Annonces Google

Vous êtes ici : Dossiers référencement > Ecrire pour le web et le référencement

Ecrire pour le référencement et pour les internautes

Par , le 12 juillet 2016

Vous savez déjà qu'on n'écrit pas sur le web de la même façon que sur un support papier. Mais qu'en est-il du référencement ? Quelles sont les règles à appliquer pour rédiger un texte optimal d'un point de vue référencement ? Quelles sont les meilleures techniques de référencement éditorial ? Voici mes conseils en tant que référenceur ainsi qu'une compilation des meilleurs articles sur le sujet de la rédaction web. Ceux qui veulent aller plus loin peuvent participer à ma formation à la rédaction web et référencement...

Article mis à jour le 12/07/2016, publié initialement le 09/01/2008

Ecrire pour les humains

Ecrire pour le web en optimisant le référencementPremière chose à ne jamais oublier : écrivez pour les humains ! Bien sûr vous écrivez aussi pour les moteurs de recherche afin d'optimiser votre référencement, mais cela doit toujours passer au second plan. D'ailleurs je pense que pour optimiser le référencement il faut écrire le plus possible de façon naturelle (d'après les résultats de mes études dans mon centre de recherche, c'est de plus en plus vrai).

Vous avez au grand maximum 30 secondes pour convaincre le lecteur que votre article est intéressant. Il est donc primordial de bien travailler le chapeau (le 1er paragraphe qui sert d'accroche en début d'article).

Ensuite, n'oubliez pas que le lecteur ne lit pas de façon linéaire (d'ailleurs sur le web ce comportement n'est pas étonnant puisque l'internaute parcourt votre site comme il l'entend, en cliquant sur les liens qu'il veut, et non pas comme dans un livre en allant à chaque fois sur la page suivante). Ainsi, il faut vous débrouiller pour que chaque page de votre site puisse captiver un internaute, même (et surtout) s'il débarque sur votre site par cette page. Le lecteur parcourt la page par à-coups, passant du titre et du chapeau à un sous-titre ou au prix de votre produit s'il s'agit d'un site marchand. Si vous vous y êtes bien pris vous aurez peut-être une chance que votre visiteur lise votre article du début à la fin ;-)

Adopter un style personnel

Scott Smith, grand spécialiste de la question, indique que la plus grande erreur qu'il rencontre sur le web est de ne pas écrire de façon personnelle. Il donne également un conseil spécifique à la rédaction web de fiches produits :

  • prenez une feuille de papier et faites un trait vertical au milieu
  • sur la 1ère colonne, écrivez Intérêts pour le consommateur
  • sur la 2nde colonne, écrivez Fonctionnalités
  • remplissez ensuite ces 2 colonnes en y mettant tout ce qui vous passe par la tête, sans rien laisser passer
  • une fois que vous avez fini cette étape, triez ces 2 listes par ordre de priorité
  • écrivez votre introduction (chapeau) à partir de l'intérêt principal de votre produit ou service
  • écrivez le reste de la description à partir des autres éléments, du plus important au moins important

Quel style d'écriture pour le référencement ?

L'indice de densité idéal n'existe pas

D'après ce que je vois en formation, il y a encore énormément de monde qui se base sur ce fameux indice de densité, et qui se demande s'il vaut mieux 2%, 4% ou si c'est acceptable d'atteindre des valeurs encore plus grandes. Il est pourtant indéniable que les moteurs ne se basent pas sur cet indice : il n'y a donc pas d'indice de densité idéal !

Une écriture adaptée aux internautes

Plutôt que de répéter votre mot-clé le plus de fois possible sur votre page, je vous conseille de vous détacher un peu de tout ça, d'oublier un instant les moteurs de recherche et le référencement, et d'écrire votre article de façon naturelle, pour vos lecteurs. Bien entendu il faut toujours garder en tête certaines expressions pour lesquelles la page doit sortir en tête des résultats. D'ailleurs, une fois l'article écrit, il faut malgré tout le relire et se demander si on a pu utiliser le plus de mots-clés possible dans la thématique précise de la page. Quand je parle de mots-clés, j'inclus bien entendu toutes les formes du mot-clé principal (singulier, pluriel, conjuguées, etc.), ainsi que des synonymes et toutes sortes de mots sémantiquement proches. Voici ce que ça donne pour cet article (au moins je suis sûr que ces termes apparaîtront !) :

  • écrire
  • écrivez
  • écriture
  • écrit
  • rédiger
  • texte
  • paragraphe
  • article
  • etc.

