Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Infos et conseils sur Google Phantom 5, l’update SEO du 07/02/17

Début février 2017, particulièrement le 7, Google a procédé à une mise à jour importante de son algorithme, avec de gros impacts pour certains sites. Faute d’annonce officielle, le monde SEO parle de l’update « Phantom 5 » dont voici les caractéristiques.

Update Google Phantom 5

La mise à jour SEO de Google du 7 février a été baptisée Phantom 5

On a déjà connu plusieurs mises à jour non officielles de l’algo de Google qui semblent toucher l’évaluation de la qualité (en plus de Panda) : on les regroupe dans la « famille Phantom ».

Après Phantom 2 en mai 2015, Phantom 3 en novembre 2015 et le 4 en juin 2016, voici donc Phantom 5 en février 2017 !

Pour l’instant je me rapproche des conclusions d’autres spécialistes (par exemple Glen Gabbe ou SearchMetrics). Comme pour les autres mises à jour « Phantom », il semble que l’algo de Google arrive de mieux en mieux à estimer si l’internaute est satisfait.

Voilà par exemple les idées de Search Metrics :

  • Phantom se concentre sur la « qualité du contenu (ce qui nécessite une évaluation complexe)
  • L’algo fonctionne URL par URL : son impact se situe au niveau de pages individuelles, ou de répertoires, mais pas de sites entiers
  • Le déploiement peut durer plusieurs semaines
  • Les grandes marques sont souvent parmi les gagnants (ou les perdants !), sans doute car cela concerne beaucoup les requêtes marques
  • Les sites sont souvent « impactés » par plusieurs algorithmes ou mises à jour, et parfois aussi bien en tant que gagnants et perdants
  • Les gros changements sont souvent reliés à des marques ou des requêtes de tête de longue traîne (head keywords)
  • Des critères liés à l’utilisateur semblent jouer un rôle dans l’évaluation de la qualité. En particulier, l’intention de l’utilisateur est un aspect majeur.

Je vous suggère de relire ce que j’expliquais dès 2011 : le comportement de l’internaute est surveillé par Google, notamment l’internaute qui vient des SERP.

Si votre site (ou celui de votre client) est trop gros, ça risque d’être difficile d’évaluer les pages qui ont des problèmes de qualité. Je vous propose de « dégrossir le terrain » en identifiant les pages qui ont des problèmes relativement évidents.

Pour cela, vous n’avez qu’à lancer un audit (gratuit) avec mon outil RM Tech

Il s’agit d’un crawler qui génère un rapport d’audit SEO compréhensible par tous, avec plein d’explications et toutes les annexes nécessaires.

Grâce à l’algo maison « QualityRisk », vous aurez la liste des pages qu’il faut corriger, avec leur score QualityRisk (QR). Plus il est important, plus la page a de problèmes.

Et plus vous avez de pages à fort QR, plus c’est risqué avec l’algo de Google…

Si le rapport gratuit montre que vous êtes dans ce cas, achetez des crédits pour faire des audits complets (avec annexes).

Pour vous montrer que les updates Phantom ne font pas que des malheureux, voici un site sur lequel je travaille le SEO. Il avait chuté avec Panda en 2014 et a battu ses records de trafic d’avant Panda, grâce à la correction de plein de problèmes dont une large partie identifiés par QualityRisk :

Exemple hausse SEO avec Phantom 5

Exemple de site dont le trafic SEO a fortement augmenté avec Phantom 5, suite à réduction du QualityRisk de ses pages

Pour rappel, j’ai déjà communiqué sur un autre site qui avait doublé son trafic SEO en travaillant également pour réduire le QualityRisk de ses pages :

Trafic SEO doublé

4 mois après la formation Ranking Metrics, son trafic SEO avait doublé

Envie d’en savoir plus ? Lisez mon dossier sur QualityRisk

Si vous préférez voir les explications en vidéo, c’est possible avec le replay gratuit de mon webinar :-)

Bon courage à tous !

Cet article vous a-t-il plu ?

Note : 5.0 (3 votes)
Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

4 commentaires

Valérie

C’est quoi exactement les KW marques ?? Parce que normalement on devrait déjà être très bien positionnés sur sa propre marque non ?

Sur le blog de Searchmetrics ils parlent de « short head keywords » et pas de « longue traîne » (votre article).

Répondre
Olivier Duffez

Les requêtes marques sont celles qui contiennent une référence à une marque, par exemple « livres FNAC ». Le site de la marque n’est pas 1er dans 100% des cas, et même s’il l’est il ne capte pas forcément 100% des clics. Pour le reste il faut demander à SearchMetrics.

short head keywords, ça veut dire des requête de tête de longue traîne, ce que j’ai écrit dans l’article. Qu’est-ce qui n’est pas clair ?

Répondre
maloc

Je me pose la question si ce n’est pas une MAJ « à la Panda », c’est à dire qu’on peut être sanctionné par cette MAJ mais aussi en sortir.

Je dis ça car j’ai subis les 2 dernières Phantom bien comme il faut … Et celle-ci semble réparer les dégâts fait par la dernière (mais pas celle de fin 2015, du moins pas encore, ça monte !).

ça concerne bien un répertoire complet, mais je ne serais pas dire une raison (qualité etc.), je n’ai pas fais de changement particulier depuis Phantom 4.

Mais ça fait du bien !!!!

Répondre
Valérie

Bonjour Olivier,

Merci pour votre réponse ! Pardon je n’avais pas vu « de tête » par conséquent j’ai cru qu’il y avait eu confusion dans l’article.

Répondre