Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Pour Bing, les réseaux sociaux comptent + que les backlinks pour le référencement

D’après Duane Forrester (chef de produit sénior chez Bing Webmaster), dans les grandes familles de critères utilisés dans l’algorithme de Bing, les réseaux sociaux arrivent en 2ème position après le contenu, mais avant le netlinking. Le comportement de l’internaute dans les SERP est également largement pris en compte.

Duane ForresterCes déclarations proviennent d’une interview réalisée par Eric Enge, avec Duane Forrester. Il s’occupe actuellement du programme Bing Webmaster Center ; précédemment il gérait en interne le référencement naturel du portail MSN. Cette interview nous apprend (de manière presque officielle, donc) les éléments suivants…

L’importance cruciale des réseaux sociaux pour le référencement dans Bing

Chez Bing, dans l’algorithme utilisé pour le référencement naturel, les réseaux sociaux ont un poids supérieur à celui du netlinking (stratégies de liens). Si vous souhaitez mieux comprendre comment c’est pris en compte, relisez mon tutoriel sur le référencement par les réseaux sociaux. Et si vous souhaitez de l’aide pour vous mettre enfin aux réseaux sociaux, inscrivez-vous à ma formation Twitter Facebook ;-)

Voici la déclaration exacte de Duane :

In my view the priorities for websites are content, social media and link building, in that order. Think of it as a three-piece pie. At some point, social could be more important than content, but that assumes you have excellent content in place.

On pourrait la traduire de cette façon :

Selon moi, les priorités pour un site web sont le contenu, les réseaux sociaux et le netlinking, dans cet ordre. Imaginez que c’est comme un gâteau à 3 parts. Dans certains cas la part sociale pourrait même être plus importante que le contenu, mais ça implique que vous avez un excellent contenu sur votre site.

Duane a promis que les données liées aux réseaux sociaux seraient prochainement intégrées dans Bing Webmaster Tools. Il s’agit sans doute du nombre de partages des pages de votre site (en attendant vous pouvez utiliser mon outil qui vous offre ces stats).

Rappelez-vous que Microsoft est actionnaire de Facebook et qu’il a signé un contrat de partenariat avec Twitter. Preuves que Microsoft investit dans les réseaux sociaux (investit au sens financier du terme…).

En ce qui concerne le netlinking (création et obtention de liens, link building en anglais), je vous conseille de relire mes conseils sur les stratégies de liens qui s’appliquent aussi bien à Google qu’à Bing (bien que l’algorithme de Google soit plus abouti sur ce point que celui de Bing).

Formation Facebook Twitter

La formation réseaux sociaux de Ranking Metrics explique comment utiliser Facebook et Twitter pour booster sa visibilité et son référencement

Une grande attention portée sur l’interaction de l’utilisateur avec les résultats

Selon Duane, Bing est prêt à donner toutes ses chances à n’importe quelle page d’arriver en page 1 des résultats (SERP) mais si le comportement de l’internaute montre qu’elle n’est pas appréciée, alors elle est repoussée plus loin dans les résultats. En d’autres termes, le taux de clics sur les pages de résultats semble être un critère important chez Bing. J’imagine qu’il y en a d’autres, peut-être le pogosticking ?

L’indexation des pages dans Bing

Bing, le moteur de recherche de MicrosoftDuane précise que Bing raffole des RSS et des sitemaps, car ça leur fait réaliser énormément d’économies ! Il recommande à tous les webmasters de soumettre des sitemaps dans Bing Webmaster Center. Dommage que Bing ne fasse pas son boulot de crawler, non ? Enfin, si c’est simple pour vous de construire des sitemaps ou des flux RSS, faites-le.

Par contre Bing est assez susceptible avec les sitemaps :-) En effet, il ne tolère que 1% d’erreur environ. A vous de vous assurer que vos sitemaps et autres flux RSS ne contiennent pas des URL inaccessibles (erreurs 404 ou autres).

