Annonces Google

Vous êtes ici : Dossiers référencement > Google Search

Version 3 de l'algorithme Google Page Layout contre les pages ayant trop de publicité

Par , le 11 février 2014

Le 6 février 2014, Google a mis en ligne la version 3 de son algorithme Page Layout visant à pénaliser les pages ayant beaucoup trop de publicité notamment au-dessus de la ligne de flottaison.

Les 3 versions de l'algo Page Layout de Google

L'algorithme Page Layout cherche à pénaliser les sites qui affichent trop de publicité au-dessus de la ligne de flottaison (above the fold). En gros, il s'agit des sites qui saturent de pub la première zone vue par l'internaute avant qu'il ne fasse défiler la page avec l'ascenseur (scroll).

Mine de rien, cet algorithme est la preuve que Google sait très bien interpréter les CSS ou Javascript quand il le veut...

Google Page Layout

Google a un filtre qui pénalise le SEO des sites ayant trop de pub en haut de page...

A part que la v3 est sortie le 6 février 2014, on ne sait rien d'autre (source).

Les 3 dates officielles de cet update sont les suivantes :

Pour en savoir plus sur le sujet, je vous conseille de (re)lire mon dossier sur  le filtre Page Layout de Google.

Qu'est-ce que la ligne de flottaison ?

On appelle ligne de flottaison la ligne horizontale correspondant au bas de l'écran du navigateur avant que l'internaute commence à faire défiler le contenu en utilisant l'ascenseur (scrolling). Google recommande d'avoir + de contenu que de pub au-dessus de cette ligne (above the fold).

Tous les internautes n'ont donc pas la ligne de flottaison située au même endroit, ça dépend de l'appareil utilisé pour surfer ainsi que bien entendu la taille en pixels de la zone utile dans le navigateur. On peut néanmoins se baser sur des moyennes.

A l'époque on pouvait utiliser l'outil Browser Size pour évaluer comment s'affiche votre contenu au-dessus de la ligne de flottaison, mais depuis il a été supprimé...

Selon Matt Cutts, cet algo ne pénaliserait pas le site de Google

Google n'est-il pas un des meilleurs exemples de sites ayant des pages avec une trop forte proportion de publicité dans la zone supérieure de l'écran ? Prenons par exemple la requête [achat tablette pas cher] (désolé pour la faute d'orthographe, c'est ce que tapent la plupart des internautes...). Observez la surface dédiée aux résultats naturels au-dessus de la ligne de flottaison et comparez-là à celle réservée à AdWords ou autres blocs des produits Google :

(cette capture d'écran date de septembre 2012)

Etude des zones AdWords et SEO dans les SERP

Sur cette requête, une large part du haut de l'écran de la page de résultats est remplie de publicités AdWords, même sur un ordinateur fixe

J'ai testé avec l'outil fourni par Google lui-même, à savoir Google Browser Size, pour savoir si Google respecte les règles qu'il nous inflige, à savoir ne pas mettre trop de publicité au-dessus de la ligne de flottaison :

Test browser size des SERP Google

Ce test, effectué avec l'outil de Google sur les SERP de Google pour la requête "achat tablette pas cher", montre que 85% des internautes ne voient qu'un seul résultat naturel. Tout le reste est de la publicité AdWords ou des blocs d'autres produits Google.

Pour mieux voir cette image, zoomez-la . Malheureusement, vous ne pouvez plus faire un test avec Google Browser Size car Google l'a supprimé. D'ailleurs pour la petite histoire, bizarrement cet outil de Google bloquait les tests sur les SERP de Google !

Alors, maintenant que nous avons testé pour une page remplie d'AdWords, imaginons juste un instant que Google fasse indexer ses pages de résultats : cet algorithme pénaliserait-il le site de Google ? On a posé la question directement au boss de l'équipe anti-spam de Google, qui a répondu sans surprise "Non, cela ne se déclencherait pas".

Ce qui est un peu plus intéressant dans sa réponse, c'est qu'il a précisé que cet algo tient compte de l'ensemble des pages du site. Et comme selon lui, la plupart des pages de résultats de Google n'incluent pas de publicités, le site dans son ensemble ne serait pas considéré comme affichant trop de publicités. Est-ce bien l'avis des internautes ?

Quel impact pour vous ?

Alors, quelle intégration de la pub allez-vous choisir ?

Si vous pensez que votre site est concerné, merci de témoigner en indiquant l'impact en termes de visibilité ou de trafic SEO Google.

