à jour ce dossier quand j'en saurai plus...

A propos de l'auteur : Olivier Duffez Olivier Duffez sur Google+ Olivier Duffez sur Twitter Olivier Duffez sur Facebook Olivier Duffez sur Pinterest Olivier Duffez sur LinkedIn

Consultant en référencement, Olivier Duffez a travaillé pour les plus grands sites (Doctissimo, FNAC,...). Il édite le site WebRankInfo qu'il a créé en 2002, devenu la + grande communauté francophone sur le SEO (+300.000 membres, 1,5 million de posts). Il est aussi cofondateur de Ranking Metrics, leader des formations webmarketing en France (SEO, AdWords, Analytics, réseaux sociaux) et éditrice de la plateforme MyRankingMetrics (crawler et audit SEO en ligne).

Article (4 pubs AdWords en haut des SERP ! Tous les détails ici) publié par WebRankInfo dans la rubrique Google Search. Si vous souhaitez publier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation de WebRankInfo.

15 commentaires

  • Audiofeeline a dit le

    Voilà qui va faire encore plus la joie des bloqueurs de publicités. Je ne suis pas convaincu qu'afficher plus d'annonces gênantes va être apprécié des utilisateurs. Même si elles ont tendance à être pertinentes, on a souvent à faire à des produits/services bien plus chers que ce que l'on peut trouver de manière naturelle.

    Dans certains secteurs le taux d'utilisation d'un bloqueurs de pubs peut atteindre entre 50 et 60% des visites. Il y a clairement un ras-le-bol des Internautes sur ce sujet et ce que fait Google ici c'est tout l'inverse de ce qu'il faudrait faire.

    Il semble clair que ce format publicitaire vit ses dernières années.

  • Cyrille Baudemont a dit le

    Bonjour Olivier et merci pour cet article.

    Pour ma part, je l'ai constaté sur mon PC en toute fin d'année 2015 ( http://www.e-alchimie.fr/4-resultats-adwords/ ) et je le constate encore à l'instant en faisant une recherche commerciale : j'ai bien 4 résultats AdWords en top-position, un encart Google Shopping à droite + 2 autres résultats AdWords en bas de page. Mise à part Google Shopping, la partie de droite est bien vide.
    Pour le moment, les 4 résultats AdWords en top-position ne s'affichent que si je suis connecté à mon compte Google, mais cela risque fort d'évoluer à plus ou moins court terme.

  • Akrem Belkahla a dit le

    Sur la dernière image, je pense que "bottom ads" veut dire "pubs en bas" et non pas "pubs AdWords en haut".

  • Olivier Duffez a dit le

    Merci du signalement, j'ai corrigé !

  • jo a dit le

    @ Audiofeeline

    A ma connaissance, la plupart des bloqueurs de publicités laissent par défaut passer les adwords sur les pages de résultats, mais bloquent les adsenses (les adwords sur sites tiers). Les utilisateurs peuvent évidemment modifier ce règlage, mais apparemment peu le font.

    La presse a signalé il ya quelques temps que Google et d'autres (Amazon) avaient fait un "don" aux créateurs de ces bloqueurs, ce qui n'a pas été contesté par ceux-ci.

    @ Olivier

    Comme tu l'écris justement, il n'y a pas que les pub directes de Google, il y a aussi tous ses produits qui sont mis en avant-plan, entre autres ses comparateurs qui ne sont en fait qu'une mise en scène de publicités.

    Notre malheur, c'est que cela ne peut encore qu'augmenter: en réponse aux plaintes pour abus de position dominante, ce qui a été envisagé et l'est encore, c'est que Google ajoute, en publicité, les produits similaires d'autres firmes, en plus des siens. Le tout reléguant les résultats non payés loin dans l'arrière-plan.

    Si on se réfère à la zone de visibilité effective de ses pages, Google n'est plus un moteur de recherche, mais un annuaire automatisé de liens payants. Et il serait bien que les autorités, y compris FISCALES, en prennent conscience et en tirent toutes les conclusions.

  • Olivier Duffez a dit le

    @jo : je n'ai pas compris le lien entre le fait que Google affiche encore plus de pub et la fiscalité ?

  • Rudy Viard a dit le

    Sur les plateformes majeures (Google et Facebook pour le moment), la part du naturel se réduit. L'objectif est maintenant d'afficher la publicité (payante bien sûr) la plus "pertinente" pour ne pas lasser l'utilisateur.

    Côté annonceur, la tendance va donc être d'être de plus en plus créatif pour avoir sa place dans les espaces payants.

