SEO
Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Test de Semji, outil SEO d’optimisation éditoriale

Découvrez le test complet de Semji, un outil SEO intéressant et performant. Il s’agit d’une plateforme dédiée à l’optimisation éditoriale du référencement. Mise à jour : juillet 2021.

Article mis à jour le 19/07/2021 (nouveautés 2021), publié initialement le 05/11/2019

Accès rapide : Nouveautés 2021Semji c’est quoi ? – Comment ça marche ? – TarifsMon avis – Mes résultats

Semji : vue d'ensemble
Vue d’ensemble de Semji (édition d’un article)

Depuis pas mal d’années, je teste les différents outils SEO d’optimisation du contenu. Comme vous certainement ! C’est cool d’avoir ces outils, on en a bien besoin. Voici mon point de vue actuel :

  • Parfois c’est attirant au 1er regard, mais après quelques tests, les recommandations sont de trop mauvaise qualité. C’est le cas généralement des outils basés sur la récupération des suggestions de recherche : c’est bien mais nettement insuffisant pour bien bosser.
  • Dans certains cas, je trouve que ça incite à faire du bourrage de mots-clés. En gros, on nous dit qu’on pourrait ajouter ceci, et cela, et encore cela… même s’il s’agit d’infimes variations de la même chose.
  • Certains sont prévus à la base pour un marché anglophone et pas assez bons (ou indisponibles) pour des textes en français.
  • Ces outils ont un point commun : ils fonctionnent un peu à la méthode Coué. Il faut les croire : « ça marche ». Fournissent-ils une mesure des résultats obtenus ? Non. Il faut se débrouiller pour le faire (donc en pratique on ne le fait pas, car c’est trop de boulot).

Et comme je suis assez exigeant (qu’il s’agisse d’optimiser les pages de WebRankInfo ou celles de mes clients), je n’ai pour l’instant pas vraiment trouvé l’outil adapté. Pourtant j’en ai vraiment besoin, comme tout SEO en fait.

Cette longue introduction pour vous dire que j’en ai trouvé un qui me plait 😋

Semji est selon moi un bon cran au-dessus ! Comme j’ai pu le tester en détails, j’ai décidé de vous le présenter dans un dossier WebRankInfo… et vous incite à demander une démo.

Si vous avez déjà lu mon article précédemment, lisez surtout le paragraphe qui suit !

Ce qui a changé en 2021 pour Semji

Semji a encore bien progressé en 2021. Voici ce que je retiens des nouveautés :

  • L’interface utilisateur a été revue, inspirée de celle de Google Docs (barre d’outils collée en haut, raccourcis expliqués dans des infobulles). La sidebar peut désormais être pliée / dépliée pour permettre à l’utilisateur de se concentrer sur l’édition de son contenu.
  • Les “Search Intents” remplacent les “Headings”. Pour les tests que j’ai pu faire en reprenant des contenus travaillés en 2020, les suggestions sont plus pertinentes.
  • Dans l’onglet qui montre les concurrents, Semji affiche et prend en compte désormais les featured snippets
  • Quand on veut optimiser une page pour plusieurs focus keywords (j’avais insisté au lancement de Semji pour cette fonctionnalité !), on voit désormais bien la différence entre les focus keywords qui ont déjà été travaillés (des crédits ont été utilisés) et les autres (suggestions de nouveaux mots-clés). C’est moi aussi qui ai demandé cette distinction !
  • L’algo du score de priorité a été modifié et on peut importer/exporter + de pages qu’avant (ça dépend de votre abonnement)
  • les listings Pages et Planning sont désormais filtrables
  • pour l’analyse des performances, on peut désormais récupérer 3 objectifs Google Analytics
  • les rapports sur les performances sont plus exploitables grâce à des réglages détaillés des périodes (j’en parle plus bas)
  • Nouveau mécanisme de planification des contenus : pour mieux comprendre la différence entre Pages, Planning et Drafts. On peut facilement fixer une date d’échéance et attribuer des contenus aux rédacteurs
  • optimisation des contenus pour 8 langues : ajout de portugais, néerlandais et polonais en plus de français, anglais, italien, espagnol et allemand.
  • possibilité de tester gratuitement la plateforme

Voir aussi les ajouts de 2020.

Qu’est-ce que Semji ?

