Vous êtes ici : Dossiers référencement > Google Search

Membre WebRankInfo ?

S'inscrire Aide

Google impose le HTTPS à tous ! (not provided) à 100%

Par , Mardi 24 septembre 2013

On savait bien que ça risquait d'arriver un jour, il semble que ce soit déjà le cas : Google impose désormais sa recherche sécurisée (HTTPS) à tous ses utilisateurs. Ceci empêche les webmasters de connaître les mots-clés générateurs de trafic, sauf s'ils achètent des publicités AdWords...

100% de not provided

100% de not provided, c'est ce que vous aurez d'ici peu de temps...

Définition du "not provided" et du referrer

D'abord, il faut savoir ce qu'on appelle le referrer, parfois noté référent en français. Quand un internaute clique sur un lien dans son navigateur pour aller d'une page d'un site A à une page d'un site B, le navigateur transmet au site B l'URL de la page du site A. C'est très pratique pour le webmaster du site B de pouvoir ainsi identifier précisément la provenance du visiteur. Dans Google Analytics, l'ensemble du trafic généré par les sites qui vous font des liens est regroupé dans les "Sites référents".

Quand le site référent est un moteur de recherche, plutôt que de simplement indiquer l'URL de la page de provenance (qui contient en général de nombreux paramètres peu compréhensibles), les outils de web analytics tels que Google Analytics récupèrent parmi ces paramètres ce qu'on appelle la requête, c'est-à-dire les mots-clés tapés par l'internaute.

Sous prétexte que ces mots-clés peuvent contenir des données personnelles, Google a décidé en 2010 qu'il pouvait être utile de supprimer cette information. Ainsi, dans certains cas à l'époque, le webmaster qui recevait du trafic en provenance de Google ne pouvait plus identifier le mot-clé puisque Google le coupait en amont (avant que l'internaute n'arrive sur le site). N'ayant aucun mot-clé fourni à afficher, Google Analytics a décidé d'indiquer "(not provided)" (avec les parenthèses) en lieu et place du véritable mot-clé.

Ce que Google a changé en septembre 2013

Apparemment, Google aurait petit à petit imposé la recherche en mode sécurisée à tous ses utilisateurs, depuis 1 mois selon Danny Sullivan. Ces changements de Google se sont traduits immédiatement par une hausse brutale du not provided comme le site notprovidedcount.com l'a mesuré sur son panel de 60 sites :

Hausse du not provided septembre 2013

Hausse brutale du not provided en septembre 2013

Contacté, Google aurait répondu simplement :

We added SSL encryption for our signed-in search users in 2011, as well as searches from the Chrome omnibox earlier this year. We’re now working to bring this extra protection to more users who are not signed in.

Donc en gros, "nous travaillons actuellement afin d'apporter cette protection supplémentaire à plus d'utilisateurs qui ne sont pas connectés [à leur compte Google]".

Si pour les professionnels du webmarketing et tous ceux qui prennent le référencement au sérieux c'est une très mauvaise nouvelle, il ne faut pas oublier que pour l'écrasante majorité des utilisateurs de Google, c'est soit une information incompréhensible pour eux, soit un point positif pour la protection de leur vie privée...

Historique des changements concernant le "not provided"

Voici la chronologie complète des recherches Google en mode sécurisé :

  • Mai 2010 : Google lance la recherche en mode sécurisé. Tous ceux qui l'utilisent privent les outils de web analytics d'informations sur la recherche qu'ils ont effectuée. Mais cela ne concerne que ceux qui font la démarche d'utiliser cette version spéciale de Google.
  • Octobre 2011 : uniquement sur google.com, tous les utilisateurs connectés à leur compte Google sont automatiquement basculés sur la recherche sécurisée. Grosse hausse du not provided immédiate aux Etats-Unis.
  • Mars 2012 : ce fonctionnement est alors étendu à toutes les versions de Google, y compris google.fr, ce qui fait exploser la part du not provided dans les stats des sites français. On a rapidement dépassé les 10% que Google avait prévu.
  • Juin/juillet 2012 : avec la sortie de sa version 14, Firefox utilise désormais Google en mode sécurisé pour faire toutes les recherches (notamment via la barre de recherche du navigateur).
  • Septembre 2012 : avec la sortie de iOS6, Safari sur mobiles utilise lui aussi Google en mode sécurisé, mais pour une raison assez obscure, la conséquence en termes de web analytics est bien pire puisque aucun referrer n'est transmis. Vous pouvez certainement voir dans vos stats une hausse brutale du nombre de visites en accès direct pour les utilisateurs de mobiles iOS. Le not provided ne progresse pas mais la part de requêtes connues chute autant.
  • Janvier 2013 :  Google impose la recherche SSL à tous les internautes utilisant Chrome 25, qu'ils soient connectés à leur compte Google ou pas.
  • Septembre 2013 : Google impose petit à petit le SSL à tous les internautes... C'est la généralisation du not provided !

