Vous êtes ici : Dossiers référencement > Réseaux sociaux

Membre WebRankInfo ?

S'inscrire Aide

Référencement naturel : Google et Bing disent utiliser Facebook et Twitter dans leur algorithme

Par , Mercredi 22 décembre 2010

Avec l'influence croissante des réseaux sociaux sur le web, les moteurs de recherche doivent adapter leur algorithme pour tenir compte de cette évolution. Nous avons aujourd'hui la confirmation que parmi les fameux critères pris en compte figurent désormais des éléments issus de Twitter et Facebook. Comment votre compte Twitter, votre page Facebook et le reste de votre activité sociale sur le web peuvent vous aider au référencement naturel Google ou Bing ? Voici des éléments de réponse...

Introduction

Parmi les critères traditionnels pris en compte par les moteurs figurent la popularité des pages, mesurée essentiellement par le nombre et la qualité des liens pointant vers elles. On pourrait penser que ce système soit utilisable également sur les réseaux sociaux, mais ceux-ci ont la fâcheuse tendance à utiliser l'attribut nofollow sur les liens sortants. Ce nofollow indique justement aux moteurs de recherche qu'il ne faut pas qu'ils tiennent compte de ces liens, car les gestionnaires des réseaux sociaux (par exemple les sites facebook.com ou twitter.com) ne peuvent pas garantir que chaque lien créé par leurs membres pointe vers un contenu "recommandable".

Pourtant, si quelqu'un ou un site a du succès sur Internet, on parlera sans doute beaucoup de lui sur Twitter et Facebook. Mais si ces liens sont en nofollow, comment Google et Bing peuvent faire pour tenir compte de cette "popularité sociale" ? Ils doivent bâtir de nouveaux critères dédiés aux réseaux sociaux.

Facebook Twitter

Mettez en place votre stratégie réseaux sociaux avant qu'il ne soit trop tard !

Impact des réseaux sociaux sur le référencement naturel

Danny Sullivan a pu obtenir ces jours-ci des réponses précises de Google et Bing sur le sujet. Pour ceux qui sont pressés, voici le résumé :

  • Bing tient compte du nombre de fois où une page a été tweetée et retweetée, ainsi que l'autorité des membres Twitter qui ont partagé le lien ("We take into consideration how often a link has been tweeted or retweeted, as well as the authority of the Twitter users that shared the link.").
  • Google analyse aussi ces données mais les utilise seulement dans certains cas, pas pour toutes les requêtes de recherche web ("We use the data only in limited situations, not for all of general websearch.")

Vous l'avez compris, même si ce n'est que le début, votre présence sur les réseaux sociaux joue un rôle dans votre visibilité en référencement naturel. En d'autres termes, il va falloir vous débrouiller pour développer votre notoriété dans Twitter, Facebook et sans doute les autres. Devenez incontournable sur Facebook ou Twitter, faites en sorte d'être perçu comme un expert dans votre secteur d'activités, ce sera bon pour votre référencement naturel Google.

Ranking Metrics, organisme de formationCoïncidence, cette annonce intervient à quelques jours de ma formation Réseaux sociaux chez Ranking Metrics. Signe que le marché est en phase avec les changements des moteurs (à moins que ce soit l'inverse), nous avons eu la chance d'avoir beaucoup trop de demandes d'inscription. A tous ceux avec qui j'ai échangé ces derniers jours, soyez rassurés, vous être sur notre liste d'attente pour notre prochaine date en 2011 ;-) Pour les autres, si vous n'avez pas encore pris le train en marche, il est temps de mettre un peu de web social dans votre stratégie de visibilité Internet !

Dans la suite de cet article, je rentre dans les détails des déclarations de Google et Bing...