Bien entendu il ne faut pas se limiter à des mots uniques, ceci concerne les expressions de plusieurs mots :

  • écrire pour le web
  • rédiger pour le web
  • écrire pour le référencement
  • rédiger pour le référencement
  • rédaction web
  • écriture adaptée au web
  • écrire pour les internautes
  • référencement éditorial
  • etc.

La taille optimale d'un texte pour le référencement

Là aussi je vais sans doute vous décevoir mais il n'existe pas de taille de texte optimale pour le référencement. Ceux qui recommandent fortement de ne pas dépasser 1500 signes n'ont sans doute pas une grande expérience en référencement naturel...

Bien entendu il ne faut pas avoir un texte trop court, tout simplement parce que vous n'arriverez pas à suivre les conseils du paragraphe précédent. Alors quelle longueur de texte adopter ? Voici mon petit conseil : tant que votre texte reste dans une thématique très précise, cela ne vaut pas le coup de découper l'article en plusieurs pages. Si au contraire vous pouvez trouver une logique à un découpage en plusieurs parties, alors n'hésitez pas, cela vous permettra de positionner chacune de ces pages sur des mots-clés précis. Par exemple si je devais écrire un article présentant le tourisme au Maroc, je le découperais en plusieurs pages (les riads, l'architecture, les restaurants, etc.).

Savez-vous qu'il est possible d'identifier les pages (sans doute) trop courtes sur l'ensemble d'un site, même s'il comporte des centaines, des milliers ou des centaines de milliers d'URL ? En tout cas mon outil RM Tech d'audit SEO intègre un algorithme d'évaluation de la taille des pages, qui repère les pages qui semblent trop courtes.

Envie de voir ce que ça donne ? Testez-le sur votre site ou celui du client

Découpage en sections

Par pitié, si votre article comporte de nombreux paragraphes, structurez-les en sections, en utilisant les styles h2, h3, etc. en guise de sous-titres. D'une part ce sera beaucoup plus agréable pour vos lecteurs, et d'autre part cela vous permettra d'utiliser des mots stratégiques dans ces balises h2, h3, etc. Pour ma part, ça m'est déjà arrivé plusieurs fois de quitter un site qui présentait pourtant un article intéressant, mais trop pénible à lire...

Autres conseils d'écriture web

Voici d'autres conseils que certains m'ont rappelé en commentaires (merci à eux !) :

  • ne pas faire de fautes d'orthographe
  • adopter un style courant (ni familier ni soutenu)
  • faire des phrases bien structurées (pas forcément les plus courtes possibles...)
  • faire des emphases sur des parties importantes (gras, souligné, etc.)
  • utiliser des listes (comme celle-là !)

Ressources sur l'écriture web et le référencement

Comme je ne me considère pas comme un spécialiste de l'écriture pour le web, je vous conseille en premier lieu de venir à la formation sur l'écriture web + référencement organisée par Ranking Metrics. Ensuite bien évidemment vous êtes invités à discuter dans le forum sur la rédaction web et le référencement de WebRankInfo.

