Vous êtes ici : Dossiers référencement > Webmastering

Membre WebRankInfo ?

S'inscrire Aide

Tout ce qu'il faut savoir sur le blocage des pubs par Free (filtrage AdBlock)

Par , Lundi 6 mai 2013

Free a déclenché une polémique importante sur l'Internet français en introduisant dans la Freebox v6 une fonction de filtrage des publicités. Configurable mais activée par défaut, ce blocage peut mettre en péril de nombreuses entreprises qui dépendent de la publicité en ligne. Voici le dossier complet sur le sujet.

1ère publication : le 5 janvier 2013

Edit du 7 janvier 2013 à 8h30 : le blocage est levé

Edit du 17 janvier 2013 à 18h : le blocage est remis en service mais désactivé par défaut

Edit du 6 mai 2013 : Free envisage un blocage total !

Qu'est-ce que Free a mis en place ?

Blocage de la publicité via la Freebox

Activation du blocage de la publicité sur la Freebox

Le 3 janvier 2013 à 16h, Free a mis en place une nouvelle fonctionnalité disponible pour tous ses abonnés Free Internet ayant la dernière Freebox v6, la Freebox "Révolution". Il s'agit d'un système qui bloque l'affichage de la plupart des publicités sur Internet (source : Freenews).

L'annonce officielle fut très discrète : il faut chercher dans le blog des développeurs de la Freebox un message qui annonce la mise à jour de Freebox Server 1.1.9, incluant une "amélioration" (je cite) :

Ajout d’une option adblocker permettant de bloquer des publicités (bêta)

Activé par défaut, ce blocage peut néanmoins être désactivé. Si vous êtes client Free avec une Freebox v6 et que vous souhaitez désactiver ce filtrage de la pub, rendez-vous sur mafreebox.freebox.fr, rubrique Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité. Désactivez l'option et cliquez sur le bouton Modifier. Pour que le changement soit effectif, n'oubliez pas de :

  • redémarrer la Freebox
  • et purger le cache de vos DNS (lire ici comment faire)

Dernier détail : ce blocage des publicités n'est en place qu'à partir du moment où la Freebox est rebootée. Même s'il suffit d'un redémarrage après une coupure électrique, on peut estimer que le blocage restera inactif chez de nombreux Freenautes (abonnés Free) pendant encore plusieurs jours ou semaines.

Free précise qu'il s'agit d'une version beta mais n'indique aucune information sur les évolutions à venir.

La Freebox Révolution (v6)

Le blocage n'existe que sur la Freebox Révolution (v6)

Pourquoi Free bloque-t-il la publicité ?

Je ne suis pas Xavier Niel, patron d'Iliad et donc de Free, mais comme beaucoup je pense à ces 2 principales explications :

  • Free et Google se livrent une guerre depuis de longs mois : Free accuse Google de s'enrichir avec des contenus qui coûtent de plus en plus cher à faire transiter dans ses (= Free) tuyaux, sans contribuer financièrement. Youtube est particulièrement visé car c'est le principal consommateur de bande passante. Pour l'instant Free bride l'accès de ses abonnés à certains services de Google (c'est pourquoi c'est si dur de voir des vidéos Youtube surtout en soirée). En s'en prenant aux revenus publicitaires de Google, Free veut peut-être forcer le géant d'Internet à négocier, comme il l'a fait avec Orange il y a 2 ans.
  • Free cherche à faire parler de lui, le "trublion d'Internet". Cet énorme buzz pourrait lui être favorable : même si de nombreux internautes s'offusquent de la méthode et s'inquiètent pour l'équilibre économique d'Internet en France (j'en fais partie), de nombreux autres sont bien contents d'être débarrassés de la pub. De nombreux internautes vont découvrir qu'il est facile de bloquer la plupart des publicités sur les sites web (et applis mobiles selon les cas). Certains pourraient donc voir dans cette fonctionnalité de Free un avantage concurrentiel sur les autres FAI français.

Comment le filtrage des publicités est-il effectué ?

Le filtrage se fait par le biais des DNS : d'habitude, le serveur DNS fournit l'adresse IP affectée à un nom de domaine. Mais dans le cas de Free, pour tous les domaines identifiés par Free comme étant à bloquer, le serveur DNS utilisé par défaut par la Freebox renvoie une adresse IP ne correspondant pas. Et pour cause, il s'agit de l'adresse IP d'un serveur nginx local sur la Freebox, qui se borne à renvoyer des pages blanches.

En d'autres termes, pour contourner ce filtrage, l'internaute abonné chez Free peut définir d'autres services de DNS, par exemple ceux de Google :

  • Serveur DNS Primaire : 8.8.8.8
  • Serveur DNS Secondaire : 8.8.4.4

Vous trouverez des explications détaillées chez PCinpact.

Combien d'internautes Français sont concernés ?

Au 30 septembre, Free revendiquait 5,3 millions d'abonnés au haut débit (Source format PDF). Mais attention, une partie seulement de ces abonnés disposent du dernier boitier Internet "Révolution". Et parmi eux, seuls ceux qui ont redémarré leur box profitent (si j'ose dire) de cette fonctionnalité - sauf bien sûr les rares qui désactiveront l'option.

Google Analytics est-il également bloqué ?

Au tout début, au moins jeudi 3 après-midi, Google Analytics a été bloqué. Ensuite la situation a changé (des réglages ou bien une décision de Free). Nicolas Guillard, expert Google Analytics chez Ranking Metrics (que j'ai cofondé), a effectué des analyses. Il a conclu que Google Analytics n'était plus concerné, ou alors pas dans tous les cas.

Pour en savoir plus, lisez son article Filtrage de Google Analytics par Free ?

Comment mesurer le nombre d'abonnés Free sur votre site

Pour savoir pour votre site combien d'internautes passent par Free, vous pouvez regarder dans votre outil de mesure d'audience. Mais vous ne pourrez pas distinguer ceux qui ont la box v6, ni ceux qui ont le blocage de pub activé.

Voici la manip' à suivre si vous utilisez Google Analytics (issue du blog de Ranking Metrics, article de Nicolas Guillard) :

  • (1) Dans le groupe des rapports standards,
  • (2) choisir les rapports d'[Audience],
  • (3) dont ceux dédiés à la [Technologie],
  • (4) et particulièrement au [Réseau].
  • (5) Choisir la période incluant aujourd'hui,
  • (6) filtrer les Fournisseurs de services par "free" ou "free sas",
  • (7) choisir d'afficher l'évolution pour certaines lignes du tableau
  • (8) et visualiser ces lignes.

Rapport de trafic par fournisseur de services

Par exemple, sur WebRankInfo, environ 12% des visiteurs sont abonnés à Free.

Quelle différence avec l'extension AdBlock Plus ?

