Annonces Google

Vous êtes ici : Dossiers référencement > Techniques de référencement

SEO : nouvelle mise à jour de l'algo de Google contre les pages satellite

Par , le 08 mai 2015

La création de (nombreuses) pages satellite (créées uniquement pour positionner un site sur des requêtes bien précises) est interdite depuis longtemps par Google et les autres moteurs. Google a mis à jour son algo pour mieux détecter (et sanctionner) ce type de pages.

Article mis à jour le 8 mai 2015, publié initialement le 16 mars 2015

SEO Google et pages satellite

L'algo de Google tente de repérer les pages et sites satellite pour dégrader leur classement dans les résultats

L'update Google sur les pages satellite

L'annonce a été faite en mars 2015 par Brian White (membre de l'équipe Google contre le webspam chez Google) sur le blog de Google pour les webmasters. Il précise que cet "update" sera lancé "prochainement" :

Au fil du temps, nous avons vu des sites qui essaient de maximiser leur présence dans les SERP (NDLR : littéralement, leur empreinte de recherche) sans fournir de valeur ajoutée claire, unique. Ces campagnes de pages satellite consistent à créer des pages spécifiques sur un site, ou des sites entiers sur différents noms de domaines, ou une combinaison de tout ça. Pour améliorer la qualité des résultats de recherche pour nos utilisateurs, nous allons bientôt lancer un ajustement de notre algorithme de classement afin de mieux gérer ces types de pages. Les sites qui utilisent ces techniques à grande échelle pourraient subir un impact important.

Le problème est qu'on ne sait pas forcément ce que l'algo de Google va considérer comme étant une doorway page... Pour nous aider, en plus du rappel de la définition de page satellite (ci-après), voici les questions que Brian White nous conseille de se poser :

  • le but est-il de profiter d'une optimisation pour les moteurs de recherche afin d'envoyer les visiteurs dans un tunnel de conversion (qui les renverra vers la partie réelle du site), ou bien la page fait-elle partie intégrante de l'expérience utilisateur de votre site ?
  • les pages sont-elles conçues pour se positionner sur des requêtes génériques bien que le contenu présenté sur la page soit très spécifique ?
  • les pages reprennent-elles les mêmes agrégations de contenus (lieux, produits, etc.) qui existent déjà sur le site dans le but de récupérer encore plus de trafic issu du référencement naturel ?
  • les pages sont-elles faites uniquement pour envoyer du trafic d'affiliation sans créer de valeur unique en termes de contenus ou de fonctionnalités ?
  • Ces pages sont-elles isolées sur votre site (orphelines), dans le sens où il est difficile voire impossible de les trouver depuis le reste de votre site ? Et même s'il existe des liens depuis d'autres pages du site (ou du réseau de sites créé pour ça), ces liens sont-ils créés uniquement pour les moteurs de recherche ?

L'algo a été mis à jour !

On ne connait pas la date officielle de mise en ligne, mais le 8 mai 2015 John Mueller (webmaster trends analyst chez Google) a indiqué au cours d'un hangout que l'algo avait été mis en ligne. Voici la vidéo du hangout :

Selon lui, cet algorithme Doorway Algorithm est mis à jour "pas quotidiennement mais régulièrement" (source) :

I don’t know for sure, but what I’ve seen is it something that does run regularly,” he says. “It’s not every day but it is run fairly regularly.

Qu'est-ce qu'une page satellite selon Google ?

Attention, on ne parle plus des pages satellite du XXème siècle ! Vous vous rappelez, c'était des pages créées sans aucun design, bourrées de mots-clés, avec une belle redirection Javascript pour renvoyer l'internaute vers une vraie page du site.

Aujourd'hui, les pages satellite sont généralement des pages au design du site, sans redirection, mais comme avant sans travail éditorial. Elles sont souvent générées automatiquement, avec peu de variations entre elles. Par exemple, le même contenu (pauvre) décliné 50 fois pour toutes les villes que vous desservez...

Vous trouverez leur définition dans leurs pages de support :

Les satellites sont des pages ou des sites créés pour un classement optimal dans les résultats de recherche en réponse à des requêtes spécifiques. Les satellites nuisent aux internautes, car ils peuvent entraîner l'affichage de nombreuses pages similaires dans les résultats de recherche. Ainsi, en cliquant sur chaque résultat, l'internaute est toujours redirigé vers la même destination. Les satellites peuvent également conduire les internautes vers des pages intermédiaires qui ne sont pas aussi utiles que la destination finale.

Voici quelques exemples de satellites :

  • plusieurs pages ou noms de domaine qui ciblent des régions ou des villes spécifiques, et qui canalisent les internautes vers une seule page ;
  • pages générées pour canaliser les internautes vers la partie utilisable ou pertinente de votre site ;
  • pages sensiblement similaires qui s'apparentent davantage à des résultats de recherche qu'à une arborescence clairement définie et facile à parcourir.