Semji (logo)

Semji est une plateforme permettant d’optimiser les contenus pour un meilleur référencement (et des conversions ou revenus). Elle est développée par une équipe d’environ 40 personnes. C’est cool de savoir que c’est une entreprise française 🇫🇷

Une particularité importante (à mes yeux) est d’avoir misé sur l’intégration au même endroit de plusieurs fonctionnalités très utiles, pour en faire une chaîne complète :

  • suggestions d’optimisation éditoriale
  • évaluation du niveau d’optimisation d’un contenu
  • attribution à différents membres de l’équipe + gestion d’un planning
  • aide à la priorisation des optimisations
  • mesure des performances des pages travaillées

Comme je l’explique dans ma conclusion, j’aimerais des fonctionnalités pour la phase amont de la stratégie de contenus, mais je crois savoir que c’est prévu… En tout cas c’est déjà très sympa vous allez voir.

Comment ça fonctionne ?

Voici une capture d’écran de l’interface Semji pour un de mes tests (portant sur une vieille page non optimisée de présentation de Google Chrome) :

Semji : vue d'ensemble
Vue d’ensemble de Semji (édition d’un article)

Le Focus Keyword

Le principe est d’indiquer le mot-clé le plus stratégique pour lequel vous souhaitez optimiser votre contenu. Semji appelle-ça le Focus Keyword. Dans mon exemple je vais prendre « Google Chrome ».

💡 Astuce : il est possible désormais de définir plusieurs mots-clés par page/article. Je le fais parfois, quand j’hésite entre quelques expressions représentant vraiment bien l’article à optimiser (ou quand c’est une requête de niche pour laquelle Semji trouve moins de choses, ce qui est normal). Certes, ça utilise un crédit à chaque fois, mais ça m’aide à obtenir encore plus de recommandations.

Les recommandations de Semji

Soit j’ai déjà sur mon site une page à optimiser pour cette requête, soit pas encore. Peu importe en fait, le 1er boulot fait par Semji est le même : la requête est analysée (dans Google) pour étudier les SERP, les types de contenus que Google aime bien sortir en 1er, et bien entendu tous mes concurrents.

En sortie, Semji me sort un 1er onglet de recommandations d’optimisation :

  • quelques métriques sur le focus keyword notamment ma position actuelle et le volume de recherches mensuelles
  • un rappel du titre de ma page et de la présence des mots-clés
  • le nb de mots de mon contenu (zone principale de la page), comparé à celui des 3 premiers concurrents. On peut exclure 1 ou 2 de ces concurrents de l’analyse si on considère que la taille de leur contenu n’est pas exploitable.
  • une liste de points à aborder dans ma page, appelés Search Intents qui peuvent aider à constituer l’architecture de mon contenu et donc les titres Hn (H2, H3). Ne voyez pas ça comme des mots-clés, c’est davantage des aspects du sujet principal de la page. Je les détaille plus bas.
  • une liste de questions à inclure dans ma page (avec les réponses !) : voyez mon exemple plus loin
  • une liste de topics qui correspondent en fait à des expressions recommandées d’utiliser dans le contenu pour enrichir la sémantique. Pour chacune, Semji indique combien de fois il est recommandé de les inclure dans le contenu.
  • liens entrants : une liste d’autres pages du site pouvant faire un lien vers la page à optimiser
  • liens sortants : le nb des liens inclus dans ce contenu pointant vers d’autres pages

💡 Astuce : à part pour les liens, Semji fournit pour chaque sorte de reco une analyse des concurrents. C’est très pratique car on voit en un coup d’oeil leur degré d’optimisation.

Le 2ème onglet liste mes concurrents dans Google (vous verrez plus tard pourquoi c’est utile).

Le 3ème onglet affiche les performances de ma page. Il peut s’agir « simplement » du trafic mais aussi de ventes ou de conversions. Il est possible d’évaluer en temps réel les différentes conversions générées par les contenus et de suivre 3 objectifs GA. C’est pour moi la preuve que l’outil est sérieux, en tout cas je suis très content de cette approche ROI.

OK, mais qu’en est-il de mon contenu ? Est-il déjà bien ou pas tant que ça ?

Le Content Score de Semji

Comme tout bon outil, Semji vous calcule un score entre 0 et 100, indiquant à quel point votre contenu est optimisé pour le Focus Keyword choisi. Il aide à se situer et voir la marge de travail (et de croissance) pour la page correspondante.

Focus keyword et score Semji
Focus keyword et content score de Semji

Semji recommande d’atteindre au moins 75, mais pour ma part je vise le plus souvent 90. Sur des articles que j’avais déjà bien bossés, j’ai pu atteindre 100 en les améliorant encore.

Scores Semji
Les scores de certains de mes derniers contenus optimisés

Ce qui est vraiment sympa, c’est que le score se met à jour en temps réel au fur et à mesure que vous améliorez le contenu dans l’éditeur. OK mais il sort d’où ce contenu ? Comment est-il récupéré ou saisi ?

