Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Les conseils d’Opquast sur le référencement naturel (SEO)

Créer un site web bien conçu pour l’internaute, c’est bien mais ce n’est pas toujours aussi simple qu’on le pense. Créer un site également bien conçu pour le référencement, c’est encore mieux ! En matière de conseils, nous avons en France un projet appelé (maladroitement ? car c’est dur à retenir…) Opquast, qui recense justement les bonnes pratiques. Je me suis dit que ça pourrait en intéresser quelques uns de lister les conseils qui concernent le référencement, avec mon petit commentaire pour chacun.

J’ai repris la liste des bonnes pratiques d’Opquast avec les intitulés de catégories et sous-catégories :

  • Fichiers et multimédia
    • Le contenu alternatif de toutes les images est correctement indiqué : attribut alt de la balise img (voir mes conseils de référencement des images)
    • Les contenus alternatifs de tous les éléments non-textuels sont correctement indiqués : par exemple le contenu alternatif au Flash
    • Si la page d’accueil se compose exclusivement d’une animation, celle-ci comporte un contenu alternatif.
  • Hyperliens :
    • Les URL des hyperliens pointant vers un répertoire et non vers une page en particulier se terminent par une barre oblique (/).
    • Tous les hyperliens internes du site sont valides : il ne faut pas d’erreur 404 par exemple
    • Le libellé des hyperliens est inférieur à 80 caractères : pour le référencement, je conseille que le texte de lien (appelé ici libellé) ait des caractéristiques similaires à celles des requêtes des internautes. Il ne faut donc pas faire de texte trop long, ni trop court (sinon on optimise que pour certaines requêtes courtes et ultra ciblées). Pour plus de détails sur cette optimisation des textes de liens, suivez le cours de netlinking
    • Le libellé des hyperliens est suffisamment explicite pour être compréhensible hors contexte : en règle générale un bon texte de lien (pour le référencement) doit en effet être compréhensible hors contexte ; imaginez qu’il soit affiché tel quel dans les résultats de Google : l’internaute peut-il comprendre de quoi il s’agit ?
  • Identification : URL
    • Le site n’utilise aucune technique destinée à masquer ou cacher l’URL de la page visitée : n’utilisez pas de frames !
    • Les URL internes du site ne contiennent pas d’espaces : cela vaut mieux en effet sinon l’URL contiendra %20 (le code associé à l’espace), ce qui compliquera l’URL et empêchera de séparer les mots autour de cette espace (lisez mes conseils de référencement pour les URL)
  • Identification : nature des contenus
    • Le contenu de chaque page est organisé selon une structure de titres et sous-titres hiérarchisée : utilisez les balises h1, h2, h3, h4, h5 et h6
  • Identification : titres
  • Identification : visibilité
    • La racine ou les pages du site contiennent des instructions pour les robots d’indexation : ce n’est pas nécessaire pour être bien indexé (et positionné), c’est utile uniquement dans des cas particuliers (pour interdire au robot de faire indexer une page particulière, de suivre les liens, de proposer un accès à la version en cache, de créer un snippet, d’utiliser la description de l’annuaire DMOZ, d’utiliser la description de l’annuaire Yahoo)
  • Navigation : aide
    • Le site n’emploie pas la technique des frames : on l’a déjà dit plus haut
    • L’utilisateur est informé sur chaque page de la position de cette dernière dans la structure du site : un fil d’ariane peut être utile au référencement, surtout si les menus de navigation ne sont pas compatibles avec les moteurs de recherche
    • Si la totalité des pages du site n’est pas directement accessible depuis le menu de navigation, un plan du site est accessible depuis toutes les pages : cela aidera les moteurs à indexer tout votre contenu (un fichier sitemap ne sert qu’à faire indexer, les liens sur le site aident au positionnement)
    • Il est possible de revenir à la page d’accueil depuis toutes les pages : faites par exemple un lien sur votre logo, avec des mots-clés stratégiques dans l’attribut alt
  • Présentation : polices
    • Le code source des pages contient les informations relatives au jeu de caractères employé : une balise meta charset permet aux robots de bien décoder les caractères spéciaux que vous utilisez (les accents par exemple)
  • Serveur : configuration
  • Syndication : hyperliens et fil de syndication
    • Les hyperliens contenus dans les fils de syndication sont absolus : cela permet d’éviter les erreurs de liens sur les pages qui reprennent les contenus de vos flux
    • Des hyperliens pointant vers les fils de syndication sont présents : je pense qu’il faut aussi faire référence aux fils de syndication avec des balises link adéquates
  • indéterminée :

Enfin, si vous avez d’autres bonnes pratiques pour le référencement d’un site Internet, vous pouvez les indiquer en commentaires et aussi les proposer à Opquast pour qu’elles fassent partie de la prochaine version…

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

4 commentaires

Olivier Duffez

A chaque fois qu’un même contenu est accessible à plusieurs URL, il y a un risque de duplicate content. Donc la réponse est oui

Répondre
Olivier Duffez

arkadia : Opquast indique que dans le cas où on ne fait pas un lien vers un fichier, il faut que l’URL du lien se termine par un slash /
c’est le cas par exemple des liens vers les noms de domaine : il ne faut pas faire un lien vers mais vers

pour le référencement je ne pense pas que ça joue beaucoup mais tant qu’à bien vouloir faire…

par contre toujours pour le lien vers la page d’accueil, il vaut mieux faire un lien vers que vers pour éviter les problèmes de contenus dupliqués.

Répondre