Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Référencement : les 13 + grosses erreurs sur l’URL canonique

L’URL canonique sert à indiquer aux moteurs quelle est l’URL officielle d’une page ; c’est utile dans certains cas pour résoudre les problèmes de contenus dupliqués. Mais attention : mal utilisée, l’URL canonique peut nuire à votre SEO !

Article mis à jour le 31/05/2017 (erreur n°13), publié initialement le 09/12/2014

 

Erreurs URL canonique et SEO

Les erreurs sur l’URL canonique ne sont pas si rares et pénalisent le référencement : identifiez-les et corrigez-les au plus vite !

Pourquoi il faut surveiller l’URL canonique…

Depuis le temps que je fais des audits (2003 !), j’ai rencontré plein de sortes d’erreurs avec l’URL canonique. Je vais vous les résumer ici, ce qui vous évitera de les faire vous aussi…

Si vous avez un doute sur cette balise, relisez la syntaxe de l’URL canonique

Peut-être que vous ne vous rendez pas compte du nombre important de cas où un site contient des erreurs au niveau de l’URL canonique (qui n’est pas forcément indiquée via une URL, soit dit en passant).

Rappelez-vous qu’avec RM Tech (produit de la plateforme SEO de Ranking Metrics dont je suis le cofondateur), vous pouvez vérifier si tout est OK à ce niveau sur votre site.

Un rapport d’audit gratuit en ligne vous indiquera si vous avez ou pas des problèmes de pages non indexables (ce qui peut venir de l’URL canonique mais pas seulement). Le rapport payant vous donnera tous les détails pour résoudre tous ces problèmes SEO.

Envie de tester sur tout votre site ? Lancez votre 1er audit gratuit !

Les erreurs à éviter avec l’URL canonique

Les 6 erreurs les plus fréquentes sur l’URL canonique selon Glenn Gabe :

  • une même URL est indiquée comme canonique pour un très grand nombre de pages sur le site (pourtant ayant des contenus différents)
  • plusieurs URL canoniques sont indiquées en chaine (A indique B, qui indique C, etc.)
  • A indique B comme canonique, mais B redirige vers A
  • aucune URL canonique n’est indiquée pour une page qui est appelée avec différents paramètres d’URL (par exemple utm_source et utm_medium, ou « tri », « orderby », etc.)
  • aucune URL canonique n’est indiquée sur un site mobile non responsive design (par exemple avec m.example.com)
  • A indique B comme URL canonique, mais B est en erreur 404 ou interdit le crawl (disallow dans le robots.txt) ou l’indexation (meta robots noindex)

Pour ma part, j’ajoute les 7 erreurs suivantes :

  • L’URL réelle et l’URL canonique indiquée diffèrent par un slash à la fin (présent ou absent)
  • L’URL canonique est indiquée en relatif et non pas en absolu (commence par http), ce qui n’est pas un problème en soi, mais parfois l’URL reconstituée se révèle différente ou erronée
  • L’URL réelle utilise une ou des majuscules mais pas l’URL canonique (ou l’inverse)
  • L’URL réelle utilise la réécriture d’URL mais pas l’URL canonique (ou l’inverse)
  • L’URL canonique correspond systématiquement à l’URL consultée, sans vérification, quel que soit ce qu’on ajoute dans l’URL
  • A indique B comme canonique, et B indique A comme canonique
  • En cas de pagination, sur chaque URL (page 2, page 3, page 4…) on trouve comme URL canonique celle de la page 1

Ca n’a l’air de rien, mais à force ça peut vraiment nuire à votre référencement naturel, pas seulement sur Google d’ailleurs.
Autant le vérifier et le corriger si besoin !

Et vous, connaissez-vous d’autres erreurs avec l’URL canonique ?

Cet article vous a-t-il plu ?

Note : 4.3 (6 votes)
Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

23 commentaires

alekushy

Un bon résumé de toutes les erreurs d’utilisation de la balise rel canonical.
Je rajouterai 2 variantes déjà rencontrées :

– la boucle A canonical vers B, B canonical vers A

– plusieurs URL canonique indiquées en chaine (création d’urls à la volée couplée généralement à un système d’url permissif)

– la variante « tricky » où tout se cumule

Répondre
Olivier Duffez

merci alekushy, je rajoute à la liste !

Répondre
maloc

Question : est-ce que l’âge des pages importent ?
Ex : la page la plus ancienne renvoit un canonical vers la page la plus récente ? (contenu identique, mais présentation et interaction différente, les 2 étant utile et ayant un objectif bien distinct).

