Annonces Google

Vous êtes ici : Dossiers référencement > Google Search

Google teste l'affichage des sites trop lents dans les SERP

Par , le 25 février 2015

Google est en train de tester d'afficher un label rouge à côté de certains résultats de recherche, pour avertir l'internaute que le site est trop lent.

Etiquette slow SERPAprès le test sur la compatiblité mobile, voilà que Google met la pression sur les webmasters pour qu'ils optimisent les performances de vitesse de leurs sites. En effet, si cette étiquette rouge "SLOW" ("lent") est affichée à côté d'un résultat, il est probable que l'internaute choisisse de cliquer ailleurs...

Une grosse baisse du CTR pourrait alors provoquer en cascade une baisse de positionnement, comme c'est expliqué dans cet article : la Meta description est bien plus importante pour le SEO que vous ne le pensez.

Peut-être qu'au final cet affichage aurait des conséquences plus graves que la prise en compte de la faible vitesse du site. Car même si la vitesse est un critère officiel du SEO, il faut vraiment être très lent pour que cela se traduise par une chute du SEO.

Si vous souhaitez vraiment améliorer la vitesse de votre site, j'ai un bon outil à vous proposer !

Cette info provient de Barry Schwartz qui a publié une copie d'écran qu'on lui a transmise (voir ici la source sur Google+). Ce qui peut vous faire sourire, c'est que dans le 1er exemple, les 2 sites marqués comme lents appartiennent à Google ! L'autre est Twitter.

Il semblerait que cette affichage ne concerne que le mobile.

Voici le 1er exemple :

Label slow SERP Google

Si Google affiche un avertissement SLOW en rouge à côté de votre site, que vont faire les internautes ?

Voici le second exemple :

Label site lent dans SERP

Un joli label site lent (SLOW) dans les SERP Google...

L'avez-vous vu sur votre mobile ?

Cet article vous a-t-il plu ?
Cliquez pour voter !

A propos de l'auteur : Olivier Duffez Olivier Duffez sur Google+ Olivier Duffez sur Twitter Olivier Duffez sur Facebook Olivier Duffez sur Pinterest Olivier Duffez sur LinkedIn

Consultant en référencement, Olivier Duffez a travaillé pour les plus grands sites (Doctissimo, FNAC,...). Il édite le site WebRankInfo qu'il a créé en 2002, devenu la + grande communauté francophone sur le SEO (+300.000 membres, 1,5 million de posts). Il est aussi cofondateur de Ranking Metrics, leader des formations webmarketing en France (SEO, AdWords, Analytics, réseaux sociaux) et éditrice de la plateforme MyRankingMetrics (crawler et audit SEO en ligne).

Article (Google teste d'indiquer dans les SERP les sites lents) publié par WebRankInfo dans la rubrique Google Search. Si vous souhaitez publier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation de WebRankInfo.

12 commentaires

  • Richard a dit le

    Sans blagues ?

    La lenteur d'un site est une notion tellement relative que je doute que Google aille jusqu'au bout dans cette histoire !

    Lent par rapport à quoi ? Un site qui présente une galerie photo sera évidemment plus lent qu'un site n'ayant que du texte par exemple...

    Personnellement j'attache une grande importance à créer des sites les plus rapides et fluides possible, mais dans le cas d'un site ou on est contraint d'afficher de nombreuses images par exemple il est parfois difficile d'obtenir un résultat optimal.

    Sans compter que la rapidité de chargement dépend également en grande partie de la qualité de l'hébergement. Autant dire que les variables sont trop nombreuses pour permettre un catalogage efficace des sites "lents".

    Bref, je préfère largement qu'ils continuent à améliorer Google page speed et qu'ils fassent de la prévention et du conseil plutôt que des sanctions qui seront de toute façon inutiles le plus souvent.

  • Olivier Duffez a dit le

    @Richard : ça dépend, si les seuls sites visés sont ceux de Google (ou Twitter), ça ne me dérange pas trop ;-)

  • jo a dit le

    C'est vrai que cela fait sourire. Car, puisque la vitesse est déjà un critère officiel du ranking chez Google, les seuls sites auxquels cette étiquette rouge pourrait s'appliquer dans les "bonnes" places, ce serait soit les sites de la galaxie Google (parce que ceux-ci sont privilégiés et échappent aux critères de ranking des autres sites) soit des sites qui n'ont que pas ou peu de concurrents !

