Annonces Google

Vous êtes ici : Dossiers référencement > Stratégies de liens (netlinking SEO)

Liens artificiels / Pingouin : même si le site change de nom de domaine, la pénalité pourrait rester

Par , le 25 février 2014

Selon John Mueller, ingénieur chez Google, changer le nom de domaine d'un site pénalisé par Pingouin (liens artificiels) ne retire pas sa pénalité, même si aucune redirection 301 n'est faite... Explications.

Autant vous dire que si cette information est sérieuse, c'est une bombe ! Mais pourquoi ne le serait-elle pas puisqu'elle émane de John Mueller ? On aimerait bien des confirmations, par exemple de la part de Matt Cutts...

Pénalité Google changement nom de domaine

Selon John Mueller (de Google), une pénalité peut suivre un site même s'il change de nom de domaine et qu'aucune redirection n'est faite... Il doit absolument nettoyer, supprimer ou désavouer les liens contraires aux consignes de Google.

On savait déjà que rediriger en 301 un site pénalisé (à cause de son netlinking artificiel) vers un nouveau nom de domaine n'est pas une solution pour retirer la pénalité. Je l'ai expliqué ici dans les dossiers et souvent en formation. Ceux qui pensent le contraire n'ont simplement pas suffisamment attendu, car il faut en général attendre la mise à jour Pingouin suivante, ce qui peut prendre plusieurs mois.

Maintenant, John explique que cette pénalité est maintenue quand un site déménage sur un autre nom de domaine alors que le webmaster a pris soin de ne faire aucune redirection 301. Simplement car il reprend le même contenu.

Concrètement, il explique que l'algo de Google sait repérer quand un site change d'adresse (par exemple de nom de domaine). Bien que la meilleure solution soit de faire des redirections 301, Google remarque que dans de nombreux cas aucune redirection n'est faite (car le propriétaire ne sait pas qu'il faut en faire, ou ne peut pas en faire). Selon lui, l'algorithme tente d'identifier ces cas afin que les informations liées au site soient transmises à sa nouvelle adresse. Il peut s'agit d'aspects positifs (notoriété, score d'autorité, TrustRank, appelez ça comme vous voulez) ou d'aspects négatifs (le "casier judiciaire Googlien" du site).

Conclusion : le message que souhaite faire passer John est donc assez simple :

Pour sortir un site d'une pénalité de liens artificiels, il ne sert à rien de simplement lui changer son nom de domaine, il faut absolument retirer ces mauvais liens (ou les désavouer).

Je ne connais pas la part de bluff dans ce message... mais je vous conseille fortement de suivre ces recommandations :

  • analysez en détails vos backlinks afin d'identifier ceux qui sont artificiels pour Google
  • surveillez régulièrement votre profil de backlinks
  • apprenez à obtenir des liens de qualité qui n'apporteront aucune pénalité (et même, qui protègeront votre site d'éventuels problèmes de negative SEO)

Vous pouvez le faire vous-même, notamment en suivant mes conseils (liens ci-dessous), mais si vous souhaitez les conseils de professionnels :

  • demandez-moi un audit de vos liens pour repérer ceux qui sont sans doute artificiels
  • et/ou inscrivez-vous à ma formation sur les liens (cursus SEO), j'explique tout ça en détails avec des démonstrations d'outils, appliqués aux sites des participants qui le souhaitent

Pour le faire vous-même, (re)lisez ces dossiers :

Les explications de John Mueller figurent dans cette vidéo aux alentours de 21' :

http://www.youtube.com/watch?v=ArBkHv4r4Yc

A propos de l'auteur : Olivier Duffez Olivier Duffez sur Google+ Olivier Duffez sur Twitter Olivier Duffez sur Facebook Olivier Duffez sur Pinterest Olivier Duffez sur LinkedIn

Consultant en référencement, Olivier Duffez a travaillé pour les plus grands sites (Doctissimo, FNAC,...). Il édite le site WebRankInfo qu'il a créé en 2002, devenu la + grande communauté francophone sur le SEO (+300.000 membres, 1,5 million de posts). Il est aussi cofondateur de Ranking Metrics, leader des formations webmarketing en France (SEO, AdWords, Analytics, réseaux sociaux) et éditrice de la plateforme MyRankingMetrics (crawler et audit SEO en ligne).

Article (Les pénalités Google restent même si le nom de domaine change ?) publié par WebRankInfo dans la rubrique Stratégies de liens (netlinking SEO). Si vous souhaitez publier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation de WebRankInfo.

9 commentaires

  • Sylvain Richard a dit le

    Assez surprenant quand même !

    Avec un nouveau domaine et sans 301, le "nouveau site" se retrouve tout nu en terme de linking, il repart de zéro.

    Quand on voit la gamelle que se prend un "bon" site qui fait cela, on constate que la popularité qu'il avait sur son ancien domaine ne suit absolument pas. Les positions s'écroulent.

