➡️ Grosse promo en cours sur ma plateforme SEO ⬅️

Sur My Ranking Metrics, on double les crédits que vous achetez !

🎁 Offre limitée au 25/07 à découvrir ici

Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Selon Google, un backlink issu d’un article plagié est-il artificiel (et donc pénalisant pour le SEO) ?

Si vous êtes sous le coup d’une action manuelle pour liens entrants factices, infligée par l’équipe qualité de Google, devez-vous vous occuper des liens pointant vers votre site issus d’articles totalement recopiés de votre site, sans autorisation ? La réponse est complexe…

Le cas étudié

Vous gérez le site A. Un jour, vous avez publié un article sur votre site, contenant des liens intégrés au sein du contenu, pointant vers d’autres pages de votre site A. Ces liens menant à des pages bien spécifiques, ils sont souvent placés sur des mots qui décrivent ces pages, donc a priori des mots-clés.

Plus tard, un site B recopie intégralement votre article, sans votre autorisation. Les liens internes que vous aviez intégrés sont laissés tels quels par le plagieur, si bien que ces liens sont désormais considérés externes, donc des backlinks de votre site A.

La question : Google peut-il considérer ces liens comme artificiels (factices), c’est-à-dire non conformes à ses consignes de qualité ?

Backlinks et plagiat

La réponse de Google

Ayant été confronté plusieurs fois à ce cas de figure lors de mes prestations de retrait de pénalité Google (pour BL artificiels), j’ai posé la question directement dans le forum de Google. Voici la réponse de Vincent, membre de l’équipe qualité de la recherche, que je remercie à nouveau au passage :

Alors, la réponse à cette question a deux parties :

Algorithmiquement : un lien à l’origine dans un article du site A vers une autre page du site A qui se retrouve sur un site B parce que l’ensemble de l’article a été copié ne sera pas considéré comme factice. Et heureusement.

Manuellement : un site ne sera jamais pénalisé uniquement à cause de tels liens (contenu scrapé par d’autres sites). Et heureusement.

En revanche, si le site est pénalisé pour d’autres liens, des liens venant d’articles scrapés peuvent se retrouver dans le mix, et lors du travail de nettoyage de liens, il est conseillé de s’en occuper en les faisant supprimer ou en les désavouant. Cette situation risque d’autant plus d’arriver si les liens de ces articles scrapés sont très similaires à d’autres qui eux ne respectent clairement pas nos consignes de qualité.

Mes commentaires

Voici ce que cela m’inspire comme commentaires :

  • comme on le savait, l’algo de Google est généralement capable de repérer les recopies intégrales d’articles. OK, il existe des cas où il se trompe et ne place pas la page d’origine en tête des résultats (c’est souvent car le site copieur a une plus forte notoriété aux yeux de Google). A ce sujet, relisez si besoin mes explications sur le filtre de duplicate content de Google.
  • si on suit la 1ère partie de cette réponse, on peut donc considérer que pour l’algorithme (on pense à Pingouin), on n’a pas à s’en faire si certains de nos backlinks sont en réalité issus de nos contenus plagiés.
  • par contre, la réponse concernant l’analyse manuelle est assez déconcertante, pour ne pas dire un peu décevante. Je me demande bien comment ça se fait que l’équipe qualité n’ait pas accès aux « conclusions » de l’algo, notamment la détection de plagiat.
  • même si je suis globalement d’accord avec l’idée qu’il vaut mieux avoir une pénalité manuelle qu’algorithmique, on a de quoi s’inquiéter un peu en apprenant que l’équipe qualité n’a pas tous les outils nécessaires pour juger correctement les situations.
  • dans le cas mentionné (site ayant une action manuelle pour liens factices), si vraiment Google recommande que l’on fasse supprimer les liens pourtant issus des plagiats, j’ai l’impression de faire le boulot à la place de Google, pas vous ?
  • et puis surtout, j’ai vraiment l’impression d’avoir la double peine : je me fais plagier et Google me reproche les conséquences de ce plagiat

La réponse de John Mueller en vidéo

Il a répondu à cette question posée justement il y a 2 jours et selon lui, vous n’avez rien à craindre et rien à faire, à part éventuellement une dénonciation DMCA. Voyez cette vidéo à 46’06 »

Votre avis

Et vous, qu’en pensez-vous ? Et surtout, que ferez-vous dans les cas de figure suivants :

  • votre site n’a encore ni pénalité manuelle ni pénalité algorithmique (semble-t-il), et vous souhaitez faire de la prévention
  • votre site n’a pas de pénalité manuelle mais une pénalité algorithmique (semble-t-il) et vous souhaitez en sortir
  • votre site a une pénalité manuelle pour liens entrants factices et vous souhaitez la faire retirer

Cet article vous a-t-il plu ?

Note : 5.0 (1 vote)
Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

6 commentaires

Jeanne5

Au moins l’affaire 1min30 est source d’inspiration pour des articles ;-)

Répondre
Olivier Duffez

En l’occurrence, ce n’est pas une source d’inspiration car je m’étais posé la question pour 2 clients dans les 3 dernières semaines, mais c’est vrai que j’ai trouvé là un troisième exemple.

Répondre
maloc

Mais j’ai trouvé ça frustrant d’obtenir un tel exemple de BL nocif tant il était clair qu’il s’agissait d’un copié/collé de mon site (dans mon cas, c’était un copier/coller intégral, design compris que l’équipe de Google m’a donné comme exemple).

De même que je n’ai pas compris qu’il s’agissait de faire le tri par moi-même des BLs qui étaient pourtant belle et bien naturel (naturel dans le sens où ils ne résultaient pas d’une action de ma part ou de quelqu’un payé pour).

Je pense que ça fait de toute manière partie du travail de trier les BLs désormais (en particulier dans les domaines concurrentiels).

Répondre
Aurélien Morillon

J’en pense que les pénalités font couler beaucoup d’ancres…

Répondre
Bob

Ben c’est assez logique en faite.
Si notre page plagiée à des liens de mauvaises qualité même s’ils ont été copié ensuite, à la base on à mal fait le boulot. Du coup on prend sur soi et on montre à Google qu’on a comprit notre bêtise et on nettoie le plus possible le site et on désavoue les liens externes des copieurs qui nous donnent quand même du trafic, mais avec de mauvais liens.
C’est un peu comme si je design une affiche avec « fuck Google » et que ça plait à des gens qui la recopie, puis tu te rend compte que Google est ton ami et du coup ben tu supprime ton affiche et explique à Google que tu ne cautionnes plus les gens qui utilisent l’affiche « Fuck Google ».

Par contre niveau black SEO théoriquement, créer un site web sur lequel on copie (ou créé) des articles de concurrents sur-optimisés pour les faire tomber c’est possible ?

Répondre
Olivier Duffez

@Bob : je ne suis pas d’accord car je considère à la base (dans le cas de figure étudié ici) que les liens internes sont corrects, naturels, 100% bio. Par contre, quand ils deviennent des liens entrants externes, leur analyse peut être différente.

Répondre