Vous êtes ici : Dossiers référencement > Etudes

Membre WebRankInfo ?

S'inscrire Aide

USA décembre 2012 : Bing grignote des parts à Google

Par , Lundi 21 janvier 2013

Selon comScore, après son plus haut niveau de parts de marché aux Etats-Unis atteint en octobre 2012, Google cède du terrain à Bing. Yahoo est stable et globalement, en termes de technologies de moteurs, Google a perdu face à l'alliance Bing+Yahoo, ce qui est une première.

Parts de marché des moteurs de recherches aux Etats-Unis en décembre 2012

Parts de marché Google, Bing, Yahoo USA décembre 2012

Voici les chiffres indiqués par comScore :

  • Google : 66,7% (-+0,3pt)
  • Bing : 16,3% (+0,1pt)
  • Yahoo : 12,2% (+0,1pt)
  • Ask : 3,0% (stable)
  • AOL : 1,8% (+0,1pt)

Notez que ces données ne tiennent pas compte des recherches effectuées sur mobiles, ce qui fausse les chiffres. Surtout que Google y domine très largement, même aux USA (source statcounter.com) :

  • Google : 90,4%
  • Yahoo! : 7,0%
  • Bing : 2,4%
  • Autres : 0,3%

Revenons sur les parts de marché sur le desktop. Plus intéressant à mon avis (néanmoins je ne sais pas comment comScore calcule ces derniers chiffres…), les chiffres regroupés en fonction de la technologie utilisée (powered by), indiqués avec la progression par rapport au mois précédent :

  • Google : 69,1% (-0,3pt)
  • Bing : 25,6% (+0,2pt), soit -0,1pt par rapport à Google sur les 6 derniers mois
Parts de marché Google et alliance Bing+Yahoo USA décembre 2012

Parts de marché Google et alliance Bing+Yahoo USA décembre 2012

En 6 mois, la technologie Bing a perdu 0,1pt de parts de marché par rapport à celle de Google (contre 1,7 point au pointage d'octobre 2012).

Evolution des parts de marché des technologies de moteurs de recherche

Evolution des parts de marché des technologies de moteurs de recherche aux USA

A propos de l'auteur : Olivier Duffez Olivier Duffez sur Google+ Olivier Duffez sur Twitter Olivier Duffez sur Facebook Olivier Duffez sur Pinterest Olivier Duffez sur LinkedIn

Consultant en référencement, Olivier Duffez a travaillé pour les plus grands sites (Doctissimo, FNAC, RueDuCommerce...). Il édite le site WebRankInfo qu'il a créé en 2002, devenu la + grande communauté francophone sur le référencement (270.000 membres, 1,4 million de posts). Il a également créé la société Ranking Metrics, leader des formations emarketing en France (SEO, AdWords, Analytics, réseaux sociaux).

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Vous aimez WebRankInfo ? Suivez-nous !

Si vous souhaitez publier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation de WebRankInfo.

Vous devriez lire aussi :

21 commentaires

  1. Jean-Pierre a dit le

    C'est une avancée pour bing, néanmoins google possède encore une avance relativement confortable

  2. Webconsulting a dit le

    J'ai hâte de voir la suite quand le Graph Search sera déployé. ;-)

  3. Olivier Duffez a dit le

    Tu laisses entendre que Facebook va piquer une grosse part de marché à Google ?

  4. Webconsulting a dit le

    Je veux juste voir les conséquences du déploiement, à mon avis ce ne sera pas sans incidence, surtout que Bing est plus populaire aux États-Unis qu'ailleurs.

  5. Guitoun3 a dit le

    C'est une bonne nouvelle ça, vivement que Bing grappille plus de part de marché histoire que l'on dépendent moins de Google.

  6. Nic a dit le

    Dans un future proche, Bing devrait encore récupérer des parts de marché. Ce qui apaiserait le statut de quasi-monopole de Google, du moins en France. Les USA utilisent beaucoup plus Bing que nous.

  7. Biche a dit le

    Salut,

    Je ne crois pas que Facebook avec son graph search tente de devancé Google, mais plutôt de se mettre a jour car ça fais maintenant plus d'un an que les recherche social sont mis en route par Google.

    Après j'ai pu participé à une conférence Microsoft, ou on à pu voir que Microsoft tente de rattraper son retard sur Google en simplifiant a l’extrême la recherche.

    Personnellement je ne suis toujours pas fan de Bing, mais quand a savoir si deux moteur sont plus intéressant que l'hégémonie d'un seul je n'en sais rien ! :)

    Une Biche.

  8. Incomabord a dit le

    Bing continue à gratter du terrain, mais Google reste néanmoins toujours présent...

