Comment se gère un site de e-commerce ?

Discussion dans 'Monétisation d'un site web' créé par finstreet, 6 Mai 2010.

  1. finstreet
    finstreet WRInaute accro
    Inscrit:
    10 Juillet 2005
    Messages:
    13 473
    J'aime reçus:
    2
    Bonsoir à toutes et tous,

    Dans une optique de diversifier mes revenus et ne pas dépendre uniquement du marché publicitaire (et de la vente de mon corps), je regarde d'autres pistes de monétisation, et étudie donc (si mes anciens profs me lisaient... soupir) le e-commerce. Bon on est d'accord, le e-commerce, c'est vendre des trucs sur une boutique en ligne. J'ai bien tenté de vendre des trucs naturels en restant dans ma voiture et en attendant le client, mais les flics sont vite arrivés.

    Bref passons aux questions stupides :

    - Si je vends, j'achète. Oki. Mais j'achète à qui ? A des grossistes ? Je prends mon téléphone et je leur dis "livrez moi trente tonnes de pates avant douze heures ?" Je peux acheter à Carrefour et revendre après ? (exemple stupide, c'est fait exprès) J'achète à des producteurs guatemalteques et je revends dix fois plus cher ?

    - Y'a des réducs si on achète trente tonnes ? En fait, d'où vient la marge. Des volumes ? Du fait qu'on achète à un grossiste ? De la poitrine généreuse de l'acheteuse face à un vendeur aux (a)bois ?

    - Et pour les stocks, il faut stocker ca chez soi ? des entrepôts ? Prendre 10% d'Amazon ? Non parce que mine de rien, recevoir des amis avec un mur de godes de 3 mètres de haut, ca doit etre moyen. "Je vous sers quoi ce soir ? Oh ben je prendrais bien le petit bleu au milieu".

    - Et pour les livraisons, tous les matins ou tous les soirs, faut se taper les colis et aller à la Poste, faire la queue deux plombes et nous entendre dire "ah ben non monsieur, on ne transporte pas des chiens vivants dans un colissimo de 750 grammes." ?

    - Et pour les paiements. On oblige le client à signer une reconnaissance de dettes sur douze générations ? On tél à sa banque pour avoir une solution par carte bleue potable ? On gère tous avec les chèques ? On envoie Sylvester récupérer l'argent comme dans Rocky ? On multiplie les possibilités afin d'offrir le + de choix à ses clients ?

    - Et comment prévoir combien acheter ? Quoi encore ca va -"non je t'ai déjà dis, ce n'est plus la mode du jaune fluo pour les string léopards - arf zut j'en ai commandé 350" mais le combien est pas... facile. J'imagine qu'il faut un stock de tout.

    - Et pour le site en lui même, faut passer sur des sites clé en main ou les systèmes de panier et autres, ca peut se développer de façon... pas trop gavante ?

    La question au final c'est : Si je vends 10, il faut que j'achète 7-8. Mais qui va me vendre à 7-8 ? Il peut pas le vendre lui même à 10 ?

    Bref, c'est un peu trouble dans ma tête, et j'ai l'impression que c'est énormément de boulot pour un résultat "fluctuant".

    Alors si des mecs qui bossent dans le e-commerce passent par là :)

    Marchi :)

    pj : non je t'appellerais pas :) Ma maman elle veut pas que je parle à des inconnus :)
     
  2. jcaron
    jcaron WRInaute accro
    Inscrit:
    13 Février 2004
    Messages:
    2 593
    J'aime reçus:
    0
    Très drôle :)

    N'oublie pas de nous préciser si c'était pas juste pour le fun mais que tu veux des vraies réponses à tes questions existentielles :)

    Jacques.
     
  3. finstreet
    finstreet WRInaute accro
    Inscrit:
    10 Juillet 2005
    Messages:
    13 473
    J'aime reçus:
    2
    nan mais je poste parfois des posts sérieux :) et en l'occurrence celui là, il est sérieux :)
     
  4. lafleur2004
    lafleur2004 WRInaute passionné
    Inscrit:
    8 Avril 2004
    Messages:
    1 384
    J'aime reçus:
    0
    En gros, tu veux apprendre le métier de commerçant en postant dans WRI ? Et tu ne sais même pas quelle camelote tu veux vendre ???

    Mon conseil : étudie une autre piste de monétisation.

    :lol:
     
  5. cedric_g
    cedric_g WRInaute accro
    Inscrit:
    18 Janvier 2006
    Messages:
    2 962
    J'aime reçus:
    1
    Une reco pour la touche d'humour, qui fait (vraiment) du bien en ce jeudi matin fort maussade :)


    Quelques éléments de réponse même si personnellement je n'ai pas de site e-commerce (mais j'en gère un certain nombre au niveau technique / SEO !)