Un impact fort sur le local ?

Pensez-vous avoir des pages (ou des sites entiers) que cet algo pourrait assimiler comme des pages satellite ?

A mon avis, il va y avoir du mouvement dans tous les secteurs d'activités locaux. Au hasard, les sites de serruriers ou de plombiers, avec des pages satellites ou des sites satellites en quantité industrielle...

Crédit photo : Shutterstock (sous licence)

A propos de l'auteur : Olivier Duffez Olivier Duffez sur Google+ Olivier Duffez sur Twitter Olivier Duffez sur Facebook Olivier Duffez sur Pinterest Olivier Duffez sur LinkedIn

Consultant en référencement, Olivier Duffez a travaillé pour les plus grands sites (Doctissimo, FNAC,...). Il édite le site WebRankInfo qu'il a créé en 2002, devenu la + grande communauté francophone sur le SEO (+300.000 membres, 1,5 million de posts). Il est aussi cofondateur de Ranking Metrics, leader des formations webmarketing en France (SEO, AdWords, Analytics, réseaux sociaux) et éditrice de la plateforme MyRankingMetrics (crawler et audit SEO en ligne).

Article (Algorithme Google contre les pages satellite, version 2015) publié par WebRankInfo dans la rubrique Techniques de référencement. Si vous souhaitez publier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation de WebRankInfo.

30 commentaires

  • Verónica a dit le

    merci Olivier pour cet article je venais justement en anglais et je trouvais qu'il manquait des examples!

  • BenjaminG a dit le

    Bonsoir Mr Duffez,

    Merci beaucoup pour cet article. Il y a encore de la pénalité dans l'air...

  • Pierrot a dit le

    Aie Aie Aie ça va piquer pour certains sites !

  • Jean-Baptiste a dit le

    Pourriez-vous ajouter à cet article des exemples (liens ou copie d'écran) de ce qui ressemble à une page satellite ?

  • Olivier Duffez a dit le

    @Jean-Baptiste : Marc vient d'en fournir dans son commentaire (même s'ils sont fictifs, on comprend bien l'idée)

  • Marc a dit le

    Oui, ca sent le roussi pour deux catégories de site :
    - tous les sites pro générique avec un NDD décliné sur plusieurs villes (fréquent), ex :
    - detective-paris-idf…..fr - detective-lyon.....fr detective-lyon-69…...fr (enregistré chez nous avec une fausse adresse parisienne (comme certains plombiers, dépanneurs, serruriers etc le font, la fausse adresse devient un sport de triche… ).
    J'ai pu détecter jusqu'à 8 inscriptions avec de fausses adresses (serrurier). La validation précise avec la géolocalisation nous permet de détecter les fausses adresses, et puis il y a certaines professions hyper concurrentielles qui sont justement sous contrôle particulier. Street view est un bon outil pour vérifier, et au final, un appel téléphonique chez le pro concerné éclaire la tromperie ("heuuu, c'est une erreur, retirez svp"…).

    - Certains sites de type annuaire localisés risquent aussi de déguster. J'ai l'impression qu'ils font des petits en ce moment et d'en voir partout, plus qu'avant. Et parmi ces nouveaux, il y a une majorité qui utilisent illégalement des numéros surtaxés.

    A suivre...

  • Bertrand a dit le

    C'est peut être une bonne nouvelle pour les petits commerçants qui ne sont pas en mesure de créer 7 millions de pages spinnées comme des CDiscount ou autres leroy merlin... Pour une fois je suis impatient de découvrir les résultats de cette mise à jour !

  • buythiscomputer a dit le

    Le seo ne sert vraiment plus à rien et seuls les menteurs et les voleurs ne veulent pas le reconnaitre !

  • Olivier Duffez a dit le

    @ buythiscomputer : si SEO rimait avec le spam, c'est vrai que c'est + limité maintenant. Mais dire que le SEO ne sert à rien, c'est avouer qu'on ne sait pas s'y prendre...

  • Yann a dit le

    Voir en premier des pages qui listent une suite de villes dans leur contenu et qui dupliquent ce modèle pour chaque localité c'est assez lassant.

    C'est visiblement un long apprentissage pour un robot d'arriver à penser comme un humain.

  • Eminence a dit le

    c'est aussi une mauvaise nouvelle pour ceux qui pratique le black hat SEO

  • Vaxo a dit le

    - Pingouin fin 2013 : Notre site a pris une claque manuelle (Spam classique) ! Désaveu...et on est reparti 1er...