Le côté ludique de l’analyse temps réel

Là où c’est « fun » (enfin, ça reste du boulot), c’est que Semji sait analyser en temps réel (avec quelques secondes à peine de latence) le contenu situé dans la zone de gauche. D’où vient-il ce contenu ?

  • soit vous partez d’une page blanche et rédigez dans l’éditeur de Semji (bien aidé par les recos situées à droite)
  • soit vous retrouvez le même contenu (HTML) que celui présent sur votre page, si son URL a été définie en combinaison du focus keyword (Semji va extraire automatiquement la bonne partie de votre contenu)
  • soit c’est une sorte d’hybride : vous partez de la version actuelle de votre contenu (extraite en ligne), puis vous la modifiez directement dans l’éditeur de Semji. Il suffit de cliquer sur Create Draft.

Au fur et à mesure que vous améliorez votre contenu éditorial, certaines recommandations passent en vert, ce qui signifie que Semji valide que vous les avez appliquées.

Si vous préférez modifier votre contenu en ligne dans votre propre CMS, il suffit d’un clic dans l’interface Semji pour synchroniser. Et hop vous voyez votre nouveau score (et en vert les optimisations validées).

Les ajouts de 2020

  • j’ai remarqué une belle amélioration du moteur sémantique, ce qui se traduit par une meilleure sélection des sujets à aborder (c’est pour ça principalement que je préfère cet outil). Je le détaille dans ce qui suit.
  • j’apprécie l’interface utilisateur plus efficace, notamment pour voir en un coup d’oeil ce qui est mauvais, moyen ou bon pour la page qu’on travaille, et aussi pour se rendre compte de ce que font les concurrents (affichage de “matrices” très intéressantes). L’interface Semji permet donc de gagner beaucoup de temps et de rendre autonome les rédacteurs dans l’optimisation SEO des contenus.
  • ajout de la section “Headings” (désormais « Search Intents ») qui donne les grandes lignes des points à aborder dans un article (qui seront souvent des titres H2/H3, et pourquoi pas des idées d’articles enfants, dans le cadre d’une structure de topic clustering ou cocon sémantique). Par rapport à avant, il y a environ 2 fois plus de recommandations, et les hors-sujet ont quasiment disparu, c’est très appréciable !
  • amélioration de la pertinence dans la sélection des questions : il s’agit des questions que se posent les internautes qu’on cible. Les PAA (People Also Ask) sont clairement mentionnés et mis en haut de la liste. Cela permet d’augmenter ses chances d’être visible dans le moteur de réponses.
  • ajout d’une liste d’expressions recommandées pour l’article. Semji les appelle topics et indique pour chacun combien de fois les concurrents les utilisent dans leurs contenus. Il s’agit du champ lexical nécessaire dans votre contenu, pour vous assurer de couvrir l’ensemble des sujets autour d’une thématique.
  • la longueur recommandée du contenu (en nb de mots) se base désormais sur les 3 premiers concurrents, et on peut supprimer l’un d’entre eux si on estime que sa longueur de contenu n’est pas un bon exemple (par exemple, Wikipedia). Même si ça reste un ordre de grandeur, l’idée ici est de créer des contenus apportant une réponse plus complète pour l’audience par rapport aux contenus concurrents.
  • pour chaque recommandation, Semji affiche désormais une matrice de comparaison des 10 premiers concurrents. C’est une très bonne idée, bien pratique ! J’en parle plus loin.
  • nouveau module pour ajouter des drafts dans son planning, avec suggestions de mots clés quand on souhaite planifier de nouveaux contenus.
  • optimisation des contenus pour 5 langues : français, anglais, italien, espagnol et allemand. Très pratique quand on mène une stratégie de contenu internationale.
  • améliorations techniques : gestion des intégrations Analytics / Search Console directement par l’utilisateur, intégration de AT Internet, gestion des utilisateurs (pour ajouter/supprimer facilement les utilisateurs), connexion sécurisée en SSO (Single Sign On : authentification unique)

Tarifs : combien ça coûte Semji ?

L’outil est facturé sous forme d’abonnement à partir de 149€/mois en paiement annuel. Voici les prix pour les plans Starter et Pro :

Prix Semji
Prix de l’abonnement Semji

On peut aussi tester gratuitement la plateforme (pour les offres Starter et Pro).

Mon avis sur Semji

Maintenant que vous connaissez les bases, je vais rentrer dans quelques détails et continuer de vous donner mon avis. Vous trouverez un peu plus bas les résultats concrets que j’ai obtenus sur ce site WebRankInfo…

Les contenus prioritaires à travailler

J’aime beaucoup dans le tableau de bord l’idée de la liste des pages prioritaires à travailler. L’algo semble tenir compte de la marge de progression (en gros, le score actuel du contenu) et du volume de recherches du mot-clé associé (un seul par article seulement…).