En plus de tout ça, Google fait tout pour qu'on soit connecté quand on utilise les services de Google (y compris la recherche).

Les solutions au not provided

Je préfère être honnête avec vous : il n'y a AUCUNE réelle solution, il ne s'agit que de rustines.

Google Analytics Premium n'est pas une solution

Imaginez-vous contourner le problème du not provided sous prétexte que vous déboursez 150.000$ par an pour cette version luxe de Google Analytics ? Perdu ! Même en payant ce prix exorbitant, vous n'aurez toujours pas accès aux mots-clés correspondant aux requêtes faites par les utilisateurs connectés à leur compte Google ! Vous aurez du (not provided) comme tout le monde...

Aucun outil de mesure d'audience, qu'il soit basé sur un marqueur dans les pages web ou sur les logs, qu'il soit intégré à votre CMS ou pas, ne peut résoudre le problème du not provided, puisque Google supprime l'information en amont, avant que l'internaute ne quitte réellement le moteur de recherche...

L'analyse des logs n'est pas une solution

J'ai eu plusieurs questions que j'ai trouvées intéressantes et que je vous mets ici :

  • si Google passe effectivement en HTTPS, on ne devrait même pas avoir de referrer, alors y en a-t-il ou pas ?
  • si je regarde dans mes logs, ne puis-je pas trouver les mots-clés de la requête tapée par l'internaute ?

Concrètement, voici ce qui se passe :

  • l'internaute arrive sur Google, qui le renvoie dans tous les cas vers une version sécurisée reconnaissable au fait qu'elle utilise le protocole HTTPS
  • au moment où l'internaute clique sur le lien dans les résultats, Google n'envoie pas l'internaute directement vers le site web externe concerné : il le fait passer par une URL intermédiaire utilisant le protocole HTTP (et non plus HTTPS)
  • c'est cette URL qui sera transmise en tant que referrer au site web qui reçoit la visite. Mais manque de chance, dans cette URL, là où est codée la requête de l'internaute, il ne reste plus rien : Google a supprimé la valeur du paramètre "q" (ou ses variantes).

Voici un exemple de ligne dans un fichier log :

78.226.234.219 - - [22/Sep/2013:08:44:18 +0200] "GET /disque-dur-portable-dell-protege-par-mot-passe-t98610.html HTTP/1.1" 200 13946 770611 "http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&ved=0CC8QFjAA&ei=wJE-UvXIM4Wi0QX5zoGQBg&usg=AFQjCNEzsLWTYtFG-_b75ULz2BRoj-GH8Q&sig2=HsL3BfGYT6ZXxtjZ_32l_w&bvm=bv.52434380,d.d2k" "Mozilla/5.0 (Windows NT 6.2; WOW64; rv:24.0) Gecko/20100101 Firefox/24.0"

On voit bien que le contenu du paramètre "q" a été vidé. On ne peut pas savoir ce que l'internaute avait fait comme recherche, mais on sait que c'était sur google.fr et sur quelle page du forum il est arrivé. Il y a d'autres infos dans les autres paramètres d'URL mais ils ne contiennent pas la requête.

La solution du rapport de trafic dans Google Webmaster Tools

Comme vous le savez sans doute, malgré cette politique visant à masquer des données, Google continue de fournir les mots-clés générateurs de trafic en référencement naturel... mais uniquement de façon décorrélée des sessions. Concrètement, il s'agit d'une liste de requêtes ayant généré du trafic vers votre site depuis les SERP Google (SEO), avec la page d'arrivée.

Mais ne vous réjouissez pas trop vite, il s'agit d'une fausse solution au problème du not provided, puisque vous ne pouvez pas savoir si ces visites ont été efficaces pour vous. Vous ne pouvez pas mesurer un taux de conversion (ou "transformation") et encore moins des ventes générées. Conclusion : vous ne pouvez pas calculer de ROI (retour sur investissement)... à moins d'opter pour la solution payante ci-après !

A l'heure actuelle, ce rapport des requêtes les plus fréquentes dans GWT est limité par les contraintes suivantes :

  • aucun lien avec la notion de session et donc de taux de transformation
  • seules les données des 90 derniers jours sont accessibles (Google pourrait étendre cet historique à 1 an). Vous pouvez télécharger les données mais ce n'est pas pratique.
  • seules les 2000 principales requêtes du jour peuvent être listées

Voilà à quoi ça ressemble :

Historique données mots-clés trafic GWT

L'historique des données de mots-clés de trafic dans GWT va passer de 90 jours à 1 an

Ce rapport est également disponible dans Google Analytics (si vous reliez vos 2 comptes) mais ce n'est pas pour autant que les données de mots-clés sont raccordées aux données de sessions...