J'ai aussi cherché les meilleures ressources sur le web, voici les résultats de ma recherche :

En français :

En anglais :

Quelques livres sur la rédaction web et référencement :

  • Bien écrire pour le Web (textes, images, publicités). Exercices et corrigés (voir sur Amazon)
  • L'excellente liste de conseils de navigation pour satisfaire les internautes, par Patricia Gallot-Lavallée (voir sur Amazon)
  • Les (récents) conseils d'Amélie Boucher en ergonomie Web (voir sur Amazon)
  • Writing for the web, de Susannah Ross (livre en anglais, voir sur Amazon)
  • Writing For The Web, de Kilian Crawford (livre en anglais, voir sur Amazon)
  • Writing Copy for the Web in a Week, de Nigel Temple (livre en anglais, voir sur Amazon)
  • Web Copy That Sells: The Revolutionary Formula for Creating Killer Copy Every Time, de Maria Veloso (livre en anglais, voir sur Amazon)

Ces listes seront bien entendues complétées grâce à vos commentaires ! En attendant, je vous souhaite une bonne lecture ;-)

J'invite ceux qui veulent approfondir le sujet à s'inscrire à ma formation aux techniques de rédaction web optimisées pour le référencement.

On discute de ces conseils de rédaction pour le référencement dans le forum.

Source de la photo : Photos Libres

Cet article vous a-t-il plu ?
Note : 5.0 (2 votes)
Cliquez pour voter !

A propos de l'auteur : Olivier Duffez Olivier Duffez sur Google+ Olivier Duffez sur Twitter Olivier Duffez sur Facebook Olivier Duffez sur Pinterest Olivier Duffez sur LinkedIn

Consultant en référencement, Olivier Duffez a travaillé pour les plus grands sites (Doctissimo, FNAC,...). Il édite le site WebRankInfo qu'il a créé en 2002, devenu la + grande communauté francophone sur le SEO (+300.000 membres, 1,5 million de posts). Il est aussi cofondateur de Ranking Metrics, leader des formations webmarketing en France (SEO, AdWords, Analytics, réseaux sociaux) et éditrice de la plateforme MyRankingMetrics (crawler et audit SEO en ligne).

Article (Comment bien écrire pour le référencement : conseils d'Olivier Duffez) publié par WebRankInfo dans la rubrique Ecrire pour le web et le référencement. Si vous souhaitez publier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation de WebRankInfo.

27 commentaires

  • Audiofeeline a dit le

    Je pense que la densité des mots clés compte car dès qu'on insiste trop (suroptimisation) sur un mot on dégringole dans les résultats.
    J'en conclu que Gbot regarde ça...

  • memet a dit le

    On pourrait ajouter aussi les anchors dans le texte qui ne sont pas pour référencer la page elle-même mais doit être tenu en compte dans l’écriture de contenu pour référencer des pages internes du site.
    Mais je rejoins ma camarade sur la densité de mots clés. Travaillant dans une agence de référencement, nous voyons souvent un site monter dans les résultats lorsqu'on invite le client à rajouter une up line avec les mots clés de sa page ou simplement en travaillant sa page en rajoutant des mots clés.

    Quand est-il du champs lexical qui se rapproche du mots clés choisis: Est ce que google en tient compte ? Par exemple, sur le mot clé SPA, si je pars du principe de ne pas répéter le mot une dizaine de fois (qui peut rendre la lecture désagréable pour le visiteur), prend t-il en compte les mots du même champ lexical: jacuzzi, détente, bain à remous, bain a bulle….

    Je ne crois pas, c'est pour cela que pour travailler une page de manière monothématique et favoriser les mots clés choisis, j'invite souvent mes clients à répéter le ou les mots clés dans leurs contenus (paragraphe, upline, titre de paragraphe)

    Qu'en pensez-vous?

    Memet

  • achat wii a dit le

    A quand le web sémantique ?!

  • luxe-campagne a dit le

    Mettez aussi votre texte sur des colonnes pas très larges, ça vaut mieux que des lignes interminables très difficiles à lire à l'écran !

    Enfin, c'est un conseil graphique....

  • setekri a dit le

    Je démarre dans l'écriture web depuis quelques semaines. Pour le moment, à chaque fois, j'ai l'impression que le titre et le chapo ont fait beaucoup dans le référencement non ?

  • Topher a dit le

    >>> Mettez aussi votre texte sur des colonnes pas très larges, ça vaut mieux que des lignes interminables très difficiles à lire à l'écran !