    - Si je vends, j'achète. Oki. Mais j'achète à qui ? A des grossistes ? Je prends mon téléphone et je leur dis "livrez moi trente tonnes de pates avant douze heures ?" Je peux acheter à Carrefour et revendre après ? (exemple stupide, c'est fait exprès) J'achète à des producteurs guatemalteques et je revends dix fois plus cher ?
    C'est le coeur du problème. Beaucoup fonctionnent en drop shipping (envoi direct par le fournisseur), le hic est de trouver un domaine qui n'est pas bouché (en d'autres termes, éviter : les cosmétiques bio, les sex toys, les bijoux fantaisie, les loisirs créatifs, l'informatique, la téléphonie...)

    Et le problème est que les "niches" (ou plutôt les marchés) qui ne sont pas bouchés et qui sont lucratifs... sont très concurrentiels au niveau SEO :mrgreen: (forcément !)


    - Y'a des réducs si on achète trente tonnes ? En fait, d'où vient la marge. Des volumes ? Du fait qu'on achète à un grossiste ? De la poitrine généreuse de l'acheteuse face à un vendeur aux (a)bois ?
    Les grossistes vendent toujours moins cher que les boutiques en ligne. Ils ne vendent pas en direct, et effectivement c'est bien le contrat réalisé en début de saison qui va déterminer le volume de vente (business plan inside) et donc le prix d'achat. En tout cas ça se passe comme ça pour pas mal de mes clients.


    - Et pour les stocks, il faut stocker ca chez soi ? des entrepôts ? Prendre 10% d'Amazon ? Non parce que mine de rien, recevoir des amis avec un mur de godes de 3 mètres de haut, ca doit etre moyen. "Je vous sers quoi ce soir ? Oh ben je prendrais bien le petit bleu au milieu".
    Pas forcément. Si drop shipping, zéro stock chez toi. Mais marges moindres. J'ai quelques uns de mes clients qui font appel à des prestataires en logistique (qui ont des entrepôts et gèrent les envois).


    - Et pour les livraisons, tous les matins ou tous les soirs, faut se taper les colis et aller à la Poste, faire la queue deux plombes et nous entendre dire "ah ben non monsieur, on ne transporte pas des chiens vivants dans un colissimo de 750 grammes." ?
    Idem. À savoir que tu as la possibilité (si si !) d'imprimer toi-même les bordereaux Collissimo (c'est assez récent me semble-t-il). Attention car la livraison est quelque chose qu'il faut gérer de manière claire (plus c'est rapide, plus le client est content).


    - Et pour les paiements. On oblige le client à signer une reconnaissance de dettes sur douze générations ? On tél à sa banque pour avoir une solution par carte bleue potable ? On gère tous avec les chèques ? On envoie Sylvester récupérer l'argent comme dans Rocky ? On multiplie les possibilités afin d'offrir le + de choix à ses clients ?
    Paiement CB avec 3D Secure. Ça semble rentrer dans les moeurs. Paypal est pas mal aussi (de plus en plus de gens l'utilisent). Au niveau des banques, compter en moyenne 150€ de frais de dossier + 15€/mois + petit pourcentage sur les ventes (je sais c'est cher, mais c'est comme ça) ; parfois y'a pas les 15€/mois mais le pourcentage est légèrement plus élevé.


    - Et comment prévoir combien acheter ? Quoi encore ca va -"non je t'ai déjà dis, ce n'est plus la mode du jaune fluo pour les string léopards - arf zut j'en ai commandé 350" mais le combien est pas... facile. J'imagine qu'il faut un stock de tout.
    Ahhhh ça c'est pile ou face :mrgreen: (je déconne) ; business plan inside... une fois encore ! Pour pas s'emm... il faut soit avoir peu de produits, soit faire du drop shipping.


    - Et pour le site en lui même, faut passer sur des sites clé en main ou les systèmes de panier et autres, ca peut se développer de façon... pas trop gavante ?
    Euh sincèrement, utilises un CMS existant, tu te feras BEAUCOUP moins chier !!! Perso je me suis spécialisé sur Prestashop (solution française facile à tuner / améliorer), mais j'aime beaucoup aussi CS Cart (Magento est pas mal mais d'une lourdeur et d'une complexité sans aucune comparaison possible avec les deux premiers cités - je parle bien entendu en termes de SEO avant tout...)