La solution Google AdWords

Google AdWordsFigurez-vous que lorsqu'il s'agit de contenter ses annonceurs AdWords (ceux qui contribuent à 95% de ses revenus), Google ne considère plus que la vie privée de ses utilisateurs ait besoin d'être protégée. Etonnant ? Est-ce ce que Google appelle "Don't be evil" (leur principale devise officielle) ?

Vous pouvez détester autant que vous voulez l'idée de devoir payer pour obtenir du trafic depuis Google, si vous ne l'avez pas encore fait, je pense qu'il va être temps de créer votre 1ère campagne AdWords. Faites attention à bien vous faire accompagner pour ne pas y laisser trop de plumes ! Si vous débutez, lisez mon tutoriel. Ensuite, posez vos questions dans le forum AdWords ou inscrivez-vous à ma formation, assurée par un ancien de Google AdWords.

Une fois que vous aurez une (ou plusieurs) campagne AdWords en cours, vous aurez donc à nouveau accès aux rapports sur les requêtes ("termes de recherche" pour reprendre l'appellation utilisée par AdWords). Mais attention, ce rapport ne liste pas tous les mots-clés de recherche : ne sont affichés que les termes de recherche utilisés par les internautes il y a au moins 24 heures et qui ont enregistré des clics au cours des 30 derniers jours, ou alors un grand nombre de recherches.

La solution des autres moteurs de recherche

Vous allez bientôt adorer encore plus le trafic issu des autres moteurs... en tout cas tant qu'ils ne s'amusent pas à suivre Google dans cette tendance à imposer le SSL ! En consultant les rapports de trafic issu de Bing, Orange/Voila et autres moteurs, vous pouvez identifier les mots-clés qui vous génèrent du trafic.

Mais en raison des parts de marché écrasantes de Google en Europe, vous aurez sans doute peu de données à vous mettre sous la dent... Et quand bien même, rien ne garantit que les statistiques soient transposables au trafic issu de Google.

La solution de l'analyse de la page d'arrivée

Attention, je vous le dis tout de suite : cette méthode ne vous indiquera aucun des mots-clés supprimés par Google, car c'est impossible à faire. Il s'agit ici de s'intéresser à une notion essentielle en web analytics : la page d'arrivée, la première page que découvre l'internaute qui arrive de votre site.

L'idée est d'appliquer un filtre Google Analytics qui va renommer le "(not provided)" pour le remplacer par une combinaison du type "NP {URI d'arrivée}". Par exemple si quelqu'un arrive sur cette page http://www.webrankinfo.com/dossiers/google-search/generalisation-not-provided, enregistrée sous /dossiers/google-search/generalisation-not-provided dans Google Analytics, alors le filtre va renommer le soit-disant mot-clé "(not provided)" en "NP /dossiers/google-search/generalisation-not-provided".

Ceci permet d'affiner votre analyse, en sachant au moins quelle page de votre site s'est positionnée dans Google et sur laquelle l'internaute est arrivé.

Pour aller un peu plus loin, on peut envisager de coupler cette analyse avec l'étude détaillée du referrer, qui dans le cas de Google contient (parfois ?) la position du résultat cliqué. Il faut alors croiser cela avec une analyse de positionnement, mais en pratique je considère cela quasi impossible. Sans compter qu'avec la personnalisation des résultats, c'est encore plus compliqué. Alors si Google étend Search Plus Your World à d'autres pays que les USA, ça sera impossible.

Discussions

Donnez votre avis :

A propos de l'auteur : Olivier Duffez Olivier Duffez sur Google+ Olivier Duffez sur Twitter Olivier Duffez sur Facebook Olivier Duffez sur Pinterest Olivier Duffez sur LinkedIn

Consultant en référencement, Olivier Duffez a travaillé pour les plus grands sites (Doctissimo, FNAC, RueDuCommerce...). Il édite le site WebRankInfo qu'il a créé en 2002, devenu la + grande communauté francophone sur le référencement (250.000 membres, 1,4 million de posts). Il a également créé la société Ranking Metrics, leader des formations emarketing en France (SEO, AdWords, Analytics, réseaux sociaux).

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Vous aimez WebRankInfo ? Suivez-nous !

Si vous souhaitez publier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation de WebRankInfo.