    Si ce que tu annonces là est vrai, cela voudrait dire que cela ne fonctionne pas pour un site bien propre en linking, mais que cela pénalise si le linking était mauvais...

    Pourtant, à la question posée à la minute 23, John Muller dit bien que Google peut "parfois" faire le lien entre les deux domaines.

    La bonne nouvelle semble être que le désaveu complet du linking peut faire office de pansement (si l'on peut dire).

    Au passage, j'ai pris l'habitude de ne jamais ré-utiliser un contenu si celui-ci avait déjà été publié ailleurs (même s'il n'était plus sur l'autre site) car Google enregistre et horodate tout. A la vue de cette révélation, je vais garder cette habitude.

    Vivement une confirmation un de ces jours...

  • Olivier Duffez a dit le

    En effet Sylvain, moi aussi je trouve ça surprenant et je m'étonne qu'on en parle aussi peu même si c'est tout récent.

  • hams a dit le

    Salut Olivier ...

    Cette révélation est assez étrange, comme si Google cherchait à nous transformer en femme de ménage...

    Pourtant on a vu passer de beaux cas de retrouvailles avec des positions Google (notamment dans le forum de Wri) :
    Exemple : http://forum.webrankinfo.com/waaaouh-change-ndd-suite-pingouin-redevient-gratuit-t169922.html

    Qu'en pense tu ?

  • Olivier Duffez a dit le

    @hams : j'ai déjà écrit dans l'article ce que j'en pense, ainsi que dans le commentaire ci-dessus

  • Chuck a dit le

    Si cela s'avère vrai et j'ai un très gros doute là dessus, il sera très intéressant d'essayer une nouvelle forme de négative seo par le contenu pénalisé.

    En définitive ça va devenir plus rentable de passer son temps à exploser le site du concurrent que de s'occuper de son propre site...

    Don't be evil

  • Christophe a dit le

    Je rejoints Sylvain... C'est vraiment surprenant.
    Donc en gros, si je ferme un site pénalisé et que je redémarre sur un nouveau domaine, pour être entièrement sur de ne pas prendre de risque je dois désavouer TOUS les liens de l'ancien domaine (de toute façon mort pour mort...).
    Du coup dur dur pour google de s'y retrouver si tous les sites pénalisés passent par un désaveux global de tous les liens...

    Enfin encore une fois attendons d'en savoir plus (un jour peut-être)

  • Olivier Duffez a dit le

    @Christophe : John Mueller ne dit pas non plus ça. Mais si tu en es à tout désavouer, ça ne sert à rien de changer de nom de domaine (ce qui amène bien d'autres désagréments).

  • Marco a dit le

    Google une fois de plus veut faire peur aux webmasters. J'ai déjà eu le cas et d'une situation similaire ou l'entreprise souhaitait repartir à zéro suite à de mauvais liens en série. La procédure de dévaluation des liens est longue et fastidieuse et les résultats derrière n'en sont qu' hasardeux. Certains sites web ne sortent jamais du filtre Penguin. Repartir sur de bonnes bases permet à une entreprise d'appliquer les nouvelles stratégies et ne de pas refaire les mêmes erreurs d'autrefois. Bien évidemment, il s'agit de changer de nom de domaine mais également de refaire des contenus propres et uniques. Changer d'hébergeur également pour noyer le poisson et repartir sur des stratégies gagnantes.

  • korosion a dit le

    Comme bien souvent dans les ITW de John Mueller ou de Matt Cutts, sont évoqués des éventualités aux probabilités très faibles dont on pourra difficilement trouver trace dans la "vraie vie".

    Effectivement, je peux aisément croire que dupliquer intégralement un site chevron pour chevron sur un autre domaine soit préjudiciable, en plus d'être pas très malin de la part d'un responsable SEO...

Postez un commentaire !

Les champs marqués du signe * sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée.

En postant un commentaire, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo.

Annonces Google

Catégories des dossiers

Consultez les dossiers par thématiques :

Annonces Google

Formation référencement et webmarketing

Venez chez Ranking Metrics vous former au référencement, à Google AdWords et Analytics ainsi qu'aux réseaux sociaux ! Plus de 4000 entreprises sont déjà venues (Dossier possible OPCA, DIF...).

Préparés et animés par Olivier Duffez (WebRankInfo) et Fabien Faceries (AgentWebRanking), 2 professionnels reconnus dans le domaine, nos modules sur le référencement naturel sont très complets tout en laissant une grande place à l'interactivité pour répondre à toutes les questions des participants.

Pour connaître le plan détaillé de chaque module, le prix, les dates et les lieux, consultez le site de Ranking Metrics (organisme de formation).

Hébergement web

Hébergement web mutualisé et dédié

Pour un bon référencement, il faut un bon hébergeur. Testez Sivit by Nerim, l'hébergeur choisi par Olivier Duffez pour son site WebRankInfo.

A partir de 3€ HT/mois.