    Ca dépend du genre de site et en plus il ne faut pas abuser de ça sinon il n'y a plus de "respect" au lecteur. Je ne sais pas ce que tu entends par "pas très large" mais si c'est comme la page d'accueil d'SFR par exemple (surtout l'ancienne) ...

  • karim a dit le

    sur quoi est basé la densité des mots clé.

  • Vincent BERNARD a dit le

    La densité de mot clé correspond au pourcentage de répétition d’un mot clés par rapport au nombre total de mots clés présents dans le contenu d'une page Web.

    En gros, c’est le rapport entre le mot clé et la totalité du texte.

    Lorsqu'un crawler (robot) arrive sur une page Web, la première chose qu'il voit est l'URL, ensuite la balise Title, la balise description (keywords aussi…) puis le contenu de la page.

    Donc, les mots clés qu'il va trouver dans l'url (si il y en a), dans la balise Title et dans la description doivent être eux aussi présent dans le contenu de la page, avec des taux de densité plus élevé que les autres mots. Logique si ils sont dans le Title.

    Quand je parle de contenu je pense au contenu textuel de la page mais aussi au contenu alternatif (descriptifs des images > attributs Alt).

    Idem, le crawler doit aussi trouver dans la totalité du texte du contenu alternatif des densités de mots clés relativement comparables à celles du contenu textuel et des premiers éléments cités plus haut.

    Plus un mot clé est présent, plus les moteurs de recherche donneront de l’importance à ce mot clé. Attention néanmoins à ne pas dépasser 5% de densité pour un mot clé (avis personnel)

    Pour résumé, le robot doit trouver sur une page des mots clés en rapport avec la thématique du site. Ensuite, tout est question de dosage et surtout ce qu’il faut avoir en tête c’est le fonctionnement du moteur.

    Il est nécessaire de comprendre l’algorithme et ses nombreux facteurs / critères d’indexations qui vont déterminée la pertinence de la page par rapport à sa thématique.

    Les moteurs de recherche classent les résultats en se basant sur la pertinence des pages par rapport à la requête saisie. Leur objectif est de proposer aux internautes des résultats pertinents par rapport leur recherche. Raison pour laquelle ils utilisent des algorithmes qui analysent la pertinence du contenu des pages Internet à partir de nombreux critères techniques.

    Le moteur doit donc trouver, dans cet ensemble de facteurs qu’il analyse, une cohérence entre tous ces éléments et la thématique du site Internet.

    A noter que je n’ai pas abordé la question des Backlinks, qui jouent un rôle déterminant…

  • Olivier Duffez a dit le

    Vincent, l'indice de densité N'EST PAS PRIS EN COMPTE par Google !
    La balise meta keywords non plus, et la description n'a pas d'impact sur le positionnement.
    C'est un peu étonnant de lire tes conseils, tu ne sembles pas avoir vraiment testé...

  • Vincent BERNARD a dit le

    Effectivement il n'a pas de densité idéales. Cependant, je reste convaincu qu'il faut prendre en compte ce facteur et faire attention au nombre d'occurences et à la densité de mots clés présent dans une page.

    Par ailleurs, je suis d'accord avec toi sur le fait que la balise Keywords n'a aucun impact, voir n'est pas du tout prise en compte par le crawler. Cependant, je pense que la description, même si elle à très peu d'impact sur le positionnement, doit être soignée et correspondre au contenu de la page.

    Même si Google attache peu voir pas du tout d'importance à ces balises, il regarde néanmoins si elle sont cohérentes par rapport au contenu de la page. C'est la raison pour la laquelle je précise plus haut dans mon post que le crawler doit trouver des densité relativement comparables à celles du Title et de la description car ces 2 balises doivent, à mon sens, utiliser les même principaux mots clés que ceux de la page et idem pour l'url.

    Si on résonne comme ça, il est nécessaire de répéter plus de fois les principaux mots clés de la page en fonction de leur importance et donc de faire attention aux densités des mots utilisés dans la page lors de l'optimisation ou plutôt de la rédaction des textes visibles.