Vous devriez lire aussi :

56 commentaires

  1. Audiofeeline a dit le

    C'est un gag de la part de Google de vouloir protéger la vie privée de ses utilisateurs alors que ce sont les premiers à utiliser les données personnelles pour afficher leurs publicités. Non, le but de la manœuvre est de vendre un nouveau service au professionnels du web. Le mieux c'est encore de cesser l'utilisation de leur outil de statistiques et de ne surtout pas passer au payant bien que je doute que les SEO auront ce courage...

  2. Mathias a dit le

    J'ai comme l'impression que le métier de SEO va encore une fois évoluer :)
    Malgré tout c'est quand même une donnée super important qui va disparaitre.

  3. Jpg a dit le

    Bon... Il est temps de faire passer madame Michu sur un autre moteur de recherche et rééquilibrer le rapport de force car c'est tout bonnement insuportable.
    Perso, je sais plus trop quoi faire si ce n'est "croiser les doigts" au bon vouloir de M. Google ... :\

  4. monteale a dit le

    En gros, c'est la loose ! Google a l'art et la manière de savoir soutirer quelques deniers de plus aux entreprises du web.

  5. fred a dit le

    En même temps il fallait s'y attendre... comme une future version payante pour avoir plus d'infos (en plus de l'autre extrêmement couteuse). Google ne gagne pas beaucoup d'argent, c'est bien connu.

  6. Jean-philippe a dit le

    Webmasters réagissez ! Le changement doit commencer par nous même. Utilisez un autre moteur de recherche comme duckduckgo.com qui est très bon.

  7. Mijsoot a dit le

    C'est bien duckduckgo.com, mais il redirige en HTTPS aussi ... :-(

  8. lolo a dit le

    Il est grand temps de réagir, commençons par arreter d'utiliser les services de google comme analytics et adsense, le navigateur chrome et même android.

  9. celestino a dit le

    Une fois encore Google dicte ces lois !!! mais là c'est vraiment gênant un audit de site !! je vois plus comment faire !!

  10. Digiactif a dit le

    Une raison de plus de se tourner vers d'autres moteurs de recherches pour générer du trafic ...

  11. kreativmax a dit le

    En effet c'est la loose... comment va t-on vendre nos prestations de référencement naturel ? Je crois que j'ai une idée... en achetant des mots clefs ;-0

  12. Nabellaleen a dit le

    Webmasters réagissez ! Il est temps d'arrêter de tracker les visiteurs ;) #dontFeedTheTroll

    Ce qui serait surtout bien, avec ce passage full-https, c'est que Google (et tous les autres géants du web) arrêtent de fournir un certificat différent à chaque requête ! Impossible de vérifier le spoofing de certif' et autres ... Grr.

  13. boboash a dit le

    Perso je ne trouve pas cela si gênant que ça. Oui c'est bien d'avoir une visu sur les mots clés tapez mais c'est loin d'être essentiel ...

  14. Olivier Duffez a dit le

    @ boboash : comment savoir quels genres de mots-clés ou expressions sont plus stratégiques et efficaces que d'autres ?

  15. Koxin-L.fr a dit le

    Ca rééquilibrera un petit peu les forces entre les obsédés du ref qui fournissent des contenus merdique et ceux qui fournissent du bon contenu, mais sont totalement ignorant du ref.

    Je ne généralise pas, mais quand je vois les perles que l'on peut trouver et les premières pages des SERPs très souvent envahis de sites médiocres, je trouve que cela va faire du bien.

  16. deldongo a dit le

    @Digiactif : C'est au moteur d'obtenir plus de traffic, même si on optimise pour eux.. si c'est pour 15 visiteurs en plus c'est pas la peine.

    Je pense qu'il suffit d'annalisé la page d'entré qui nous donnera des pistes sur les mots clés qui on pu gérer des visites.

  17. Totoro a dit le

    Règle 1:

    Que plus personne utilise google analytics.
    Moins google en saura, moins il pourra efficacement pénaliser/réguler le trafic d'un site.

    Règle 2:

    Je vais réfléchir.

