Parts de marché des moteurs de recherche
Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Parts de marché des moteurs de recherche en octobre 2018 (France, USA, monde)

Google domine le monde dans la plupart des pays, mais quelles sont les parts de marché des moteurs de recherche en France et dans le monde ? Ce dossier vous fournit les derniers chiffres connus.

Dernière mise à jour : 11 octobre 2018

Remarque : sauf mention contraire, les valeurs fournies ici regroupent les statistiques ordinateur, tablette et mobiles (smartphones). Source : StatsCounter.

Au fait, savez-vous comment on calcule les parts de marché des moteurs ? Il faut avoir accès aux bonnes données (on parle de clickstream) et calculer comment se répartit l’ensemble du trafic envoyé par les moteurs de recherche vers les sites. Dans le cas de StatsCounter, ils ont un code de tracking installé sur 2 millions de sites, ce qui génère environ 10 milliards de pages vues par mois. Ils récupèrent chaque URL de referrer pour identifier si cela provient d’un moteur de recherche connu, ainsi que le user agent de l’appareil de l’internaute pour distinguer les ordinateurs, les smartphones, les tablettes et les consoles de jeu.

Comme vous le savez déjà, Google est archi leader des moteurs de recherche presque partout dans le monde, comme le montre cette carte qui indique la part de marché de Google dans chaque pays (reflété par la nuance de couleur). Les 2 seuls pays où Google n’est pas leader sont la Russie (c’est Yandex) et la Chine (Baidu).

Parts de marché moteurs de recherche

Parts de marché des moteurs de recherche dans le monde entier selon StatCounter

En France

En France, Google écrase totalement la concurrence avec + de 90% de parts de marché depuis très longtemps, à tel point qu’on ne parle plus des concurrents (Bing, Yahoo, Qwant, etc.). C’est dommage car on a besoin de diversité, et qu’on a quelques tentatives d’autres moteurs.

Voici les parts de marché des moteurs de recherche en FRANCE, selon les appareils :

MoteurTous appareilsDesktopMobile
Google93,84%90,3997,93%
Bing3,20%5,33%0,73%
Yahoo2,34%2,46%0,90%
Qwant0,59%1,00%0,10%
DuckDuckGo0,34%0,43%0,21%

Voici ce que ça donne pour l’ensemble des appareils (desktop, mobile, tablette, console)

Et le moteur de recherche Orange ?

Le saviez-vous ? Orange a abandonné en mai 2017 le développement de son moteur de recherche. Désormais les résultats sont fournis par GoogleClick to Tweet

Celui qui monte et qu’il faut surveiller/encourager en France, c’est bien entendu Qwant ! Il est encore loin de peser dans les stats, mais ça nous ferait du bien d’avoir un moteur de recherche français/européen… Alors tant mieux s’il est en forte croissance.

La question revient souvent, lisez donc la part de marché de Qwant (France)
Parts de marché de Qwant
Quelle est la part de marché de Qwant en France ? Environ 0,59% selon StatCounter, avec cette évolution :Click to Tweet

On a aussi Ecosia (non listé par StatCounter) mais ce n’est pas un moteur de recherche à proprement parler : il n’a ni crawler ni algo, il utilise Bing. Ce qui n’enlève rien à son positionnement éthique intéressant. Ou encore Lilo, basé également sur Bing semble-t-il.

Voilà le livre de référence sur le SEO !

Livre référencement Olivier AndrieuN'hésitez pas, le livre Réussir son référencement web est de loin le plus complet... Ecrit par Olivier Andrieu, expert largement reconnu, ce livre aborde toutes les notions de façon exhaustive (près de 650 pages), y compris les dernières évolutions SEO. Il est destiné à tous publics (annonceur, agence, freelance, consultant, etc.).

Aux Etats-Unis

Aux USA, Google domine très largement aussi ses concurrents… Les 2 plus importants se sont regroupés au travers d’un accord de partenariat : les résultats de recherche sur Yahoo sont fournis par Bing. Les autres challengers sont AOL, DuckDuckGo et Ask Jeeves. D’autres se partagent d’infimes miettes : Baidu, Dogpile, Webcrawler ou Yandex.

Voici les parts de marché des moteurs de recherche aux USA :

Dans le monde entier

A part certains pays (Russie et Chine principalement), Google domine largement ses concurrents Bing, Yahoo!, Baidu, Yandex et DuckDuckGo. Parmi les autres challengers, citons Haosou, Shenma, Mail.ru, Naver, Soguo Search, Ask Jeeves, AOL, Daum et Seznam.

Voici les parts de marché des moteurs de recherche globale, dans le monde entier :

Autres statistiques

Vous devriez également être intéressé par les dossiers suivants :

Parts de marché des moteurs de recherche

Parts de marché des moteurs de recherche Google, Bing, Yahoo,
Yandex, Baidu… (France, USA et monde)

Cet article vous a-t-il plu ?