    Voilà :)
     
  6. jcaron
    jcaron WRInaute accro
    Inscrit:
    13 Février 2004
    Messages:
    2 593
    J'aime reçus:
    0
    Alors si tu es sérieux...

    1. C'est quand même plus facile de démarrer sur un créneau que tu connais. Tu as plus de chances d'avoir une idée de ce que les gens veulent et de la valeur des choses que d'y aller complètement au pif quand même.

    2. Les marges varient énormément d'un produit à l'autre. Tu peux rencontrer des marges à moins de 10% comme plus de 50%. Dans certains cas de produits à faibles marges, tu vas te rendre compte qu'Amazon vend toujours moins cher que ton prix d'achat, et en plus ils expédient gratos. Pas forcément facile...

    3. Pour l'expédition, 3 solutions possibles: dropshipping, utilisation d'un prestataire spécialisé (quelquefois appelé un "routeur"), ou faire soi-même. Note qu'Amazon peut te fournir le service par exemple. Si tu fais toi-même, passe un contrat avec la Poste, ça te permet de faire de l'affranchissement automatique (interfacé avec Prestashop et tout), et ils peuvent venir chercher tout ça (il y a un coût à tout ça, évidemment). N'oublie pas le coût de l'emballage, l'air de rien les cartons ça coûte cher et il y a quelquefois des solutions moins chères (ça dépend de ce que tu vends).

    4. Les stocks, c'est le gros problème, surtout sur des articles qui ont des "saisons" ou des "modes": tu as forcément des invendus, des soldes à faires, etc. Sur les articles qui ont des variantes (tailles, couleurs...) tu es souvent obligé de prendre un assortiment fixe (le "colisage") qui ne correspond pas forcément à ce que tu vends (en proportion), ce qui pose encore plus de problèmes (il te reste toujours de la taille ou de la couleur dont personne ne veut alors que tu es en manque de la bonne version).

    5. Evidemment, il y a aussi les retours. En particulier sur les produits avec des tailles (vêtements, chaussures...), tu vas avoir des retours "c'est pas la bonne taille", et de façon générale des retours "ah ben non ça me plait pas" (je ne te parle même pas du "j'ai utilisé le produit pour ce que je voulais, maintenant je le renvoie et je me fais rembourser" qui semble tellement normal à tant de gens). Ca complique encore la gestion de stocks, et évidemment tu te retrouves avec des produits déballés et tout ça, que tu ne peux plus forcément vendre au prix normal. Il y a aussi les produits défectueux à échanger et le SAV en général à assurer.

    6. Pour le paiment, propose au moins deux solutions genre solution CB de ta banque + Paypal. Pour démarrer Paypal a l'avantage que 0 frais fixes, mais les comms sont plus élevées, et surtout ils sont moins difficiles. Certaines banques sont très (trop) prudentes sur beaucoup de secteurs, et ce n'est pas forcément évident d'avoir un compte commerçant chez certaines (chat échaudé craint l'eau froide). Prévois un % de ta marge pour couvrir le risque d'impayé (n'oublie pas que ça peut survenir jusqu'à 6 mois après), et prends évidemment le minimum de mesures utile pour le limiter au maximum. Si tu vends des produits qui ont un tantinet de valeur, toujours utiliser des méthodes de livraison avec signature. Le débat sur 3D Secure reste ouvert: beaucoup considèrent que la perte de taux de conversion n'est pas compensée par la réduction des impayés.

    7. Plus la valeur des produits est élevée, plus tu as de marge (en euros), donc plus tu as de souplesse pour ta promo. Plus facile d'amortir une campagne à 50 centimes le clic si tu gagnes 100 euros sur un produit que si tu en gagnes 5. Mais ça augmente le coût de ton stock, et le risque que tu prends sur les invendus, et le risque des impayés augmente probablement aussi.

    8. Sur certains secteurs (beaucoup), il y a une saisonnalité très forte. Tu vends énormément dans les 2-3 mois avant Noël, et le reste de l'année, rien du tout. Ne te fie pas à ton CA du mois de novembre ou décembre pour extrapoler le reste de l'année :) Sur certains produits, tu as en plus une problématique de disponibilité: tu ne peux pas commander les produits au moment où les gens en veulent, tu es obligé de les commander largement avant, sinon il n'y en a plus. Encore un problème de stock.

    9. Bref, il faut partir avec pas mal d'argent au départ pour financer le stock, la pub, et les frais fixes pendant les mois creux. Et ensuite, il faut réussir à faire son trou (trouver ton USP) pour arriver à dégager un CA suffisant et gagner de l'argent.

    Bon courage!

    Jacques.
     