  18. mrandy a dit le

    comme je l'ai dit il y a quelques mois, la stratégie de google est d'enfermer l'ensemble dans un tout payant, fermeture petit à petit des services gratuits, promotion de adwords, etc ... et on a pas encore tout vu ! tant que les utilisateurs utiliseront google, la stratégie ne changera pas, et là google règne en maître, donc il peut tout se permettre, pénaliser les sites comme il le veut, faire comprendre à tous les sites qu'ils ne faut pas utiliser du référencement mais seulement rédiger des documents et faire surtout du adwords. Le peuple du web commence seulement à comprendre ce qu'est une dictature avant ça n'existait pas ! bing avance un peu aux états-unis mais ce n'est pas suffisant pour inverser la tendance. Seule une grosse avancée technologique permettra de bousculer la donne. En technique, tout est possible comme en politique un dictateur peut se renverser.
    Soit le peuple laisse l'empire se former et après le subit, soit il réagit. En france, la révolution est passée depuis longtemps, le peuple est soumis, fataliste maintenant, l'individualisme se retrouve aussi dans le web, aucune action, aucun combat sur les valeurs, juste du nombrilisme !! continuez à promouvoir google en ne faisant rien, vous comprendrez plus tard mais il sera trop tard !!

  19. William a dit le

    C'est normal que duckduckgo soit en https puisqu'il protège les données de ses utilisateurs. Ce que fait Google, c'est de les rendre inaccessible par tous les moyens sauf AdWords de qui est qu d même u peu gonflé. Quant au autres moteurs de recherche (Yahoo, Bing,...) ils finiront par se mettre au https rapidement donc il ne faut pas en espérer grand chose

  20. Totoro a dit le

    Je viens de voir sur Arte un reportage sur Goldmann Sachs.
    Les pouvoirs oligarchiques font froid dans le dos...

  21. boboash a dit le

    @ Olivier Duffez : Je pense par exemple à Trends mais il n'y as pas que ça. Vous même vous savez, non ?

  22. David a dit le

    Merci pour ces précisions utiles !

  23. Olivier Duffez a dit le

    @ boboash : Trends ne donne que des généralités sur les requêtes tapées par l'ensemble des internautes.
    On a besoin de savoir quels mots-clés tapent ceux qui arrivent sur notre site, et surtout, quelles requêtes génèrent des "conversions", par exemple des ventes.

  24. Frank Seidel (@AdieuArcheB) a dit le

    @Olivier Duffez: Merci pour ces mots clairs sur ce qui sera possible ou pas dans l'avenir. Pourriez-vous poster un petit tutoriel comment il faut implémenter le filtre "NP {URI d'arrivée}" que vous proposez ? Ca me semble une très bonne idée. Malheureusement, je suis loin d'être un pro du filtre GA. Votre aide serait précieuse. Merci d'avance!

  25. julien ayache a dit le

    Je comprends mieux pourquoi dans mes stats je vois plein de not provided sans savoir à quoi ça correspond !

    Ben ça alors ! En même temps c'est normal dans une optique de rentabilité étant donné que les annonceurs s'orientent aussi vers facebook pour la pub il faut bien mettre en place une stratégie pour ramener plus de $.

    Finalement pour avoir suivi des formations anglo saxones ils n'avaient pas tout à fait tort en disant que le trafic payant était fiable ! En effet, en payant on peut mesurer les performances alors que lorsque c'est gratuit finalement on est tributaire du bon vouloir de gg et une fois de plus le changement d'un paramètre peut affecter beaucoup de choses !

    J'ai compris une chose finalement je continuerai à juste regarder : nombre de visites sans trop réfléchir !

    Puis demain un nouvel algorithme renverra vos sites vers des positions aux antipodes des premières pages et votre business, s'il est basé uniquement sur le réf naturel, ne sera vraiment plus viable, somme toute, c'est un peu comme dans la vraie vie, si vous n'avez pas un emplacement de choix et ne payez pas de pub, n'espérez pas de miracles. Le web s'est bien professionnalisé depuis des années et je dirai donc qu'il faudra avant tout pérenniser sur le contenu et l'offre dans une optique de développement de notre notoriété "hors google". Un peu comme une marque off-line.

    De toute façon vu le temps qu'il faut consacrer pour obtenir de bons résultats naturels autant essayer de trouver une stratégie plus rapide en terme de résultats.

    Si dès demain je paye de la pub j'aurais des résultats qui certes couteront de l'argent mais je n'aurais pas à attendre des mois voire des années pour une position naturelle avantageuse qui pourra à tout moment disparaître, on en a déjà eu des illustrations à moultes reprises.

    Sortez votre CB les amis du web et mesurez votre ROI, vous n'aurez pas à attendre ou prier pour que google ne change la donne , vous pouvez même déserter le moteur !

    La liberté et le gloire se payent !

    Rhalala le web n'est plus un eldorado mais une véritable jungle ;)

  26. Conseil Adw a dit le

    "Une fois que vous aurez une (ou plusieurs) campagne AdWords en cours, vous aurez donc à nouveau accès aux données de requêtes. Mais comprenez bien que vous n'obtiendrez des informations que sur les recherches pour lesquelles votre annonce s'est affichée."