Si l’interaction des utilisateurs dans les SERP de Bing avec certaines pages de votre site est mauvaise, ou à cause d’autres critères non précisés, alors ces pages peuvent même être supprimées de l’index de Bing… C’est également le cas chez Google en fait.

Le temps de chargement des pages n’est PAS un critère pris en compte par Bing, à la différence de Google.

Retrouvez dans les dossiers WRI d’autres conseils sur le référencement dans Bing.

Que pensez-vous de tout ça ? On discute de ces informations et conseils dans le forum.

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

22 commentaires

Annuaire batiment

Cela pourrait expliquer les différences de classement sur certaines requêtes…

Après, on observe le renouvellement du partenariat Bing / twitter : quel réseau social à le plus d’importance à ses yeux?

Répondre
ilBigi

Les réseaux sociaux prennent un poids démesuré.

Le référencement naturel est pour moi plus important que facebook ou twiter.

Un nouvel article peut tomber dans les 3 premières pages de google avec un bon référencement et un contenu original. Qu’en serait-il si google appliquait cette stratégie ?

On peut être un « connecté » sans être sur ces réseaux. On peut aller plusieurs fois sur les mêmes pages sans avoir besoin de les faire partager.

Je trouve que la réflexion de Bing est nulle et non avenue. Mais c’est mon avis de jeune blogueur.

Répondre
Valentin

Comme si le clic sur un bouton de partage était signe de qualité !

Beaucoup partagent avec des faux comptes, et ce sont ces résultats que l’on va considérer comme qualitatif ?

L’avenir du web me parait bien terne…

Mais s’il faut le faire je le ferais pour rester dans la course !!!

Répondre
Nicolas Chevallier

Autant la partie interaction des utilisateurs avec les résultats peut être utilisée et pertinente, autant la partie réseaux sociaux je n’y crois pas une seconde! Aucun intéret pour un site e commerce d’être sur Twitter ou Facebook…

Répondre
Geek

Je pense tout à fait comme le second moteur de recherche américain: ça compte plus. Regardez un peu plus dans vos statistiques: qui d’entre vous reçoit plus de visites de par les backlinks que par les réseaux sociaux?
Après c’est vrai que les gens aimeront/partageront moins facilement un article qui parle des escargots qu’un article qui montre je ne sais quelle star nue, mais bon… On peut pas avoir le beurre l’argent du beurre et la cerise sur le gâteau!

Répondre
sylvain@astuce

Très bonne nouvelle, je vais me dépêcher de gagner des fans sur ma page facebook,
merci pour l’info

Répondre
jeroen

Sur 18000 visites depuis des sites référents (750 sources), 1 de Twitter et 230 de FaceBook, et c’est très bien comme ça. Qui dit mieux ?

Répondre
Agence Web Lille

Je ne pense pas que la stratégie de Bing à prendre en compte autant les réseaux sociaux soit une bonne idée, certes le comportement des utilisateurs est intéréssant pour le positionnement, mais ce n’est pas parce que l’on parle beaucoup d’une page web que l’on en parle en BIEN !

Il peut par exemple y avoir un nombre phénoménale de partage sur une page portant sur « La nouvelle technique du référencement SMO », cette page n’apportant rien de nouveau, beaucoup de partage sur twitter plus de « moquage » qu’autre chose, et j’ai vu cela plusieurs fois …

Certes, on pourrait dire la même chose au niveau des backlinks, mais ceux-ci ont l’avantage d’avoir un poid grâce à leurs ancres et la différence site web(backlink) et réseau social (partage smo) est totalement différente.