    Voici un exemple avec un de mes clients :

    URL:

    Title: Site deco – boutique objets decoration, accessoires déco, idées decoration interieure maison

    Meta keywords: site deco, boutique deco, objets decoration, accessoires déco, idées decoration, decoration interieure, deco maison, deco intérieur, décoration table, art de la table, linge de maison, objets deco, accessoires decoration

    Meta description: Boutique deco maison : objets de decoration interieure, accessoires déco maison sur notre site deco intérieur. Idées deco, objets décoration table, art de la table, linge de maison, accessoires decoration et objets deco interieure sur notre boutique.

    Densité de Mots clés (uniquement pour le texte visible de la page)

    1 expression :

    26 deco 3.86%
    25 décoration 3.71%
    20 déco 2.97%
    11 idées 1.63%
    10 maison 1.48%
    9 objets 1.34%
    9 bougies 1.34%
    8 accessoires 1.19%
    7 bijoux 1.04%
    7 table 1.04%
    7 eden 1.04%
    6 boutique 0.89%

    Mais peut être à tu raison sur le fait que je semble pas avoir testé vu que je suis responsable référencement d'une agence Web. Pourtant j'obtiens de très bon résultats avec mes clients et du trafic ciblé en provenance des moteurs.

  • Olivier Duffez a dit le

    Désolé mais je crois que tu n'as pas compris... Google n'utilise PAS la notion d'indice de densité dans son algo. J'ai du mal à le dire de façon plus claire :-)
    Et si tu allais lire ce qu'un ingénieur de Google vient d'écrire sur un blog officiel ? Voilà ce qu'écrit Ambroise de l'équipe qualité de Google :

    Mythe : Si un mot-clé est important, il est important de le répéter de sorte que les pages gagnent de l'importance pour les moteurs de recherche importants. Evitez le "bourrage" de mots-clés ! Il n'y a pas de "densité idéale" de mots-clés.

    Ca fait très longtemps que les linguistes savent expliquer tout ça, c'est d'ailleurs ce que fait la linguiste de Ranking Metrics pendant sa formation sur l'écriture pour le web et le référencement.

  • Yannick MANESSO a dit le

    Vincent

    Je ne voudrais pas trop en rajouter contre toi, mais si tu dis que tu es responsable référencement d’une agence Web, je trouve que tu as quand même de sacrés lacunes...
    Je viens de visiter ton site : aucune URL n'est titrée, aucune image n'a l'option alt renseignée, aucune image n'a un nom explicite, les titres sont des images etc...
    Donc je veux bien que tu te bases sur la densité des mots clés, mais tu as un sacré travail de référencement à faire, car ces notions là ne sont pas des mythes...
    Sinon c'est bon pour le plan du site et le rappel des liens en bas de page.

    Et c'est un autre responsable référencement d’une agence Web qui te dit ça...
    Un exemple d'un site qui marche lui aussi : http://www.prodegustation.com

    Par contre question à Olivier : sur son site, au lieu d'avoir les traditionnels liens de bas de pages (ils y sont toutefois), Vincent a mis du contenu rédactionnel.
    Est ce utile, sachant que les robots de google ne scannent pas entièrement la page si celle-ci est trop longue ? (ou alors cette notion est aussi un mythe)

    Merci

  • Olivier Duffez a dit le

    Les robots scannent bien tout le texte... mais le contenu "coincé" en pied de page n'est certainement pas le plus apprécié de Google

  • Vincent a dit le

    Yannick,

    Pour répondre à ton post, je suis du même avis que toi sur le fait qu'il faut renseigner les attributs Alt des images que l'on peu appeler aussi contenu alternatif (j'en ai parlé plus haut dans mon post).

    Cependant, ce que tu ne sais pas, c'est que j'ai rejoint une agence Web qui faisait très peu de référencement, nous avons du reprendre tous les sites, car leur code ne permettait pas aux moteurs d'indexer efficacement leur contenu.

