Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Google a déployé un algorithme qui pénalise les sites de téléchargement illégal

2 ans après la première version, Google a déployé ce qu’on appelle Pirate Update 2, une mise à jour censée faire disparaitre des résultats les sites qui proposent le téléchargement illégal.

Comparable à Panda ou Penguin, l’algo baptisé « Pirate » par la communauté SEO cherche à identifier les sites ayant enfreint un copyright ou ayant été massivement dénoncés via une procédure DMCA. Le résultat est souvent très brutal, du genre 95% de baisse de visibilité dans les SERP Google. C’est dans la plupart des cas des sites proposant de télécharger illégalement de films, de musique ou d’émissions TV. Les sites de Torrent ont sans surprise été directement visés.

On ne sait pas ce que cette version 2 améliore de l’algorithme sorti initialement en août 2012 (Google update DMCAdétails en anglais ici). Selon les termes de Google, il s’agit de « improved DMCA demotion signal in Search ». Google dit avoir amélioré son algo :

We’ve now refined the signal in ways we expect to visibly affect the rankings of some of the most notorious sites.

Cette version 2 est sortie vers le 24 octobre 2014 (source).

Selon SearchMetrics, les 3 sites ayant le plus fortement chuté sont free-tv-video-online.me, movie4k.to et mp3skull.com. Voici un exemple de courbe de visibilité selon leur indice, qui montre bien l’effondrement suite à la sortie de l’algo « Google Pirate 2 » :

Algo Google Pirate 2

Exemple de chute de visibilité dans Google suite au lancement de l’algo Google Pirate 2 vers le 24 octobre 2014

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

8 commentaires

Cap1

A mon humble avis cela pourrait signer le début de la fin de l’hégémonie de Google. La demande pour le contenu « pirate » (films, musique, logiciels…) n’est pas prête de se tarir. Les internautes risquent fort de trouver des mérites à d’autres moteurs de recherche moins « regardant » sur le filtrage de ce type de contenus.

En d’autres termes, la recherche de contenus piratés pourraient servir de prétexte pour essayer les services d’un DuckDuck Go (par exemple). Avec un meilleur respect de la vie privée en prime ! Ils pourraient alors concrètement mesurer l’efficacité des moteurs de recherche alternatifs…

Après tout, une recherche efficace n’est ni plus ni moins qu’une recherche qui aboutit.

Répondre
Olivier Duffez

La fin de l’hégémonie de Google car il ne facilite pas le piratage ? J’ai du mal à y croire, mais l’avenir nous le dira !

Répondre
Tillid.fr

Je suis d’accord avec Olivier, je ne suis pas certain que la fin de Google soit annoncée du fait qu’il décide de pénaliser les sites de piratage. Google essaie sans doute de suivre des valeurs plus « éthiques » mais c’est lié à la culture d’entreprise. Google dominé à 98% le marché des moteurs de recherche. C’est lui qui dirige le monde où il souhaite. Je pense que cette action est bien en accord avec sa politique des contenus de qualité.

Répondre
Cap1

Too big to fail ? J’attends les parts de marché des prochains mois avec impatience.

Répondre
marc Annuaire Français

La fin de l’égémonie de Google, comme @Olivier et @Tillid , elle ne risque pas de venir par là.
Si cette hégémonie doit disparaitre, à mon avis, cela viendra par des moteurs nationaux de qualité.

Répondre
Luis

@Cap1 : Cela portera bien plus de préjudices aux sites diffusant du contenu piraté (se rémunérant grâce à leur trafic) qu’a Google.

Répondre
arjuna

Bonjour,

La fin prochaine de l’hégémonie de google en France et dans les autres pays du monde, OUI certainement, et le fait de pénaliser les sites de téléchargements illégaux y contribuera un peu.
Mais ce qui précipitera sa chute sera sans nul doute « Baidu » qui est un moteur très performant et aussi beaucoup plus flexible pour le contenu illégal.

Aujourd’hui, Baidu a comblé son retard dans presque tous les domaines comparés à Google (pour toutes les langues), et il a les moyens de ses ambitions, en n’hésitant pas à recruter les meilleurs chefs de projet de Google, comme l’excellent  » Andrew Ng » (débauché il y a six mois). Il est sans doute l’un des meilleurs si ce n’est le meilleur dans son domaine, et c’est une perte irremplaçable pour Google.

Lorsque Baidu sera prêt (et ça ne va pas tarder), ça va faire mal, très mal.

Répondre
Véronique Duong

@arjuna : Parlant de Baidu, côté créativité, le moteur de recherche chinois a déjà dépassé Google pour certains services (musique, vidéo, etc.). Le deuxième moteur le plus utilisé en Chine (360) est également en train de bien se développer et prend de plus en plus de part de marché à Baidu.

Répondre