Donner autant de poid à l’internaute, alors qu’en parallèle on sanctionne un site pour un sitemap avec plus de 1% d’erreur, c’est une drôle de stratégie …

Répondre
Libertan38

Bonjour le populisme de Microsoft ! Une telle gestion des priorités gères une instabilité dans l’indexation et accroit la volatilité de l’audience. Mais qui a conçu un algorithme pareil ? A déconseiller aux entreprises…

Répondre
Miguel

Bonjour,
je crois qu’il faut prendre en compte que le web est en train d’être réapproprié par les gros. Ceux qui peuvent investir sur de la com avec des BUDGETS dignes des régies TV, des mises à jour non stop, des vidéos à gogo.
Des petits sites en trafic passent devant avec Panda.
Petits en trafic, mais gros en porte monnaie.
Bref si ce n’est pas encore fait pour vous… c’est à venir dans quelques mois. AMHA
RIP Web 2.0. Merci pour votre taf, votre clairvoyance et vos convictions pendant ces 10 ans les gars!

Répondre
Valentin

@Janolapin
Il y a des façon de faire qui ne sont pas répérés par les moteurs sinon cette façon de faire n’existerai pas.

Et si demain Google ou Bing change de point de vue aucun problème, j’aurais été positionné comme mes concurrents pendant ce laps de temps.

Mais le virage ne sera jamais aussi brutal que tu essais de le dire, la marche arrière sur les réseaux sociaux (si elle arrive un jour) sera plutôt un abandon de cette donnée dans l’algorithme petit à petit plutôt qu’un black listage des sites partagés ;)

Je ne vais pas laisser mon site disparaître en attendant que le bon vouloir des moteurs me permette de retrouver une place légitime… Trop de manque à gagner.

Répondre
fredo

merci olivier pour cette info qui continue à me faire penser que facebook va de plus en plus être spammé . le spam massif sera sans doute le début de la fin pour facebook .

Répondre
France Trampoline

@Nicolas Chevallier : Je ne suis pas d’accord sur le fait que les réseaux sociaux n’ont aucun intérêt pour les sites de e-commerce. Certes les réseaux sociaux n’ont pas le même poids pour un site de e-commerce que pour un site d’actu par exemple. Néanmoins ils apportent du trafic et également des commandes. C’est un moyen de se référencer et de communiquer sur les produits gratuitement, et ça marche !

Et comme l’a noté Valentin, s’il faut le faire pour rester dans la course, il ne faut pas hésiter !

France Trampoline

Répondre
deleter23

Bing est vraiment à la ramasse. Et placer les réseaux sociaux avant les backlinks n’est pas très intelligent quand on sait comment il est simple de créer des faux comptes et les booster avec des scripts. Ce n’est vraiment pas cela qui va rendre les résultats de bing pertinents.

Répondre
Olivier Duffez

Est-ce si simple que ça de créer des faux comptes qui aient toutes les caractéristiques des vrais ? Je n’en suis pas aussi sûr que toi ;-)

Répondre
jérôme

je trouve particulièrement étrange que les réseaux sociaux aient autant de poids. Bing essaierait il de nous expliquer que sans Facebook ou twitter on ne vaudrait rien ?

Répondre
fredo

il existe depuis longtemps des scripts capables de  » produire  » des centaines de blogs à la volée . il existe aussi des gens qui délocalisent leur production de pages à l’étranger . je ne vois donc pas pourquoi la création de faux comptes facebook poserait problème ;-)

Répondre
Valentin

@Olivier DUFFEZ

Il n’est pas facile de créer des profils crédibles mais il est tellement plus simple de les voler…

C’est malheureusement une pratique courante sur la toile.

Répondre
john2

Si bing se sait largement derrière google, tenter une autre stratégie est pas si mauvais, même si perso je n’irais pas faire mes recherches chez bing

Pour les spam de faux lien facebook, c’est comme pour le spam de backlink, les moteurs peuvent le détecter ?

Répondre
Mathys

On est bien présent sur Facebook et pourtant on n’a pas encore un bon classement sur Bing !

Le site en question satishair.com

Répondre
Création Sites Web Tours

Etre présent sur les réseaux, c’est un boulot à plein temps. Difficile de se dédoubler lorsqu’uon est une petite agence pour assurer sur tous les fronts… Tant pis, je laisse tomber bing!

Répondre