Voici ce que ça donne :

Liste des articles prioritaires dans Semji
Liste des articles prioritaires à optimiser dans Semji

Le tri effectué par Semji me fait gagner du temps, ensuite c’est moi qui choisis quel article travailler en fonction des métriques indiquées (et de mon feeling pour m’attaquer à tel ou tel contenu).

Peut-être qu’il pourrait y avoir d’autres métriques utilisées, et que l’utilisateur pourrait décider lesquelles sont à privilégier pour le calcul de la priorité.

La planification de nouveaux contenus

Planifier un nouveau contenu dans Semji
Interface pour planifier des nouveaux contenus dans Semji

Vous pouvez démarrer la création de nouveaux contenus directement sur cet écran. Evidemment, ça nécessite d’avoir déjà réfléchi en amont à une stratégie de contenus (savoir quels sujets/thématiques aborder). Mais désormais, une recherche (assez simple) de mots-clés est facilitée ici.

Vous pouvez planifier en quelques clics différents contenus à créer sur une même thématique : pratique pour jeter les bases d’un cocon sémantique. Une fois les contenus attribués à vos équipes, il n’y a plus qu’à produire.

Suggestions de sujets (appelés Search Intents)

Je pense que c’est la partie à la fois la plus évidente (tous les outils similaires ont un truc de ce genre) et la plus importante (il faut que ce soit pertinent).

Voici ce que ça donnait pour ma page :

Sujets à inclure en headings
Les grands sujets à aborder dans l’article selon Semji (par exemple dans les balises Hn)

🧐, Semji les appelle désormais des Search Intents. Je préfère le terme topics car il correspond mieux je trouve.

Mon avis :

  • les sujets proposés sont généralement pertinents. Il ne s’agit pas « bêtement » de mots-clés souvent utilisés par les concurrents (comme le font d’autres outils) mais bien de sujets. En gros, si le focus keyword est assez large, alors les Search Intents vont correspondre à des « aspects du sujet » qu’il faut absolument aborder afin de montrer à Google que la page est complète sur le sujet.
  • même si j’ai souvent peu de confiance dans la précision des volumes de recherches indiqués (quel que soit l’outil), c’est utile pour prioriser les sujets à traiter.
  • attention tout de même avec le risque de bourrage de mots-clés (keyword stuffing). Il vaut mieux parfois cliquer sur le lien pour supprimer un topic proposé.
💡 A propos des sujets : Il peut aussi s’agir d’entités qu’il faut couvrir dans l’article pour montrer qu’on couvre le sujet en profondeur. Pour en savoir plus, lisez mes conseils sur l’utilisation d’entités pour le référencement.

Le plus que j’apprécie : en cliquant sur la coupe 🏆 on obtient une grille très utile, qui indique pour chaque concurrent s’il a couvert ou pas chacun des sujets :

Grille analyse sujets des concurrents
Cette grille montre si les concurrents ont abordé chacun des sujets

Suggestions de questions

Il ne vous a pas échappé que les internautes posent toutes sortes de questions à Google. Donc si vous les incluez dans votre contenu (en y répondant), ça leur rendra forcément service. Et Google appréciera votre page !

Questions proposées par Semji
Liste de questions que Semji recommande d’aborder dans le contenu

Vous pouvez inclure une mini FAQ dans votre page, ou bien formuler certains titres H2-H3 en questions…

Si vous vous débrouillez bien, cela peut aussi vous aider à être sélectionné par Google en tant que Featured Snippet (« position 0 »).

Des topics pour enrichir encore le contenu

Google valorise les contenus qui sont complet sur le sujet traité dans la page. On a vu que c’est déjà géré avec les Search Intents, mais ceux-ci sont là surtout pour structurer l’article.

Il faut ensuite rentrer dans les détails en enrichissant le contenu. Google s’attend à ce que certaines entités soient présentes, ou au minimum certaines expressions.

En plus, inclure tous ces mots-clés et expressions permet d’élargir le spectre des requêtes pour lesquelles votre page peut sortir dans Google.

Semji les appelle désormais des topics, voici ce que ça donne dans mon exemple :

Topics Semji
Liste de topics complémentaires, pour enrichir le champ lexical

💡 Là aussi vous pouvez afficher la grille des concurrents, c’est très intéressant…

Des idées pour le maillage interne (backlinks)

Vous savez bien que pour arriver au top dans Google, votre super contenu doit être boosté par des backlinks. Les plus faciles à obtenir sont les liens internes !

