La pagination en scroll infini est-elle efficace en SEO ?

Question

Est-ce pénalisant pour le SEO d’utiliser une pagination en scroll infini ? Est-ce bien vu par Google ?

Réponse

Le scroll infini n’est pas une bonne idée pour le SEO, car Google ne peut pas accéder à l’équivalent des pages 2 et suivantes. L’impact SEO de la pagination par scroll infini est donc très négatif.

Découvrez ci-dessous les explications complètes, ainsi que des propositions de solutions et d’un outil pour vérifier ce qu’il en est sur votre site.

C’est quoi le scroll infini ?

Le scroll infini consiste à remplacer la pagination traditionnelle (qui nécessite que l’internaute clique sur un lien pour aller en page 2 ou suivantes) par un chargement automatique de l’équivalent de la page 2 quand l’internaute a suffisamment fait défiler la page.

Google sait-il gérer le scroll infini ?

C’est donc du Javascript qui s’exécute suite à une action précise de l’internaute. Et donc, même si Google sait interpréter JS (quand il fait le rendu de la page, pas dans un crawl classique purement HTML…), il ne gère pas ce cas de figure. En effet, Googlebot fait le rendu de la page une fois chargée, sans tester toutes les interactions possibles que Javascript sait repérer, comme le défilement.

L’impact négatif en SEO

La conséquence pour le SEO est donc énorme (négative) : Google ne voit pas l’équivalent de la page 2, et plus généralement de ce que j’appelle les pages 2+. Donc Google ne voit pas les liens vers tous les articles ou fiches produits qui y sont listés, ce qui est dramatique pour les pages concernées.

On peut doubler le scroll infini de liens classiques vers les pages 2+, que seul Google suivra (les internautes ne les voient pas). Dans ce cas, on retombe dans la situation classique de la pagination, qui n’est généralement pas bonne pour le référencement, comme je l’explique ci-après…

La plupart des personnes que je questionne au sujet de la pagination n’ont pas conscience que c’est un des pires moyens de gérer le maillage interne.

Mesurez si la pagination dégrade votre SEO !

J’ai donc inventé avec Fabien Facériès un algo que nous avons appelé LIP pour Lost In Pagination. Il est inclus dans l’outil RM Pagination (de ma plateforme My Ranking Metrics) et sait repérer les pages d’un site dont la seule façon de les trouver (en suivant les liens) est de passer par les pages 2+. Sur un site qui utilise le scroll infini :

  • si aucune pagination classique n’est ajoutée, ça génère carrément des pages orphelines, avec un impact négatif énorme
  • sinon, ça génère potentiellement des pages LIP, qui ont d’après mon expérience des performances SEO environ 5 fois moins bonnes que les autres

Si vous souhaitez en savoir plus, consultez cet exemple d’audit de la pagination.

Schéma pages LIP
Une page LIP ne reçoit des liens que depuis la pagination (2+)

L’outil RM Pagination sait aussi repérer les pages dont le plus court chemin (pour les trouver en partant de la page d’accueil) passe par des pages de pagination (2+). Hors ces liens sont inefficaces en SEO (très peu de « jus » à distribuer). Il calcule donc leur Fake Depth, c’est-à-dire l’écart entre la profondeur calculée de façon classique (en passant par la pagination) et celle spécialement calculée en évitant la pagination.

Pagination Fake Depth
L’outil RM Pagination sait calculer le Fake Depth des pages d’un site

J’aime bien mesurer ce qui peut l’être, et montrer au client avec des données chiffrées quel est l’impact (négatif) du recours au scroll infini ou d’une façon plus générale à la pagination.

Pour creuser sur ce sujet :

Cette astuce vous a-t-elle plu ?

Note : 5.0 (3 votes)
Cliquez pour voter !