Mobile-first index Google

10 erreurs à éviter avant l’arrivée du Mobile-First Index de Google

Question

Comment peut-on se préparer à l’arrivée de l’index mobile-first de Google ?

Réponse

Pour rappel : jusqu’à présent, le crawl, l’indexation et le positionnement de Google se basent sur ce que son robot « desktop » (ordinateur fixe) récupère sur le web. Il est en train d’inverser afin que ce soit basé sur ce que son robot mobile (smartphone) récupère.

La transition est en cours, vous en entendrez de plus en plus parler en 2018…

Que faut-il faire pour anticiper l’index mobile-first de Google ?

Je vous ai listé les erreurs à ne pas faire, à vous de vérifier. Sachez qu’elles concernent uniquement les sites ayant 2 versions à des adresses différentes (une pour le mobile, une pour le reste). Sont également parfois concernés les rares sites qui utilisent la méthode de diffusion dynamique (dynamic serving).

En gros, si votre site est en responsive design, aucun souci !

Besoin d’un rappel ? Les 3 méthodes expliquées : responsive design, diffusion dynamique et site mobile à part

Voici les 10 erreurs à éviter sur votre version mobile (comparée à votre version desktop) :

  1. contenu plus faible : texte, images avec ALT et vidéos doivent être présents comme sur la version desktop, avec la même qualité
  2. absence de hreflang : si votre site est multilingue ou vise plusieurs pays avec des rubriques différentes, ces annotations sont indispensables également sur les URL mobiles. Dans ce cas, les hreflang d’URL mobiles doivent pointer vers d’autres URL mobiles (idem pour les desktop)
  3. absence de données structurées (schema.org) : celles-ci aident Google à mieux « comprendre » le contenu d’une page, elles doivent être présentes aussi sur les URL mobiles
  4. navigation plus ou trop simple : cela peut se traduire par une mauvaise expérience utilisateur (ce qui serait paradoxal) avec éventuellement des contenus difficiles à trouver
  5. maillage interne trop simplifié : cela peut se traduire par une profondeur trop importante pour certaines pages sur mobile, par une mauvaise optimisation du PageRank à l’intérieur du site mobile
  6. annotations d’URL non bi-directionnelles (rel=alternate et rel=canonical) : chaque URL mobile doit correspondre à une seule URL desktop, et réciproquement
  7. erreurs dans les annotations d’URL (rel=alternate et rel=canonical) : il y a de quoi se tromper entre toutes ces balises, vérifiez bien ce qui est en place…
  8. erreurs dans la gestion de la pagination : il faut utiliser aussi bien rel=next et rel=prev que rel=canonical, en mixant mobile et desktop…
  9. ne pas rediriger correctement Googlebot mobile sur la version mobile (et inversement) : vérifiez le User-Agent détecté qui doit être Mozilla/5.0 (Linux ; Android 6.0.1 ; Nexus 5X Build/MMB29P) AppleWebKit/537.36 (KHTML, comme Gecko) Chrome/41.0.2272.96 Mobile Safari/537.36 (compatible ; Googlebot/2.1 ; +http://www.google.com/bot.html) (source). Faites aussi des tests avec la fonction « Explorer comme Google » dans Search Console
  10. ne pas avoir déclaré son site mobile en tant que nouvelle propriété Google Search Console : à moins que votre site mobile à part ne soit ni en sous-domaine ni en répertoire à la racine (ce qui serait un mauvais choix), vous devez le déclarer pour suivre l’évolution du crawl, de l’indexation et des performances de recherche

Ceci pourrait vous servir :

Besoin d’aide ? Posez vos questions dans le forum WebRankInfo !

Sources : Google et gsqi.com

Cet article vous a-t-il plu ?

Note : 5.0 (5 votes)
Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

Un Commentaire

Lionel Belarbi

Encore du boulot ! Quand c’est pour le bien de l’utilisateur je veux bien que google soit strict, mais alors qu’il le soit aussi avec les sites sous Adwords Car il y a beaucoup de déchet en première position pour les payeurs

J’ai la rage contre google qui veut tout dominer.

//Pour rappel : jusqu’à présent, le crawl, l’indexation et le positionnement de Google se basent sur ce que son robot « desktop » (ordinateur fixe) récupère sur le web. Il est en train d’inverser afin que ce soit basé sur ce que son robot mobile (smartphone) récupère.//

Je suis d’accord, ma politique est qui peut le plus peut le moins. Que les website smartphone friendly soient privilégiés ok, mais pareil pour les sites adwords. De la rigueur pour tout le monde payant ou naturel !

Répondre