    Va sur le site de l'agence et renseigne toi un peu, tu verras que j'ai développé toute l'activité SEO de l'agence avec tout ce que ça représente en très peu de temps.

    Effectivement, il reste encore beaucoup de choses à améliorer mais on fait ce qu'on peu en étant seul à gérer le référencement de plusieurs clients, donc excuse moi encore une fois Yannick si je ne suis pas à la hauteur et que je n'ai pas pu mettre en place tout ce que tu considère chez moi comme des lacunes tout simplement parce que ça n'est pas présent sur le site que tu as analysé. N'oublie pas que je ne suis pas développeur comme toi et que je n'intègre pas les optimisations moi-même, ce qui ne permet pas "tester" et de faire des ajustements quand je le désire.

    Merci.

  • zolebo a dit le

    Est-il recommandé dans un paragraphe de placer une ancre sur le même mot clé que celui utiliser dans sa balise H3 ?

    Si on fait pointer l'ancre vers une autre page du site optimisée sur ce même mot clé, cela permet-il de donner de l'importance à ce mot clé ?

  • filippo a dit le

    Pour en revenir à la question de fond: écrire pour le référencement ou pour l'internaute?
    Selon moi l'un n'exclut pas l'autre, mais il serait bon de ne pas se concentrer sur des axiomes mathématiques pour rédiger quelque chose qui va droit à la mémoire d'un lecteur. Le visiteur lambda d'une page web se contrefout de combien de fois sont répétés un terme ou une expression dans un texte: il sera au contraire attiré par l'intéret suscité du contexte qui s'en dégage et ce sera probablement lui, le véhiculateur de feedback qui fera la notoriété d'un site par mnémonisation (il va se le rappeler et le communiquer).
    Il faut donc savoir médier entre technique et coeur, ce qui n'est pas toujours facile pour trouver la juste mesure: cibles différentes, attitudes différentes, buts différents d'une personne à une autre....

  • GV a dit le

    Je trouve que le commentaire laissé par la "Place Navona" est de loin le plus pertinent de cette page.

    Cela fait un bout de temps en effet que je teste dans tous les sens mes pages pour trouver comment améliorer leur positionnement. J'ai bien entendu fait comme tout le monde et je suis allé voir ce que faisaient les "concurrents". Tiens, vous aussi ?

    Même si j'ai lu ici que le "pagerank" était une notion qui avait périclitée, je me suis tout de même rendu compte que les pages les mieux placées menaient à des pages qui avaient elles aussi un bon pagerank. Oublions le côté mathématique de cet indice. Ce qui est important à mon avis, c'est qu'une page qui est très "visitée" sera forcément mieux positionnée par Google. Non parce qu'elle aura un score dans un pagerank mais tout simplement parce que beaucoup de monde l'aura vue et en aura parlé autour de lui, donc aura fait des liens vers la page, etc...

    Le but de Google étant de remonter les pages les plus pertinentes, il doit pouvoir déterminer ce qui est pertinent. Sans savoir comment il fait, je me doute qu'il ne doit pas se contenter d'un simple calcul d'algo (même si celui de Google est célèbre). c'était peut être vrai il y a quelques années, mais comme tout le monde tente de truander Google pour positionner ses pages, il n'a cessé d'évoluer.

    Il doit certainement prendre en compte simultanément ce qui peut faire la notoriété d'une page. C'est à dire le fait que des liens vers cette page soient présents dans le site, mais aussi sur d'autres sites, dans des blogs, des articles de forums, etc.
    Et comme Google a un monopole de fait sur la recherche des pages, il lui suffit de se servir de ses logs et de ses stats de visite sur tous les sites qu'il indexe.

    Donc, pour arriver à être bien référencé, il ne faut pas trop se creuser la tête à truffer sa page d'astuces infernales mais bien la structurer de façon à ce qu'elle soit facilement lisible (et pas uniquement par des navigateurs de PC ou de Mac) et que son contenu soit suffisamment intéressant pour être remarqué et mis en avant par le plus de monde possible.