Impact de Twitter et Facebook pour le référencement naturel Google

Voici ce qu'il faut retenir :

  • Google tient compte du nombre de fois où une page a été tweetée et retweetée. Cela a un impact dans la recherche classique et dans la recherche d'actualités, pour les résultats naturels ("organiques").
  • Google calcule un score de qualité pour chaque utilisateur Twitter ou Facebook et l'utilise dans son algo.
  • La notoriété d'un utilisateur Twitter ou Facebook est prise en compte par Google pour l'attribution du poids des liens situés dans ses tweets ou sur sa fanpage. C'est particulièrement important pour la recherche en temps réel. Pour la recherche web traditionnelle, c'est utilisé dans certaines situations.
  • Google exploite les liens trouvés sur les pages fan Facebook de la même manière que les liens trouvés sur Twitter.  Google ne dispose d'aucune donnée personnelle issue des murs Facebook.

Impact de Twitter et Facebook pour le référencement naturel Bing

Voici ce qu'il faut retenir :

  • Bing tient compte de la notoriété sociale des utilisateurs Twitter ("social authority"), notamment du nombre d'utilisateurs suivis et du nombre d'abonnés ("followers"). Ceci peut avoir un peu d'impact sur votre positionnement dans les résultats naturels de la recherche classique, et bien plus d'impact dans la recherche sociale (Bing Social Search) pour laquelle les tweets des personnes faisant autorité sont favorisés.
  • Bing calcule le score d'autorité d'un utilisateur Twitter. Dans certains cas, si la personne est très connue, Bing peut l'associer à son nom (ils donnent l'exemple de Danny Sullivan). Les liens situés dans les tweets ont d'autant plus d'importance qu'ils sont émis par un utilisateur faisant autorité.
  • Bing tient compte des liens partagés via Facebook et des liens sur les fanpages.
  • Bing ne cherche pas à calculer un score de notoriété pour un utilisateur Facebook, car seules les données publiques sont exploitées (pas tout ce qui est échangés avec les "amis").
  • Pour mesurer l'importance d'un lien partagé sur Facebook, Bing s'en remet à l'analyse de Twitter : si le lien est partagé sur les 2 endroits, il a plus de chances d'être de qualité.

Les critères du référencement liés à Twitter et Facebook

Même si les ingénieurs de Google et Bing ont accepté de répondre à des questions précises, ils n'ont évidemment pas donné de détails exploitables. On parle de notoriété, de popularité, d'autorité, mais comment calculer le TwitterRank, le FacebookRank, bref le SocialRank ? Voici quelques pistes de ces "signaux sociaux" (social signals) (attention il s'agit d'hypothèses) :

  • Sur Twitter :
    • le nombre et l'importance des abonnés (followers)
    • le nombre d'abonnements (followings)
    • le ratio abonnés/abonnements
    • le nombre de retweets (RT)
    • le nombre de retweets issus d'abonnés importants
    • le ratio retweets/tweets pour mesurer si vos tweets sont souvent retweetés
    • le nombre de réponses (reply)
    • le nombre de mentions (par exemple @webrankinfo)
    • le nombre d'apparitions dans des listes
    • l'évolution du nombre d'abonnés, de retweets, de mentions, d'apparitions dans des listes
    • la capacité d'engagement
    • l'ancienneté du compte
    • le PageRank de la page profil
  • Sur Facebook :
    • le nombre de fans (amis)
    • le nombre d'interventions sur le mur
    • le nombre de commentaires
    • le nombre de "J'aime"
    • l'évolution du nombre de fans, d'interventions sur le mur, de commentaires, de "J'aime"
    • la capacité d'engagement
    • l'ancienneté du compte
    • le PageRank de la page

Il y a certainement d'autres critères et je vous fais confiance pour m'en suggérer dans les commentaires !

Venez discuter dans le forum de cette prise en compte de Twitter et Facebook dans le référencement naturel Google + Bing.