Répondre
Olivier Duffez

@maloc : tu dois mettre en canonique l’URL la plus naturelle, la plus standard. Essaie de voir si actuellement Google a indexé les 2 ou seulement une des 2

Répondre
mimititimi

Bonjour,

Merci pour cet article.
J’ai du mal à saisir ce que vous entendez par  » L’URL réelle et l’URL canonique indiquée diffèrent par un slash à la fin (présent ou absent) »

En quoi cela est une erreur? Serait-il possible donner un exemple?

Merci

Mimi

Répondre
Olivier Duffez

@ mimititimi : si l’URL réelle est http://www.example.com/toto/ il ne faut pas indiquer http://www.example.com/toto comme URL canonique

Répondre
Xavier

Est-ce une erreur d’avoir une balise canonical égale à l’adresse consultée ?

Exemple : sur la page http://www.webrankinfo.com/dossiers/, la balise canonical indiquera aussi http://www.webrankinfo.com/dossiers/

Répondre
Olivier Duffez

@Xavier : cela ne pose aucun pb. C’est ce que j’appelle de la prévention : on évite tout pb si le contenu est consulté via une URL qu’on n’avait pas imaginée

Répondre
Xavier

@Olivier : Merci.

Répondre
Seofred34

Toutes les pages produit d’un site pointent vers la même url, laquelle correspond au squelette sans contenu de la page…

Répondre
Nanette

Bonjour,

Merci pour cet article fort interessant.
Vous dites : « si l’URL réelle est http://www.example.com/toto/ il ne faut pas indiquer http://www.example.com/toto comme URL canonique »

Que faut-il faire ? car sauf erreur de ma part, il risque d’y avoir du contenu dupliqué. Faut il prévoir une redirection 301 ?

Merci !
Nanette

Répondre
Olivier Duffez

ça me parait étrange d’avoir 2 contenus différents pour des URL qui ne diffèrent que par un slash…
la redirection est mieux mais est impossible si l’internaute doit pouvoir consulter les 2 versions

Répondre
nono

Merci pour cet article très intéressant,

Sinon si l’on a 2 sites et que la page « A » (sur le site « 1 ») indique comme URL canonique la page « B » (sur le site « 2 ») et que cette page « B » fait elle-même une redirection 301 vers la page « C » (toujours sur le site « 2 »), les moteurs vont-ils bien comprendre que la page « C » est l’URL canonique de la page « A » ?

Merci.

Répondre
Olivier Duffez

@nono : oui c’est possible, mais ça serait tout de même bien mieux d’indiquer la bonne URL canonique (C) directement dans la page A. Et encore mieux : de ne pas publier le même contenu sur 2 sites différents…

Répondre
nono

Merci de votre retour, en fait c est un cas particulier où il est très compliqué d indiquer directement « C » et où il faut forcément ces mêmes contenus sur ces 2 sites.

Répondre
Mitsu

Bonjour, il y a aussi la pagination. Toutes les pages indiquent en canonique la première page malgré un listing différent.

Répondre
Olivier Duffez

En effet Mitsu, c’est une erreur répandue

Répondre
Digit

Il y a aussi basiquement l’erreur du www
Lorsqu’un site est accessible à la fois avec et sans www pour le même contenu, il est préférable de définir une url canonique correspondant à l’un d’eux uniquement. Sans cette url canonique, on duplique le contenu et on réduit/diffuse le poids du rank

Répondre
noisycity

En fait pour la pagination, il vaut mieux ne pas mettre de canonical sur les page 2, 3, n …
Que met t-on alors ? « Noindex, Follow » ?

Répondre
Olivier Duffez

Soit on ne met rien, soit on met effectivement noindex (inutile de préciser follow). Le mieux étant dé réussir à se passer de pagination !

Répondre
Marc

Ahhh voici une bonne idée que ce rappel indispensable. Allez, j’avoue une autre chose a faire si vous avec un gros site : VERIFIEZ quelques url canoniques. J’ai passé en partie mon site en HTTPS, et provisoirement, j’ai laissé Google choisir entre les deux protocoles en changeant les urls http:// par le //.

Et puis, j’ai pensé que pour une url CANONIQUE, il ne fallait qu’une seule version de protocole, sur coup, j’ai rajouté le https devant l’url … mais j’ai oublié les deux points … et là, 11 millions de pages en erreurs sont remontés dans la search console … et cela réparti sur 1000 sous-domaine …

Voilà pourquoi on ne touche pas une page sans verifier, même si l’on est sur a 100%.

Et pour les erreurs, Google ne les remontent qu’au compte goute, ci et la par dizaine, centaine, et donc depuis plus d’un mois, c’est 2h de travail quotidien pour les supprimer dans la console…

Répondre