  7. cedric_g
    cedric_g WRInaute accro
    Inscrit:
    18 Janvier 2006
    Messages:
    2 962
    J'aime reçus:
    1
    En d'autres termes, le bon plan c'est un business comme Patrick Cassard et son site de vente de chaussettes (qui tourne sous Prestashop !) :
    - faible coût de production
    - faible coût d'emballage et d'envoi
    - peu de manutention, peu de contraintes de stockage (par rapport à des machines à laver ou des tours de PC)
    - prix de vente minime donc attrayant pour tous
    - pas de retour (je ne pense pas qu'il en ait !)
    - marché de niche avec des produits difficiles à trouver ailleurs !

    Le top quoi !
     
  8. finstreet
    finstreet WRInaute accro
    Inscrit:
    10 Juillet 2005
    Messages:
    13 473
    J'aime reçus:
    2
    Ah ben c'est cool tout ca :) C'est bien détaillé, tout comme j'aime

    > lafleur : à la base suis commercial :) Un joli DUT en poche et une année de commerciale dans une grosse boite. Mais le commerce sur Internet est un poil différent. Par exemple, je ne connaissais pas du tout le principe du drop shipping. Pratique intéressante mais qui semble bouffer l'essentiel de la valeur ajoutée d'un vendeur à distance dans un sens.

    > Pour le domaine d'activités :
    J'ai déjà une tite idée, et je vois même déjà à peu près comment le site pourra se faire connaître et surtout comment il s'articulera.

    > Je n'ai pas dis que je le ferais
    Mais avant de me lancer ou non, j'aime bien tout savoir :) Chat échaudé craint le lait bouillant :) Et puis ce ne sera pas dans les mois à venir de toute façon, obligation familiale :) J'imagine la galère rien que pour aller à la Poste avec deux colis :)

    Quelques petites questions supplémentaires si vous le voulez bien :
    - y'a une autorisation spéciale à obtenir pour vendre de l'alcool (vin, bière, etc) ? Non je compte pas concurrencer 1855 lol
    - sinon c'est + une réflexion qu'une question. Je suis allé sur un site réputé dans une niche. Je regarde ces produits. On peut y voir le producteur. Je vais sur le site du producteur qui lui aussi vend en ligne. Résultat : 30% + cher chez le revendeur que chez le producteur. Et là je me dis que : tout rassembler au même endroit peut aussi être une raison pour laquelle un client achète.
    - y'a des assurances à propre ? Genre je vends de la bouffe et le mec s'empoissonne et décède dans d'atroces souffrances avec un ficus qui lui pousse dans le dos ? Genre je vends des plantes, et le chien en mange une et se prend pour Spiderman ?
    - la pub c'est quasi indispensable pour lancer la machine j'imagine. AdWords meilleur support ou d'autres peuvent être bien comme Facebook par exemple ?

    En tout cas merci pour vos réponses. Je "favorise" tout ca :)
     
  9. spout
    spout WRInaute accro
    Inscrit:
    14 Mai 2003
    Messages:
    9 115
    J'aime reçus:
    315
    +1 reco pour l'humour et les informations très intéressantes du topic ;)
     
  10. jcaron
    jcaron WRInaute accro
    Inscrit:
    13 Février 2004
    Messages:
    2 593
    J'aime reçus:
    0
    Pour la "réflexion", la problématique c'est de savoir pourquoi le client va acheter chez toi (ton USP: unique selling point):
    - parce que c'est moins cher
    - parce que tu livres plus vite
    - parce que le stock est affiché et donc tu sais si c'est dispo ou pas
    - parce que le SAV est meilleur
    - parce que le site te donne plus confiance
    - parce que tu acceptes certains modes de paiement que d'autres n'acceptent pas
    - parce que tu fais de la livraison express et pas les autres
    - parce que tu sais mieux te faire connaître
    - parce que tu as plus vaste choix de produits
    - parce que tu as une meilleure politique de retours
    etc.

    Pour certains, c'est juste une question de communication: tu vas choper des clients là où d'autres ne le font pas. C'est le même principe qu'en brick and mortar en fait: le fabricant/distributeur fait appel à des revendeurs qui vont trouver des clients qu'ils ne trouveraient pas en direct.

    Evidemment, c'est probablement plus facile sur certains créneaux que d'autres.

    Outre Adwords, les comparateurs de prix peuvent être de bonnes sources de trafic qualifié ("peuvent", hein). Suivant les produits, la participation à une place de marché (Amazon, Fnac, Pixmania, rueducommerce...) te permet aussi de toucher des clients supplémentaires (et en plus ils gèrent les paiements pour toi, mais évidemment ils prennent une comm). Il y a aussi eBay, éventuellement. Mon expérience avec Facebook est plutôt mitigée, et à l'heure actuelle je trouve que ça coûte très cher pour du trafic qui transforme très mal.