Voilà pourquoi Semji cherche quelles autres pages de votre site pourraient faire un lien vers l’article en cours d’optimisation. Voici à quoi ça ressemble :

Suggestion de liens entrants internes
Semji propose des pages qui pourraient faire un lien vers la page travaillée

Voici ce qu’il me reste à faire :

  • je clique sur le 1er lien n’ayant pas encore la coche verte
  • je confirme (ou pas !) que la page est en effet intéressante pour y ajouter un lien vers la page en cours de travail
  • si c’est bien le cas j’ajoute le lien en choisissant une ancre de lien inédite, tenant compte de la phrase, pour rester le plus naturel possible
  • quand j’ai fini, je clique sur le lien de mise à jour (Semji va alors vérifier que les liens sont bien en place)

Dans la pratique, j’ai parfois rencontré des pages sur lesquelles je ne pouvais pas (ou ne voulais pas) ajouter un lien. Mais ce n’est pas gênant en fait. Par contre, ce que je fais concrètement, c’est que j’ajoute encore d’autres liens quand c’est possible. J’espère que plus tard l’interface de Semji permettra d’avoir + de suggestions pour ces liens entrants internes.

L’analyse des concurrents

L’onglet affiche la liste des 10 premiers résultats de Google pour la requête (focus keyword).

Les concurrents des SERP
Les 10 premiers des SERP, avec liens pour les consulter

Avoir sous les yeux les 10 titres peut être utile, mais c’est surtout en cliquant qu’on obtient quelque chose d’intéressant… Il s’agit de la structure des titres de la page (balises Hn), ce qui peut aider à trouver encore d’autres sujets à aborder dans notre contenu, afin d’être exhaustif.

Voici un exemple que vous reconnaîtrez rapidement : Wikipedia.

Structure des titres page Wikipedia
Aperçu de la structure des titres d’une page Wikipedia concurrente

Bien entendu, parfois ça ne fonctionne pas, car le concurrent n’utilise pas une bonne structure de balises Hn.

Le suivi des performances

Vous pouvez le voir au niveau de la page en cours d’optimisation, dans l’onglet Performances. Encore une fois c’est très pratique d’avoir tout sous la main, au même endroit.

Remarque : ne manquez pas en fin d’article les performances obtenues après 2 mois d’utilisation de l’outil.

Performances de la page dans Semji
Semji affiche les performances de la page issues de Google Analytics et Search Console

Avant 2021, l’écran des performances affichait des données sur 1 an avec une granularité mensuelle. Désormais on peut choisir d’afficher des graphiques selon plusieurs périodes et granularités pré-définies. Par exemple pour une analyse macro, on peut choisir les 365 derniers jours en trimestre ou en mensuel. Et pour une analyse plus fine des tendances, on choisit les 30 derniers jours en granularité journalière.

L’autre façon d’évaluer le succès, c’est la rubrique Reports accessible en haut d’écran. Elle donne accès à une vision d’ensemble des contenus créés (de zéro) ou améliorés via Semji. Dans ce cas, l’échelle est forcément sur les 12 derniers mois, comparés aux précédents.

Le 1er onglet montre le nombre de contenus créés ou améliorés. Dans mon cas, voici les performances pour 11 contenus créés :

Performances des contenus
Performances des nouveaux contenus créés

Voici un exemple sur un site qui utilise Semji depuis longtemps (image fournie par Semji) :

Ce graphique indique l’évolution du trafic pour les contenus optimisés avec Semji, sur 1 an

Les autres concernent les conversions et le taux de conversion. La dernière permet de choisir parmi plein d’autres métriques disponibles. Voici un autre exemple fourni par Semji :

Ce graphique montre l’évolution des revenus (chiffre d’affaires issu de Google Analytics) pour les contenus optimisés avec Semji, sur 1 an

Prenez 2 secondes pour réaliser le temps que ça vous fait économiser… Comment feriez-vous pour mesurer l’impact (sur toutes sortes de métriques) du travail effectué sur une collection de pages ? Pour ma part, j’ai un outil en interne qui me fait ça, mais je suis très content de le trouver ici.

✨ En pratique, si ce n’est pas automatisé comme ici, je sais très bien que ce n’est pas fait (je le vois avec mes clients). ➡️ Donc on ne sait pas ce que notre travail a généré comme résultats. ➡️ Et au final, on ne peut pas (ou difficilement) justifier auprès de notre client ou de notre responsable que ce travail a été très rentable.

Gestion du planning

Vous pouvez créer des utilisateurs et affecter des tâches à l’un ou l’autre, définir l’état d’un contenu (à faire, en cours, publié…) et bien entendu aussi une date.

