adwords et la fraude aux clics

horlogerie

WRInaute occasionnel
Je le mets là, si c'es faux déplacez le. Je n'ai aucun rapport avec cette société, je vous mets l'article pour la presse comme je les eu, il me semble intéressant pour ceux qui font de l'adwords. :wink:

Agence Virtuelle SA garantit à ses clients la position de leader avec
un prix dégressif, un prix moins cher pour être leader en position
numéro 1 que les outsiders en position 2, 3 ou ultérieures

Genève (ots) - Agence Virtuelle SA, www.agencevirtuelle.com
pionnier et leader de l'e-marketing pour des clients tels que Colgate
Europe,ebookers,Nouvelles Frontières lance ce jeudi 8 novembre 2006
son offre 0% de commissions et sans aucun retainer pour des campagnes
annonceurs à l'occasion de ses 10 ans. Pour Stéphane Perino,
fondateur et directeur: "Nous garantissons à nos clients un prix
contre Google, contre le système d'enchères, le client est ainsi
sécurisé en terme de prix, mais le nec plus ultra c'est que sa place
est garantie dans les 3 premiers, pour un prix qui diminue chaque
mois." Agence Virtuelle maîtrise intégralement en interne les
techniques d'e-marketing ou encore appelés de liens sponsorisés ou
liens commerciaux, sur Altavista le siècle passé et désormais sur
Google. Nous pouvons jouer avec le système, nous le faisons déjà avec
nos clients historiques (La Redoute, ebookers...) qui économisent
plus de 60'000.- CHF par mois et oblige leur concurrent à
sur-investir sur le médium, donc à dépenser plus.

Le système Google Ads Words est-il en danger ?

Google a copié (l'inventeur étant Overture du groupe Yahoo! ou
maintenant Yahoo Search Marketing ) un système qui ne respecte pas
fondamentalement l'annonceur, car Google propose le système AdWords
basé sur les enchères avec un niveau de qualité calculé sur
différents paramètres, alors que le prix n'est pas le facteur
principal.

"Les annonceurs sont persuadés que le premier paie plus cher que
le second et ainsi de suite, ce qui est fondamentalement faux, cette
confusion est entretenue par le support de Mountain View dans ses
communiqués et ses relations clients" ajoute Stéphane Perino. "Nous
avons plus de 6 ans d'historiques sur le CPC (Coût Par Clic) ou PPC,
ce qui est vrai sur MSN ou Yahoo ne l'est pas sur Google. Nos plus
gros clients économisent jusqu'à 800'000.- de budget par an sans
aucun préjudice pour leur positionnement, au contraire plus de
clics/leads pour la même position, pour moins cher." renchérit-il

La famille Google n'a que 62,2% du marché Suisse contre 67,7% pour
Microsoft & MSN

Bien que le moteur soit numéro 1 en terme de moteurs de recherches
avec les deux variantes google.com et google.ch (est-ce encore un
moteur ?) en Suisse, MSN/Microsoft est toujours devant avec plus de
67% de PDM (Part de Marché) sans rajouter le site passeport de MSN et
Google a environ 46% de PDM (Part de Marché) aux USA. Au pays de
l'oncle Sam, Yahoo et MSN valent le network, et Ask.com dépasse les
6% désormais. D'autres moteurs avec des bases de données plus
actualisées débarquent telles que exalead.com, gigablast.com ou les
solutions de Dipsie.com, Google serait-il en train de vivre le
syndrome d'Altavista, qui s'est transformé en shopping avant de
mourir, celle d'une dispersion totale avec une négligence de son
Core Business, qui lui rapporte toujours 99% de ses revenus. MSN et
Yahoo cumulent plus d'un demi-milliard d'abonnés à leur messagerie
contre 50 millions pour Google.

Le talon d'achille de Google: La fraude aux clics, les annonceurs
en direct n'y voient que du feux...

Agence Virtuelle SA, révèle aussi le talon d'achille de Google qui
grossit procès majeur en vue aux USA dès le 15 août 2006?

La société spécialisée a par ailleurs constaté des différences de
clics et de trafics révélés par des outils neutres de tierces parties
(et non pas Google Analytics où Google analyse ses propres résultats)
telles que des solutions hollandaises ou françaises qui révèlent des
différentiels de clics de 50% entre ce que facture Google aux
annonceurs ou aux agences peu regardantes et la réalité des solutions
analytiques. Notre valeur ajoutée est effectivement d'assurer un
suivi constant, pour nos clients nous ouvrons dès le 19 juin des
demandes de remboursements (Click Fraud Settlement), Google a par
ailleurs provisionné plus de 90 millions de dollars pour les clics
invalides ou clics frauduleux, il existe même un site qui prendra
toutes les plaintes jusqu'au 14 août 2006:
http://www.clicksettlement.com. Nous ne savons pas aujourd'hui si de
tels clics sont réellement frauduleux, mais les explications de
Google demeurent incomplètes, évasives... ou peu crédibles, ce qui ne
fait que renforcer nos doutes, une affaire à suivre... Nous avions
déjà eu en novembre 2003 un remboursement intégral du mois en cours
révèle également la société genevoise.
 

julk

WRInaute occasionnel
ouais lol c'est vrai que c'est bizare. Le mec voulait sans doute dire 60% en visites naturelles pour google mais 60% d'investissement en liens sponso pour msn, ce qui d'ailleurs me parrait toujours aussi étrange.
 

christo27

WRInaute occasionnel
Il est vrai que la manque de transparence nuit à la crédibilité d'une entreprise.

En tant qu'annonceur, il nous arrive souvent de nous interroger sur la "qualité" des chiffres fournis par GG en regrettant que les réponses apportées à nos questions tiennent plus souvent du "copier-coller" que d'une véritable analyse du problème posé...

Il serait très sain qu'un peu de concurrence s'instaure...
 

finstreet

WRInaute accro
christo27 a dit:
Il serait très sain qu'un peu de concurrence s'instaure...

autant pour les sites éditeurs, c vrai qu'il y a assez peu de concurrences... mais la concurrence est énorme au niveau des régies pubs pour les annonceurs... je vois pas où tu ne vois pas la concurrence ... Cibleclick, FCN, Tradedoubler, Overture, Hi Media, Real Media, etc, etc, etc

Ca ne suffit pas ?
 

HawkEye

WRInaute accro
:idea: Ou bien c'est parceque la touche [3] est juste en dessous de la touche [6] du clavier numérique, et que les chiffres sont 32.2% / 67.7%...
 

Discussions similaires

Haut