Cet article vous a-t-il plu ?
Cliquez pour voter !

A propos de l'auteur : Olivier Duffez Olivier Duffez sur Google+ Olivier Duffez sur Twitter Olivier Duffez sur Facebook Olivier Duffez sur Pinterest Olivier Duffez sur LinkedIn

Consultant en référencement, Olivier Duffez a travaillé pour les plus grands sites (Doctissimo, FNAC,...). Il édite le site WebRankInfo qu'il a créé en 2002, devenu la + grande communauté francophone sur le SEO (+300.000 membres, 1,5 million de posts). Il est aussi cofondateur de Ranking Metrics, leader des formations webmarketing en France (SEO, AdWords, Analytics, réseaux sociaux) et éditrice de la plateforme MyRankingMetrics (crawler et audit SEO en ligne).

Article (Algo Google Page Layout 3, contre l'overdose de pub) publié par WebRankInfo dans la rubrique Google Search. Si vous souhaitez publier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation de WebRankInfo.

21 commentaires

  • Fabien BRANCHUT a dit le

    @Olivier_Duffez : "Mine de rien, cet algorithme est la preuve que Google sait très bien interpréter les CSS ou Javascript quand il le veut..."

    Google n’interprète certainement pas directement les CSS ou JS, il fait un screenshot de la page (via un émulateur de navigateur qui lui interprète CSS et JS) et analyse l'image obtenue.

    En analysant l'image, il fait la correspondance avec le contenu du code source : le contenu visible et le contenu caché (entre autre).

  • Olivier Duffez a dit le

    Peut-être que pour l'algo Page Layout ils fonctionnent comme tu l'indiques, c'est fort possible, mais je t'assure que Google sait analyser les CSS et JS.

  • Sabine a dit le

    C'est un mal pour un bien. Certains sites abusent des publicités, ça les dessert vachement (côté internaute) dans un sens Personnellement un site blindée de pub dès le premier regard : je m'en vais !

    Évidemment "la plupart des pages de résultats de Google n'incluent pas de publicités", mais trop, ahah !

  • macfly a dit le

    C'est sûr qu'avec "tablette pas cher" les serp sont bourrés de pub mais en même c'est bien l'objectif de la recherche !

    Sur la recherche "la bataille de marignan" y'a zéro pub. Mais que fait google ??? lol

  • Jules a dit le

    A noter que l'outil de GG ne tient pas du tout compte du responsive design !

  • Patrick L a dit le

    Si on observe les pages Google+, avec leurs bannières (y compris celles par défaut) elles sont toutes hyper haute, de fait, la ligne de flottaison est particulièrement basse également. On dirait que Google ne montre pas le bon exemple !

  • Rick a dit le

    Google interprête très bien le CSS, puisque son outil Google Speed Insight a été mis à jour avec des informations en Beta pour les mobiles, indiquant les zones de click (tap) trop proches d'une autre, les polices trop petites... Donc Google sait parfaitement la position des élements, leur taille, etc.

  • fredo a dit le

    pour être honnête je ne suis pas surpris, il faut mettre en relation cette mise à jour avec l'augmentation des revenus adwords et la stagnation-baisse d'asense. la montée en puissance des mobiles et des pubs sur youtube mettra sans nul doute fin au adsense que l'on connaît. de plus la recherche organique n'est plus du tout la priorité de google. rares sont les requêtes où l'on ne retrouve pas une map, un knowledge machin truc faisant du duplicate de wikipedia. eh oui google s'est enrichi en indexant nos pages et a maintenant la capacité de se passer de nous. un jour nous comprendrons que google nous l'a bien fait à l'envers. ce n'était pas gagnant-gagnant contrairement à ce que beaucoup ont pensé! j'espère que les webmasters ne joueront pas le jeu des micro-données avec google!

  • Pat a dit le

    Faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais a chaque nouvelle annonce la stategie est de plus en plus clair car l'ami Google n'affichent t'il pas lui même trop de publicité au-dessus de la ligne de flottaison. C'est scandaleux d'imposer son modèle en pénalisant les autres sur ce même crénau.

  • Peters Frederic a dit le

    L' outil Browsersize est une grosse connerie. Le contenu d'une page est souvent centré horizontalement. Les chiffres présentés n en tiennent pas compte. Et dire que GG se base la dessus, ca en dit long sur leur pertinence.