On n'a pas attendu Free pour disposer d'un outil de blocage des pubs. Le mécanisme le plus connu est l'utilisation d'une extension dans le navigateur (disponible pour Chrome, Firefox, Opera, Android sur adblockplus.org). Mais il y a des différences importantes à noter :

  • ceux qui utilisent AdBlock Plus ont une démarche volontaire, ce qui est très différent du blocage imposé par Free, surtout quand le blocage est activé par défaut sans prévenir le client
  • l'extension propose à l'internaute de définir une liste blanche de sites sur lesquels il accepte que la publicité soit affichée. Free ne propose pas de "white list" de ce type : aucune configuration n'est d'ailleurs possible.
  • AdBlock gère d'emblée bien plus de régies publicitaires que Free. Comment ne pas condamner la partialité de Free qui bloque la plupart des pubs, notamment de Google, mais pas celles sur Dailymotion (concurrent de YouTube) ? Sans parler du portail Free.fr ou du site lemonde.fr dont Xavier Niel est actionnaire...

Un webmaster peut-il empêcher ce blocage des publicités ?

A priori ce n'est pas possible, il faudrait que ce soit l'internaute abonné chez Free qui fasse une manipulation. Si vous avez des idées, n'hésitez pas à les donner en commentaires !

Comment bloquer les internautes de Free et leur expliquer la situation ?

Vous pouvez identifier les internautes utilisant Free et pour lesquels vos publicités ne s'affichent pas. Vous trouverez ci-dessous un script proposé sur ce site. Attention, il est assez lourd car il impose le chargement de jQuery et surtout l'appel à la fonction gethostbyaddr qui peut prendre du temps à s'exécuter. En outre, il faut penser à modifier votre code HTML pour ajouter un identifiant au bloc affichant des publicités. Si vous avez plusieurs blocs, il faudra modifier le script.

Ligne à ajouter avant </head> :

<script src="https://ajax.googleapis.com/ajax/libs/jquery/1.8.3/jquery.min.js"></script>

Script PHP  à insérer dans votre page :

<?php
$hostname = gethostbyaddr($_SERVER['REMOTE_ADDR']);
$pos = strrpos($hostname, "fbx.proxad.net");
if ($pos === false) {
}
else {
echo <<<_END
<script type="text/javascript">
 jQuery(document).ready(function(){ 
 if (jQuery('#FreeBoxAdBlock').height() == 0) {
 window.location = 'http://www.example.com/';
 }
 });
</script> _END;
}
?>

Bien entendu, vous devez modifier l'URL example.com pour mettre l'URL d'une page d'explications. Profitez-en pour expliquer à l'internaute ce qui se passe réellement, car il n'est pas forcément au courant du blocage qui se fait bien souvent à son insu. Donnez-lui les instructions pour désactiver le blocage des pubs sur la Freebox.

Si vous avez un meilleur script, ainsi qu'une solution adaptée à AdSense, merci de les indiquer en commentaires !

Ce mécanisme est-il légal ? Peut-il durer longtemps ?

On peut s'interroger sur la légalité du procédé de Free, en tout cas selon l'avocat Iteanu, "le contrat client montre que Free n'est pas dans la licéité. Free est censé vendre un accès à tous les services de l'Internet" (source Clubic).

Selon Edouard Barreiro, directeur des études à l'UFC-Que Choisir interrogé par Le Monde, Free ne pourra pas maintenir longtemps ce filtrage :

Techniquement, un fournisseur d'accès à Internet peut faire ce qu'il veut. Le fait est qu'aux niveaux français et européen, il existe un appareil législatif, des règles qui encadrent les comportements des acteurs. Il ne peut donc s'agir que d'un coup de bluff de Free, qui ne peut tenir sa position que quelques jours. Car aucune autorité publique ne peut accepter cette stratégie.

A court terme, soit Google va payer, soit l'Etat va imposer que cette nouvelle fonctionnalité soit optionnelle.

Selon "une source proche du dossier", dixit l'AFP rapporté par Les Echos, ce dispositif devrait être supprimé "dans les jours qui viennent".

Fin du blocage prévue dimanche soir ou lundi matin

Ces informations semblent confirmées par les déclarations de Stéphane Soumier (BFM Business) : "l'opération de blocage de la pub cessera dimanche soir ou lundi. On ne sait cependant pas si l'option disparaitra complètement ou si elle sera juste désactivée par défaut." (source)

Edit du 7 janvier : fin du blocage des pubs par Free

Depuis ce lundi 7 janvier matin, les publicités sont à nouveau affichées, Free ayant mis un terme au blocage. Pourtant, l'option est toujours disponible dans la configuration de la Freebox : la case "Activation" peut même rester cochée sans que cela bloque les publicités. Ceci montre qu'en réalité, Free contrôle entièrement le blocage par une configuration sur ses propres serveurs. Il leur suffit de vider la liste des noms de domaines des régies publicitaires précédemment bloquées...

L'avenir proche nous dira si Free osera réactiver le blocage des pubs ou même aller plus loin (remplacer les pubs par les siennes serait le comble, n'est-ce pas ?).

Edit du 17 janvier : remise en service du blocage !

Après discussion avec le gouvernement, Free a décidé de remettre en service sa fonctionnalité de blocage des pubs, à la différence près que ce blocage n'est plus activé par défaut.

Comment réagir et contacter la Ministre Fleur Pellerin ?

Si les plus grands éditeurs ont des chances de se faire entendre, la multitude de petits acteurs auront du mal à se regrouper pour faire pression.

Fleur Pellerin

Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des PME, de l'Innovation et de l'Économie numérique

Fleur Pellerin, Ministre déléguée aux PME, à l'innovation et à l'économie numérique, a réagi le 3 janvier avec ce tweet assez controversé :

 

Sans définir plus en détails ce qu'elle appelle la pub intrusive, c'est difficile de savoir ce qu'elle entend. Par ailleurs, sa tournure en double négation "du type no opt out" est pour le moins ambigue. Il aurait été plus clair d'utiliser "du type opt in" si c'est bien ce qu'elle voulait dire.

Elle a organisé une réunion lundi 7 janvier 2013 avec Free, des éditeurs et des régies publicitaires (lisez son interview sur lefigaro.fr). Si vous souhaitez lui exprimer votre avis, vous pouvez lui adresser des tweets (@fleurpellerin), en espérant qu'elle ou son équipe les lise. Ajoutez le hashtag #FreeAdGate.

Où discuter et se renseigner sur les suites de l'affaire ?

On en parle sur le forum : Free bloque les pubs via ses Freebox v6.

Edit du 6 mai 2013 : Free envisage un blocage total !

Au cours d'un entretien avec le FT, Xavier Niel a déclaré vouloir, un jour, bloquer définitivement la publicité...

Pour rester au courant, suivez-moi sur les réseaux sociaux (liens ci-dessous).

