🧟‍♂️️ Vérifiez vos pages zombies SEO sur votre site !!! 🧟‍♀️️

Elles plombent votre référencement et ne vous rapportent rien...

Je le détaille dans mon tuto Pages Zombies

Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Google cherche à afficher vos pages en HTTPS dans les SERP au lieu des HTTP

Depuis 2015, Google cherche à lister dans ses résultats la version HTTPS d’une page, même si le site est en HTTP. Lisez ce dossier pour comprendre comment cela fonctionne…

URL en HTTPS

Comme vous le savez, Google milite pour que le maximum de sites basculent de HTTP à HTTPS afin de renforcer la sécurité sur le web. Pour vous inciter à le faire, il a même officialisé en 2014 le fait qu’une URL en HTTPS est favorisée dans son algorithme de classement (par rapport à une en HTTP).

Trouvez-vous que Google vous dicte comment faire un site ? Lisez ma chronique sur ce sujet !

La nouveauté de décembre 2015 est que même si votre site est (encore) en HTTP, il est possible que ce soit la version HTTPS de vos pages qui soit listée dans les résultats de recherche (SERP) ! Et ce, même si vous ne faites aucun lien vers l’URL en HTTPS.

Même si votre site est en HTTP, si le HTTPS est possible, Google l'affichera dans les SERP !Click to Tweet

Concrètement, Google semble vouloir systématiser le crawl de la version HTTPS de chacune de vos pages actuellement en HTTP. S’il arrive à accéder à la version HTTPS, et qu’elle remplit les conditions ci-dessous, alors c’est l’URL en HTTPS qui sortira.

Pour qu’une URL soit listée avec le protocole HTTPS dans les résultats de Google, il faut qu’elle remplisse toutes les conditions suivantes :

  • Elle ne contient pas de dépendances non sécurisées (par exemple des scripts JS, des images ou autres ressources)
  • Son exploration n’est pas bloquée par un fichier robots.txt (ce dernier, présent dans chaque sous-domaine, peut différer entre la version HTTP et la version HTTPS)
  • Elle ne redirige pas les internautes vers ou via une page HTTP non sécurisée
  • Elle ne possède pas de lien « rel= »canonical » vers la page HTTP (qui indique que l’URL à conserver est la version HTTP, voir spécs ici)
  • Elle ne contient pas de balise Meta « noindex » (qui bloque l’indexation des robots)
  • Elle ne comprend pas de liens internes au site pointant vers des URL HTTP (si les liens sont avec des URL relatives, cela n’arrive pas, mais avec des URL absolues ça peut arriver)
  • Le sitemap répertorie l’URL HTTPS, ou ne mentionne pas la version HTTP de l’URL (rappels dans ce tuto)
  • Le serveur dispose d’un certificat TLS valide

Cette dernière condition risque à mon avis de bloquer dans la plupart des cas, si bien que je me demande si cela va être si fréquent que ça de voir dans les SERP une URL HTTPS pour un site prévu en HTTP.

Comme le précise l’article de (webmaster trends analyst chez Google - Zurich, Suisse) sur le blog de Google, si vous souhaitez que les autres moteurs de recherche indexent votre version HTTPS plutôt que HTTP, il faut mettre en place les bonnes redirections (suivez mes conseils). Vous pouvez aussi mettre en place un entête HSTS sur votre serveur (voir détails sur Wikipédia).

Google rappelle que parmi les intérêts du HTTPS, ce protocole limite le risque que les internautes consultent une version modifiée du site (à cause d’attaques de type « injection de contenu » ou « de l’homme du milieu »). C’est dans cette optique que Google fait la promotion du #httpseverywhere (généralisation du HTTPS) :

Illustration : image Shutterstock sous licence

Cet article vous a-t-il plu ?

Note : 5.0 (1 vote)
Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

8 commentaires

Éric

« Elle ne comprend pas de liens sortants à partir de l’hôte pointant vers des URL HTTP »

La formulation est floue, faut-il comprendre qu’on ne peut pas faire de lien vers une URL en HTTP, ou qu’on ne peut pas faire de lien vers une page en HTTP sur le même hôte que la page actuelle ?

Répondre
Olivier Duffez

Je pense que cela signifie qu’on ne doit pas faire de liens vers une URL en HTTP du même site

Répondre
Daxorp

C’est ridicule. Le HTTPS ne permet pas la mise en cache, et par ailleurs Gogole milite pour la rapidité, la compression et l’utilisation du cache.
Pour un site non sensible le HTTPS n’a aucun intérêt.

Répondre
Olivier Duffez

@Daxorp : Google a plusieurs fois montré qu’il était possible d’avoir un site en HTTPS très rapide… Peut-être faut-il utiliser des technos spécifiques, qui n’existaient pas avant : pour ma part je ne connais pas assez pour affirmer quoi que ce soit à ce sujet.

Répondre
fluo

Sauf que le https n’est pas un avantage pour ceux qui ont des sites web consacrés à la monétisation adsense. Avec le https, il n’y a pas d’enchère. Encore un nième paradoxe de Google.

Répondre
Olivier Duffez

c’est pas tout à fait qu’il n’y a pas d’enchères, mais qu’il y en a moins, donc moins de revenus à la clé
en effet, ça n’incite pas vraiment à passer à HTTPS

Répondre
Olivier Duffez

Désolé Benoit, ceci n’est pas en lien direct avec l’article et je n’ai pas de réponse… il faudrait plutôt demander de l’aide en termes de développement web ou d’administration de serveur, par exemple en posant la question dans le forum dév. web

Répondre