Note : 4.3 (29 votes)
Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

29 commentaires

Olivier Duffez

Merci Aurélie. Dommage que le journaliste n’indique pas la source de cette information.

Répondre
Marc Premsgo

Merci déjà d’avoir cité Premsgo ^^ Les data ont été mis a jour et grossi, mais non implémentés encore.
On est concentré sur le nouveau backoffice des agences et le lourd projet shopping gratuit, tout ca devrait etre fonctionnel avant le E-marketing. Il y aura un petit mot dans le forum sur le fil dédié.

Le moteur Bing, depuis ses débuts ( ex MSN ), ne cesse de perdre des parts de marchés… Microsoft avait failli jeter l’éponge il y a quelques années après avoir investit plus de 5 milliards de dollars. Il est préférable que l’éventail des moteurs soit le plus large possible…

PS: le trafic de Premsgo (version test Alpha) est en moyenne de 1600 Visiteurs/jour soit par rapport a Google, env 0,001 % …

Répondre
prolegomenes

Aux États Unis, Google domine très largement…Baidu y ramasse les miettes.

En Chine Baidu domine très largement, Google y est carrément interdit de cité.

Tout ceci est de bonne guerre, sauf que dans un cas comme dans l’autre c’est mauvais question diversité.

Répondre
Olivier Duffez

ce n’est tout de même pas comparable : aux USA, Baidu n’est pas bloqué, alors que Google l’est en Chine…

Répondre
Seb

Vous êtes surs que Ecosia n’entre pas dan le Top 5 dans certains pays ?
Ecosia c’est le moteur de recherches qui plante des arbres grâce à nos recherches : https://www.ecosia.org/

Répondre
Olivier Duffez

je viens de voir arriver ecosia dans mes stats en mai, c’est encore hyper faible comme trafic je pense
cela dit, ce n’est pas un moteur de recherche à proprement parler (point de vue SEO) puisqu’il ne fait qu’afficher les résultats fournis par Bing…

Répondre
Charles31

Du coup Qwant c’est pareil?
Wikipedia et d’autres articles disent ceci: « Eric Léandri confirma l’utilisation de résultats provenant du moteur de recherche de Microsoft, Bing »

Répondre
Olivier Duffez

Depuis que Qwant est sorti, c’est une sorte de polémique : Qwant a-t-il ses propres crawlers et algorithmes ? Il semble qu’une très grande partie des résultats proviennent en effet de Bing, en tout cas pour l’instant. Espérons qu’il soit autonome bientôt.

Charles31

Merci pour la réponse @olivier. Donc si je comprend bien Qwant se présente comme le seul moteur de recherche européen mais pour l’instant c’est surtout du marketing. Est-ce que vous savez où je pourrais en savoir plus pour savoir vraiment ce qu’il en est avec Qwant? Merci!!

Olivier Duffez

Désolé Charles, je n’ai pas d’info précise sur le fonctionnement exact de Qwant pour la partie moteur de recherche web…

Julien

C’est clair que ça manque de diversité tout ça… surtout qu’en plus j’imagine qu’il y a pas mal de gens qui utilisent Bing et Yahoo! par défaut (les personnes peu familiarisées avec l’informatique).

Il aurait été intéressant de voir quelle part de marché aurait YouTube ;)

Répondre
DooM

Je suis très étonné de ces chiffres… Lors de mon dernier meeting chez Microsoft en Janvier ils m’ont présenté une part de marché de 15% en France, et de 32% aux US. Expliqué par le fait que windows 10 intègre en natif la recherche Bing…

Qui croire?

Répondre
Olivier Duffez

J’ai également entendu parler de ça de la part d’une agence AdWords, qui relayait des infos venant de Bing Ads.
Pour ma part, je n’ai jamais vu un seul site (en France) où Bing dépasse les 5% de trafic organique.

Répondre
Hubs

bonsoir Olivier
2 choses:
1) je confirme que mon site (environ 8000 visiteurs par mois) reçoit 95% de son trafic par Google, 4.5% par Bing, et des clopinettes pour les autres (Ask Jeeves parfois, DuckDuckGo parfois. Qwant : jamais ou presque.
2) dans le dossier https://www.webrankinfo.com/dossiers/etudes/parts-marche-moteurs , les graphiques n’apparaissent pas (un petit rectangle rouge annonce « a is undefined » …

Répondre
Sebdu75

On pourrait surtout citer Ecosia.org, qui connait une croissance fulgurante : ils utilisent la techno Bing et plantent des arbres (13 millions à date avec objectif d’atteindre 1 milliard d’ici 2020) grâce à l’argent généré par les recherches, dans les pays en développement.

Le trafic croit à une vitesse phénoménale, avec 80 millions de visites mensuelles d’après Similarweb (1/5 de Google.be, c’est encore peu), et un triplement de l’audience sur un an !

Répondre
Olivier Duffez

oui, c’est une initiative à connaître en effet !
c’est bien de préciser d’emblée que les résultats sont fournis par Bing, ça évite les malentendus qu’on a notés avec Qwant.
même si ça reste très faible, ils ont généré un peu plus de trafic que Qwant sur mon site le mois dernier !

