Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Twitter passe son raccourcisseur t.co en HTTPS, quel impact pour vous ?

A partir du 01/10/2015, le raccourcisseur d’URL t.co utilisé dans tous les tweets mentionnant une URL va passer en HTTPS, ce qui masquera le referrer dans certains cas.

raccourcisseur t.co Twitter

Passage au HTTPS, sécurité oblige

Vous le savez sans doute, toute URL située dans un tweet est automatiquement remplacée par une autre URL, plus courte, qui redirige les internautes vers elle. Ces URL raccourcies commencent toutes par t.co et pour être plus précis http://t.co. Au passage, cela ne change rien si l’URL intégrée dans le tweet a déjà été raccourcie : elle passera elle aussi dans t.co.

L’intérêt pour Twitter est d’avoir des informations sur tous ces liens et notamment le nombre de clics (l’action du clic et la redirection qui l’accompagne pouvant être enregistrée sur les serveurs de Twitter).

A partir du 01/10/2015, t.co va basculer en HTTPS, afin de mieux sécuriser le service (source), ce protocole permettant d’assurer que l’internaute arrivera au final sur la bonne URL (en tout cas celle mentionnée dans le tweet). Les URL raccourcies commenceront donc par https://t.co.

Seuls les tweets émis à partir du 01/10/2015 sont concernés : ça ne sera pas rétroactif.

Si les internautes peuvent trouver cette nouvelle rassurante, il n’en sera pas de même pour les webmarketers. Voici les 2 mauvaises nouvelles qui en découlent…

1 caractère de moins dans les tweets avec URL

Chaque URL intégrée dans un tweet prendra 1 caractère de plus sur les 140 possibles. Si jamais vous aviez planifié des tweets, ou si vous utilisez un outil / une API qui tronque comme il faut les textes, il faut tout revoir pour tenir compte de ce caractère supplémentaire.

La doc de l’API Twitter contient déjà les valeurs des longueurs des URL raccourcies (22 caractères actuellement, 23 avec la version HTTPS) :

  "short_url_length": 22,
  "short_url_length_https": 23

Perte du referrer possible (trafic Twitter non identifié)

Dans un certain nombre de cas, le referrer ne sera plus connu. Les sites qui reçoivent du trafic grâce aux liens situés dans les tweets pourront dans certains cas ne pas pouvoir identifier qu’il provient de Twitter. C’est assez compliqué à expliquer, mais en gros c’est parce que le standard veut que le referrer ne soit pas transmis quand on passe d’une URL en HTTPS à une URL en HTTP.

  • Si votre site est en HTTPS, tant mieux pour vous car vous ne serez pas concerné : vous continuerez de pouvoir identifier le trafic issu de Twitter
  • Sinon, vous perdrez l’origine du trafic, sauf :
    • si l’internaute utilise un navigateur récent supportant le standard Referrer (voir ici les spécs et là le support par les principaux navigateurs). IE ne le supporte pas mais vous l’aviez deviné !
    • ou si le lien que vous avez intégré dans votre tweet inclut du tracking (par exemple utm_source, utm_campaign, utm_medium si vous utilisez Google Analytics.)

Si le referrer n’est pas identifié, le trafic qui en résulte ira grossir les rangs du trafic direct, ce qui n’est pas bon du tout pour les analyses…

Une raison de plus de faire des sites en HTTPS ?

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

8 commentaires

Parfait R.

Une raison de plus de basculer en HTTPs, oui. Par contre, j’allais croire que le trafic une fois non identifié allait passer direct à « not provided »… non à accès direct. D’où, l’utilisation sensé être facile à lire de GA sera encore plus compliqué.

Sinon, merci pour l’info ;-)

Répondre
Maxime

C’est toujours bon à savoir.
Petites questions : que se passera-il si un tweet sur Tweetdeck est déjà à 140 caractères ? Message d’erreur, blocage sur les tweets programmés ?
C’est quand même un peu contraignant quand on a un certains nombre de tweets programmés et devoir tout revérifier manuellement… Surtout prévenu à si brève échéance !

Répondre
Olivier Duffez

@Maxime : si un tweet est programmé (planifié), il faut en effet vérifier qu’il ne dépasse pas. S’il fait pile 140 caractères et qu’il inclut une URL, il risque de ne pas être envoyé…

Répondre
Maxime

@Olivier : OK, merci. C’est bien ce qu’il me semblait, il faut tout vérifier manuellement. Twitter aurait pu prévoir le coup : soit en prévenant suffisamment à l’avance, soit en octroyant un caractère supplémentaire sur Tweetdeck pendant cette période.
En tout cas merci d’avoir fait partager l’info !

Répondre
stanley

Bonjour,
Est ce que le fait de passer son site en https permet aussi de récupérer les referer de google ?
merci

Répondre
Olivier Duffez

Non Stanley, il n’existe aucune solution pour récupérer le referrer de Google (avec les mots-clés)

Répondre
Olivier Duffez

OK mais pour Twitter tu n’as pas le choix, le raccourcisseur est imposé dès lors que tu postes une URL

Répondre