    C'est en partie faux puisque nous avons uniquement accès aux requêtes qui ont généré un clic et non juste une impression.

  27. Olivier Duffez a dit le

    @Conseil Adw : c'est vrai, j'ai mis à jour mon article pour qu'il soit précis à ce sujet. Merci pour la remarque.

  28. Mitch a dit le

    Je vais vite réactiver mon compte Yahoo, la jolie Marissa avait sans doute senti le vent tourner en prenant la tête de la société.

    Il est temps de montrer à Google qu'il est devenu tout ce que nous détestons alors qu'il avait justement bâti sa réputation en étant tout le contraire...

  29. buythiscomputer a dit le

    Mince alors ! Les SEO vont encore plus servir à rien !

  30. mrandy a dit le

    Un petit scoop pour les fans d'adwords !
    google vient de signer il y a 3 jours un contrat avec solocal group (ex pages jaunes ) . cela laisse augurer une déferlante de pubs dans le futur, certainement un coût supplémentaire sur les mots cles. Ce nouvel arrivant sera certainement le plus gros client adwords pour la france.
    Donc sûrement des tarifs préférentiels pour lui vu le volume. Je pense que ça va impacter tous les clients adwords actuels.

  31. AC_aurelien a dit le

    @Olivier Duffez : en gros payer pour une campagne Adwords nous donnera permettra de consulter les mots clés d'entrée sur le site uniquement pour cette campagne payée ? Ou cela débloquera l'accès à l'ensemble de ce qui se cache sous le "Not Provided" ?

  32. Olivier Duffez a dit le

    @AC_aurelien : payer AdWords ne donne accès qu'aux stats pour lesquelles les annonces ont été affichées (et cliquées au moins 1 fois dans les 30 derniers jours, cf. les précisions dans mon article)

  33. AC_aurelien a dit le

    @olivier : merci, je n'étais pas sûr d'avoir bien compris ce point l'article

  34. Finalement a dit le

    Si Google avait voulu remplacer la solution gratuite par une solution payante c'était techniquement possible. Google ne l'a pas fait et cache une info confidentielle. Je trouve ça bien. Et si "ils sont les premiers à utiliser les données personnelles pour afficher leurs publicités" ce n'est pas pour autant une raison pour dévoiler ces données! Tant qu'elles sont utilisées en interne cela ne me dérange pas.
    Je ne suis pas pour autant aveugle devant Google, je sais bien que c'est une bombe à retardement. Quand les dirigeants changeront pour ne penser qu'à la rentabilité, la ça ferra vraiment mal.
    Autre chose: la plupart des SEO accepte d'améliorer le référencement de sites qui n'ont pas ou peu d’intérêt du moment qu'on les paye non? Donc il est peut être temps de trouver un autre métier. Par exemple améliorer réellement le contenu, pour ne citer qu'un exemple.

  35. Youn29 a dit le

    A tous ceux dont la solution consiste à dire "arrêter d'utiliser Googlle" : arrêtez de vivre dans le pays des bisounours ! Admettons que votre rêve soit exhaussé et que tous les internautes à travers le monde changent de moteur de recherche, ne croyez-vous pas que le nouveau leader des moteurs trouvera à son tour par tous les moyens de faire du profit ? C'est aussi bête que de dire "une voiture allemande coûte trop cher en entretien alors boycottez ces marques et achetez français".
    Je suis un professionnel du web comme beaucoup de personnes ici et cette nouvelle mise à jour de Google ne me réjoui guère. L'erreur est de tout miser sur Google. On se peut pas nous plus se servir comme référence d'une source de trafic inférieure à 3% dans mon cas (Bing+Yahoo). Il faut multiplier les canaux et croiser les données. Ce sera plus fastidieux, c'est certain mais c'est la réalité de ce métier... Sinon changez de Job...

  36. Rouge_Interactif a dit le

    Une solution non citée ci-dessus est d'adapter le marquage analytics à la mesure du SEO. On fait du Search Analytics pour contrer la contrainte du HTTPs en se fondant sur l’intention de
    l’internaute (sur quelle page de landing l’internaute atterrit) plutôt que sur l’action (quel mot-clé l’internaute recherche. Pour obtenir une vision complète et fine de la performance SEO, on organise le suivi des pages de landing par champ sémantique (campagne/groupe d’annonces)

  37. Olivier Duffez a dit le

    @Rouge_Interactif : j'ai déjà indiqué cela dans l'article (se baser sur la page d'arrivée), c'est très intéressant mais il manque toujours les mots-clés...

