Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Conseils officiels pour un bon référencement sur Bing

Sur son blog officiel, Bing fait le point sur les principaux critères du référencement naturel et indique s’ils sont effectivement utilisés dans l’algorithme SEO de Bing.

Evidemment, ils ne vont pas révéler de scoop ni fournir des détails, seulement des confirmations ou des phrases très générales. Néanmoins, ça vaut le coup de lister leurs infos ; je rajoute là où c’est pertinent des liens vers mes dossiers qui permettent d’en savoir plus sur le sujet.

L'essentiel à savoir en référencement sur Bing

Le crawl et l’indexation

Choisissez un format d’URL simple et crawlable ; ne cachez pas de liens dans le Javascript ou le Flash (NDLR : on se demande s’ils disent ça car ils ne savent pas le crawler ou car ils craignent que ça serve au spam). Dès la création de WebRankInfo en 2002 je conseillais déjà d’avoir des URL simples et stables.

Bing respecte le protocole robots.txt

Bing gère HTML5 et remarque que son adoption est encore très faible – mais en progression.

Bing rappelle qu’il est impératif d’investir dans une version de votre site adaptée aux mobiles (smartphones et tablettes).

Les critères on-site (qui concernent l’ensemble du site)

Faites attention aux contenus dupliqués sur votre site (lisez mon dossier complet sur le DC) ; si besoin, pour « nettoyer », utilisez des redirections 301 et si ce n’est pas possible, utilisez la balise rel=canonical. C’est la même chose que pour Google : Matt Cutts recommande la 301 plutôt que la canonique.

A propos des redirections, Bing rappelle que par défaut, les développeurs font souvent une 302 (temporaire) pensant qu’il s’agit d’une 301 (permanente). Evidemment, c’est mieux de faire réellement une 301 (vérifiez-le avec mon outil), mais Bing prétend savoir gérer la situation et interpréter une redirection 302 comme si c’était une 301. Pour ma part, je suis sceptique et recommande toujours de faire une (seule) 301.

Si vous avez besoin de changer de nom de domaine, n’oubliez pas que Bing Webmaster Tools inclut une rubrique pour prévenir le moteur de votre changement. Google propose la même chose, comme je le décris dans mon dossier complet « Comment changer son nom de domaine sans perdre son référencement« .

Si votre site s’adresse à plusieurs pays, qu’il soit sur un ou plusieurs noms de domaine, n’oubliez pas de configurer le ciblage géographique pour Bing. Vous pouvez préciser le ciblage avec beaucoup de précision, jusqu’à une page précise.

Les critères on-page  (qui concernent chaque page)

La balise title est « encore » importante, il ne faut pas oublier de la remplir (elle doit bien correspondre au contenu de la page) sinon Bing doit essayer d’en inventer une, ce qui n’est pas toujours l’idéal.

La balise meta description est « encore » utile, elle doit être pertinente et sert à inciter l’internaute à cliquer (quand il voit votre site dans les résultats). Comme pour le titre, il ne faut pas laisser la description vide, sinon Bing devra la créer (en prenant des bouts de phrase dans le contenu de la page) et ce n’est pas toujours idéal.

Les critères off-site (en dehors du site)

Les backlinks sont « encore » utiles ; il faut toujours qu’ils soient naturels et pertinents. Bing prévient que leur algo est capable de repérer ceux qui veulent tricher (« we can still spot shortcuts a mile away »), mais pourtant il ne semble pas y avoir chez Bing un équivalent de l’algorithme Penguin de Google, qui lutte surtout contre les backlinks factices (artificiels).

Concernant les liens sortants (présents sur votre site), Bing rappelle que comme d’habitude, vous êtes responsable des liens que vous faites alors choisissez bien vers qui vous pointez.

Les réseaux sociaux sont « encore » importants et peuvent avoir un impact sur votre positionnement Bing (« what happens socially can impact your rankings »). Bing précise que des simples Likes ou Retweets ne vont pas booster les rankings. C’est la même chose pour Google, notamment avec Google+ qui a un véritable impact sur le référencement naturel Google.

Le référencement mobile sur Bing

Bing a publié sur son blog des indications sur certains critères utilisés pour le classement des résultats sur mobile. Vous ne trouverez aucun scoop, mais des confirmations sur l’optimisation du SEO mobile.

SERP mobiles sur Bing nov 2014

Cette capture d’écran montre qu’un récent changement d’algorithme chez Bing met en avant dans les SERP mobiles les sites compatibles mobiles.

Mir Rosenberg (Principal Program Manager chez Bing) a expliqué comment les résultats sur mobile sont différents de ceux sur fixe :

Bing identifie et catégorise les pages et les sites mobile friendly (adaptés aux mobiles). En résumé, chaque document est analysé sous l’angle mobile, notamment :

  • la compatibilité du contenu
  • la lisibilité du contenu
  • les fonctionnalités mobiles

L’objectif de Bing est de fournir dans ses résultats mobiles davantage de pages considérées comme adaptées aux mobiles.

