Google lance contributor pour contourner la pub ?!

nza2k

WRInaute impliqué
Merci pour les liens.

Je ne vois pas les internautes se mettre à payer massivement pour consulter des sites qu'ils avaient l'habitude de visiter gratuitement. Cela ne va pas dans le sens de l'histoire. C'est surtout de la communication de la part de Google je pense, pour sensibiliser l'opinion sur le fait que la pub a aussi une utilité : permettre à des éditeurs de site d'offrir un service gratuitement.
 

theunholy

WRInaute impliqué
Les gens ne peuvent pas être sensibilisés. Ils veulent le beurre, l'argent du beurre et prendre la crémière en levrette.

Même si la proportion d'internautes avec un bloqueur est stable depuis un moment, il suffit de pas grand chose pour que ça triple du jour au lendemain. Et là y a un paquet de sites qui vont y rester.

On est sûrement au bord d'une crise majeure et je ne pense pas que Google sensibilise, moi je pense qu'il anticipe cette crise et déploie tout de suite des alternatives.

Si en un an t'as la moitié de la toile qui sombre parce que tout le monde s'est mis à bloquer les pubs, Google va salement le sentir passer aussi. Mais si face à une explosion du nombre d'internautes qui bloquent, tu as en réponse une explosion du nombre de sites qui deviennent payants, avec l'effet de masse et le prix très symbolique, ça peut faire bouger les lignes. Ça mettrait les internautes dos au mur en quelque sorte.
 

hibou57

WRInaute passionné
nza2k a dit:
Je ne vois pas les internautes se mettre à payer massivement pour consulter des sites qu'ils avaient l'habitude de visiter gratuitement. […]
« Massivement » ? Je sais bien que pour l’internaute moyen même 1 cent par an c’est une horreur insurmontable, mais si on ne verse pas dans le populisme et qu’on a un minimum de sens de la mesure, je trouve que les 2 à 3 dollars par mois annoncés, soit de 1€75 à 2€60 par mois, ne sont pas une dépense qu’on peut qualifier de massive.

Pour les abrutis (terme parfaitement bien approprié) pour qui 1 cent par an c’est un tarif « réservé à un club de riche » (je pense à une affaire avec Firefox et un certain codec, en disant ça), c’est sûr que ça va être pire que la fin du monde pour eux, mais pour les autres, qui existent sûrement, ça sera probablement un tarif assez acceptable (en tous les cas, moi je le trouve acceptable et raisonnable).

C’est une bonne chose, et surtout elle sera très simple à mettre en place côté webmestres, avec un simple opt‑in, et très simple à utiliser côté internaute, en évitant d’avoir des dizaines d’abonnement à gérer site par site pour des sommes individuelles tellement faibles qu’aucun système de micro-paiement n’est approprié (même Paypal n’est pas utilisable pour des sommes de l’ordre de quelques cents).

Ce qui est simplement génial, c’est justement cette simplicité des deux côtés, par la réutilisation d’un système déjà existant et largement déployé pour les webmestres et par la centralisation de la gestion pour les internautes. Ce système lève un obstacle technique (ou lèvera, au conditionnel, parce qu’on ne sait pas encore s’il verra vraiment le jour).

Peut‑être enfin une issue réaliste à un problème resté jusqu’ici insoluble.

(je suis arrivé sur ce topic en cherchant ce qu’il s’en disait sur WebRankInfo, après avoir entendu parler de ce Contributor tout juste aujourd’hui)
 

hibou57

WRInaute passionné
Ce n’est pas à propos de Google, mais en rapport avec la transition, pour les journaux, du financement par la publicité vers le financement par le paiement direct. Un article de 2013, annonçant l’avènement des paywall (péage, en français, mais le mot anglais est souvent utilisé en français), rapporte ceci, qui m’a fait tiqué :
L’article a dit:
Plus important encore, les abonnements payants – papier et digital confondus – devraient dépasser, pour la première fois l’an dernier, les revenus publicitaires.
L’article : 2013, l’année des paywalls ? (up2news.com), Janvier 2013.
 

Discussions similaires

Haut