Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

14 éléments à vérifier avant d’acheter un lien

L’achat de lien est une des stratégies de liens connues pour optimiser son netlinking, c’est-à-dire le réseau de sites (de pages) qui pointent vers votre site. Voici quelques critères dont il vaut mieux tenir compte avant de se décider à acheter un lien.

Ils sont plus ou moins triés par importance décroissante :

  1. Format du lien : c’est une évidence mais pour que le lien compte comme un backlink, il faut qu’il soit compatible avec les moteurs de recherche. Pas d’attribut nofollow sur le lien, ni dans la balise meta robots de la page ; lien en dur (pas de redirection ni de lien javascript) ; la page faisant le lien doit être bien indexée.
  2. Texte du lien : il doit inclure des mots-clés stratégiques pour vous (mais pensez à varier vos textes de backlinks…)
  3. Pertinence : la page faisant le lien doit être de même thématique que la vôtre. Si le lien en question est le seul associé à votre thématique, c’est mal parti !
  4. Popularité (notoriété) du site : est-il une référence dans son domaine ? Google affiche-t-il des liens supplémentaires sous le site quand on cherche son nom dans Google ? Même question quand on cherche des mots-clés stratégiques.
  5. PageRank (de la page faisant le lien bien entendu) : évidemment qu’un lien sur une page à fort PageRank (au moins 6) est plus efficace qu’un faible PR, mais n’oubliez pas qu’il faut éviter de récupérer des liens à très fort PageRank vers un site tout neuf. En fait, il faut que la répartition des PR de vos backlinks ne soit pas trop éloignée de la répartition des PR des pages du web…
  6. Trafic généré par le lien : imaginez que vous n’achetez pas le lien pour le référencement mais pour le trafic… vous allez donc exiger un lien qui soit assez bien placé et fait de telle manière qu’il sera souvent cliqué. C’est exactement cela qu’il faut aussi pour que le backlink soit performant pour le référencement.
  7. Emplacement du lien dans la page : le pied de page n’est plus à la mode… il vaut mieux privilégier un lien dans le contenu
  8. Positionnement du site (pour des mots-clés rattachés à votre thématique) : c’est mieux si le site est bien placé… Prenez une dizaines de mots-clés associés à la thématique de votre page qui doit recevoir le lien, et regardez le positionnement du site à l’aide d’un logiciel de référencement.
  9. Aspect du lien : si cela saute aux yeux que le lien a été acheté, il pourrait être rapidement identifié comme tel par Google, et donc ignoré
  10. Nombre de liens sur la page : jusqu’à 100 ça va, au-delà c’est rarement bon. Astuce : avec Web Developer Toolbar (une des meilleures extensions Firefox pour le référenceur), cliquez sur Informations > Voir les liens et vous aurez la liste et le nombre de liens.
  11. Ancienneté du site : un lien depuis un site tout récent aura souvent peu d’impact. Archive.org permet parfois de déterminer l’âge du site.
  12. Netlinking du site (faisant le lien) : si le site fait des liens vers des sites bannis pour cause de spamdexing, il vaut mieux éviter. Par contre si le site reçoit de nombreux bons liens de qualité, ce sera une bonne chose d’en recevoir également.
  13. Trafic du site : pour les sites anglophones on peut éventuellement se baser sur les statistiques d’Alexa. Pour les autres, c’est plus dur…
  14. Le prix : bien sûr que ça compte ! Voyez les conseils abordés dans la discussion sur l’achat de liens texte.

Cet article est basé entre autres sur SE Roundtable. Lisez aussi ces discussions dans le forum WRI :

Et vous, quels critères analysez-vous ? Achetez-vous des liens ? Sur quels sites ?

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

5 commentaires

Nouky

Des conseils simples ! Mais lorsque l’on gère des dizaines de campagnes, on a tendance à en oublier la totalité de ces points.

Répondre
touftouf

Quand vous parlez d’ancienneté du site, vous ne precisez pas assez si c’est un an, deux…Comment juger un site ancien car un nom domaine peut être acheté mais pas utilisé dans l’immediat

Répondre
referencement2006

Concernant le nombre des liens sortants le chiffre 100 est le plafond mais l’idéale c’est entre 20 et 30. Parce que l’achat d’un lien partagé avec une centaine de personnes, il sera sans valuer ajoutée.
En outre la page faisant le lien ne doit pas etre a un niveau trés eloigné de la page mere, au dela du troisieme niveau c’est ne plus inter&ssant pour le trafic et le referencement.

Répondre
Photographe mariage Luxembourg

Et maintenant, l’achat des liens est encore d’actualité ? je crois qu’aujourd’hui, l’accent se fait plutôt sur le référencement naturel, tout en défavorisant l’acquisition des liens.

En tout cas, bien sûr en fonction de la filière spécifique, mais il est encore possible de promouvoir le site de façon efficace sans payer pour placement des liens.

Répondre
Produit naturel

Vu que le net linking a vraiment son importance aux yeux de google, alors on peut dire que l’achat de lien a toute son importance.

Mais n’est-ce pas une pratique punie par les moteurs de recherche (surtout par celui le plus connus) ?

Répondre