    - Le tout dernier pingouin à lancement "ponctuel" fin 2014 : Une claque manuelle car notre site "bénéficiait" d'une 301 de notre ancien site. Explications par message sur la partie action manuelle dans WMT et on est reparti 1er...

    - Maintenant notre site à une centaine de page déclinées par ville : "Mot clé + ville". Destinées à signaler qu'on peut travailler sur toute la France. C'est en rien négatif pour nos clients au contraire.

    Mais avec ce nouvel update, c'est à croire que j'ai un Googler Irlandais sous mon bureau qui m'observe !

    J’espère que Google va y aller gentiment. Soit en pénalisant uniquement les pages sat soit en allumant que les "industriels" du spin.

    Ce qui est intéressant c'est que très peu parle de l'affi...pourtant Google en parle ! Et à mon avis il y a bcp plus d'argent en jeu que pour des annuaires à deux balles...

    Que va t il arriver a tous les pro du repompage de fiches produits priceminister, cdiscount et autres...?

  • Bennetonable a dit le

    Ca va piquer mais ca va faire beaucoup de bien à de nombreuses entreprises locales. En effet nombreux sont les sites qui utilisent ces techniques sur des secteurs ou il y a beaucoup d'argent à ce faire (plomberie, serrurerie,... et bien d'autres). La plupart de ces sites n'hésitent d'ailleurs pas à utiliser aussi des techniques black hat car cela reste rentable.

    Si Google trouve une façon efficace de faire le tri via une mise à jour de son algo, ça risque de crier dans tous les sens au scandale dans ces domaines, mais je pense que au final l'internaute sera gagnant car il ne faut pas se mentir, sur de nombreuses requêtes certaines entreprises squattent de nombreuses positions dans les SERP au travers de plusieurs site ce qui réduit les options de l'internaute quant à ses choix.

  • Le Corrigeur a dit le

    Rien de nouveau en somme. Google nous ressert la même sauce en la modifiant légèrement pour la remettre au gout du jour. J’avoue avoir eu un peu peur en lisant le courriel, car j’utilise des sites satellites à mon site amiral. Le site amiral en .fr présente les prestations tandis que le .be parle de littérature belge, et que le .eu présente un annuaire des livres et des auteurs. Bien sûr, tous ces sites satellitaires utilisent une présentation volontairement ressemblante, et tous pointent vers le site amiral. Fort heureusement, ce n’est pas ce genre de site, chacun au contenu riche et très différencié, qui subira les foudres de Google. Non, Google vise uniquement les sites de plombier. Ce n’est pas trop tôt.

  • GreG a dit le

    J'ai un site commercial avec des sites "satellites" relié à lui (Le site "mère" décrit mon offre commerciale et renvoie aux clients dont l'url indexée est un sous-domaine www .client .sitemère .fr). Je n'ai pas de backlinks dofollow pointant sur le site "mère" sur ces satellites. Est-ce risqué dans ce cas ?

  • Vaxo a dit le

    @Le Corrigeur : Ah bah si c'est l'amiral qui le dis... Ça me rassure ! Mdr

    Passe le bonjour à Larry et à Sergueï !

  • Pierrick a dit le

    Cet algo va t'il aussi viser les sites qui rachètent des noms de domaine expirés et en font une redirection pour profiter de leur PR et de leurs backlinks ?
    A priori non car ce ne sont pas vraiment des pages satellites mais il est fort probable que Google prenne prochainement ce point en compte car il est vrai que certains sites usent et abusent de cela pour grimper dans les SERPs.
    C'est une pratique dont on entend beaucoup parler et qui génère un vrai business mais je doute que ce soit une pratique "SEO" pérenne...

  • Vaxo a dit le

    @Pierrick : Google met des pénalités manuelles (Partielles en ce qui concerne certains de mes sites) pour des redirections 301 dans ton style... Ton cas n'est pas un réseau de satellites puisque tes sites ne sont pas en ligne mais redirigés...

    Si t'es dans un domaine concurrentiel et que tu te fais balancer à la Googestapo tu vas prendre une pénalité par un pingouin Irlandais...

    L'algo tu pourras toujours le tromper mais la Googestapo veille avec ses milliers de web masters prêt à "collaborer" ! Donc c'est comme en 40... quand ta planque (site) est grillé faut pas hésiter à bouger ! Mdr

  • Vaxo a dit le

    Je cherchais à louer une voiture pour mes vacances... Mdr ! Je tombe sur un industriel du satellite. Je donne 3 url d'exemples.

    Je sais pas si tu peux les afficher Olivier, en tout cas ça donne un bon exemple et mon message reste "objectif"...