Répondre
Seb

Et Ecosia n’est pas représenté ?
Chez moi, il dépasse largement Qwant, pas vous ?

Répondre
Olivier Duffez

Il faut croire que Ecosia n’est pas connu de StatCounter… Cela dit, ce n’est pas réellement un moteur à part entière (du point de vue SEO), puisque tous les résultats proviennent en fait de Bing (source).

Répondre
Eric

Pour ma part, je commence à laisser tomber Google pour la recherche. Les résultats sont trop commerciaux. Que l’on tape n.importe quoi, il faut que l’on tombe sur des sites marchands pas forcément en adéquation avec notre recherche. Tout le monde se bat pour être bien référencé et cela vient au détriment de la qualité des résultats de recherche. J’utilise maintenant Qwant, moins pollué d’annonces.

Répondre
fabien

Dans la même veine qu’Ecosia, il y a aussi Lilo. Français aussi. Ethique également. Mais basé sur google, et permettant de choisir le projet qu’on souhaite financer / on peut faire planter des arbres, mais soutenir un autre projet ou association éthique/sociale/écologique/durable

Répondre
Philippe G

Je suis étonné que personne ne semble se questionner sur la validité des data statscounter (et surtout de leur représentativité sur le marché français par rapport à leur marché natif aux US)… En farfouillant leur FAQ, ils indiquent un chiffre (de 2015 !!!) de 16 milliards de pages vues pour leur échantillon global, dont 300 millions apparemment en France… Peu ou prou le chiffre annoncé en septembre 2018 pour le seul site (desktop) de L’Equipe (2,2 milliards pour le portail Orange…) (source : https://www.acpm.fr/Chiffres/Frequentation/Sites-Web-Fixe ). Ca ne vous questionne pas un peu vous ?

Répondre
Olivier Duffez

En fait, chacun peut aussi regarder ce que ça donne pour son ou ses propres sites, histoire de comparer. Je n’ai (malheureusement) jamais vu un site avec 4% de Qwant par exemple.
J’aimerais bien avoir un outil qui fournisse des stats précises, aussi facilement que StatsCounter. Il y aurait quoi comme alternatives ?

Répondre
Philippe G

Oh je ne cherchais pas spécialement à « défendre » Qwant avec ma remarque, mais je ne peux pas m’empêcher de m’interroger sur la représentativité des data StatsCounter en France (mes anciens réflexes de journaliste face à une source unique de chiffres reviennent vite ;p). Il n’y a pas très longtemps, il me semble avoir vu passer des chiffres sourcés médiametrie, mais avec une méthodo totalement différente (panel utilisateurs je crois), et des résultats très étonnants. Mais très honnêtement, je n’ai pas assez fouillé pour citer une rélle alternative… Ce qui n’empêche pas, je trouve, de considérer les chiffres de part de marché avec beaucoup de précautions. Peut-être faudrait-il plutôt regarder d’avantage les évolutions ?

Répondre
Olivier Duffez

Moi non plus je ne fais pas de « fixette » sur Qwant, c’est juste que c’est le seul intéressant à suivre en France, notamment pour l’évolution.
Mediamétrie n’est pas forcément plus fiable, j’en sais rien en fait. Il l’est surtout pour les médias (presse en ligne) mais pour l’ensemble du web c’est moins sûr.
Regarder les évolutions de données non fiables ne les rend pas plus fiables malheureusement ;-) C’est tout de même ce que je fais dans le graphique qui montre l’évolution pour Qwant.

Julien

Qwant revendique aujourd’hui 5% des recherches en France, selon son PDG, Eric Leandri, contre 10 fois moins 6 mois plus tôt…

Une des conséquences de l’entrée en vigueur du RGPD le 25 Mai 2018 ?

Son slogan étant « le moteur de recherche qui respecte votre vie privée »… mais qui aussi du coup vous renvoie des réponses et publicités moins ciblées …

http://www.leparisien.fr/economie/business/qwant-le-petit-moteur-de-recherche-francais-voit-son-avenir-en-grand-03-09-2018-7874670.php

Répondre
Julien Cuingnet

Effectivement, discussion très intéressante sur le sujet sur le forum cette semaine, merci pour le lien !

Quoiqu’il en soit, le RGPD a du avoir un effet positif sur Qwant, à moins que ca ne soit qu’un coup de comm de leur part…

Dans tous les cas, le RGPD semble avoir paradoxalement avantagé les gros comme Google : https://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/10/13/protection-des-donnees-google-premier-beneficiaire-du-rgpd_5368922_4408996.html

A vouloir trop légiférer, on en arrive au résultat inverse ! Merci l’Union Européenne avec votre magnifique RGPD…

Olivier Duffez

C’est pour moi une évidence que le RGPD va surtout profiter aux grosses organisations, les GAFA notamment, et poser des problèmes aux TPE…