A propos de l'auteur : Olivier Duffez Olivier Duffez sur Google+ Olivier Duffez sur Twitter Olivier Duffez sur Facebook Olivier Duffez sur Pinterest Olivier Duffez sur LinkedIn

Consultant en référencement, Olivier Duffez a travaillé pour les plus grands sites (Doctissimo, FNAC, RueDuCommerce...). Il édite le site WebRankInfo qu'il a créé en 2002, devenu la + grande communauté francophone sur le référencement (270.000 membres, 1,4 million de posts). Il a également créé la société Ranking Metrics, leader des formations emarketing en France (SEO, AdWords, Analytics, réseaux sociaux).

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Vous aimez WebRankInfo ? Suivez-nous !

Si vous souhaitez publier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation de WebRankInfo.

Vous devriez lire aussi :

62 commentaires

  1. Raph a dit le

    Apparemment le blocage des pubs par free devrait stopper dimanche soir / lundi matin

    source : twitter.com/ssoumier

  2. Olivier Duffez a dit le

    Oui Raph, c'est ce que j'ai écrit dans mon article. C'est plutôt une bonne nouvelle !

  3. Raph a dit le

    Si ça se confirme oui

  4. GraphikoPhil a dit le

    Bonjour et merci pour votre article complet qui, contrairement à beaucoup d'autres écrits ces derniers jours, a l'immense qualité d'avoir pris assez de recul sur les évènements.
    Il est vrai que, en donnant un grand coup de pied dans la fourmilière, Free aura agité beaucoup de monde et de médias ces derniers jours. Pour autant, je ne suis pas convaincu que le petit Free ait beaucoup impressionné le géant Google.
    Quoi qu'il en soit, ça reste un signe fort envoyé à la planète internet (webmaster, blogueurs, communauté SEO, etc.), comme quoi la position dominante de Google pourrait être remis en question si on s'en donnait vraiment les moyens.
    Nous oublions trop vite que le web en est encore à ses débuts et que notre modèle n'a pas fini d'évoluer.
    Alors, quand je regarde l'agitation de ces 2 derniers jours, je me dis que les grands perdants de cette histoire sont surtout les éditeurs de sites et de blogs qui se sont lamentablement décrédibilisés à s’emballer aussi vite.

  5. Bret a dit le

    C'est excellent cette trouvaille de Free. A tous les playmobils qui pensent que la "société" Google a raison de faire ce qu'elle veut avec ses algos, ses pubs et bien je trouve normal que ceux qui proposent l'amont, le matos, les hotlines humaines, les taxes acquittées puissent rendre la monnaie de la pièce à mountain view.

  6. David a dit le

    une nouvelle qui nous a fait dresser nos poils de troll...bon vivement lundi voilà tout, commence à nous gonfler cette gueguerre Free Vs Google, on prend Xavier Niels et Larry Page, on les enfermes dans une cage et le problème sera réglé...

    Plus sérieusement, ça m'a fait bondir d'apprendre ça, puis je me suis tout de suite dit "on ne laissera jamais faire ça, c'est déloyale" finalement un coup de stress pour rien, un pétard mouillé ni plus ni moins.

  7. AleX a dit le

    Les excuses sont-elles aussi à prévoir pour dimanche soir / lundi matin ?
    C'est du moins ce que font les gens bien élevés après avoir fait une bêtise surtout si elle concerne 5 millions de personnes qui n'avaient rien demandé du tout si ce n'est pouvoir visionner autant de vidéos qu'ils le souhaitent puisqu'ils paient chaque mois pour ce service.

  8. Olivier Duffez a dit le

    @Bret : si Google est le principal ennemi visé par cette mesure de Free, les clients peuvent se sentir "exploités", pris en otages, et surtout de nombreux éditeurs web se retrouvent victimes collatérales...

  9. François a dit le

    Un point très complet sur cette nouvelle affaire. Rien à ajouter, tout est dit ! C'est clairement pour Free un moyen de pression pour être entendu par Google.

    Pas sûr que le buzz soit positif. Mais en bloquant la pub, Free se met du côté de l'utilisateur, même si celui-ci n'approuve pas forcement la méthode.

  10. Bertrand PRESLES a dit le

    En fait les hébergeur de site web peuvent contourner un mécanisme de pub en mettant en place une sorte de serveur Proxy pour leurs contenus publicitaires.

    En gros, il suffiraient que cela soit le serveur sur lequel est hébergé le site qui interroge directement les régies, au niveau du client, lui interrogerait une URL du site (ex: http://www.free.fr/pubproxy.php?section=top) qui pointerait vers le mécanisme de Proxy.

    Mais ce n'est pas facile à mettre en place, et cela n'est intéressant que si effectivement la pratique de Free venait a se pérenniser et à être généralisée.

  11. Matthieu a dit le

    Heureusement que Free arrêtera le blocage, sinon cette petite guerre entre Google et Free durera longtemps.
    Chacun devrait tirer profit de l'autre.

  12. Vincku a dit le

    Je suis sure que ces changements ont aussi eu un impact sur Youtube (message playback error), + j'ai découvert au moins un site français bloqué par les DNS de Free.
    Ma box s'est réinitialisé toute seule hier ou avant hier au milieu de la nuit, impossible de me rappeler exactement quand.

  13. gg a dit le

    Encore un méga coup de pub pour pas cher (disons quelques centaines d'euros max pour développer le module qui bloque les pubs).
    A croire que chez Free il y a une équipe qui s'occupe de trouver tous les moyens de faire parler d'eux pour pas un rond. Moi je dis bravo les gars ! Quand on voit le prix d'un spot à la téloche. Après pour le module bloqueur je suis contre puisque je vis de la pub internet justement ... Et puis franchement la pub il ne faut pas la diaboliser, on est quelques fois bien content de découvrir des offres par ce canal.
    Après les panda, pingouin, et un nombre exponentiel de nouveaux sites on va se taper un bridage des pubs ? Dans 5 ans 80% des sites petits et moyens seront morts ?

  14. Janolapin a dit le

    Un ultimatum public et en ligne a été adressé à XN, en lui enjoignant de mettre fin à "la chose" sous sept jours, sous la menace de couper sinon aux freenautes l'accès aux sites participants à cette initiative:
    http://www.mouvement-freedom.com/

    L'initiative n'est pas anonyme, puisque son auteur s'en prévaut sur la page en question, mais le nom de domaine date lui de 1995....

    Recyclage, quand tu nous tiens....

  15. fred a dit le

    Une affaire de gros sous en effet, ce qui est le plus étonnant dans cette affaire, c'est la forme plus que le fond.
    Si free est obligé d'en arriver a ce genre de pratiques pour faire entendre sa voie auprès du géant de l'internet, c'est qu'il se pense intouchable. Je prédis que 2013 verra surgir de multiples affaires de ce genre car sur le fond free a raison.

  16. Fenril a dit le

    Free nous a toujours habitué à des coups d'éclats, la téléphonie mobile en est un exemple probant ! Les autres opérateurs ont du se mettre au diapason après avoir abusé de notre crédulité (et de notre argent...) suite à leur attente. Bref.

