Annonces Google

Vous êtes ici : Dossiers référencement > Conseils en référencement naturel

Configuration du ciblage international pour le référencement multilingue / multipays dans Google

Par , le 13 décembre 2015

Si vous avez un site multilingue et/ou multipays, vous pourriez avoir besoin de configurer le ciblage géographique (par pays) dans Google Search Console (géolocalisation d'un site pour le SEO). Ce tutoriel explique comment faire...

Article mis à jour le 13/12/2015, publié initialement le 27/05/2013

Remarque préliminaire : cet article n'a pas vocation à expliquer les meilleures stratégies pour le référencement multilingue et/ou multipays. L'objectif est de fournir des explications détaillées sur l'option à configurer dans Google Search Console.

Référencement Google ciblage géographique

Référencement de sites multilingues : options dans Google Search Console

1er cas : nom de domaine à extension générique ou assimilée

Si vous avez un seul nom de domaine pour gérer toutes vos langues et vos éventuels sous-parties dédiées à des pays, alors j'espère pour vous qu'il s'agit d'un nom de domaine avec une extension générique (generic TLD, gTLD), par exemple .com, c'est le plus courant. Car vous pourrez exploiter les options de ciblage par pays offertes par Google.

Attention : ce qui suit ne concerne que ceux qui ont une partie de leur site réservée à un pays en particulier (c'est rare, en général il s'agit de langues).

Pour chaque sous-partie de votre site destinée à un pays (je dis bien un pays, pas une langue), prévoyez un sous-domaine ou un répertoire à la racine, c'est-à-dire quelque chose comme fr.example.com ou www.example.com/fr/. Pour chacune, déclarez-la dans GSC comme étant un site à part entière, puis allez dans la rubrique Trafic de recherche > Ciblage international et sélectionnez l'onglet Pays. Sélectionnez le  pays adéquat et cochez la case. Validez et c'est bon : Google se débrouillera pour montrer cette partie de votre site aux internautes concernés.

Voici ce que ça donne avant de paramétrer, quand la case n'est pas cochée :

Aucune zone géographique ciblée

Quand aucune zone géographique ciblée n'est configurée dans GSC

Voici ce que ça donne une fois qu'on a assigné un pays particulier au "site" déclaré dans GSC :

Zone géographique ciblée

Quand une zone géographique ciblée est définie (ici la France)

Si vous visez tous les pays d'une langue donnée, par exemple l'anglais, il est totalement inutile d'utiliser cette fonctionnalité. Dans ce cas, ne cochez pas la case et ne faites rien.

Si cela peut vous aider, voici une vidéo d'explications (en anglais) sur le paramétrage à faire dans Google Search Console :

Si vous ne configurez par la zone géographique privilégiée, que va-t-il se passer ? Google va se baser sur d'autres critères pour deviner dans quels cas il faut mettre en avant votre site (selon la langue et le pays des internautes) :

  • Google va géolocaliser votre serveur web (à partir de son adresse IP) pour estimer dans quel pays il est situé, en prenant comme hypothèse qu'en général on héberge son site dans le principal pays cible.
  • Google cherche également sur votre site s'il y a des indices tels que des adresses postales faisant référence à votre entreprise.
  • Google vérifie si votre site n'est pas référencé dans Google Adresses : dans ce cas il connaîtra l'emplacement géographique précis de votre établissement. Pour plus d'infos, consultez mes dossiers sur le référencement local.
  • Enfin, Google peut se baser sur les caractéristiques de vos backlinks (si la plupart viennent de sites en France, votre site est sans doute associé principalement à la France).

Maintenant que vous avez compris le principe, je vais détailler les cas de figure où cette configuration est réellement possible avec Google :

  • les extensions gTLD  (liste pour Google) :
    • .aero
    • .biz
    • .cat
    • .com
    • .coop
    • .edu
    • .gov
    • .info
    • .int
    • .jobs
    • .mil
    • .mobi
    • .museum
    • .name
    • .net
    • .org
    • .pro
    • .tel
    • .travel
  • les extensions régionales considérées malgré tout comme génériques :
    • .asia
    • .eu
  • certaines extensions ccTLD (associées à un pays) considérées malgré tout comme génériques (liste pour Google, mise à jour en mai 2013) :
    • .ad
    • .as
    • .bz
    • .cc
    • .cd
    • .co
    • .dj
    • .fm
    • .io
    • .la
    • .me
    • .ms
    • .nu
    • .sc
    • .sr
    • .su
    • .tv
    • .tk
    • .ws