    Et si cette étiquette devait toucher d'autres sites, encore faudrait-il qu'elle soit correcte. Car,il faut rappeler que Google tire les données en la matière en bonne partie de la Google barre et de ses substituts de sorte que la lenteur des pages d'administration d'un site, généralement plus complexes que les pages publiques, est prise en compte par Google alors qu'elles ne sont accessibles ni au Googlebot ni au public.

  • Edward Cage a dit le

    Twitter est lent ?
    Là, il faudra m'expliquer : je le classerais plutôt dans les sites rapides ...

    Qu'est-ce qui fait que Google puisse le voir comme lent ?

  • Jeanviet a dit le

    Bizarre d'avoir mis un libellé rouge aussi agressif côté internaute / utilisateur.

    Autant dans webmaster tools côté webmaster en affichage privé, c'est utile, autant là, en mode public, je ne comprends pas.

    Est-ce une diversion pour faire plus cliquer les pages adwords peut-être tout aussi lentes mais avec un libellé "annonce" plus sobre ?

  • Olivier Duffez a dit le

    @jeanviet : sérieusement, tu n'accuserais tout de même pas Google d'inciter les internautes à cliquer + sur ses pubs que sur les résultats naturels ? ;-)

  • rick a dit le

    Twitter et Youtube sont effectivement lents sur mobiles : une vidéo peut être très lente, et un compte Twitter avec beaucoup de grosses images comme celui dans le screenshort peut être long à s'afficher sur mobile.
    Donc s'il faut 10 secondes pour voir la page, ça peut se justifier.

    Et au final, quand il y aura tout un tas de labels différents, le gens ne remarqueront même plus le label "Ad" et cliqueront sur les pubs sans y faire attention :))

  • allez y a dit le

    c est vrai qu un site qui est très lent à s ouvrir ou quand on vite les pages va être vite lassant et énervant.

    C est dommage car il y a tant de plug in maintenant qui permettent d accélérer un site web

  • La Psychothèque a dit le

    N'importe quoi google, comme si le visiteur ne s'en rendrez pas compte de lui même.

  • Olivier Duffez a dit le

    ça peut être utile à l'internaute de savoir à l'avance qu'un site rame vraiment trop (il évitera ainsi d'aller le voir)

  • Damien a dit le

    Petite évolution très récente sur le sujet, avec le test observé du "Slow to Load" : http://blog.dareboost.com/fr/2015/06/google-slow-to-load-en-cours-de-test/

  • Manu a dit le

    Si ça concerne tous les sites, de quel droit ?

    C'est un peu le bonnet d'âne leur histoire, ça devient vraiment n'importe quoi, il ferait mieux de s'occuper de la pertinence de leur moteur qui sort n'importe quoi en ce moment et qui fait que du commerce.

    Nous on pourrait aussi mettre fichage, commerce, récupération de données... sur les articles traitant de Google ?

    C'est à l'internaute de juger, pour les malwares ou autres c'est autre chose mais si on a pas envie de suivre leur recommandations, ce n'est pas à eux de nous étiqueter, qu'est ce que c'est que cette dictature.

Postez un commentaire !

Les champs marqués du signe * sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée.

En postant un commentaire, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo.

Catégories des dossiers

Consultez les dossiers par thématiques :

Annonces Google

Formation référencement et webmarketing

Venez chez Ranking Metrics vous former au référencement, à Google AdWords et Analytics ainsi qu'aux réseaux sociaux ! Plus de 4000 entreprises sont déjà venues (Dossier possible OPCA...).

Préparés et animés par Olivier Duffez (WebRankInfo) et Fabien Faceries (AgentWebRanking), 2 professionnels reconnus dans le domaine, nos modules sur le référencement naturel sont très complets tout en laissant une grande place à l'interactivité pour répondre à toutes les questions des participants.

Pour connaître le plan détaillé de chaque module, le prix, les dates et les lieux, consultez le site de Ranking Metrics (organisme de formation).

Hébergement web

Hébergement web mutualisé et dédié

Pour un bon référencement, il faut un bon hébergeur. Testez Sivit by Nerim, l'hébergeur choisi par Olivier Duffez pour son site WebRankInfo.

A partir de 3€ HT/mois.

Annonces Google


289 Partages