Je ne l’utilise pas encore beaucoup à mon niveau, mais je me dis que ça doit être très pratique si vous êtes plusieurs intervenants sur le projet. Voici à quoi ça ressemble (capture fournie par Semji) :

Vue générale du planning des contenus dans Semji

Une équipe proche des utilisateurs

Dans les différents échanges que j’ai pu avoir avec l’équipe Semji, j’ai noté un haut niveau de qualité. C’est très appréciable en tant qu’utilisateur 😎

J’ai bien entendu pas mal discuté avec Nicolas Nguyen (fondateur), très intéressé par mes remarques, ça fait plaisir. Egalement enchanté des explications de Gaëlle (CSM, Customer Success Manager, c’est-à-dire responsable du service clients) et surtout de sa disponibilité et son attention aux détails.

J’ai l’impression qu’ils ont noté un paquet de suggestions de ma part. Je sais aussi qu’ils préparent plein de nouveautés… J’espère donc qu’ils trouveront un peu de temps pour sortir quelques unes des fonctionnalités que j’ai proposées 🙄

Comparaison de Semji avec d’autres outils SEO

Il existe de nombreux outils SEO pour optimiser ses contenus. Tous ont des avantages et des inconvénients. Semji possède un avantage très particulier : la solution vous accompagne sur un plus grand nombre d’étapes de votre stratégie de contenus, comme la recherche de mots clés (même si c’est encore light), la priorisation des contenus existants à optimiser, la planification en équipe, ou encore le suivi de performances.

Un autre point clé pour ce genre d’outil est la pertinence des recommandations. A quoi bon utiliser un outil si la data proposée ne vous permet pas de vous démarquer de vos concurrents ? Voici un exemple comparant les recommandations sémantiques pour le mot clé « seo » entre Semji et d’autres outils très connus comme 1.fr, SeoQuantum ou encore YourTextGuru. A vous de juger (cliquez pour zoomer) :

Semji comparé à 1.fr
Semji comparé à 1.fr pour la requête SEO
Semji comparé à SEOQuantum
Semji comparé à SEOQuantum pour la requête SEO
Semji comparé à YourTextGuru pour la requête SEO
Semji comparé à YourTextGuru pour la requête SEO

Mes résultats

Avec un peu plus d’un an de recul à utiliser l’outil, je peux vous partager les résultats obtenus. Globalement ils sont très bons !

Dans la majorité des cas j’ai clairement vu une nette augmentation du référencement (meilleures positions, nouvelles positions, accroissement du trafic organique).

Dans une minorité de cas, ça ne donne pas grand chose sur certains articles. J’ai identifié 3 raisons :

  • l’article était déjà très bien
  • l’article concerne un sujet trop restreint
  • il faut souvent attendre quelques semaines, le temps sans doute que Google récupère assez de données liées au comportement des internautes qu’il nous envoie

Ce qui suit concerne mon optimisation de certaines pages de WebRankInfo (qui étaient pour la plupart déjà plutôt bien travaillées).

De façon globale, voici un aperçu sur une dizaine d’articles :

Semji vue d'ensemble des perfs décembre 2019
Vue d’ensemble des perfs en trafic SEO d’une dizaine d’articles de WebRankInfo optimisés avec Semji

Les courbes qui suivent indiquent le trafic lié au référencement naturel Google (nb de clics selon la search console) sur les 12 derniers mois comparés aux 12 précédents. Comme je l’ai déjà indiqué précédemment, c’est vraiment bien de pouvoir consulter les performances directement dans l’interface. On a 3 onglets disponibles pour lesquels on peut choisir les métriques parmi une liste (via search console et Google Analytics).

Voici un article pour lequel ça a super bien marché, immédiatement :

Semji perfs optimisation succès
Nb de clics générés par la page selon la Search Console. La ligne rouge indique la date de publication du contenu retravaillé et optimisé.

Un autre article avec une progression (le trafic a + que doublé) :

semji perfs optimisation correcte
Nb de clics générés par la page selon la Search Console. La ligne rouge indique la date de publication du contenu retravaillé et optimisé.

Un article pour lequel ça n’a (pas encore ?) eu d’impact positif (j’avais déjà bien fait monter depuis 1 an) :

semji perfs  optimisation neutre
Nb de clics générés par la page selon la Search Console. La ligne rouge indique la date de publication du contenu retravaillé et optimisé.

Un article créé de zéro à l’aide de Semji (trafic SEO journalier) :

semji perfs création page
Nb de clics générés par la page selon la Search Console. La ligne rouge indique la date de publication du contenu retravaillé et optimisé.

