Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Sortie du navigateur Google Chrome

Après d’éternelles rumeurs (on parlait de GBrowser il y a 4 ans), voilà qui devient officiel : Google se lance dans la guerre des navigateurs web avec Google Chrome. Il s’agit d’un logiciel open source basé sur Webkit, le moteur qui propulse Safari, le navigateur maison d’Apple. Que va en penser Mozilla, qui vient tout juste de renouveler son partenariat avec Google ? Et surtout Microsoft, qui a vu la part de marché de son navigateur Windows Explorer chuter depuis l’arrivée de Firefox ? Quels sont les réels objectifs de Google avec son nouveau navigateur Google Chrome ?

L’annonce de Google Chrome

Logo de Google ChromeL’énorme buzz lié à la sortie de Chrome a commencé avec l’envoi d’une BD de 40 pages par la poste à Philipp Lensen, le célèbre blogueur de Google Blogoscoped, un des blogs consacrés à Google les plus connus du web. Il a rapidement compris qu’il s’agissait bien d’un envoi de Google, malgré le format plutôt original. A peine scannées, les 40 pages dessinées par Scott McCloud (il le confirme sur son site) ont été mises en ligne sur blogoscoped.com/google-chrome/ (attention, serveur saturé à l’heure actuelle). Depuis que Google a confirmé l’info sur son blog officiel, la bande dessinée Google Chrome est consultable ici (on peut aussi télécharger la BD de Google Chrome au format PDF dans Google Book Search).

Description technique de Google Chrome

Google Chrome

Quelques infos techniques en vrac :

  • Avant de sortir une nouvelle version du logiciel, l’équipe Google Chrome la teste sur des milliers voire des millions de pages. Il faut dire que chez Google c’est assez simple, il suffit de se servir dans l’index de mille milliard de pages :-) La BD indique qu’en 20 à 30 minutes plusieurs dizaines de milliers de pages web peuvent ainsi être testées, et que le robot Chrome Bot en teste plusieurs millions par semaine. Les autres navigateurs web en font-ils autant ?
  • Google Chrome est basé sur Webkit, tout comme Safari, le navigateur d’Apple. Y aurait-il du partenariat dans l’air entre Google et Apple ? Ce n’est pas la première fois que c’est évoqué… A noter que le projet Android utilise aussi Webkit.
  • L’interprétation du code JavaScript est réalisée par V8, une machine virtuelle développée par des Danois. V8 a la particularité de créer un code compilé à partir du source JavaScript, afin d’accélérer le traitement. V8 gère mieux la mémoire grâce à un bon Garbage Collector. V8 est totalement indépendant du navigateur, afin que d’autres projets puissent l’utiliser (rappelons que Chrome est open source…).
  • Google Chrome utilise autant de process qu’il y a d’onglets ouverts (tabs). Ca doit accélérer le surf et limiter les problèmes en cas de plantage (seul l’onglet concerné est fermé, sans dommages collatéraux sur les autres onglets).
  • La barre d’adresse (qui contient l’URL de la page en cours de consultation) est affichée dans chaque onglet. Google Chrome l’a baptisée Omnibox, sans doute parce qu’elle est (censée être) intelligente, comme dans Firefox 3. Par exemple, Google Chrome complète l’URL au cours de la saisie, en fonction de l’historique mais aussi des pages les plus populaires (en se basant sans doute sur Google Suggest). On peut aussi utiliser l’Omnibox comme un formulaire de recherche parmi les pages web préalablement consultées (sans avoir à les mettre en favoris). Enfin, Omnibox possède une astuce permettant de lancer des recherches internes sur certains sites.
  • La page par défaut du navigateur affiche les 9 pages les plus consultées ainsi que les sites sur lesquels vous avez fait le plus de recherches. Google Chrome cèdera-t-il à la tentation d’y glisser un formulaire de recherche Google ?
  • Chrome possède un mode de surf appelé incognito, permettant de naviguer sur le web sans laisser aucune trace (ni dans l’historique, ni dans les cookies).
  • Par défaut, tous les pop-up sont bloqués ou s’affichent directement dans l’onglet qui a tenté de les faire afficher. On peut néanmoins les activer au cas par cas.
  • Le chrome (l’interface utilisateur) peut être réduit au maximum : suppression de la barre d’adresse Omnibox, suppression de la barre d’outils.
  • La sécurité a été prise très au sérieux, afin de lutter contre les malwares et le phishing. Chaque process (associé à chaque onglet) est indépendant et ne peut pas communiquer avec les autres ; les accès en lecture et écriture sur le disque dur sont contrôlés. Les plugins s’exécutent eux aussi dans des process séparés, afin de renforcer la sécurité et de limiter les problèmes en cas de plantage du plugin. Google tient à jour 2 listes de sites considérés dangereux en termes de phishing et de malware ; ces listes sont accessibles publiquement au travers d’une API.

Finalement, vous voyez que Chrome a pas mal d’atouts ;-)

Cette BD contient plein d’autres informations que celles que je vous ai résumées ici. On lit par exemple On aurait pu créer un navigateur propriétaire mais Google vit d’Internet… petit message subliminal à Microsoft ? Google reconnaît également avoir une lourde dette envers d’autres projets de navigateurs open source, en citant Mozilla et Webkit.

Captures d’écran de Google Chrome

Page d’accueil dans Google Chrome : Page d'accueil dans Google Chrome

Interface utilisateur de Google Chrome : Interface utilisateur de Google Chrome

Il y a d’autres captures d’écran qui circulent déjà sur le web…

Télécharger Google Chrome

Google Chrome est disponible en téléchargement dans 100 pays depuis ce mardi 2 septembre 2008 sur www.google.com/chrome/.

Bien entendu, on discute de Google Chrome dans le forum Google de WebRankInfo.

Autres ressources sur Google Chrome

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

4 commentaires

Carole

mais c’est la guerre dites donc!

merci pour cet excellent résumé.

Répondre
onblog

Merci pour cet article fort interressant, je n’ais de cesse depuis plus d’une heure de faire f5 sur la page en question sans aucun succé! mais ca viendra!

Répondre
Google Blème

Bonjour,

à priori sympa mais pas sans bug… je ne parviens pas à ouvrir mon compte gmail avec Chrome ce qui est assez ironique… (page blanche) alors que IE et FireFox (navigateur par défaut) le font très bien..
Pour le moment il est passé à la trappe.. en attendant un "Nikel" Chrome…

Répondre
Béarnaise

J’ai le même problème que Google Blème !
Impossible de visualiser Gmail ou Flashmail (par contre, on peut utiliser Yahoo Mail)
Aussi, je ne le trouve pas rapide.
Donc je garde mon FireFox 3 par défaut.

Répondre