Bref, on n’apprend pas grand chose, mais on voit que Bing s’intéresse de plus en plus au mobile (+ d’infos sur le blog de Bing).

Comme Google, Bing recommande aux webmasters d’utiliser la technique du responsive design, afin d’avoir une seule URL à gérer, commune aux utilisateurs (et robots) mobiles et fixes. Mais, tout comme Google, Bing améliore sa prise en compte des autres solutions comme le site dédié mobile (par exemple un sous-domaine m.example.com).

Améliorations de Bing

Voici quelques infos qui datent de 2012 mais qui restent applicables à Bing.

Gestion des pages ou sites en erreur ou sans valeur ajoutée :

  • liens cassés : erreurs 4xx ou 5xx. Les erreurs 4xx (par exemple 404, 410 ou 403) correspondent à des pages inaccessibles ; les erreurs 5xx correspondent à des cas où le serveur était inaccessible. La difficulté pour un moteur de recherche est d’évaluer si le problème est temporaire ou définitif. S’il est temporaire ça vaut le coup de laisser les pages dans l’index, sinon il faut les supprimer. Bing dit avoir amélioré son algorithme qui fait cette évaluation (classifier).
  • pages soft 404 : il s’agit en général de pages en erreur qui ne renvoient pas un code d’erreur. Pour plus d’explications, lisez mon dossier sur les soft 404.
  • domaines en parking : il s’agit de sites sans contenu avec seulement un nom de domaine, affichant des publicités plus ou moins ciblées sur la thématique du nom de domaine. Ca fait longtemps qu’on ne les voit plus dans Google sur des recherches, Bing dit s’être attelé au problème.

Gestion des snippets :

  • amélioration du rendu des snippets avec une meilleure prise en compte des encodages. Bing convertit tout vers UTF-8.
  • création dynamique de snippet dans le cas où précédemment le snippet était vide (voir exemple dans l’image ci-dessous)

Peut-être que comme moi vous allez vous demander pourquoi Bing n’avait pas géré ces problèmes depuis longtemps… Mais tant mieux s’ils améliorent leur moteur, on a besoin de concurrents à Google ;-)

Bing : meilleure gestion des snippets vides

Bing annonce avoir amélioré la génération des snippets dans ses SERP

Conclusion

Par ce billet, Bing cherche-t-il à montrer que leur algo est aussi abouti que celui de Google ? En tout cas, les habitués n’auront rien appris, ou presque. Pour les autres, c’est peut-être un bon résumé du référencement sur Bing.

Il ne reste plus qu’à ce que Bing gagne des parts de marché en France… car pour l’instant c’est presque insignifiant :-(

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

7 commentaires

Méliss'

Il est vrai qu’on néglige Bing un peu trop souvent, au profit de Google. Mais comme on dit, « il ne faut pas avoir ses oeufs dans le même panier » !

Répondre
arjuna

@Meliss: Même si je pense que Google restera numéro un en Europe, l’intégration de BING dans Windows 8.1, risque de lui poser quelques problèmes. Si Microsoft ne merde pas son intégration, cela pourra enfin créer une certaine concurrence au niveau mondial.

Répondre
boboash

On remarque aussi depuis peu de temps dans le forum de google d’aide au webmaster qu’il préconise d’utiliser schema.org pour être compatible avec les plus grand moteur de recherche.

Répondre
Gregorix

Merci pour cet article. Je pensais justement essayer de diversifier les leviers d’audience de mon site (web-tech.fr). Google n’est pas le seul moteur de recherche, même si en France sa domination est impitoyable. Bing, et surtout le Moteur de Voilà et Orange ces derniers mois, gagnent du terrain, indéniablement. Si nous voulons ne plus subir passivement l’hégémonie du géant de Mountain View, c’est à nous, webmasters et internautes de nous pencher sur les autres moteurs !

Répondre
ybet

Juste que Bing est au niveau de Google d’avant Pinguin, avant que Google ne décide de déclasser des sites sans réellement savoir pourquoi.
Il ne tient pas compte des liens spasmiques pour classer ou déclasser une page (ou un site) à la différence de Google
ne tient pas compte d’aspects commerciaux pour positionner une page.
… et tous les bricolages de Google.
Pourtant, sur beaucoup de recherches, Bing déconne complètement (essayer une recherche sur Windows Live mail … à croire que Bing déclasse les sites de … Microsoft)

Répondre
pcamliti

Bonsoir,
Excellent article comme d’habitude ;)
J’ai reçu récemment un email du BING WEBMASTER (Show) heu Tools, précisant certains points.

Mais la traduction et la synthèse est utile / agréable.
Merci Olivier ;)

Répondre
Olivier Duffez

Merci à toi Pascal pour ce commentaire sympa

Répondre