  38. Rouge_Interactif a dit le

    @Olivier Duffez : La page d'arrivée est une chose existante depuis lgtps (Np - URL) mais isi on parle bien de champ sémantiqu, s'est une autre solution. On identifie les axes d'optimisation par type de contenu et univers de produits. Ensuite à charge d'utiliser les informations pour extrapoler les queries avec Searchmetrics on Trends pour ajuster. POur faire un parallèle rapide, c'est un peu une descente d’arborescence de camapgne Adwords adapté au marquage analytics.

  39. Fred a dit le

    Est ce que vous pouvez préciser le commentaire sous la dernière image :"Ce rapport est également disponible dans Google Analytics (si vous reliez vos 2 comptes) mais ce n'est pas pour autant que les données de mots-clés sont raccordées aux données de sessions..."

  40. Fred a dit le

    @Rouge_Interactif je pense que tu fais allusion a ce post qui décrit en détail la méthode
    http://www.1ere-position.fr/blog/contourner-les-mots-cles-not-provided-dans-google-analytics

  41. Mikaël a dit le

    Idée à la con et utopique : on bloque le référencement des sites pour Google (erreur 404) comme ça Google n'a plus rien à mettre dans son index et il ne sert plus à rien. Peut-être que cela lui fera comprendre qu'il faut arrêter de se prendre pour le roi du Web et faire croire à nos grand parents que c'est lui internet.....

  42. Olivier Duffez a dit le

    @Fred : je l'ai expliqué au-dessus :

    il s'agit d'une fausse solution au problème du not provided, puisque vous ne pouvez pas savoir si ces visites ont été efficaces pour vous. Vous ne pouvez pas mesurer un taux de conversion (ou "transformation") et encore moins des ventes générées. Conclusion : vous ne pouvez pas calculer de ROI (retour sur investissement)... à moins d'opter pour la solution payante ci-après !

  43. Professeur Gang a dit le

    Voilà donc mis en pleine lumière notre complète dépendance à Google, notre complète soumission, notre impotence.
    Nous voilà avec la sensation désagréable d'avoir les mains liées dans le dos et des blocs de béton aux pieds quand Matt Cutts nous balancent depuis son hélicoptère dans l'océan web.
    Heureusement, pour le moment il vient juste seulement de nos crever les yeux.

  44. JM a dit le

    Google est maitre du jeu avec ses 90% de parts de marché sur le search et il le restera tant qu'il ne sentira pas un concurrent sérieux le taquiner. Je pense qu'il faut encourager le marché à utiliser autre chose que Google comme moteur de recherche. il faudrait même qu'une association "anti lobbying" crée des journées "anti Google" pour inciter les internautes à ne pas utiliser Google pendant cette même journée...et si on le fait régulièrement(une journée par semaine par exemple), cela pourra peut être changer certaines habitudes...il n'y a pas que Google qui donne des résultats sur le web...

  45. vengeurmasqué a dit le

    Je viens de mettre Bing comme moteur de recherche par défaut et page d'accueil sur l'ordi de mon père.

    Fatigué de google.

    Petite précision : demain je fais la même chose au travail sur mon ordi.

  46. abywan a dit le

    Bonsoir,

    Et pour quoi pas Qwant ?

    http://www.qwant.com

  47. guillemot a dit le

    Nous ayant espionné depuis tant d'années, nous ne devons plus faire confiance a google et compagnie... Nous devons faire confiance a ixquick et start page pour leur confidentialité et leur avance en matière d'expérience dans ce domaine. Votre idée associatif anti lobbying et créer des journées anti google pour boycotter ces sites malhonêtes est une ecellente idée. lancer là et vous obtiendrez un très grand succés.

  48. Jacques Pyrat a dit le

    Bonjour,

    Le pire, c'est que Google pourrait toujours, malgrès le https, fournir le referer. En effet, Google passe par une page intermédiaire pour comptabiliser les clics.

    Je développe l'idée ici : http://www.pyrat.net/Google-HTTPS-et-HTTP_Referer-sont-dans-un-bateau.html

  49. Pakool a dit le

    Perso je retire analytics des mes sites, faut marquer le coup, je met autre chose de plus simple, ne pas oublier que toutes les infos recceuillies par GA sur nos sites sont exploitées par Google, là ils poussent le bouchon un peu loin

  50. Olivier Duffez a dit le

    @Jacques : en effet, c'est faut de dire que Google ne fournit plus de mot-clé à cause de l'utilisation du HTTPS car comme je le détaille dans mon article, il passe encore dans 100% des cas par une URL en HTTP.
    Cependant, dans ton article tu indiques "Il suffirait donc à Google de « forger » le bon HTTP_Referer pour avoir de nouveau des statistiques exploitables.". Je ne sais pas ce que tu entends par "forger" ? Même si tu avais voulu dire "forcer", inutile de l'écrire puisque c'est déjà en place.