Et si mon article vous a plu, bien entendu partagez-le sur Facebook et sur Twitter :-)

Vidéo de Matt Cutts qui confirme l'importance de Twitter et Facebook pour le SEO

Mise à jour du 22/12/2010 : une vidéo dans laquelle Matt Cutts confirme que Google utilise Twitter et Facebook dans son algorithme

A propos de l'auteur : Olivier Duffez Olivier Duffez sur Google+ Olivier Duffez sur Twitter Olivier Duffez sur Facebook Olivier Duffez sur Pinterest Olivier Duffez sur LinkedIn

Consultant en référencement, Olivier Duffez a travaillé pour les plus grands sites (Doctissimo, FNAC, RueDuCommerce...). Il édite le site WebRankInfo qu'il a créé en 2002, devenu la + grande communauté francophone sur le référencement (270.000 membres, 1,4 million de posts). Il a également créé la société Ranking Metrics, leader des formations emarketing en France (SEO, AdWords, Analytics, réseaux sociaux).

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Vous aimez WebRankInfo ? Suivez-nous !

Si vous souhaitez publier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation de WebRankInfo.

Vous devriez lire aussi :

55 commentaires

  1. Bernard a dit le

    Le dossier est assez bien fait. Notons le coup dur donné à tout ceux qui croient encore à l'inutilité d'acquérir des liens nofollow.

  2. LuciferX a dit le

    Bon à savoir tout ca !

    PS: pour ceux qui voudraient donner à leur page fan de Facebook un look graphiquement plus pro, je recommande l'excellent framework CSS "520 Grid System" reprenant le même principe que 960 grid system: 520grid.com

  3. Marck a dit le

    Bonjour à tous,

    L'article est très bien réalisé et apporte une nouvelle piste pour nous aider à mieux référencer notre site internet... Cela ne nous coûte rien de suivre ce conseil!!!

  4. Victor a dit le

    Je ne comprends pas comment et pourquoi le pagerank de la page Facebook est pris en compte dans le calcul ?

    Bernard: je pense qu'il faut distinguer liens en "nofollow" et liens "websocial". Le premier me semble toujours inutile :)

  5. Olivier Duffez a dit le

    Personne ne sait si le PageRank de la fanpage Facebook est pris en compte : j'ai écrit que c'est une hypothèse. Le PageRank reflète la popularité de la page, ça pourrait très bien être pris en compte, même si d'autres critères (spécifiques au web social) sont certainement plus importants et efficaces.

  6. CASATHES a dit le

    Alors réseau ou pas réseau ?
    Moi en tout cas, je sais tout çà depuis Avril 2010 !
    J'aime à voir que les nouvelles soient officielles !
    Impact des réseaux sociaux sur le référencement naturel? = OUI !

    Merci Danny Sullivan !

  7. PyrénéesChambresD’hôtesPresse a dit le

    Je rejoins tout à fait Bernard qui dit :

    "Notons le coup dur donné à tout ceux qui croient encore à l'inutilité d'acquérir des liens nofollow"

    C'est une belle chance pour nous et à notre concept qu'ils continuent encore à le croire...

  8. batoddos a dit le

    Ouais mais en tout cas une fois de plus tout cela est bien "logique" comme presque tout le reste !!

  9. Alouette a dit le

    Merci pour ces infos précises avec pour une fois, les réponses de Google et Bing !
    intéressant aussi que la notoriété sur FB ou Tw soit prise en compte
    en bref, merci WRI !

  10. ELBAZCAR a dit le

    Merci pour toutes ces informations surtout sur des liens nofollow, mais je trouve que c'est dur de suivre aussi la tendance et de trouver des liens nofollow

  11. JPop a dit le

    Merci pour toutes ces infos utiles, je ne pensais pas que Twitter et Facebook influençaient tant le référencement sur Google, et encore moins qu’il prenait en compte autant de critères !

  12. fontaine à eau a dit le

    Merci pour ces infos ... Même si cette dictature 2.0 me casse les ...
    Twitter est inutile, ca reste un truc de geek, je ne vois pas comment les sites touchant à certaines activités pourrait être retwitté quand le public de ces sites n'est pas constitué de geek utilisant twitter pour un oui ou pour un non

  13. Olivier Duffez a dit le

    As-tu au moins essayé Twitter avant de déclarer que ça ne sert à rien ? S'il y a des centaines de millions d'utilisateurs, c'est peut-être quand même qu'ils y trouvent une utilité, non ?

  14. www.dieteticfood-online.com a dit le

    merci pour ces infos, du boulot en perspective...