    Jacques.
     
  11. cedric_g
    cedric_g WRInaute accro
    Inscrit:
    18 Janvier 2006
    Messages:
    2 962
    J'aime reçus:
    1
    +1 pour la pub Facebook, qui offre un ROI très limité (comparativement à ADWords par exemple)

    Par contre j'ai quelques clients qui sont Powersellers sur Ebay :) ; l'un d'eux a même débuté en exclusivité sur Ebay pour se lancer et voir ce que ça donnait (il a désormais 4 sites e-commerce et va prochainement en développer un 5ème...)


    Il a un moment testé Amazon, mais a arrêté car sur son marché ça ne valait pas le coup. Les comparateurs de prix ne se valent également pas tous, certains apportent sensiblement plus que d'autres... Ne serait-ce qu'en trafic déjà !
     
  12. finstreet
    finstreet WRInaute accro
    Inscrit:
    10 Juillet 2005
    Messages:
    13 473
    J'aime reçus:
    2
    J'avais pensé à ebay pour tester justement, mais dans eBay c'est de la vente pure si je puis dire. On ne peut pas mettre en place un "univers". En gros si je vends des vélos, je veux aussi pouvoir développer un univers, un contenu autour du vélo... pas juste vendre au prix le plus bas possible (d'où aussi le peu d'intéret d'un comparateur pour mon idée)

    Et pour FB, vous avez fait du ciblage géo ? ou du tout venant si je puis dire ?
     
  13. tonguide
    tonguide WRInaute passionné
    Inscrit:
    28 Novembre 2003
    Messages:
    1 169
    J'aime reçus:
    0
    Sur le peu d'expérience que j'ai eu, voici pour moi les gros défauts du e-commerce (enfin c'est évitable selon les produits).

    - Faire les colis. Mine de rien, quand tu dois emballer 30 commandes (avec plusieurs produits à emballer indépendamment avec des formes totalement différentes) ça prend un temps de fou. Tu prends entre 1 et 2 h à faire tes colis.
    >>> Solution : trouver des produits facile à emballer. Et si possible des cartons à la bonne taille (le hic c'est que des cartons non standard sont vraiment chers, et il faut les stockers)

    - Aller à La Poste, sans vouloir critiquer La Poste, parfois, vous êtes vraiment affligé de l'incompétence des personnes en face de vous. Et si vous n'êtes pas proche d'une poste avec un guichet pro, bon courage.
    >>> Solution : absolument faire en sorte que La Poste vienne chercher les colis chez vous X jours par semaine (le hic, le coût et le minimum "d'achat" chez eux ils me semblent, donc au début, difficile).
    -> La solution B, faire appel à une boite de logistique/envoi, mais non seulement il faut un minimum d'envoi non négligeable mais en plus, ça coûte un bras.

    - Trouver les fournisseurs ET qu'ils acceptent de vous vendre leur produit (oui oui, beaucoup refuse). Sachant que là aussi, il faut avoir de la tréso pour acheter en quantité pour avoir un prix. Il faut savoir que parfois, vous arrivez à avoir des prix fournisseurs aussi cher que ceux que vous trouvez chez les gros concurrents, tellement eux ils ont des remises, et tellement vous, vous n'avez aucune possibilité de dialoguer (c'est surtout chez les grosses marques internationales ça).

    - Moins génant mais quand même, le SAV mine de rien, c'est saoulant, non pas que j'avais beaucoup de retour (au contraire), mais il faut accepter de se faire insulter assez régulièrement même quand vous n'y êtes pour rien du tout (il m'est par exemple arrivé de me faire insulter parce qu'un concurrent n'avait pas livré le produit, où parce que je ne voulais pas rembourser le produit acheté dans une grande surface, ou encore que je n'avais pas deviné que la personne s'était planté dans sa propre adresse). Bon après, vous n'être pas contraint de mettre un numéro de téléphone (enfin je crois ?)

    - Trouver l'argent ... Perso j'avais fais sur fond propre à la fin. Mon banquier me disait "on veut bien vous prêter pour votre première boite ce que vous avez besoin, mais pas pour la seconde, sauf si vous avez déjà l'argent sur votre compte". Il faut savoir que dans certaines banques > internet = au revoir (tout comme "boite de nuit" par exemple). Par contre si vous voulez faire un kebab, c'est bon :)

    Le reste, c'est juste de la gestion, rien de particulièrement bloquant en théorie. Et il ne faut non plus croire que tout le monde s'intéresse au prix ... Je sais que j'avais des personnes venant de Google, alors qu'en dessous de mon résultat il y avait un gros concurrent beaucoup moins cher, et bien je vendais quand même (et parfois, c'était +30% par rapport à la grosse boutique).