    Expedia fait un spinning (remplace uniquement le nom de la ville) pour quasi toutes les villes du monde ! Décline ça en milliers (centaines de milliers ?) de page et bien sûr, cerise sur le gâteau, planque du texte sous "En savoir plus" (surement une dédicace à John Muller qui adore ça).

    Expedia va encore se prendre une belle claque par Google ! Les webmasters chez Expedia doivent flipper comme il se doit... lol

    http://tinyurl.com/of85sas
    http://tinyurl.com/opy464m
    http://tinyurl.com/pbxxmk8

    Voilà pourquoi Google sort cette Maj... Des sites comme Expedia ratissent large donc ça doit faire de l'ombre aux produits Google...

    Perso je pense que cette mise à jour "pages satellites" n'en n'est pas une. C'est simplement pour justifier le flingage de ce style de site... Tout doit être fait en manuel tellement il doit être difficile d'éviter les erreurs avec un traitement par algo (Sauf a avoir un nombre minimum de pages suspectes...on comprendrait alors les mots "campagne" et "bien établit" du message de google).

    En tout cas, pages satellites ou pas, c'est très utile à l'internaute. La preuve j'ai réservé sur Expedia ;-)

    Ps : Je pense que Google vise plus ce genre de site que les plombiers...

    En tout cas : je cite "Webrankinfo" à la précédente pénalité d'Expedia :

    Mardi 21 janvier, l'action NASDAQ:EXPE aurait perdu environ 6,9%, soit tout de même près de 600M$ !

    Alors ? On vend ? (Comme quoi le SEO mène à tout ... C'était l'instant bourse sur WRI ;-) )

  • Khaled Mess a dit le

    Bon tuto, Merci pour les nouvelles informations

  • Benaboush a dit le

    Salut et merci pour ces supers infos, cependant j'ai une question : Faire une structure en silo est il incompatible avec les nouvelles normes de google ou au contraire un Silo bien fait est ce qu'il faut privilégier ?

    Merci d'avance pour vos réponse

  • Olivier Duffez a dit le

    Je ne vois pas d'incompatibilité entre une structure en silo et ce que dit Google des pages satellite. Cela étant, leur définition n'est pas super claire...

  • Pierrick a dit le

    Les noms de domaines non renouvelés et rachetés pour faire des redirections 301 afin de donner du poids à une page ne seraient elles pas elles aussi visées par l'algorithme ?
    Il est vrai que certains sites sans valeur ajoutée usent et abusent de cette pratique pour positionner des pages.

  • Olivier Duffez a dit le

    @Pierrick : c'est une autre forme de spam, pas forcément rattachée aux pages satellites je pense.

  • tchikita a dit le

    Si je comprends bien, cela pénalise le duplicate content.
    Des sites avec de nombreuses pages identiques mais uniquement 1 mot ou le nom de la ville qui change..

    Je me trompe?

  • Olivier Duffez a dit le

    en effet tchikita, ce type de pratique est a priori identifiée par cet algo

  • Adrien a dit le

    En utilisant les pages et sites satellites de manière structurée et intelligente, il n'y a et n'aura aucun problème :-)

  • Olivier Duffez a dit le

    On peut toujours décider de jouer avec Google, chacun est libre en effet ;-)

  • JuLu a dit le

    En fait tant que google ne se lance pas dans les serrures, les serruriers seront tranquilles

  • OMRSEO a dit le

    Les pages satellite existent encore..et personnellement je rencontre toujours des pages satellite lors de mon travail en tant que freelance seo. Y a des sites satellites qui dominent la première page depuis 2014 et Google passe dessus!!!les algos de Google ne sont pas parfaits et ils sont limités à certaines actions seulement

Postez un commentaire !

Les champs marqués du signe * sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée.

En postant un commentaire, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo.

Annonces Google

Catégories des dossiers

Consultez les dossiers par thématiques :

Annonces Google

Formation référencement et webmarketing

Venez chez Ranking Metrics vous former au référencement, à Google AdWords et Analytics ainsi qu'aux réseaux sociaux ! Plus de 4000 entreprises sont déjà venues (Dossier possible OPCA, DIF...).

Préparés et animés par Olivier Duffez (WebRankInfo) et Fabien Faceries (AgentWebRanking), 2 professionnels reconnus dans le domaine, nos modules sur le référencement naturel sont très complets tout en laissant une grande place à l'interactivité pour répondre à toutes les questions des participants.

Pour connaître le plan détaillé de chaque module, le prix, les dates et les lieux, consultez le site de Ranking Metrics (organisme de formation).

Hébergement web

Hébergement web mutualisé et dédié

Pour un bon référencement, il faut un bon hébergeur. Testez Sivit by Nerim, l'hébergeur choisi par Olivier Duffez pour son site WebRankInfo.

A partir de 3€ HT/mois.