  15. PyrénéesChambresD’hôtesPresse a dit le

    Il ne faut pas oublier que la constitution d'un réseau est long à venir et qu'il est l'objet d'un travail incessant basé sur des stratégies qui s'assimilent de beaucoup à une petite gueguerre de nerfs...
    Les geeks le savent bien. Je peux vous assurer, fontaine à eau, que çà marche ! et Twitter y contribue bien évidemment !
    En ce qui me concerne, j'ai augmenté ma visibilité de 35% sur le web...PAS NEGLIGEABLE !
    Bon courage aux croyants... Amitiés à Olivier Duffez
    Et bon réveillon à toutes et à tous !

  16. Thomas a dit le

    Je trouve que cet article apporte des éléments pour construire une strategie de ref via les rezo sociaux !
    Je pense que l'un des critères qui est le + important, c'est le ratio du feedback de ce que l'on poste sur twitter ou Facebook.
    Il y a des plugins permettant de le calculer. Pour moi, c'est ce qui paraît le + censé, il ne suffit pas d'avoir un énorme réseau, il faut que celui ci soit réactif !
    J'ai donc un conseil à vous donner, pensez à travailler et mesurer la réactivité de vos réseaux !

  17. PyrénéesChambresD’hôtesPresse a dit le

    "Pensez à travailler et mesurer la réactivité de vos réseaux" cela résume bien le concept stratégie Thomas !
    Bien d'accord avec vous.

  18. james a dit le

    Il est tout à fait normal que twitter et facebook influent dans notre referencement.

    Cela renforce la puissance des réseaux sociaux.

  19. batterieland,com a dit le

    Merci pour tous ces articles! je débute et travaille pour une société de vente en ligne!
    je tente de mettre le lien en signature....
    J'avais une question, à soir à quoi ça sert de mettre du no follow? dans quels cas? à quelle fréquence?
    Merci beaucoup!!! and go on

  20. Olivier Duffez a dit le

    Mettre du nofollow (sur des liens sortants externes) permet au gestionnaire d'un site de ne pas se porter garant des sites vers lesquels son propre site fait des liens. C'est utile sur les sites avec bcp de contenu généré par les utilisateurs.
    C'est censé également dissuader les spammeurs de venir faire un commentaire pour déposer un lien.

  21. Thalasso-line a dit le

    Et oui, Twitter (et facebook) font désormais partie des centaines de facteur de positionnement de l'algo Google.

    A côté, des indubitables petits changements de strat en matière de référencement, que nous allons devoir faire; c'est avatn tout, pour moi, une bonne nouvelle en ce qui concerne l'aspect "naturel" des résultats google.
    En effet, où les internautes postent-ils les contenus qu'ils ont apprécié aujourd'hui ?
    Sur les réseaux sociaux..., et les forums et autres blogs, ne représentent qu'une goutte dans l'océan de liens partagés sur les réseaux sociaux.

    Aussi si Google veut positionner les sites en fonction des "votes", ceux des internautes sur Facebook, Twitter sont à prendre en compte.

  22. Olivier Duffez a dit le

    Merci, c'est un très bon résumé de la situation !

  23. batterieland,com a dit le

    Bonjour olivier,

    Merci pour cet éclaircissement.
    J'ai cru comprendre qu'il fallait mettre des backlinks en no follow de temps en temps : fréquence? intérêt? pour que cela fasse naturel?

    j'avais également des questions concernant le web 2.0:
    Twitter étant très peu utilisé malheureusement en France, y a t il une utilité pour une société de vpc qui a essentiellement des clients francais d'avoir un compte?

    suite au commentaire de Thalasso, Un compte facebook est donc approprié + une page fan?
    Avoir un blog et/ou un forum est moins utile?

    J'avoue, j'ai un projet de ecommerce mais une s'agit d'une petite niche mais très peu concurrentiel dans les pays francophones européens.

    Merci beaucoup !