En plus de ces courbes de trafic (pour d’autres sites j’aurais pu indiquer les revenus), n’oubliez pas un autre atout de ce type d’outil : ça (re)motive pour améliorer les contenus existants et en créer d’autres.

Conclusion

Semji est un outil puissant et je suis content de l’utiliser !

Solide sur le plan technique (big data, IA, …) et bien réalisé, il est également presque ludique à utiliser. D’ailleurs, ce côté plaisant s’est révélé important dans mon cas, puisque ça m’a motivé pour m’attaquer à l’optimisation de contenus que je laissais tels quels depuis longtemps.

En 2019, j’avais transmis à l’équipe plusieurs points d’amélioration, . J’ai dû patienter quelques mois de plus, mais pas mal de mes propositions ont été retenues :

  • il y a davantage de propositions de sujets et leur pertinence s’est améliorée
  • ils ont sorti les expressions qui étaient associées aux topics, elles sont + exploitables
  • on peut définir plusieurs mots-clés par page

J’aime bien les autres améliorations apportées !

Un autre élément qui m’intéresserait, c’est de traiter une étape en amont qui manque dans Semji : la recherche des grandes thématiques qu’on doit travailler sur son site. Elles pourraient être présentées sous forme de clusters / silos / cocons, avec pour chaque cluster des propositions de pages, chacune ayant son Focus Keyword. Avec ça, Semji serait un outil très utile pour la stratégie de contenus et l’optimisation éditoriale. Il semblerait que ce soit prévu pour 2021 !

En fait on peut parfois y arriver, quand le focus keyword sélectionné est très large. Dans ce cas, chacun des Search Intents suggérés peut faire l’objet d’un article à part entière.

Cet article vous a-t-il plu ?

Note : 4.0 (27 votes)
Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

28 commentaires

Chilango

Bonjour,

Présentation très intéressante, j’ai demandé une démo et j’ai eu droit à une présentation en vidéo de l’outil.
Par contre, j’ai voulu le tester pendant un mois (en payant bien sur) mais ils ont refusé et ils demandent un engagement d’un an minimum…
Souscrire à un outil pendant un an sans avoir pu le tester en condition réel, très peu pour moi. Je me suis du coup orienté vers d’autres outils, dommage car il a vraiment l’air bien sur le papier en tout cas. La politique commercial de l’entreprise m’interpelle. Surtout pour un nouvel entrant sur le marché.

Répondre
Patrick DUHAUT

Super article, très complet et qui donne envie ! Je viens de demander une démo…

Répondre
Olivier Duffez

Merci Patrick ! Content que l’article ait plu, j’ai essayé de le faire complet.

Répondre
el vegeo

Un très bel article, mais c’est la seconde fois que je lis un test sur webrankinfo qui concerne un produit dont le prix n’est pas fourni. C’est difficilement compréhensible car pour la plupart des gens le prix d’un outil est un critère important.
Alors pourquoi ? Quand on connait les pratiques marketing de certains sites, on se dit que c’est pour ne pas faire fuir le client et obtenir un contact qui n’aurait pas lieu si le prix était fourni dès le départ. Mais sur webrankinfo ? Vous vendez le produit ? Le rédacteur vend le produit ?
J’avoue ne pas comprendre mais je vous en prie, quand vous publiez des tests, faites figurer le prix, ou exigez que le prix soit indiqué !

Répondre
Olivier Duffez

Je ne gère pas Semji, je ne connais même pas le prix de façon précise, c’est juste que j’ai eu l’occasion de le tester (et que j’ai trouvé l’outil efficace). Je ne suis donc pas responsable de la politique de communication concernant le prix !

Sinon, c’est quoi l’autre produit présenté sur WebRankInfo sans prix ? si c’est un oubli je peux le corriger…

Répondre
Mikael

Merci Olivier pour ce superbe article :)

Quid de la différence avec SEOQuantum ?

Répondre
Olivier Duffez

N’ayant pas testé SEOQuantum depuis longtemps, je ne sais pas répondre, désolé.

Répondre
Pascal 67

Bon article pour un bel outil certes … mais il faudra m’expliquer comment on peut connaître la concurrence sauf par probabilités…. Je suis allé voir histoire de… pas trouvé de prix…. donc réservé aux grosses très grosses agences qui facturent du grand compte.

Répondre
Olivier Duffez

Désolé Pascal, je n’ai pas compris la question « comment on peut connaître la concurrence sauf par probabilités ». De quelle concurrence et quelles probabilités s’agit-il ?

Répondre
Riko

1500 euros par mois, pouquoi ne pas recruter une personne dédiée au SEO?

Répondre
Nicolas Nguyen

Bonjour Riko, l’offre à 1500€/mois est un package de l’outil avec une offre d’accompagnement avec nos experts SEO.
Pour l’outil seul, il existe bien entendu des offres bien plus accessibles.