    Sinon, je confirme ce qui a été dis au dessus, prévoir des produits avec de forte marge, c'est mieux de faire 2 gros colis qui rapportent 100e chacun que 100 colis qui rapportent 2€ chacun. 50 fois moins de colis à faire, 50 fois moins de clients à trouver, 50 fois moins de SAV à gérer (en théorie) etc. (a moins que vous avez une usine à emballer :))

    Bon courage !!! :)
     
  14. Tilt
    Tilt WRInaute impliqué
    Inscrit:
    26 Mars 2005
    Messages:
    759
    J'aime reçus:
    0
    Déjà, j'applaudis le "guatémaltèque", il était pas évident à trouver (guatémalien, guatémagalche, guatémaliste etc.).
    Ensuite, à ta place j'étudierais et prendrais attache directement avec certains sites de e-commerce qui marchent fort et fonctionnent dans une niche. Un exemple parmi d'autres, http://www.super-insolite.com , basés sur un oscommerce amélioré, et qui marchent bien. Je t'assure, pour répondre de façon synthétique, que, d'une part, c'est à la portée, non de n'importe qui, mais d'une personne qui a fait ses gammes sur le net et sur le commerce, et, d'autre part, que cette personne ne passe pas noël en famille.
     
  15. Marie-Aude
    Marie-Aude WRInaute accro
    Inscrit:
    5 Juin 2006
    Messages:
    16 361
    J'aime reçus:
    2
    Alors juste sur mon expérience :)

    J'achète directement au Maroc, je revends en Europe. Je transporte moi même, car j'ai choisi des produits chers et légers (safran, bijoux) où ça ne pose pas de problème de les rapporter dans mes bagages. Une partie de ma marge vient donc du fait de zapper grossistes, transporteurs, intermédiaires, etc.... directement du producteur au consommateur.

    En revanche, ça veut dire que je finance le stock, et que si je me plante c'est pour ma pomme.

    Le paiement se fait d'avance, j'applique la méthode française. Attention, il y a d'autres pays où on paye traditionnellement à la livraison (Belgique, par exemple, ou Allemagne), avec donc un taux d'impayé plus élevé, et/ou plus de frais de gestion pour relancer.
    J'utilise paypal uniquement, parce que :
    - en tant que vendeur je suis protégé, en fournissant un numéro d'expédition
    - pour une activité secondaire, le coût de la carte de crédit serait plus élevé pour moi
    - un client peut payer directement avec sa carte de crédit, même sans avoir de compte paypal

    Sinon on peut me faire des virements bancaires, c'est de plus en plus facile. Je suis en Allemagne, je refuse les chèques.
    J'ai sans doute perdu des clients à cause de ça, mais je m'en fous.

    La rapidité d'expédition est essentielle, la visite quotidienne à la poste ou chez Hermès fait partie de mon ordinaire.
    Essentiel, quelque soit la valeur, le tracking du colis.
    Hermès me permet d'imprimer les étiquettes chez moi, mais il est plus cher que DHL
    Chronopost sont des glandus qui égarent régulièrement les colis.

    Il y a un numéro de téléphone, mais les gens l'utilisent peu. Quand il y a un problème, systématiquement offrir la marchandise, ça coute moins cher que de la mauvaise pub.

    J'ai fait mes sites moi toute seule. Pretashop ne me convient malheureusement pas (pas multilngue), mais je regarde du coté de Magento, pour avoir un tout intégré

    Eviter ebay comme la peste, c'est un endroit où la seule concurrence se fait sur le prix.
     
  16. jcaron
    jcaron WRInaute accro
    Inscrit:
    13 Février 2004
    Messages:
    2 593
    J'aime reçus:
    0
    Euh... ce n'est pas vraiment mon souvenir...

    Jacques.
     
  17. finstreet
    finstreet WRInaute accro
    Inscrit:
    10 Juillet 2005
    Messages:
    13 473
    J'aime reçus:
    2
    Merci à vous toutes et tous pour vos retours. C'est vraiment très enrichissant et ca permet d'énormément défricher le terrain :)

    Pour le coté, je ramène des vacances, j'y ai pensé :) Surtout que ca pourrait s'y prêter pas mal pour des producteurs qui ne sont pas en ligne, et pour avoir de l' "original".