  24. Valbou a dit le

    Si les moteurs cherchent sur les 2 réseaux il se peut qu'il y ai un ratio abonnés(twitter)/amis(facebook)

    Sachant qu'il est beaucoup plus difficile de créer un réseau twitter il est fort probable qu'il soit plus important dans l'algo...

  25. eirl a dit le

    Il faut noter que sur les réseaux toutes les thématiques ne sont pas abordées de la même façon. Plus facile d'y parler du programme télé de la veille que de société civile immobilière. Aussi, sur certaines thématiques, se battre pour obtenir une "certaine popularité" sur ces réseaux n'est-il pas un mauvais moyen de référencer son site (quand on sait qu'il est toujours possible de travailler sur son référencement et que le temps est limité) ?

  26. MathieuF a dit le

    Bonjour,

    Merci pour cet article...
    Question (ou piste de reflexion...):

    Qu'en est-il de la prise en compte des compteurs de partage Facebook, Twitter (comme ceux présents sur WRI)?

    Sont-il lus par les moteurs? Pris en compte?

    Ou à l'inverse, sont-ils négligés car un clic sur un partage n'est pas un partage à coup sûr...?

    Merci

  27. Olivier Duffez a dit le

    Les boutons de partage ont un intérêt pour inciter les lecteurs à partager l'info avec leur propre réseau de contacts. Ce n'est donc pas le clic en lui-même qui compte, c'est l'importance du profil qui va ainsi partager l'info.

  28. Feminiweb a dit le

    très bon article. Les réseaux sociaux risquent de prendre de plus en plus de place dans le référencement.

    Les liens partagés, les amis et autres followers sont des votes récompensant la qualité du contenu. très bon indicateur pour les moteurs de recherche.

  29. sci a dit le

    Je souligne l'intérêt de viadeo (ce n'est pas exactement le sujet mais...) dans mon domaine spécialisé : l'entreprise. Mes participations à des groupes de travail sur viadeo ont entraîné une plus grande popularité de ma fiche profil et les liens vers mes sites qui apparaissent sur cette fiche apparaissent maintenant comme des liens solides sur Google Explorer.

  30. CASATHES a dit le

    Viadéo aussi, Linkedin itou...etc....
    Normal..On parle bien de réseaux sociaux et d'importance aux partages !

  31. Site Vitrine a dit le

    Je pense que les boutons de partage Viadeo ne sont pas pris en compte comparativement aux boutons Facebook et Tweeter.

    Je pense aussi que le au niveau des facteurs de positionnement, les Tweets et Retweet sont plus important que les "fans" de chez Facebook, car l'essence même de Twitter est le partage de lien, de sites que l'utilisateur trouve intéréssant et qu'ils souhaitent partager.

    Alors que sur Facebook, si une personne devient Fan d'une page, ou la partage, c'est plus pour exprimer son intérêt personnelle vis à vis de cette page qu'une envie de la partager.

    Sur Twitter les personnes avec qui nous sommes en contacts sont de la même niches thématique et sont donc susceptible d'être intéressé, ce qui renforce la puissance de Twitter.

    Alors que sur Facebook, en général, nos amis n'ont pas forcément les mêmes goûts que nous, ne travaillent pas forcément dans le même domaine, il est donc moins utile pour eux de savoir ce que nous aimons.

    Le fait que Twitter créer des niches thématiques à plus d'importance et apporte plus de valeur qu'un fan sur Facebook !

  32. Olivier Duffez a dit le

    Tu voulais sans doute parler de LinkedIn car je crois que Viadeo ne propose pas de bouton de partage.

    Pour la comparaison Twitter/Facebook, il ne faut pas comparer un nombre de retweets à un nombre de fans Facebook. En effet le nombre de fans n'est pas un critère suffisamment fiable. Mais je pense que le partage sur Facebook est quelque chose qui engage assez fortement la personne qui le fait, donc ça peut avoir du poids (d'ailleurs c'est le bilan d'une étude de SEOmoz).

