Recherches associées Google par résultat (desktop)
Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

SEO : profiter des Recherches associées affichées pour chaque résultat Google

On les connaissait sur mobile, les voici sur desktop : un bloc de recherche associées qui s’affiche sous un résultat, après avoir cliqué dessus, visité le site et être revenu dans les SERP. Voici comment exploiter ces infos pour améliorer votre référencement naturel. Nouveauté : extension Chrome pour tout récupérer d’un seul coup !

Vous aviez sans doute l’habitude de les voir dans les résultats sur mobile, sous forme d’étiquettes (tags) sous un résultat :

Recherches associées Google par résultat (mobile)

Mais c’était surtout en tant qu’utilisateur du moteur de recherche, pas en tant que Search Marketer je suppose (car ce n’est pas simple à utiliser sur mobile).

Maintenant que c’est en place sur desktop, je vous propose de réfléchir à ce que vous pourriez en faire. Après une présentation rapide, j’explique dans cette vidéo 2 utilisations qui vous serviront pour votre SEO.

Retrouvez cette vidéo sur ma chaîne YouTube WebRankInfo : démo des recherches associées sur desktop

Qu’est-ce que les recherches associées sous chaque résultat ?

On ne peut pas faire plus simple : après avoir cliqué sur un résultat, vous revenez en arrière sur les SERP (les pages de résultats de recherche). Google affiche alors des recherches associées, juste en-dessous du résultat sur lequel vous avez cliqué :

Recherches associées par résultat Google

Recherches associées affichées par Google sous le résultat sur lequel on a cliqué

Cette fonctionnalité existait déjà sur mobile et semble être en place sur desktop depuis le 12 février 2018.

Cela ne semble pas dépendre du temps passé sur le site ou du nombre de pages vues. Par contre, les recherches proposées ne sont pas les mêmes selon les résultats sur lesquels vous cliquez. Elles diffèrent aussi des recherches associées présentées (depuis longtemps) en bas de page. En gros, ces recherches associées semblent dépendre non seulement de la requête initiale de l’internaute (et plus globalement de son intention de recherche), mais aussi de la page consultée.

J’ai ajouté ce nouveau bloc dans ma liste des SERP Features de Google

J’ai déjà trouvé pas mal de bonne raisons d’utiliser ces recherches associées : je les détaille un peu plus bas.

Mais avant ça, je vais vous donner une super astuce💡 pour les récupérer !

Comment extraire toutes ces recherches associées ?

L’astuce consiste à installer l’extension Chrome « Extract People also search phrases in Google », disponible ici dans le Chrome Web Store. Dès que c’est en place, une recherche Google aura cette apparence :

Récupérer les recherches associées

Une extension Chrome permet de récupérer d’un coup toutes les recherches associées d’une page des SERP

Sous certains résultats, une zone de texte liste les recherches associées pour la page concernée. Sans avoir besoin de la consulter et de revenir sur Google, pratique non ?

En haut à droite, une autre zone de texte regroupe toutes les recherches associées trouvées pour tous les résultats de la page des SERP que vous consultez.

Il vous suffit de tout sélectionner et de copier-coller  👍

Comment exploiter ces recherches associées ?

Pour votre propre site

1ère utilisation : faites-le sur vos propres pages, avec les mots-clés les plus stratégiques

  • regardez les recherches associées proposées
  • éliminez celles qui ne peuvent pas être exploitées, par exemple quand elles font explicitement référence à des concurrents
  • pour les autres, assurez-vous que votre page est également optimisée pour ces termes. Ou bien, si cela s’y prête, optimisez d’autres pages (à créer ou pas). Dans ce dernier cas, je vous conseille de prévoir des liens de la page testée vers ces autres pages.

Comme vous l’avez compris, vous pouvez le faire plusieurs fois pour une même page, car vous visez plusieurs requêtes distinctes

Sur les sites des concurrents

2ème utilisation : faites-le sur les pages de vos concurrents

Vous verrez peut-être d’autres suggestions, ce qui est très intéressant ;-)

En effet, en toute logique l’intention de l’internaute est la même. Donc si les suggestions diffèrent (par rapport à celles fournies pour votre page), c’est en raison du contenu de la page du concurrent (ou peut-être d’autres éléments). Le concurrent a pu inclure des termes ou des contenus qui intéressent les internautes et qui ont déclenché l’affichage d’une liste de recherches associées différentes.

Etudiez donc bien les recherches associées proposées suite à la visite des pages de vos concurrents et pas pour la vôtre : vous pourriez trouver des pépites, c’est-à-dire de nouvelles idées pour améliorer vos contenus et satisfaire l’internaute dès sa 1ère consultation de votre page.

Car comme vous le savez très bien, mon avis est qu’il faut éviter à tout prix qu’un internaute revienne en arrière dans les résultats Google, surtout si sa visite sur votre site a duré très peu de temps.

Votre avis ?

Dites dans les commentaires ci-dessous ce que vous pensez de ce mécanisme de recherches associées.
Voyez-vous d’autres façons de l’exploiter pour optimiser votre référencement naturel ?

Cet article vous a-t-il plu ?

Note : 4.2 (12 votes)
Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

5 commentaires

Lionel Belarbi

La solution pour garder un visiteur sur une page est de ne surtout pas le berner avec des titres et descriptions racoleuses. Etre honnête avec de bons titres et descriptions en rapport avec le contenu. Pas facile de garder un visiteur sur une page, le mensonge ne paye plus, et c’est très bien.

// WRI : Ou bien, si cela s’y prête, optimisez d’autres pages (à créer ou pas). Dans ce dernier cas, je vous conseille de prévoir des liens de la page testée vers ces autres pages. //

C’est noté, j’avais vraiment besoin d’un coup de pouce, et comme d’habitude, WRI me le sert sur un plateau en OR ^_^

Répondre
Tony

Il est bon d’utiliser les outils comme google trends ou le keyword planner tool de Google ad words pour intégrer de façon granulaire des mots-clés parents / enfants. Exemple : Une page PRODUIT peut citer les différents produits (chaussure, t-shirt), qui appartiennent en conséquence au parent et qui sera représenté sous forme de breadcrumb dans Google. La structure d’URL est aussi importante a travailler en même temps .

Répondre
elas

eh oui rien de neuf, déjà en 2009 (en plus ça rime) il y eut le wonder wheel
https://sites.google.com/site/wonderwheelsearch/link-1
pour voir à quoi ça ressemblait voir l’image ci-dessous
https://www.gsqi.com/marketing-blog/google-wonder-wheel-contextual-targeting-tool/

C’était l’outil numéro 1 pour trouver les familles de mots clefs et les provenances de trafic sur un sujet ; aussi pour aller chercher des sites ou créer des liens valables.

Dans toute activité : il y a le centre, souvent une chasse gardée. Impossible d’avoir des liens de la part de concurrents. On tape dans tous les satellites qui se greffent autour.

Aussi, depuis le centre, on achète le trafic en provenance des satellites…

Finalement, le référencement ne change pas tellement avec le temps

Répondre
Olivier Duffez

Je me rappelle bien de cette rouge magique, mais c’était lié à une requête, c’est un peu différent. Ici c’est lié à chaque page.

Répondre