Concrètement, grâce à la mise à jour de mai 2013, de nouvelles extensions ccTLD pourtant utilisées généralement comme des gTLD (le .co étant un de cas les plus connus) sont désormais assimilées par Google comme des gTLD. Les webmasters concernés peuvent enfin exploiter vraiment à fond leurs noms de domaine. Jusqu'à présent, avoir un .co étant forcément synonyme de site destiné à la Colombie (pour ne prendre que cet exemple). Si un .co est réellement destiné à la Colombie, il suffit de le déclarer dans GWT.

2nd cas : nom de domaine avec extension associée à un pays

Si à l'inverse vous avez une extension associée à un pays (ccTLD), par exemple .fr, alors vous ne pouvez strictement rien configurer dans Google Search Console. Je parle ici des pays n'étant pas dans la liste précédente.

Par exemple si vous avez un .fr et que vous allez dans GSC rubrique Trafic de recherche > Ciblage international (onglet Pays), vous aurez le message suivant :

Le domaine de votre site est actuellement associé à la cible suivante : France

En fait il y a 2 cas de figure ici :

  • soit vous n'avez qu'un seul nom de domaine (ccTLD) pour tout gérer, y compris plusieurs langues. Par exemple, vous avez un site en .fr pour gérer plusieurs langues (et peut-être plusieurs pays). Alors vous êtes coincés puisque Google (et Bing) considère que tout le site n'est destiné qu'à un seul pays : celui associé à l'extension du nom de domaine (France dans mon exemple). Vous comprenez qu'il s'agit d'une erreur et qu'il vaut mieux faire une refonte de votre site pour corriger cette mauvaise architecture.
  • soit vous avez eu l'idée de prendre un nom de domaine ccTLD pour chaque langue, en choisissant le "principal" pays pour la langue concernée. Par exemple vous avez pris un .fr pour le site en français, un .de pour le site en allemand, un .es pour le site en espagnol et (exception) un .com pour le site en anglais. Alors ? Aucun problème ici, au contraire tout est plus simple : vous n'avez rien à faire.

Conclusion

Comme d'habitude avec les sites multilingues et/ou multipays, c'est difficile à expliquer et de nombreux cas particuliers existent. Si vous avez des questions, le plus efficace est de les poser dans le forum Référencement multilingue de WRI. J'explique également tout ça en formation bien entendu.

A propos de l'auteur : Olivier Duffez Olivier Duffez sur Google+ Olivier Duffez sur Twitter Olivier Duffez sur Facebook Olivier Duffez sur Pinterest Olivier Duffez sur LinkedIn

Consultant en référencement, Olivier Duffez a travaillé pour les plus grands sites (Doctissimo, FNAC,...). Il édite le site WebRankInfo qu'il a créé en 2002, devenu la + grande communauté francophone sur le SEO (+300.000 membres, 1,5 million de posts). Il est aussi cofondateur de Ranking Metrics, leader des formations webmarketing en France (SEO, AdWords, Analytics, réseaux sociaux) et éditrice de la plateforme MyRankingMetrics (crawler et audit SEO en ligne).

Article (SEO : configurer le ciblage géographique pour Google) publié par WebRankInfo dans la rubrique Conseils en référencement naturel. Si vous souhaitez publier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation de WebRankInfo.

9 commentaires

  • Willgoto a dit le

    On peut résumer:
    le ciblage géographique dans GWT s'adrese à ceux qui ont un site avec une extension générique lorsqu'ils veulsent cibler un pays autre que celui où le site est hébergé.

    Ceci étant dit, la vidéo de google élude la question de duplicate content entre les versions nationales.

    Et sousestime l'effet du ciblage en (me semble-t-il) le limitant un peu trop aux "recherches par pays" (sur l'importance desquelles d'ailleurs, google est plus que muet).

    Google paraît aussi ne pas se rendre compte que ciblage géographique
    et référencement linguistique ne sont pas deux choses totalement distinctes.