  33. CASATHES a dit le

    Plutôt d'accord avec Olivier! Pour Facebook aussi, mais il est vrai que le ciblage(cf/niche) reste l'importance capital pour le partage et vice et versa. En ce qui concerne Viadéo, j'ai une pensée, qui tente à faire valoir l'utilité du partage des évènements, lié aux informations de groupe, souvent novatrices, que l'on peut envoyer, sur FB, twitter, google buzz. Puisque twitter crée des niches thématiques avec forte valeur ajoutée..., en partageant les bonnes infos sur la bonne thématique, quel que soit "le réseau", n'obtiens t-on pas un résultat positif de son référencement propre? Bon week end à toutes et à tous

  34. Site Vitrine a dit le

    Bonjour, Je voulais bien parler aussi du bouton de partage Viadeo, il est possible d'avoir un bouton partage sur viadeo.

    Il faut bien entendu respecter un certaines nombres de conditions, mais sur Viadeo il y a une partie "actualité" qui est pas mal vu, c'est en fait des redirections vers des sites & blogs partenaires.

    Si vous souhaitez établir un partenariat avec Viadeo vous devez juste ajouter le bouton "partage" sur vos articles et contacter Sandy CHANROUX à l'adresse schanroux[AT]viadeoteam[.]com

    Page actualité Viadeo :

    Alexandre

  35. Immobilier Danger a dit le

    Merci pour cette analyse détaillée des impacts de Twitter et Facebook sur les classements de Google et Bing. Cependant, maintenant que Google tente d'imposer ses propres outils (+1 et Google + notamment), le poids de Twitter et Facebook sur une page seront-ils toujours aussi influents ?

    Google n'aura-t-il pas tendance (et intérêt) à privilégier ses systèmes de notation ???

  36. CASATHES a dit le

    Plutôt deux fois qu'une...
    A l'essai sur Google +, j'ai déjà pu tester l'impact de leur nouveauté...
    Plaisante pas Google.....

  37. Paul a dit le

    J'observe dans les outils pour webmasters que Google tient compte de tous les liens, même générés en "nofollow" et en rapport avec de simples commentaires postés sur d'autres sites.

  38. Olivier Duffez a dit le

    Ce n'est pas parce que le lien est listé qu'il est pris en compte...

  39. Paul a dit le

    OK. Je trouvais quand même ce raisonnement assez logique. Il faut bien se baser sur quelque chose pour établir une mesure, donc à mon avis le lien, quand bien même il serait en "nofollow". Je confirme pour Viadéo, je n'ai pas non plus trouvé de bouton de partage, mais il est possible de charger un flux RSS sur ce réseau. J'ignore pour le moment où il aboutit.

  40. Paul a dit le

    Le commentaire que j'ai posté le 9 septembre a été à l'origine de quelques visites sur mon site. Je suppose que Google a une idée du "referrer" pour établir des statistiques, ne serait-ce que pour Google Analytics, au moins entre deux sites référencés chez lui. Poster un commentaire intéressant pour des internautes n'est donc pas sans intérêt pour établir un classement d'audience, aussi présumé-je modestement que Google exploite également les liens en "nofollow" pour mesurer la popularité d'une page, ou d'un site.

  41. Omeilleursprix a dit le

    Merci pour ce résumé, très interessant.

  42. Tibesti a dit le

    Encore un article de qualité. En bref, le nombre de liens sur les réseaux sociaux n'égale pas la dynamique à l'intérieur de ces réseaux. L'idéal étant d'être si bien connu et apprécié que l'on commence par parler de son site de plus en plus dans ces multiples sites. C'est le job d'un community manager, non ?

  43. Conseil Web a dit le

    Article très intéressant.
    Les réseaux sociaux sont peut-être "Time consuming" mais leur pertinence pour du référencement naturel n'est plus à prouver.
    Plus on est visible, aimé et parfois même recopié, plus google et bing nous aimerons....

  44. Michaela a dit le

    et de toute façon au-delà du référencement twitter et facebook amène du trafic non négligeable. Pour moi twitter est ma première source de trafic !!! Il est vrai que si en plus un référencement est pris en compte c'est la cerise sur le gâteau...

  45. Tutela a dit le

    Article intéressant. Surtout qu'on entendu tout et n'importe quoi. C'est plus inintéressant pour du trafic que du backlinks, forcément.