  9. Abdel a dit le

    Avec sa base d'utilisateur si facebook décide de concurrencer google alors effectivement une inversion de tendance visible pourrais s'amorcer dans les mois à venir en faveur de bing.

  10. Willgoto a dit le

    Personnellement, dans ce genre de statistiques, j'attache plus d'importance aux mouvements (tendances) de fonds qu'aux fluctuations à court terme.

    Considérant qu'un utilisateur de Bing devra globalement faire plus de recherches pour obtenir le résultat voulu qu'avec google, je me suis toujours demandé si ces statistiques ne surestimaient pas la part relative de Bing.

  11. Raucaz a dit le

    Pour le respect du pluralisme et contre l'attitude monopolistique de GG, va falloir binguer...
    Quant à aller Search Grapher chez FB, on a vraiment autre chose à faire.

  12. Eddy a dit le

    Bing est partout, il est normal qu'il gagne des places et prend des parts à Google.

  13. Webconsulting a dit le

    @Raucaz Vous non, mais le milliard d'utilisateurs de Facebook oui. ;-)

  14. Olivier Duffez a dit le

    pour l'instant très peu de monde a accès au Search Graph, c'est encore très tôt pour se prononcer.
    par ailleurs, ça n'est qu'un moteur de recherche interne à Facebook, qui ne génère pas de visite vers les sites du web (ou alors c'est exceptionnel et c'est géré par Bing et non par Facebook).

  15. Webconsulting a dit le

    @Olivier Duffez Je vais être radical, je dirais que personne ne peut se prononcer sur le Graph Search actuellement. Vous laissez toutefois entendre qu'il ne générera pas de parts de marché.

    Nous verrons bien, moi je veux juste voir comment les choses se passeront quand le Graph Search sera déployé.

    Je crois surtout que les webmasters ne doivent pas dépendre du moteur de recherche de Google comme source de trafic.

  16. Olivier Duffez a dit le

    qu'on soit bien d'accord : je souhaite moi aussi que la part de marché de Google diminue et je recommande de diversifier les supports de trafic (pas que du search). Mais :
    - le graph search de Facebook n'est pas encore réellement déployé
    - il ne génèrera que très peu de trafic vers d'autres sites que Facebook (c'est avant tout un moteur de recherche interne)

  17. Webconsulting a dit le

    Je ne demande qu'à tester et à voir Olivier. Mais pour le moment c'est pas possible.

  18. Monica@Animation evenementielle a dit le

    @Webconsulting Vous plaisantez? Que peut faire un moteur de recherche interne orienté blablas et photos de chats contre un moteur de recherche global recensant et ORGANISANT l'ensemble des connaissances et échanges humains et ce de manière protéiforme (docs, images, plans...)?

  19. Foued a dit le

    ça commence à bien gagner ça place Bing, et surtout avec l'outil similaire de Google Webmaster qu'il propose, c'est bénéfique comme même :)

  20. François a dit le

    Je n'aime pas beaucoup Microsoft mais ça me fait quand même bien plaisir de voir Google céder un peu de son monopole à Bing.

  21. Ongavs a dit le

    Moi aussi ça me fait plaisir ce genre de nouvelles, je commence de plus en plus à me dire que nous n'avons pas eu de réelle innovation en termes de moteur de recherche depuis bien longtemps (par là j'entends changement de leader qui apporterait une nouvelle façon de chercher) vous ne pensez pas que le "produit" google est arrivé largement à maturité, voire au déclin ? Personnellement j'en ai ras la casquette...

Postez un commentaire !

Les champs marqués du signe * sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée.

En postant un commentaire, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo.

Cherchez dans tous les dossiers

Cherchez par mots-clés dans ~2000 articles :

Formation référencement et webmarketing

Venez chez Ranking Metrics vous former au référencement, à Google Analytics et aux réseaux sociaux ! Plus de 4000 entreprises sont déjà venues (financement possible par OPCA, DIF...).

Préparés et animés par Olivier Duffez (WebRankInfo) et Fabien Faceries (AgentWebRanking), 2 professionnels reconnus dans le domaine, nos modules sur le référencement naturel sont très complets tout en laissant une grande place à l'interactivité pour répondre à toutes les questions des participants.

Pour connaître le plan détaillé de chaque module, le prix, les dates et les lieux, consultez le site de Ranking Metrics (organisme de formation).

Hébergement web

Hébergement web mutualisé et dédié

Pour un bon référencement, il faut un bon hébergeur. Testez Sivit by Nerim, l'hébergeur choisi par Olivier Duffez pour son site WebRankInfo.

A partir de 3€ HT/mois.