Répondre
Rodolphe

Merci pour cette présentation complète, hélas pas de prix dans l article ni sur leur site et ça c’est insupportable
D après une recherche cela coûterait 1500€ / mois/ utilisateur ! A confirmer donc

Répondre
Jérôme

Merci beaucoup pour cette article très complet, comme d’habitude sur WRI.

Cet outil SEO a l’air très bien foutu visuellement et en ce qui concerne le pilotage éditorial il semble aussi très bien conçu.
Mais pour ce qui est du volet des optimisations proposées, d’après ce que je vois il ne fait que récupérer quelques mots clés (qui n’ont pas l’air tout à fait 100% pertinents j’ai l’impression : « maroc », « derniere », « hertz », « nouveau », etc.), des questions scrapées sur Google Suggest et les balises Hn des concurrents ?
Vous avez vraiment réussi à obtenir un gain de trafic SEO important avec ces données ?
Après des années à optimiser des sites en SEO avec diverses techniques je reste dubitatif.

Merci pour le test en tous cas

Répondre
Olivier Duffez

Non, il ne « récupère pas seulement quelques mots-clés ». Ceux que tu mentionnes Jérôme ne sont que des extraits : en passant la souris dessus on a l’expression complète qui donne mieux le contexte. Et ces mots ne sont là que pour faire comprendre ce que le « topic » doit traiter. Ce sont les topics qu’il faut étudier.
Les questions sont récupérées sans doute sur Google, comme on peut le faire aisément. Mais là c’est priorisé par volume de recherches, y’a généralement les doublons (de sens) qui sont supprimés.
Les Hn des concurrents sont là pour donner des infos de plus, c’est assez secondaire dans l’utilisation que j’en fais.
Pour l’instant je n’ai pas de recul sur le trafic, car j’ai mis en ligne les optimisations il y a encore trop peu de temps. Je compte mettre à jour ce dossier plusieurs fois dans les mois à venir.

Répondre
Laurent

Merci Olivier, article intéressant.
J’ai eu l’outil entre les mains et le prix proposé était élevé.
Si tu devais payer l’outil au prix fort, utiliserais-tu l’outil pour wri et le recommanderais tu a tes clients ?

Répondre
Olivier Duffez

Pour le site WebRankInfo ce n’est pas utile très longtemps car la plupart de mes articles sont déjà bien optimisés (pas tous !).
Par contre oui je le recommande à certains clients, ceux qui sont concernés (beaucoup de contenu édito).

Inkasunka

¿On peut l’utiliser avec plusieurs langues?

Répondre
Olivier Duffez

L’outil fonctionne (pour l’instant) avec des contenus en français seulement. Espérons que ça s’ouvre à d’autres langues prochainement !

Nicolas Nguyen

Semji fonctionne depuis plusieurs mois avec plusieurs langues : français, anglais, espagnol, italien, allemand. D’autres langues sont ajoutées régulièrement.

Omnireso

Bonjour Olivier, merci pour ce dossier ! j’étais en rdv récemment chez les voisins de pallier de Reputation VIP, j’aurais du en profiter pour leur demander une démo à ce moment, zut ^^

Répondre
Jeanne5

Apparemment, on ne peut passer que par une démo pour s’inscrire. Donc outil seulement pour grand compte ?

Un peu frustrant ce dossier en avant première, sans inscription possible ;-)

Répondre
Olivier Duffez

Cet outil me semble en effet adapté à des sites qui disposent d’une quantité importante de contenus à optimiser. Le choix de passer par une demande de démo pour en savoir plus est celui de Semji, je n’y suis pour rien…

Répondre
Jeanne5

Je sais bien que vous n’y êtes pour rien Olivier. Belle présentation de l’outil en tout cas qui parait prometteur.
Espérons que Semji ouvre les inscriptions plus « facilement » à l’avenir…

Répondre
Pascal

Bonjour,
Merci pour cet article et cette découverte, mais qu’en est-il du prix de ce service ?

Répondre
Olivier Duffez

Il faut demander à Semji

Répondre
Robin

Intéressant.

Deux questions :

– Comment fonctionne la tarification de l’outil.

– S’agit-il d’un article sponsorisé ?

Merci par avance !

Répondre
Olivier Duffez

– il faut demander à Semji (avec une démo au passage)
– non ! comme indiqué dans l’article, j’ai le privilège d’avoir un accès à l’outil depuis 2 mois, et comme peu de SEO le connaissent encore j’ai trouvé utile d’en faire un dossier, comme j’aime le faire sur WebRankInfo

Répondre