  46. aliceli a dit le

    et de toute façon au-delà du référencement twitter et facebook amène du trafic non négligeable. Pour moi twitter est ma première source de trafic !!! Il est vrai que si en plus un référencement est pris en compte c'est la cerise sur le gâteau.

  47. mode en ligne a dit le

    Bonjour,

    Merci pour cet article très instructif.

    Mais j'ai quand même une question: est-ce qu'un vote sur FB par exemple a la même valeur qu'un lien acquis à partir d'un échange ?

    Merci !!

  48. Kenan a dit le

    Merci pour cet article.

    Je pense que tout est une question de "rendement" pour le temps passé au référencement.

    Ainsi créer un compte twitter et facebook et développer une fan page permet-il d'obtenir un "rendement" aussi important que de créer ds liens en follow?

  49. JL a dit le

    Je pense qu'il y a des sujets plus ou moins adaptés pour les réseaux sociaux.
    Une photo de ma soeur en string aura plus de succès qu'un article sur la finance des marchés...
    Pas sur cependant que ce soit en soi plus intéressant...

  50. Thibaud a dit le

    Qu'en est il des autres réseaux sociaux type Pinterest ou Instagram ?

  51. Alliance Habitat a dit le

    Je pense néanmoins que les réseaux sociaux ne pourront pas devenir un indicateur prépondérant pour n'importe quel site. Je vois mal un artisan présentant ses prestations d'isolation ou de plaquiste avec 5000 fans et des followers plein les cagettes ...

  52. kapagande-bijoux a dit le

    Bonjour

    Serait-il possible d'approfondir le thème pinterest ?

    Pour un site de e.commerce est-il intéressant d'être affilié à ce réseau social ?

  53. fabrice a dit le

    Bonjour à tous,
    C'est un post qui date évidemment mais qui me semble toujours d'actualité et de plus en plus important....

    De plus sachant que les liens entrant sont de toutes façons comptabilisés par Google, il n'est jamais mauvais de faire mention de nos url... ;-)

    De plus, un des premiers facteurs pris en compte par les moteurs de recherche est la fréquentation d'un site.
    Donc qu'il y ait du nofollow ou pas, chaque fois que vous postez votre lien, il y a de forte chances de gagner en clic et en passage sur le site...

  54. Olivier Duffez a dit le

    @fabrice : je n'ai jamais vu de bonne preuve que le trafic d'un site est un facteur pris en compte pour le référencement. Donc je trouve étonnant de lire qu'il s'agit "d'un des premiers facteurs pris en compte par les moteurs de recherche"

  55. RefTop10 a dit le

    Effectivement, je ne pense pas que le trafic d'un site soit important pour le classement dans les SERPs.

    Cependant, le Taux de rebonds lui n'est pas à négliger, et est en corrélation avec les stats de visites quelque part.

    A quand la prise en compte des système tel que WOT, etc... ;-)

Postez un commentaire !

Les champs marqués du signe * sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée.

En postant un commentaire, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo.

Cherchez dans tous les dossiers

Cherchez par mots-clés dans ~2000 articles :

Formation référencement et webmarketing

Venez chez Ranking Metrics vous former au référencement, à Google Analytics et aux réseaux sociaux ! Plus de 4000 entreprises sont déjà venues (financement possible par OPCA, DIF...).

Préparés et animés par Olivier Duffez (WebRankInfo) et Fabien Faceries (AgentWebRanking), 2 professionnels reconnus dans le domaine, nos modules sur le référencement naturel sont très complets tout en laissant une grande place à l'interactivité pour répondre à toutes les questions des participants.

Pour connaître le plan détaillé de chaque module, le prix, les dates et les lieux, consultez le site de Ranking Metrics (organisme de formation).

Hébergement web

Hébergement web mutualisé et dédié

Pour un bon référencement, il faut un bon hébergeur. Testez Sivit by Nerim, l'hébergeur choisi par Olivier Duffez pour son site WebRankInfo.

A partir de 3€ HT/mois.