    Ici Free fait encore dans la polémique mais il est vrai que c'est difficilement compréhensible...surtout d'un point de vue de la neutralité. J'ose espérer qu'il y a une stratégie derrière tout cela. Qui sait, peut-etre une régie Pub ;)

  17. Matt a dit le

    J'espère vraiment que Free retrouvera la raison dès demain !

  18. infogere a dit le

    Plusieurs commentaires :

    - Ne pas abuser de la pub sur les blogs et le moyen de pression utilisé par free s'éliminera de lui-même.

    - Il est malvenu de demander aux internautes de désactiver ce filtre. Tous les blogueurs savent que la pub rapporte, mais lorsqu'ils vont sur le site du voisin, ils sont aussi agacés que les autres par les popups et autre bandeaux qui les ralentissent et les distraient du vrai motif de leur présence sur la page.

    - Quant à réciter le contrat Free, c'est du niveau bisounours. Internet est bridé (rappelez vous les ententes diverses entre FAI où quand France Telecom était soupçonné de fermer un peu les robinets de ses clients FAI avant le dégroupage), les pages redirigées, le comportement des internautes analysé ; des contenus bloqués ou ralentis en permanence. C'est la foire d'empoigne. Lorsque ce n'est pas les annonceurs, c'est une autre obédience qui découvre une faille, ou récupère des informations à revendre ou simplement pour le plaisir d'annoncer son exploit.

    Alors quand j'entends qu'un FAI donne un petit coup de pied dans cette fourmilière, je ne hurle pas.
    Pourtant je ne suis pas dupe.
    Free est un annonceur comme les autres, et l'enjeu de cette affaire n'est surement pas une amélioration de la qualité de vie de l'internaute. Il s'agit simplement de faire monter des enchères.
    Enfin je serais curieux de savoir combien il y a de Freebox Révolution en service en France. Personnellement, je suis chez Free mais j'ai encore une V4 et si je change, ce sera sous la contrainte (je subis quelques pressions par email) et certainement pas pour la Révolution, mais pour une simple V5... ou pour Orange, si Xavier me court trop sur le haricot.
    C'est sûr quand on touche au portefeuille, tout le monde devient nerveux en ces temps de disette. Blogueurs, diversifiez-vous. Quand je cherche une info sur un site, je suis beaucoup plus contrarié par les bandeaux qui surgissent à gauche, clignotent à droite, que je ne suis heureux quand je reçois un chèque Adsense. D'ailleurs Adsense n'est pas aussi intrusif que les exemples que j'ai cité plus haut, ce qui accrédite l'hypothèse d'un vrai règlement de comptes entre Google et Free dont blogueurs et internautes ne sont que les otages.
    Quand je pense que je voulais faire court...

  19. Rogers a dit le

    Il y a bien eu blocage analytics mais ça a été enlevé dès le 04/01 dans la nuit/au matin.

    Sinon, Olivier, il aurait été intéressant de parler des conséquences d'un tel blocage. Outre la pub, quels étaient les craintes que de telles méthodes peuvent provoquer.

  20. Annuaire web a dit le

    Bravo pour cette synthèse complète Olivier.

    Tout cela se réglera rapidement et aura fait à Xavier Niel et Free une fois de plus un bon coup de pub pour pas trop cher ;)

    Free a toujours eut cette singularité de lancer des innovations tarifaires et techniques à grand renfort de pub et de buzz et se permet de mettre un peu la pression au géant Google. C'est la marque de fabrique, l'adn de free que de se démarquer des autres, et une fois de plus il y arrive ah ah.

    Longue vie à Free et Webrankinfo et une excellente année 2013 à tous.

    Vincent

  21. Pierre a dit le

    C'est vrai que l'on a beau être des petits, on a le pouvoir de bloquer l'accès au freenaute et donc d'empêcher cela !
    El webmastero unido jamás será vencido ;)

  22. Emmanuel a dit le

    Notre très chère ministre ne semble pas beaucoup s’inquiéter de ce millier de PME ...

    Mais c'est surtout google adsense qui est visé. Nous, éditeurs, avons toujours les moyens de nous tourner vers d'autres régies publicitaires qui ne sont pas bloquées.

  23. Aquaportail a dit le

    Pour ceux qui trouvent l'idée de Free valable, dites-vous aussi que si cette idée de filtrage automatique d'une partie du contenu d'une page d'un site que vous visitez sciemment, sans contrainte, est acceptée, il y aura d'autres filtres appliqués plus tard pour gérer le contenu "à la Free" sans que le Freenaute en soit informé (car là, il y a une véritable faute AMHA, la non-information sur ce changement). Je trouve qu'on s'éloigne beaucoup d'un principe de liberté.

    Il ne faut pas oublier non plus qu'il faut réinitialiser les caches DNS sur son ordinateur après avoir remis le système sur la box Revo : qui sait le faire? Malgré le changement qui aura lieu ce soir ou demain, il restera donc de nombreux freenautes qui ne verront plus les pubs avant un certain temps (je ne connais pas la fréquence de mise à jour des caches DNS sous Windows par exemple, ou comment cela fonctionne avec Mac, etc.).

  24. Allan jocalaz a dit le

    Cela peut être bien pour des utilisateurs lambda mais pour des webmasters, et tous ceux du webmarketing cela va nous faire (très) mal !

    Encore une histoire de gros sous dans le web et ça sur le dos de petites entreprises... Bref, ça me tue ces histoires

  25. Pépé a dit le

    C'est une histoire de sous entre un moyen, et un très gros, nous les petits on assiste au spectacle mais, parfois on en subit les circonstances.

  26. Rock a dit le

    Une histoire qui aura coulé beaucoup d'encre et de sueur pour les webmasters et éditeurs de contenus quand même.
    UN coup webmarketing vous ne pensez pas?

  27. kristian a dit le

    Heureusement que Free arrêtera le blocage, sinon cette petite guerre entre Google et Free durera longtemps.

  28. Sinagora a dit le

    Très marrante cette histoire et surtout la réaction très prudente des politiques !
    Moi qui ne suis pas un fan de publicité je trouve ça plutôt bien

  29. Bruno de Création de Sites Internet Rethel a dit le

    Bonjour,

    L'action irresponsable de Free qui prend ses abonnés et les éditeurs web en otage doit être punie par les pouvoirs publics!
    Le gouvernement ne doit en aucun cas laisser croire à l'opinion publique que de tels agissements peuvent rester impunis.

  30. Olivier (pas lui, ni lui ni lui !) a dit le

    Free est parfaitement attaquable juridiquement puisque la freebox intercepte et corrompt une communication privée entre un client et un serveur. De nombreux décrets ou lois existent en France et en Europe pour empêcher cet acte de DNS spoofing. Pas très malin.