  • jo a dit le

    @ Olivier Duffez
    @ lien entre pub et fiscalité.

    Les adwords sont des publicités personnalisées, ciblées. C'est l'exploitation des données personnelles des usagers par Google qui rend possible cette prolifération de publicités.

    Or, l'utilisation d'un moteur de recherche est une opération soumise à la TVA si elle n’est pas totalement gratuite. Mais (dixit la Cour de Justice européenne), dès que l’utilisateur d’un service fournit une contrepartie (pas nécessairement de l’ argent) au prestataire, le service n’est pas gratuit.

    On peut donc estimer que depuis que Google exploite les données personnelles des utilisateurs à des fins publicitaires, l’utilisation de son moteur est soumise à la TVA.

    Tu trouveras plus d’infos à ce sujet dans le web : TVA sur moteur de recherche.

    Que les services fiscaux ne l’aient pas compris il y a 5 ou 10 ans est bien normal. Qu’ils ne bougent pas au vu de la situation actuelle est moins normal. Google peut dormir tranquille.

  • Rémi Laffitte a dit le

    Cherchez "acheter chaussures" avec Google. On a bien 4 pubs adwords en haut et rien à droite. Je ne pensais pas qu'ils oseraient.
    La conséquence c'est que la concurrence va être accrue dans l'adwords puisque il ne reste plus que 4 places disponibles au lieu de 11. Les CPC vont donc augmenter pour un volume de clics quasiment identique puisque les annonces de la colonne latérale étaient à peu près 10 fois moins cliquées que les premium.
    Objectif Google : dépasser le cap des 20 milliards de bénéfice. Google a de grands projets pour nous.

  • David a dit le

    Un jour à terme ça finira par devoir payer pour être encore dans les résultats...

  • S.deCampou a dit le

    Bonjour Olivier,
    Tout le monde semble assez d'accord sur le fond : GG est bien une régie pub !!
    Ceci dit tu évoques des pubs placées dans l'espace réservé au Knowledge Graph ; aurais-tu stp un ex. sous la main à partager ?

    Merci

  • JFB a dit le

    Est-ce la fin du SEO ?

  • jo a dit le

    @ S.deCampou

    En tous cas, sur diverses requêtes concurrentielles (ex. le nom d'un hotel), tu as souvent à droite un encart en tout point similaire au Knowledge Graph qui est en fait constitué en grande partie de publicité.

    Google shopping (= pub) s'affiche aussi en encart analogue au même endroit.

    Par ailleurs, le Knowledge Graph informatif contient, à part un contenu très limité et basique, surtout des liens vers d'autres pages Google, où le cas échéant, d'autres publicités vont pouvoir être présentées en première place.

  • visaboy a dit le

    Google abuse de sa suprématie, mais dans la vie quand on est trop gourmand on finit par grossir, grossir, grossir et mourir... Vivement la concurrence... Comme Qwant, qui prend doucement des places mais sûrement... Ca c'est top... et perso, je reviens aussi sur bing ou Yahoo, mais ce genre de comportement ne mérite plus qu'ils aient de webmaster, pas de site, pas de CA, ils oublient aussi que leurs succès a été fondé sur la quantité de petits clients. Alors qu'ils ne l'oublient pas ça.

  • Jean-Baptiste a dit le

    Dans le secteur de l'hébergement touristique, en plus des 4 AdWords au dessus des SERPS il y a aussi un googlemaps et google hotel finder. Inutile de vous dire que le trafic s'en ressent !

Postez un commentaire !

Les champs marqués du signe * sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée.

En postant un commentaire, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo.

Annonces Google

Catégories des dossiers

Consultez les dossiers par thématiques :

Annonces Google

Formation référencement et webmarketing

Venez chez Ranking Metrics vous former au référencement, à Google AdWords et Analytics ainsi qu'aux réseaux sociaux ! Plus de 4000 entreprises sont déjà venues (Dossier possible OPCA, DIF...).

Préparés et animés par Olivier Duffez (WebRankInfo) et Fabien Faceries (AgentWebRanking), 2 professionnels reconnus dans le domaine, nos modules sur le référencement naturel sont très complets tout en laissant une grande place à l'interactivité pour répondre à toutes les questions des participants.

Pour connaître le plan détaillé de chaque module, le prix, les dates et les lieux, consultez le site de Ranking Metrics (organisme de formation).

Hébergement web

Hébergement web mutualisé et dédié

Pour un bon référencement, il faut un bon hébergeur. Testez Sivit by Nerim, l'hébergeur choisi par Olivier Duffez pour son site WebRankInfo.

A partir de 3€ HT/mois.