    Sur le plan pratique, il faut éviter les finales d'URL .php, . aspx, .index, etc qui ne sont pas admises par GWT.

  • LuciferX a dit le

    Flute pour un nom de domaine avec extension associée à un pays, c'est rapé.

    Google devrait quand même penser au domaines des pays qui ont plusieurs langues nationnales (par exemple en belgique), enfin ca reste bon à savoir pour les extensions gTLD

  • Olivier Duffez a dit le

    LuciferX : on peut avoir un .be avec dessus une partie FR et une partie NL, ça ne pose pas de pb, pour les 2 on vise effectivement la Belgique.

  • Limonads a dit le

    +1 pour un de mes projets en cours, j'ai opté pour les sous-domaines, sur un .com
    Pour que ce soit correctement fait, et dans les cas du ciblage plus précis de certaines zones ( fr_BE, fr_CA, fr_CH, fr_FR ) il existe une documentation à ce sujet: -> -http://goo.gl/DBRx9
    diverses méthodes y sont expliquées.
    + pour les sous-domaines, donc, j'utilise une ip situé dans la zone langue ciblé.
    fr -> ip France / de -> ip Allemagne / es -> ip Espagne / pt -> ip Portugal ...
    ce qui semble pour le moment fonctionner correctement. les sous domaines sont visible dans leur zone de recherche respective ( google.es, google.pt, google.de... ) ect...

  • david a dit le

    J'ai un site en .net qui s'adresse à tout les francophones. Pas d'adresse postal sur le site, pas présent sur google adresse non plus et l'IP est surement en Allemagne (1&1). Bref me reste que les backlinks de site FR. A votre avis il vaut mieux que je laisse tel quel ou je passe en zone France?

  • ThomBilabong a dit le

    Bonjour,
    Tous mes voeux pour 2014 tout d'abord.

    A propos du référencement par zone géographique.
    Mon site présente des pages dédiées préférentiellement à certaines zones géographiques.
    Par exemple, la page "OMT" est surtout destinée à nos clients réunionais.
    Par exemple, la page "ITS" est surtout destinée à nos clients guadeloupéens, etc.

    Même si mon site est .com, puis-je mettre en avant certaines pages par zone ?

    Bien à vous.

  • Olivier Duffez a dit le

    @ThomBilabong : ce cible correspond en général à des pays, mais j'ai vérifié et la Guadeloupe et la Réunion sont disponibles dans les réglages, alors oui c'est possible, à condition que les pages concernées soient :
    - soit dans un sous-domaine à part
    - soir dans un répertoire à la racine à part

  • yoyo a dit le

    Bonjour,
    j'ai une question liée au référencement est-ce que l'activation du ciblage géographique (RU par exemple pour le cas d'un site en.com hébergé sur un serveur français) peut me permettre de mieux remonter dans les SERP du pays ou j'ai activé le ciblage géographique?
    Merci de votre retour

  • Olivier Duffez a dit le

    le ciblage géographique a pour objectif de préciser à Google quelle version du site il faut qu'il affiche dans les SERP, selon le pays de l'internaute. S'il n'existe qu'un seul site, préciser un ciblage n'aura que peu d'effet.

Postez un commentaire !

Les champs marqués du signe * sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée.

En postant un commentaire, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo.

Annonces Google

Catégories des dossiers

Consultez les dossiers par thématiques :

Annonces Google

Formation référencement et webmarketing

Venez chez Ranking Metrics vous former au référencement, à Google AdWords et Analytics ainsi qu'aux réseaux sociaux ! Plus de 4000 entreprises sont déjà venues (Dossier possible OPCA, DIF...).

Préparés et animés par Olivier Duffez (WebRankInfo) et Fabien Faceries (AgentWebRanking), 2 professionnels reconnus dans le domaine, nos modules sur le référencement naturel sont très complets tout en laissant une grande place à l'interactivité pour répondre à toutes les questions des participants.

Pour connaître le plan détaillé de chaque module, le prix, les dates et les lieux, consultez le site de Ranking Metrics (organisme de formation).

Hébergement web

Hébergement web mutualisé et dédié

Pour un bon référencement, il faut un bon hébergeur. Testez Sivit by Nerim, l'hébergeur choisi par Olivier Duffez pour son site WebRankInfo.

A partir de 3€ HT/mois.