    Et si free veux jouer au plus con avec GG, ça fera comme pour la presse ! si GG ferme l'accès à la recherche, gmail, youtube, picasa et tous ses services à l'ensemble des abonnés de Free, le taux de résiliation va vite devenir insupportable pour le FAI. Pas très malin non plus ! Free c'est peanuts dans le nombre d'utilisateurs de GG au niveau mondial alors que le nombre d'abonnés Free qui utilisent GG doit être énorme ...

    Encore un problème d'égo entre 2 entreprises qui s'auto proclament vertueuses et activistes pour un internet libre et qui font les pires saloperies en douce.

  31. Fred a dit le

    Il semblerait que le blocage soit "terminé".
    J'ai vu cette info sur le site mac génération à cette adresse : http://www.macg.co/news/voir/258403/free-retour-des-pubs-google-vers-8h30

  32. Vinalys a dit le

    Je pense qu'à trop vouloir faire le malin Free va se bruler les ailes... Parce que si Free a réellement fait ça pour montrer sa "puissance" (très relative) à Google, il pourrait le regretter très amèrement si, comme l'a dit Olivier, big G choisissez de bloquer tous ses services aux clients Free.

    Mais bon Free va arrêter le blocage des pubs donc si c'était un coup de pub en revanche, c'est réussi...

  33. Aquaportail a dit le

    Free est un gentil rigolo pour le blocage de pubs puisqu'il y a eu, selon Wiki, 175 millions de chargement d'un seul système bloqueur de pub, juste pour Firefox! Autant dire que si on ajoute les autres navigateurs et les diverses extensions qui existent pour chacun d'entre eux, le chiffre pourrait peut-être monter à 3-500 millions d'utilisateurs qui bloquent les affichages de pubs sur les sites... Alors les 1 ou 2 millions de freenautes avec une box Revo, c'est vraiment pas grand chose aux yeux des diffuseurs et régies publicitaires. En fait, ça ne gêne vraiment que les "petits" sites qui passent essentiellement par AdSense pour monétiser leur site, les gros sites utilisent des régies parfaitement capables de gérer ces phénomènes.

    Cela dit, j'ai initié un sujet dans le forum WRI pour développer un script anti-antipub... : http://forum.webrankinfo.com/script-anti-fonctionnement-adblock-t161286.html Ca pourrait rendre service à quelques webmestres.

    Car Free aura eu le mérite de mettre cela en exergue : nous, éditeurs de sites à contenu, on perd déjà énormément avec les bloqueurs de pubs, et personnellement, je ne m'en étais jamais inquiété ni préoccupé : maintenant, je le suis et la réponse va être créée. Cela a peut-être mis la puce à l'oreille des internautes, mais cela a aussi réveillé les webmestres... :mrgreen:

  34. jer kar a dit le

    Le talentueux développeur Julien Noleau a depuis plusieurs jours publié sur Google + un plugin WordPress 'et/ou' script JS anti FreeBlock

  35. Enr a dit le

    Par La rédaction de ZDNet.fr | Lundi 07 Janvier 2013

    Comme prévu, et à quelques minutes de la réunion avec Fleur Pellerin, Free a désactivé le blocage par défaut des publicités affichées depuis la Freebox Révolution. Le constat a été fait par plusieurs sites spécialisés comme Freenews.

    Voila Free vient de désactiver son bloqueur d'affichages publicitaires.

  36. Enr a dit le

    La réponse est de bloquer l'affichage de nos sites aux navigateurs qui bbloquent la publicité.
    Est-ce qu'un script existe pour réaliser ce blocage ?

  37. Olivier Duffez a dit le

    @Enr : un script est proposé dans mon article. Tu trouveras un autre (en projet) sur le forum : http://forum.webrankinfo.com/script-anti-fonctionnement-adblock-t161286.html

  38. Thanos a dit le

    merci pour ce super article

    pour info, vous vous êtes trompé d'url dans votre paragraphe
    ( sur les lien Chrome et safari ):

    "On n'a pas attendu Free pour disposer d'un outil de blocage des pubs. Le mécanisme le plus connu est l'utilisation d'une extension dans le navigateur (disponible pour Chrome, Firefox, Safari)."

    le lien AdBlock Plus c'est : http://adblockplus.org/fr/

    merci bonne chance
    bonne année 2013

  39. Videobuzzy a dit le

    Un bon coup de bluff de la part de free, j'espère qu'ils obtiendront gain cause.
    Il faut avoir des cou.... pour faire ça, les risque sont assez nombreux si google décide de faire mal à Free ça pourrais être douloureux je pense...

  40. Allan jocalaz a dit le

    C'est quand même marrant qu'ils ont coupé ça seulement pour quelques jours, un coup de bluff peut être mais monsieur Niel n'a vraiment pas peur de s'attaquer à mister Google et sa puissance mondiale !

    Malheureusement les géants finissent souvent par gagner la bataille face à des moyens voir des petits

  41. Jim a dit le

    Même si je suis un peu fatigué de toutes les pubs, sur le web à la télé, radio etc ainsi que du Monopole de GG je trouve que la démarche de Free est scandaleuse, c'est un peu comme si google décidait de détecter et de bloquer les pubs de tout le monde sur un téléphone Android, ou une Google TV. C'est tout simplement du piratage, la pub finance aussi (un peu) de bonnes choses et permet à certaines petites boites de survivre ...

  42. jean a dit le

    Beaucoup de bruit pour rien vu que la solution pour contourner adblock et adblock free existe :

    http://www.annonciaweb.com/creation-de-site/methode-pour-contourner-le-plugin-adblock/

    Cela a parfaitement fonctionné, webmaster faites en bonne usage ;)

  43. Olivier Duffez a dit le

    @Jean : peux-tu préciser comment cette solution pourrait s'adapter au cas d'AdSense ?

  44. Baka a dit le

    Si l'on considère la politique adoptée par FREE depuis le lancement de la première Freebox, l'esprit provoc dont ils peuvent faire preuve cache souvent une dénonciation (lacunes des concurrents, pratiques liberticides, etc). En l'occurence cette "opération suicide" qui visait un des fondements de la création de sites internet a selon moi mise en lumière le DPI (Deep Packet Inspection), pratique liberticide courante dans certains pays du monde et trop peu connue des français.

  45. Annonciaweb a dit le

    Bonjour,
    En consultant mes stats, j'ai vu ce lien webrankinfo vers Annonciaweb (Merci à Jean). Je suis l'auteur du petit article consacré à contourner adblock.

    @Jean et @Olivier : Malheureusement, si cette technique peut fonctionner avec des publicités de type image (Javascript et autres..) notamment avec des publicité d'affiliation, dans le cas d'adsense la mise en place d'un tel système, même si elle ne serait (peut être) pas impossible, serait assez fastidieuse..

    Adsense propose de la publicité adaptée au contenu de la page qu'il appelle (sans compter la publicité adaptée aux habitudes de l'internaute). Donc mon exemple de script ne serait dans un premier temps pas viable, car le script adsense serait appelé par le script php et non par la page qui le contient.