    Mais sinon je vois que tout le monde a zappé le coté Assurances. On va faire simple, soit personne est assuré, soit vous êtes juste assuré via une responsabilité civile classique.

    J'ai bien retenu un truc : un problème = remboursé. Ca je suis d'accord. La perte de temps d'un litige est souvent dix fois supérieur au prix du produit.

    Merci encore et n'hésitez pas à donner de nouveaux témoignages :)
     
  18. Marie-Aude
    Marie-Aude WRInaute accro
    Inscrit:
    5 Juin 2006
    Messages:
    16 361
    J'aime reçus:
    2
    Ce que j'ai vu jusqu'à maintenant c'est que je peux installer Prestashop dans une langue au choix. Rien ne m'indique que je puisse traduire les descriptions de mes articles, catégories, etc... dans plusieurs langues, tout en gardant une gestion centralisée des prix, des caractéristiques et des stocks.
     
  19. tonguide
    tonguide WRInaute passionné
    Inscrit:
    28 Novembre 2003
    Messages:
    1 169
    J'aime reçus:
    0
    Pour l'assurance, tu vois avec un assureur. Je sais qu'il y a des particularités si tu fais du frais ou de l'occasion. Le reste après, je ne me souviens plus de ce que j'avais fais.

    Sinon je confirme > ebay vaut uniquement si tu as le prix le plus bas, c'est tout. Sinon, depuis, il faut aussi essayer LeBonCoin.

    Moi-même, j'espère m'y remettre un jour, j'ai trouvé LE produit qui correspond à mes critères. Mais c'est très délicat.
     
  20. jcaron
    jcaron WRInaute accro
    Inscrit:
    13 Février 2004
    Messages:
    2 593
    J'aime reçus:
    0
    Ca fait longtemps que je n'ai pas touché un Prestashop, mais dans mon souvenir, tu peux:
    - avoir plusieurs langues (et devises, et pays, etc.) disponibles en parallèle (avec petit bouton de sélection et tout ça)
    - gérer tous les textes (catégories, descriptions, options, etc.) en plusieurs langues

    D'ailleurs je viens de vérifier, et c'est bien le cas.

    Jacques.
     
  21. Marie-Aude
    Marie-Aude WRInaute accro
    Inscrit:
    5 Juin 2006
    Messages:
    16 361
    J'aime reçus:
    2
    Ah oui.... effectivement.

    Bon où est ce qu'on trouve un bon manuel prestashop ? :) (merci pour l'info au passage)
     
  22. cedric_g
    cedric_g WRInaute accro
    Inscrit:
    18 Janvier 2006
    Messages:
    2 962
    J'aime reçus:
    1
    'ttention, au niveau référencement multilingue ça demande un peu de doigté (ne serait-ce que pour la géolocalisation...)

    Mais c'est pas impossible !

    Perso je préfère avoir deux NDD distincts (ou à défaut deux sous-domaines) que leur système de "répertoire", mais bon chacun son trip ;)


    Au niveau SEO par contre c'est franchement bien, une fois un peu tuné/modifié !
     
  23. Topsitemaker
    Topsitemaker WRInaute impliqué
    Inscrit:
    19 Novembre 2006
    Messages:
    536
    J'aime reçus:
    0
    BOnjour,

    Je dis peut-être une connerie, j'ai toujours trouvé les vêtements trop cher pour que c'était, et pourquoi pas se lancer dans ce domaine et réduire au maximum les intermédiaires entre les fabricants asiatiques et les consommateurs européens. t'as qu'à créer ta propre marque (ton site) de vêtements pas cher et de qualité.
     
  24. Marie-Aude
    Marie-Aude WRInaute accro
    Inscrit:
    5 Juin 2006
    Messages:
    16 361
    J'aime reçus:
    2
    Parce que la seule façon de contrôler la qualité de ce qui t'es livré, c'est d'aller réellement acheter soi même, d'avoir quelqu'un qui contrôle la qualité aux différentes étapes de la fabrication, etc... et que c'est quand on rentre dans le détail des processus qu'on s'aperçoit que le tshirt "pas de marque" vaut finalement son prix ^^
     
  25. polweb
    polweb WRInaute accro
    Inscrit:
    18 Octobre 2006
    Messages:
    3 264
    J'aime reçus:
    0
    Je pense que sur le web il y a pas mal de concurrence sur les vêtements :wink:

    A mon avis pour se lancer dans le ecommerce il faut commencer par trouver un créna u et un concept novateur. Dans un domaine que l'on maitrise.

    A plus.
     