    Moi je n affiche plus aucune pub. J ai viré tous les Adwords, c'était moche et ca ralentissait énormément le chargement des pages. En plus les revenus générés n'ont fait que chuter. Dans un premier temps pour compenser, on rajoute des pavé de pub mais finalement ca devient du n'importe quoi. Et quand on fait n'importe quoi, sur le long terme c est jamais bon.

  • chnain a dit le

    Qu'en est-il des habillages ? Sachant qu'ils peuvent apparaitre pour un petit taux des visiteurs, mais prennent beaucoup de place, est-ce pris en compte ?

    @fredo je suis d'accord avec tes remarques !

  • Olivier Duffez a dit le

    @ chnain : c'est une question que je me suis déjà posée et malheureusement Google ne fournit aucune explication concernant l'impact des habillages publicitaires

  • David a dit le

    Depuis le 13.02, j'ai observé une chute très significative de mon traffic de mon site. Je n'ai pourtant rien changé depuis 10 mois.
    De 3 000 visiteurs / jours, je passe à 700.

    Il me semble que c'est la publicité la source de ce positionnement en baisse. En lisant cet articule, ca me conforte dans mon analyse.

    Je vais donc reorganiser ma pub, et surtout, ne plus utiliser les gros bandeaux de pub d'habillage (SublimeSkinz)

  • Nikita a dit le

    Qu'en est-il des sites avec interstitiels comme Allocine ?

  • Olivier Duffez a dit le

    Malheureusement, il me semble que Google n'a donné aucun détail, notamment sur la prise en compte des publicités interstitielles ou des habillages de sites

  • Emmanuel a dit le

    Je viens d'être touché par l'algo google. Je dois compter 1 an pour en sortir après modif? (Etant donné que les mises à jour ont lieu tous les ans...)

    Ce que je ne comprends pas c'est que mon site ne contient qu'une seule bannière de pub. En revanche le header est effectivement énorme. Donc google ne pénalisé pas le "trop" de pub mais le fait que l'utilisateur ait à scroller pour voir le contenu.

  • Jules a dit le

    Bonne question d'Emmanuel !

    Olivier penses-tu que pour ce ce soit comme pour Panda avant son intégration à l'algo de base et que pour sortir de cette pénalité il faille attendre le prochain refresh de Page Layout qui pourrait mettre plus d'1 an à venir ???

  • Olivier Duffez a dit le

    désolé Jules et Emmanuel, je n'en sais rien, Google ne donnant aucune information sur cet algo

  • Jules a dit le

    @Olivier,

    Après recherche selon ce fameux Matt (en 2012), pour sortir de la pénalité il "suffit" de changer le design du site et que Google crawl l'ensemble du site pour se rendre compte du changement.(Ca peut prendre plusieurs semaines selon la taille du site).

    Source: http://googlewebmastercentral.blogspot.fr/2012/01/page-layout-algorithm-improvement.html

  • Philippe LAINE a dit le

    En tous cas, c'est toujours d'actualité... une bonne bannière vidéo qui pousse le contenu vers le bas et la sanction est très rapide...

    Et elle doit aggraver à cause des conséquences sur les données d'expérience utilisateur (taux de rebond, nombre de pages vues,...)

    Il faut respecter le confort de navigation des visiteurs.

  • Olivier Duffez a dit le

    Merci Philippe pour ce retour d'expérience

Postez un commentaire !

Les champs marqués du signe * sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée.

En postant un commentaire, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo.

Catégories des dossiers

Consultez les dossiers par thématiques :

Annonces Google

Formation référencement et webmarketing

Venez chez Ranking Metrics vous former au référencement, à Google AdWords et Analytics ainsi qu'aux réseaux sociaux ! Plus de 4000 entreprises sont déjà venues (Dossier possible OPCA...).

Préparés et animés par Olivier Duffez (WebRankInfo) et Fabien Faceries (AgentWebRanking), 2 professionnels reconnus dans le domaine, nos modules sur le référencement naturel sont très complets tout en laissant une grande place à l'interactivité pour répondre à toutes les questions des participants.

Pour connaître le plan détaillé de chaque module, le prix, les dates et les lieux, consultez le site de Ranking Metrics (organisme de formation).

Hébergement web

Hébergement web mutualisé et dédié

Pour un bon référencement, il faut un bon hébergeur. Testez Sivit by Nerim, l'hébergeur choisi par Olivier Duffez pour son site WebRankInfo.

A partir de 3€ HT/mois.

Annonces Google


243 Partages