    D'autre part, on ferait fi de toutes les informations fournies à google par le navigateur. Certes on pourrait plutôt passer par Curl plutôt que la fonction fpassthru, et envoyer comme referer la page en question, malheureusement, ce ne serait pas forcément suffisant.

    Le script php, dans ce cas là constituerait plutôt une barrière au bon fonctionnement de cette régie (et d'autres régies qui repose sur des systèmes similaires). Par contre cela s'envisage sur des affiliations directes (exemple ama...), ou d autres régies moins comportementales, se résumant à diffuser des vidéos/images/scripts d'un fonctionnement plus standard.

    @Olivier : Merci pour cet article, je rajouterais juste une petite chose, les serveurs dns d'open Dns en plus de ceux de google aux adresses 208.67.222.222 et 208.67.220.220 pour ceux ne désirant pas passer par google, et contourner ce genre de blocage de la part de leur FAI.

  46. block a dit le

    ici le webmaster miaule , ( moins de revenus pub en perspectives). il l'aime son google...

    je vais aller pleurer...

  47. José a dit le

    @ Block , yep, C'est bien que Free fasse cela. Les internautes n'aiment pas la pub en général. Et là c'est de la pub intrusive. c'est donc une très bonne chose
    Ca fait juste "pleurer" les webmasters ici , qui collent de la pub partout , et ne propose aucun service réel pour l'internaute. tous les moyens sont bons pour afficher + de pub. Vivement que les autres opérateurs s'y mettent.
    Ce qui est tout de même amusant, c'est de voir les efforts du webmsaters de ce site en effet, donner la methode, pour débloquer , ce "blocage de pub" . lol. c'est à mourir de rire. On voit ou son ses intérêts. lol.

  48. Olivier Duffez a dit le

    @José : à part "lol", aurais-tu des propositions constructives d'autres financements que la pub ? Notamment les petites structures qui ne peuvent pas trouver des annonceurs en direct. Merci d'avance, ça ferait avancer le débat ;-)

  49. Aquaportail a dit le

    Ce que je ne comprends pas, c'est cette politique des FAI français qui sont bien les seuls au monde à proposer du triple-play dans des Box et qui ne savent plus comment augmenter leurs tarifs pour répondre aux coûts des nouvelles innovations technologiques. C'est un peu comme si Intel avait demandé de l'argent à Microsoft pour le laisser installer ses OS sur un ordinateur, c'est quand même aberrant comme situation, non?

    Si des FAI veulent faire payer de la bande-passante (Apple, Netflix et Google, il n'y a pas que Google qui ouvre sa chaîne TV!), il me semble logique que les abonnés mettent la main au porte-monnaie : d'ailleurs, les offres des opérateurs de téléphonie mobile vont dans ce sens : c'est "n" € le Go de trafic! Il en était ainsi avant les offres triple-play des Box pour les abonnements internet. Le problème majeur, typiquement franco-français, est d'avoir ces Box triple-play : il est impossible de revenir en arrière mais du coup impossible de faire évoluer les éléments tarifaires! Désolé pour l'expression, mais c'est Free qui s'est couilloné tout seul en lançant la mode des Box. Maintenant, Free est coincé économiquement à cause même de ce qui a largement participé à sa notoriété : les Box.

    Juste un détail : perso, j'utilise un simple modem-routeur ADSL (d'une marque de laquelle j'ai participé à sa création fin 1985, nous étions 2 autres développeurs avec Olivier L. à l'époque, nous n'étions pas encore sorti d'école d'ingé...).

    La solution, pour contrer Free et ses possibilités de non-neutralité, semble arriver au mois de Février via OVH qui va ouvrir un VPN spécial qui déviera le filtrage... (je n'ai pas eu accès à tous les détails, il faut attendre un peu) Et zou, on parlera plus de Free : merci Octave Klaba pour les pros qui bossent avec OVH!

  50. Bruno a dit le

    @José: tu es bien content qu'on ne te fasse pas payer nos contenus grâce à la publicité et que ton patron te verse un salaire en échange de ton travail,non?
    Dis-toi bien que nous non plus nous ne voulons pas travailler pour des prunes.
    S'il n'y avait que des raisonnements comme le tien, on finirait par tout payer à prix d'or et seuls les plus gros survivraient. Ton abonnement ADSL dépasserait allègrement les 100 euros mensuels et tu n'aurais certainement plus le téléphone illimité ...
    Alors avant de critiquer, réfléchis un peu et comme te le suggère Olivier, fais des propositions concrètes.

  51. José a dit le

    Au webmaster de ce site et à l'expert bruno.

    Si vos contenus sont si interessants, vous n'avez qu'à les faire payer. on verra bien si la toile se les arrache. On est pas dans une société , ou tout se finance par la pub. aujourd'hui il y a un tas de sites qui se creent dans le seul but d'afficher de la pub. Ce n'est pas pour apporter quelque chose à l'internaute. c'est juste du contenu pour les moteurs. et l'internaute il faut l'inciter à cliquer, sur une pub, mais c'est pas pour ca qu'il adhère vraiment. si un internaute achetait vos contenus " d'exception" , si merveilleux , là au moins ce serait pour votre travail. toute la médiocrité aujourd'hui peut , avec ce sytsème de pub et de cout par clic, se retourver sur le net. Vous vous sentez visez. Vous avez peut etre raison. Offrez un vrai service , et si ca vaut le cout, les internautes seront prêts à payer. Heuresment que tout ne se finance pas par la pub. Ca rabaisse tout et particulièrement la qualité. Il faut un vrai travail qui se paye pour ce qu'il est réellement. collez vous sur le front des adsense aussi , quand vous marchez dans la rue, qui sait, ca peut vous rapporter quelque chose, et vous aurez peut être l'air d'un artiste.

  52. Olivier Duffez a dit le

    Donc José, tu considères que tout est blanc ou noir :
    - soit on a un site vraiment pourri et donc on n'a rien d'autre à faire que de mettre de la publicité
    - soit on a un site tellement génial et sans équivalent sur Internet et donc on peut faire payer l'accès (et donc se débarrasser de cette horrible publicité)

    au passage, selon toi, la publicité ne doit être présente que sur les sites pourris, donc tu estimes que toutes les formes de publicité ne sont qu'un mal dont il faudrait se défaire...

    Dans quelle catégorie classerais-tu des sites comme lemonde.fr ou le figaro.fr (qui affichent de la publicité mais proposent pourtant un contenu de qualité) ? Je ne parle pas des rares abonnés qui paient mais des millions d'autres qui ne paient jamais rien. Ils profitent d'un contenu de qualité GRACE AU FINANCEMENT DE LA PUBLICITE.

    Eh oui ! La publicité finance en grande partie les médias depuis quelques dizaines d'années (papier, radio, TV, Internet). Si ce modèle marche si bien c'est qu'il ne doit pas être si stupide que ça non ?