    Pour moi, cela revient tout simplement à faire de la communication, comme dans la réalité : pub, marketing, bouche à oreille...
    Pour preuve, mettez une photo de Britney Spears à poil sur votre site et vous verrez si la fréquentation de votre page ne remonte pas ;-)

  • filippo a dit le

    Parfaitement d'accord avec formation freelance: une photo de B.Spears nue sera hyper fréquentée par les visiteurs, mais si elle ne miroite pas la pertinence dégagée par le contexte principal du site cela n'aura aucun impacte bénéfique puisque la thématique ne sera pas ciblée.
    Je parlais d'exclusion de calcul mathématique, en exposant un concept, mais sans perdre de vue qu'un thème doit rester toujours inhérent à ton sujet principal abordé.

  • Riwalenn a dit le

    D'après ce que j'ai pû comprendre Google Panda prendra en compte la taille d'un texte pour le référencement... des pages comme la page contact, si n'ayant pas une taille minimal pourrait plomber un site internet si elle n'était pas en mode noIndex...

    donc la question du jour étant : mais quelle est donc cette taille optimale ?

  • Olivier Duffez a dit le

    Merci de préciser votre source d'information, car il me semble qu'il ne s'agit que de conjectures...

  • lpsinfo a dit le

    merci olivier pour toutes ces bonnes informations.. Je me rends compte que c'est pas gagné pour mon site..

  • Vivien a dit le

    Bonjour, je ne pense pas que google prenne en compte la taille du texte. En revanche les titres (h1, h2...h6) et les textes mis en valeur grâce à la balise strong oui, avec certitude ! Il serait un peu trop facile sinon de grossir au maximum ses mots clés :p

  • Jol a dit le

    Merci pour ce résumé sur la rédaction, à force d'entendre de tout sur la question, une fois on veut augmenter sa densité de mots clés, une autre fois on veut regrouper ses articles pour créer un plus grand texte, une fois on irait presque jusqu'à faire quelques petites fautes d'orthographe pour utiliser différentes versions des mots clés...
    Bref, du coup, on n'avance pas ! Avec cette vision de la rédaction que je cautionne, on n'a plus qu'à écrire avec un tout petit peu de méthode et beaucoup d'envie de partager !

  • Julie a dit le

    Heureusement qu'on peut grâce au plug in wordpress changer ses titres d'articles etc
    Ca permet d'écrire à la fois pour les Internautes ET pour google !!

  • NDONGTO Hus Saker a dit le

    bonjour
    ayant visité votre site je crois avoir une solution fiable pour mon site
    merci d'avance
    hus saker

  • Pascal a dit le

    Question : si on a une page qui se divise en 3 paragraphe vaut il mieux les structurer en 3 h2 ou bien en 1 h2, 1 h3 et 1 h4?

  • Olivier Duffez a dit le

    si une page n'a que 3 paragraphes, je pense qu'il faut uniquement un h1 et rien d'autre

Postez un commentaire !

Les champs marqués du signe * sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée.

En postant un commentaire, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo.

Catégories des dossiers

Consultez les dossiers par thématiques :

Annonces Google

Formation référencement et webmarketing

Venez chez Ranking Metrics vous former au référencement, à Google AdWords et Analytics ainsi qu'aux réseaux sociaux ! Plus de 4000 entreprises sont déjà venues (Dossier possible OPCA...).

Préparés et animés par Olivier Duffez (WebRankInfo) et Fabien Faceries (AgentWebRanking), 2 professionnels reconnus dans le domaine, nos modules sur le référencement naturel sont très complets tout en laissant une grande place à l'interactivité pour répondre à toutes les questions des participants.

Pour connaître le plan détaillé de chaque module, le prix, les dates et les lieux, consultez le site de Ranking Metrics (organisme de formation).

Hébergement web

Hébergement web mutualisé et dédié

Pour un bon référencement, il faut un bon hébergeur. Testez Sivit by Nerim, l'hébergeur choisi par Olivier Duffez pour son site WebRankInfo.

A partir de 3€ HT/mois.

Annonces Google


55 Partages