  26. finstreet
    finstreet WRInaute accro
    Inscrit:
    10 Juillet 2005
    Messages:
    13 473
    J'aime reçus:
    2
    Toutes les discussions me font bien avancer, et effectivement le point fort semble être "haute valeur ajoutée + petit volume". Suis pas encore décidé, mais l'idée me tente bien :)
     
  27. cedric_g
    cedric_g WRInaute accro
    Inscrit:
    18 Janvier 2006
    Messages:
    2 962
    J'aime reçus:
    1
    Pour résumer, le produit idéal est un produit :
    - qui ne nécessite pas de SAV (donc qui ne tombe pas en panne)
    - qui marge beaucoup
    - qui est suffisamment peu cher pour éviter au maximum les retours client
    - qui peut se stocker facilement
    - qui peut s'envoyer facilement

    Pas facile !!!
     
  28. polweb
    polweb WRInaute accro
    Inscrit:
    18 Octobre 2006
    Messages:
    3 264
    J'aime reçus:
    0
    Yep j'ai oui à toutes tes réponses.

    Mais il manque qui se vend beaucoup :mrgreen:
     
  29. jcaron
    jcaron WRInaute accro
    Inscrit:
    13 Février 2004
    Messages:
    2 593
    J'aime reçus:
    0
    Dans ce cas, on peut aussi ajouter:
    - qui n'expire pas (comme les produits frais)
    - qui ne passe pas de mode (comme les vêtements, l'électronique...)
    - qui ne pose pas de problèmes de taille (comme les vêtements et chaussures) et donc d'échanges
    - qui n'a pas 36 versions (tailles, couleurs) et donc de colisage
    - qui ne coûte pas cher en pub
    - qui n'est vendu par personne d'autre
    - qui ne coûte pas cher en stock
    - qui est toujours disponible
    - qui se vend toute l'année
    ...

    Je ne suis pas sûr ce le produit "idéal" existe...

    Jacques.
     
  30. polweb
    polweb WRInaute accro
    Inscrit:
    18 Octobre 2006
    Messages:
    3 264
    J'aime reçus:
    0
    Bonjour,

    j'ai tout bon sauf çà :

    :mrgreen:
     
  31. cedric_g
    cedric_g WRInaute accro
    Inscrit:
    18 Janvier 2006
    Messages:
    2 962
    J'aime reçus:
    1
    Bah c'est juste une question de compromis...

    Regardez l'exemple Archiduchesse, c'est quand même fichtrement bien pensé !!!
     
  32. finstreet
    finstreet WRInaute accro
    Inscrit:
    10 Juillet 2005
    Messages:
    13 473
    J'aime reçus:
    2
    bah le top c'est ceux qui vendent des capotes personnalisées :) Production à la commande, peut de stocks, une taille réduite, relativement cher, le seul à le faire, utile tout le temps :)
     
  33. Shunkawakan
    Shunkawakan WRInaute discret
    Inscrit:
    22 Mars 2009
    Messages:
    144
    J'aime reçus:
    0
    Tsss....

    Totalement HS, mais j'assume... ;)
     
  34. finstreet
    finstreet WRInaute accro
    Inscrit:
    10 Juillet 2005
    Messages:
    13 473
    J'aime reçus:
    2
    Ceci dit si tu les vends déjà ouvertes et utilisées, c'est un autre marché :) Qui d'ailleurs est surement plus lucratif :)
     
Chargement...
Similar Threads - gère commerce Forum Date
Comment gérer les pages obsolètes d'une PWA ? Développement d'un site Web ou d'une appli mobile 13 Janvier 2021
Echanges de liens triangulaires: Vraiment dangereux? Débuter en référencement 22 Juillet 2020
HTML fait par Javascript <=>gérer les Events ? Développement d'un site Web ou d'une appli mobile 5 Juillet 2020
Site EN sur le .com et FR sur le .FR, comment gérer Référencement international (langues, pays) 25 Mars 2020
Comment gérer le duplicate content sur les pages magasins Demandes d'avis et de conseils sur vos sites 19 Mars 2020
Pages mal référencées à cause des "produits suggérés" Problèmes de référencement spécifiques à vos sites 18 Mars 2020
Page évènement (salon) reporté : comment gérer l'URL ? Débuter en référencement 4 Mars 2020
Comment gérer le ALT d'une image en CSS background-image YouTube, Google Images et Google Maps 17 Décembre 2019
Indexation, pagination : comment gérer les URL de tri des colonnes ? Crawl et indexation Google, sitemaps 24 Septembre 2019
Rédactrice Française expatriée : la qualité sans les prix exagérés ! Rédaction web et référencement 28 Mai 2019