    J'aimerais savoir si tu es à ton compte et si tu as déjà essayé de vivre d'un site web. Sans doute que non, sinon tu n'écrirais pas tout ça. Si je me trompe alors j'aimerais bien connaître le modèle économique et l'adresse du site.

    Sur ce sujet, tu devrais aussi lire http://www.presse-citron.net/free-adgate-un-revelateur

  53. José a dit le

    Ces grands médias comme vous dites sont des professionnels , pas des amateurs, dont la seule motivation est de pondre des textes à gogo dans le seul but d'afficher de la pub. D'ailleurs certains webmasters, n'hésitent pas à paraphraser leur contenu. Et ils appellent cela du travail et pensent mériter d'être payer pour ca ? ils ne manquent pas de culot.
    Et puis les grands médias ont de véritables annonceurs , qui témoignent du sérieux de ce qu'ils font, et de leur travail. Ce sont des journalistes, des professionnels.

    N'importe quel site et n'importe qui, peut afficher des liens pubs . Cela ne signifie pas pour autant qu'il s'agit d'un site de qualité, loin de là, ni de gage de sérieux. Il n' y a pas de vérification de qualité pour pouvoir afficher de tels liens pubs par le moteur. Un annonceur sait pourquoi, il s'engage lui , tout comme un sponsor. Il y a de véritables raisons, de la qualité, de travail....

    Là il n'y a rien et tout le monde peut mettre des liens pubs sur des sites sans intérêts en pondant du contenu moisi, y compris en racontant sa vie sur un blog. Mais sans doute que ceux là se disent être des pro du net.

    Et les recettes publicitaires issus de simples clics encore moins. Puisque tout est fait pour que l'internaute clique dessus. la pub est mise en avant et sur le net il est tellement facile de cliquer. Vous parlez d'un travail vous. cliquez ici, cliquez par là , recliquez ici. avec un moteur qui va afficher des pubs en fonction de la vie privée de l'internaute en plus pour l'inciter davantage. Rien à voir avec la qualité de ce que propose le site car l'internaute peut etre plus intéressé par le lien pub que par le reste.
    Le contenu n'est là que pour l'attirer par l'intermédiaire des mots clés qu’il tape. Le reste c'est le moteur qui fait le boulot, en fonction de ce qu'il connaît de l'internaute, des infos qu'il a recueilli sur lui.

    Donc je ne serai pas aussi catégorique, à savoir site pourri = site qui place de la pub, il y a des nuances, mais pour la grande majorité, le seul but est d'afficher de la pub en effet. c'est l'argent, l'appât du gain, qui conduit tant de webmaster à se passionner tout à coup par un sujet, c'est merveilleux, ils ont vu la lumière.
    Bref, ce n est pas le sujet en lui même ou l'internaute, mais l'argent. Et là ce système de liens pubs, fait fleurir les sites pourris en effet dans tous les domaines et fait perdurer leur existence, avec pour conséquence de polluer le net.

    Mais comme je l’ai dit, mettez vous de la pub adsense sur le front, vous deviendrez peut être un artiste, qui sait. C'est peut etre ca aussi la magie de la pub.

  54. Chantale a dit le

    Excellent article (mais il est trop tard pour me lancer dans le débat, bien que ça donne envie...) !

    Chantale.

  55. Mike a dit le

    Je n'étais pas au courant pour le fait que Youtube soit bridé.. Je serais plutôt agacée si j'étais chez Free, d'autant plus que leur "gueguerre" ne concerne pas les utilisateurs, mais ce sont eux qui sont touchés pourtant...
    Je trouve de plus le procédé pour débloquer cette option (quand elle y était de base) plutôt complexe, pas sûre que tout le monde ait réussi à le faire..
    Enfin, je me demande par quoi sont remplacées les publicités bloquées. Si c'est pour avoir un carré blanc à la place, je préfère largement laisser les publicités et laisser chacun gagner sa vie (mais peut être que ce n'est pas le cas pour les personnes ayant des connexions plus lentes).

  56. Olivier – Graphiste a dit le

    Nul besoin de free pour faire disparaitre les pubs Adsense ! Les éditeurs de site et de blog ont commencé le nettoyage il y a déjà quelques mois, lassés de polluer leurs pages pour gagner quelques euros par mois...

  57. Mouton Sanglant a dit le

    La publicité, avant d'être un moteur économique est un moteur de propagande et de conditionnement cérébral "inciter à adopter un comportement souhaité" (source: wikiFR: http://fr.wikipedia.org/wiki/Publicit%C3%A9).

    Beaucoup de Webmasters injectent de la publicité dans leurs pages sans réfléchir à toutes les facettes de ce milieu qui leur est bien souvent obscur.
    Pour faire une analogie propre au domaine du Webdev et mettre en évidence le danger de cette pratique, insérer des encarts de publicité sur son site sans connaître les mécanismes interne de l'univers publicitaire, c'est (comme) mettre sur votre site à disposition de tous vos visiteurs une fonctionnalité qui permettrait l'accès et la modification du code source ainsi que de la/les bases de données sans connaître les règles de sécurité nécessaire à appliquer.
    À l'heure actuelle, nombre de petites entreprises souffrent de l'ignorance du fonctionnement des systèmes qui leurs sont associées.

    Pour quelques € de plus, la publicité devient le 'moteur' d'existence d'un site, justifié par la prise en charge des différents frais de maintenance. Ne sont pas rares les Webmasters qui basent la conception de leur site web en fonction de la pub (et non pas l'inverse comme il se devrait d'être).

    Je lis dans certains commentaires que les sites web ne pourraient exister sans la pub. Cette opinion est une idée reçue provoquée notamment par l'omniprésence de ce média et aussi par l'idée du soutien intéressé à double sens, c'est à dire que les visiteurs du site acceptent que l'auteur leur impose la présence de la pub, car il s'agit pour lui d'un moyen de poursuivre son travail et pour eux d'une moindre mesure pour profiter gratuitement de son service.

    Cette résignation morale est dû au conditionnement lié à l'apparition épidémique de la publicité dans notre société.

    Les solutions existent, mais ne peuvent prendre vie sous la forme d'actions isolées. Si cependant, l'esprit critique de vos lecteurs est un point important dans vos projets, il est alors cohérent de penser que votre public peut juger vos moyens de financement et les intérêts qui vous poussent à réaliser votre œuvre. Et donc vous poussent à découvrir, définir et mettre en place de nouvelles alternatives.
    Dans le cas où l'esprit critique n'est pas un facteur clé, alors le contenu intellectuel produit n'a d'autre vocation que le conformisme.

    Il n'existe pas une solution unique, et supprimer une alternative au profit d'une autre revient à reproduire un schéma parallèle (et en permettre une exploitation de masse). Pour trouver ses (les siennes) solutions, il est nécessaires de cerner sa cible, l'esprit critique de celle-ci et l'impliquer par le raisonnement.