    Par contre ce referrer issu d'un HTTP (et non HTTPS) est amputé de la valeur du paramètre q (ou oq et autres dérivés).

  51. stuxnet a dit le

    Si vous voulez une navigation VRAIMENT anonyme il faut utiliser STARTPAGE (ou ixquick c'est aussi bien) :

    https://startpage.com/fra/

    Je vous explique :
    1. vous tapez une recherche sur leur moteur, qu'est-ce qui se passe ?:
    Le serveur de startpage va chercher la page chez google à partir de leur serveur PROXY, et vous renvoie la page : c'est donc anonyme puisqu'aucune information qui vous concerne ne transite par google.

    2. Starpage, EUX, ne conservent pas votre ip et n'utilisent pas les cookies : donc ils n'ont pas d'information sur votre machine, votre localisation, ou vos habitudes de navigation.
    3. tout est en https, donc personne ne peut savoir quelles sont vos recherches, puisque c'est crypté !
    4. Vous pouvez l'incorporer à firefox, et çà c'est cool !
    5. Oubliez google, puisque maintenant, grâce à startpage vous pouvez surfer sur google VRAIMENT ANONYMEMENT !!!

  52. GG a dit le

    Je ne suis pas un spécialiste, mais je me pose ces questions :
    - Je suis persuadé que Google aura vite repéré que la requête provient d'un moteur "anoymiseur". Qui est derrière ce type de serveur intermédiaire. Cela a un coût important. Pourquoi le font-ils, que font-ils des informations qu'ils ont collectées ?
    - Maintenant que le trafic entre le client et le serveur est en HTTPS, n'y a t-il pas autre chose qui passe avec dans le flot de données ?
    - Pourquoi y a-t-il tant de gens qui développent des navigateurs ? C'est certainement qu'il a des choses à récupérer ?
    J'aimerais bien vos avis sur ces questions. Merci.

  53. Bruno Parmentier a dit le

    Le fait de ne plus savoir comment les gens arrivent sur votre site, ne vous dispense pas de continuer à faire des efforts pour qu'ils y arrivent.
    En tant que référenceur il sera seulement plus difficile de justifier nos actions de manière précise. Mais le juge de paix restera le trafic et les conversions.

  54. Non au Not Provided a dit le

    Que pouvons nous faire à part protester ? Je ne sais pas si l'initiative à été lancée mais j'ai mis en place une page facebook pour dire non au not provided (ca change un peu des buralistes ou bijoutiers...) et ca peut servir si on la partage, la like, la commente.
    Merci à tous et au modérateur de laisser le lien accessible : https://www.facebook.com/pages/Non-au-Not-Provided-Google/388915427904165

  55. Olivier Duffez a dit le

    j'ai laissé le lien mais je n'ai pas compris à quoi sert cette page Facebook et surtout quelles solutions sont proposées ? c'est juste histoire de râler ?

  56. Xavier a dit le

    Ben les gars faites comme moi : tapez vos recherches sur Yandex ou sur Baidu ! Sinon j'utilise ixquick + Startpage. Et quand j'ai vraiment besoin de Google alors il y a longtemps déjà que j'ai ajouté Force-TLS qui force les requêtes en https dans Firefox. Et puis encore un doigt de BetterPrivacy + un soupçon de Ghostery et d'AdblockPlus.. et pfffff... quelle tranquilité !
    ;-)

Postez un commentaire !

Les champs marqués du signe * sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée.

En postant un commentaire, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo.

Cherchez dans tous les dossiers

Cherchez par mots-clés dans ~2000 articles :

Formation référencement et webmarketing

Venez chez Ranking Metrics vous former au référencement, à Google Analytics et aux réseaux sociaux ! Plus de 4000 entreprises sont déjà venues (financement possible par OPCA, DIF...).

Préparés et animés par Olivier Duffez (WebRankInfo) et Fabien Faceries (AgentWebRanking), 2 professionnels reconnus dans le domaine, nos modules sur le référencement naturel sont très complets tout en laissant une grande place à l'interactivité pour répondre à toutes les questions des participants.

Pour connaître le plan détaillé de chaque module, le prix, les dates et les lieux, consultez le site de Ranking Metrics (organisme de formation).

Hébergement web

Hébergement web mutualisé et dédié

Pour un bon référencement, il faut un bon hébergeur. Testez Sivit by Nerim, l'hébergeur choisi par Olivier Duffez pour son site WebRankInfo.

A partir de 3€ HT/mois.