Choix des données structurées
Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Quelles données structurées faut-il ajouter ?

Quelles données structurées faut-il ajouter pour un meilleur référencement ? Comment trouver les bonnes ? Réponse dans ce dossier.

Il existe plusieurs centaines de types dans le référentiel de schema.org, alors comment s’y retrouver ? Quelles données structurées sont intéressantes à ajouter dans son site ?

Je vais vous expliquer comment faire pour savoir lesquelles vous devriez ajouter. Je vous propose plusieurs façons (vous pouvez toutes les utiliser), de la plus basique à la plus avancée :

Evidemment, si vous découvrez tout juste tout ça, lisez :

1 Les indispensables

Voici les données structurées que vous devriez utiliser…

Le fil d’ariane (breadcrumb)

Même si parfois Google le repère sans données structurées, je vous conseille de le déclarer. Désormais, Google gère uniquement le référentiel schema.org (si vous avez encore data-vocabulary.org il faut mettre à jour).

En savoir plus : documentation

L’éditeur du site (publisher)

Je vous conseille de déclarer l’entité correspondant à l’éditeur du site, qu’il s’agisse d’une personne morale (vous pourriez utiliser le type Organization) ou physique (type Person).

C’est mieux si vous pouvez relier cette entité à une page de type « A propos » ou « Qui sommes-nous ? ».

En savoir plus : les types Organization et Person sur schema.org

Champ de recherche de liens sitelink

Cette donnée structurée sert à paramétrer le formulaire de recherche qui peut apparaître dans les SERP de Google sous votre propre site. Il s’agit du type SearchAction de la propriété potentialAction.

En savoir plus : comment ajouter le code SearchActiondocumentation

Balises de l’Open Graph (Facebook) et cartes Twitter

Même si ça n’est pas tout à fait des données structurées, je vous conseille d’inclure des balises og pour optimiser la façon dont vos pages s’afficheront quand elles seront partagées sur Facebook et Twitter.

En savoir plus : documentation Facebook et Twitter

Product pour chaque fiche produit

Si vous avez un site ecommerce, ajoutez les données structurées sur chaque fiche produit, avec le maximum d’informations.

Attention : utilisez le balisage Product pour un produit spécifique et non pour une catégorie ou une liste de produits

En savoir plus : les types Product et Offer sur schema.org. Et en bonus : comment améliorer le référencement d’une fiche produit en dehors des aspects techniques.

Maintenant que vous avez vérifié les données structurées essentielles, passons à un peu plus évolué…

2 Etudier la concurrence

🕵️‍♂️ Pour vos principales requêtes, regardez dans les SERP comment s’affichent les concurrents. Profitent-ils d’un affichage spécial ?

🕵️‍♀️ Dans ce cas, analysez leur page avec un outil de test des données structurées et vous saurez rapidement ce qui leur a permis d’obtenir cet affichage.

💡 Astuce : découvrez comment utiliser un bookmarklet pour gagner du temps (lancer l’analyse des données structurées en 1 clic)

Exemple évident : vos concurrents ont un résultat enrichi « recette »

Rich snippet recette (sur mobile)
Résultat enrichi de type recette (SERP Google mobile)

idem sur ordinateur :

Rich snippet recette (sur ordinateur)
Résultat enrichi de type recette (SERP Google ordinateur)

Autre exemple évident : les produits d’un site ecommerce…

Rich snippet produit (sur mobile)
Résultat enrichi de type produit (SERP Google mobile)

en version ordinateur :

Rich snippet produit (sur ordinateur)
Résultat enrichi de type produit (SERP Google ordinateur)

Ensuite, ça n’empêche pas d’aller tester directement les pages stratégiques des concurrents avec un outil de test des données structurées, sans forcément se focaliser sur les SERP et les rich snippets. Vous pourriez avoir des surprises (en constatant par exemple que le concurrent a mis au point une stratégie complète basée sur les données structurées, qui va au-delà des extraits enrichis).

3 Privilégier les rich snippets

OK… Plutôt que de compter sur le fait que vos concurrents ont déjà exploité les bonnes idées, vous pouvez aussi passer en revue la liste des rich snippets pris en charge par Google. Le but est de voir lesquels sont compatibles avec le type de votre site, son modèle économique et les types de contenus en place.

4 Stratégie SEO basée sur les entités

D’ici peu, tout le monde aura déjà mis en place les 3 points précédents. Alors comment faire encore mieux et vous démarquer des concurrents ?

Il faut mettre en place une stratégie complète SEO basée sur les entités (et les données structurées, cela va sans dire).

Voilà, je vous ai mis le lien, lisez bien mon dossier et contactez-moi si vous n’arrivez pas à le faire tout seul.

Ai-je oublié quelque chose ? Dites-le moi en commentaires…

Cet article vous a-t-il plu ?

Note : 5.0 (2 votes)
Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.