    Le système publicitaire induit que les visiteurs (réguliers et occasionnels) financent le développeur de manière indirecte, aucun d'eux n'a donc d'autre influence intellectuelle sur le site que celle de le promouvoir à sa manière (bouche à oreille, participer au contenu, modules de promotion type tweeter/facebook, partenariats), le financement est donc anonyme et subit. Le but est donc d'attirer des visiteurs multiples, toujours plus nombreux, la finalité c'est que le site s'adapte non plus à une idéologie mais à une société (les visiteurs) et on perd les fondements moraux de celui-ci, au détriment donc des personnes engagées.

    Le système de mécénat induit quant à lui que certains visiteurs (réguliers) financent le développeur directement. Il s'agit alors d'un système d'investissement tel le système de parts (les actions). Les investisseurs les plus imposants ont plus de poids dans les décisions de l'évolution du site.

    Pourtant d'autres systèmes existent (et ce à travers l'histoire de l'Humanité) tel que le mécénat anonyme qui interdit l'influence d'un acteur sur le système.

    Ma position sur les pubs est évidente et je n'expliquerais que par quelques idées mes raisons, il est nécessaire à chacun de développer un raisonnement personnel en saisissant les motifs, intentions ou intérêts d'un système.
    - je me méfie toujours de ce que je ne connais pas, surtout si on m'empêche de le comprendre
    - mes recherches m'ont permises de détecter des failles morales dans le système publicitaire, je ne cautionne pas les actions immorales
    - un système n'est jamais bon quand il est omniprésent, voir unique, on parle de dictature
    - les milieux de libre-pensée sont souvent meurtris par les systèmes économiques dominant, tandis qu'ils sont enrichis par les systèmes économiques marginaux
    - les pubs sont des scripts, qui favorisent une consommation des volume d'échange de plus en plus important, et favorisent le marché du "moindre coût, plus gros profit"
    - toutes les régies de pub n'ont pas un contrôle strict sur les pubs diffusés, c'est un vecteur important de propagation de virus
    - le détournement d'informations personnelles
    - l'effet "subliminal" (je ne parle pas des pratiques telles quel mais de l'effet inconscient de la perception d'une publicité) de l'omniprésence des messages publicitaires

    Entre autres.

    Je suis pour l'action engagée par Free, même si techniquement elle est très limitée, mais c'est un pas. Guerre de marché ou désobéissance civile ? Il s'agit de bien comprendre les intentions de l'opérateur pour se faire une opinion.
    Je reste donc conscient de la possibilité du détournement d'informations comme l'a récemment fait Orange sans en informer ses utilisateurs, avec pour seul moyen de se désinscrire de leur système de surveillance un courrier recommandé.

    Si Free possède une part majeure de la population d'internautes, que ces utilisateurs refusent les pubs, les victimes directes sont les développeurs web français (et non pas Google qui, en tant géant, ne sera que peu touché) ils sont alors forcés de réagir. Dans le cas où une telle action abouti et entraîne le ralentissement des pubs en France, le système publicitaire français est perturbé, et de nouveaux systèmes de financement seront forcés de faire leur apparition.

    Les développeurs (et leurs lecteurs) devraient se réjouir des actions engagées à l'encontre du joug du monde publicitaire pour espérer un jour à s'affranchir de son influence néfaste. Ou bien, c'est qu'ils ont peur pour leurs bénéfices.

  58. peyra a dit le

    pourquoi les hautes autorités empèche les chaines de france télévision de passer de la pub ,
    Quand free nous le propose gentillement ,si vous protestez contre free pourquoi faites vous silence devant les autres?

  59. Jaycee a dit le

    Free a raison de bloquer les pubs il y en a marre d'être assailli de pubs, les gens ont le droit à la tranquillité !!!

  60. mrandy a dit le

    Pourquoi imposer ?
    le web doit rester un espace libre où les gens peuvent décider librement.
    je lis ici que certains veulent imposer la pub aux internautes, d'autres veulent la supprimer.
    moi je pense que c'est à l'utilisateur de décider !
    il serait bon que chacun puisse décider librement lors d'une session web si il veut de la pub ou pas. Et ce n'est pas aux dictateurs du web d'essayer d'imposer si l'utilisateur doit recevoir des pubs ou pas.
    La création d'internet a toujours été un espace de liberté, mais toujours menacé par les dictateurs ! aussi bien par des politiques que des grands groupes du web.
    De mon côté , je pense que c'est l'utilisateur qui doit choisir si il veut ou pas des pubs et qu'il puisse activer ou désactiver quand bon lui semble.

  61. liberteconso a dit le

    FREE a raison de proposer un adblock pour ceux qui ne veulent pas de pubs ni d'"espionnage" du citoyen ordinaire !
    que diriez-vous si votre voisin venait tous les jours regarder dans votre boite aux lettres pour voir de qui vous recevez du courrier, histoire de cerner ce que vous faites, puis vous assaillait d'adresses et pub de ses entreprises amies dont il toucherait une commission. Vous seriez mécontents.
    on voit 2 problèmes : premièrement ne pas regarder nos activités (sauf cas de sécurité ou les voyous... ), c'est une question de respect des individus.
    Deuxièmement ne pas "imposer" des pubs, lorsqu'on a un besoin on sait très bien consulter internet, donc inutile de pourrir les écrans de pubs alors qu'on a déjà choisi ou renoncé à son achat.

  62. nico999 a dit le

    Si seulement je savais comment faire pour que ne s'affichent plus les infos débiles du portail de free quand je veux me connecter à mon compte: j'en ai marre que Free prenne ses abonnés pour des lecteurs de voici et autres magasines de ragots sur des gens dont je me contrefiche.... Comment BLOQUER les infos-ragots du portail FREE ????

Postez un commentaire !

Les champs marqués du signe * sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée.

En postant un commentaire, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo.

Cherchez dans tous les dossiers

Cherchez par mots-clés dans ~2000 articles :

Formation référencement et webmarketing

Venez chez Ranking Metrics vous former au référencement, à Google Analytics et aux réseaux sociaux ! Plus de 4000 entreprises sont déjà venues (financement possible par OPCA, DIF...).

Préparés et animés par Olivier Duffez (WebRankInfo) et Fabien Faceries (AgentWebRanking), 2 professionnels reconnus dans le domaine, nos modules sur le référencement naturel sont très complets tout en laissant une grande place à l'interactivité pour répondre à toutes les questions des participants.

Pour connaître le plan détaillé de chaque module, le prix, les dates et les lieux, consultez le site de Ranking Metrics (organisme de formation).

Hébergement web

Hébergement web mutualisé et dédié

Pour un bon référencement, il faut un bon hébergeur. Testez Sivit by Nerim, l'hébergeur choisi par Olivier Duffez pour son site WebRankInfo.

A partir de 3€ HT/mois.