Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Le bouton +1 de Google, comme le Like de Facebook ?

Google a lancé le 30/03/2011 une nouvelle fonctionnalité dans son moteur de recherche : la possibilité pour les utilisateurs d’indiquer les sites qu’ils aiment (ou plus précisément les pages). Il leur suffit pour cela de cliquer sur un bouton intitulé « +1 », situé à côté de chaque résultat de recherche (et de publicité AdWords). Ce bouton ressemble fortement au bouton Like de Facebook, mais est-ce vraiment la même chose ? Quel va être l’impact pour le référencement ? C’est sans doute bien l’avènement de la recherche sociale. Explications…

Fonctionnement du bouton +1

Qu’est-ce que le bouton +1 sur Google ?

Bouton Like Google

Le logo du bouton +1

Ce bouton, situé à côté de chaque résultat dans les SERP Google, permet à l’internaute d’indiquer qu’il apprécie le site (la page). Ce bouton n’apparaît que si l’internaute est connecté à son compte Google (en tout cas pour l’instant c’est comme ça).

Ce qui peut paraitre étonnant, c’est que ce bouton est également affiché à côté des annonces AdWords. Google introduit donc des critères sociaux dans ses publicités ! Les internautes pourront dire quelles annonces ils ont apprécié.

Voici par exemple à quoi ça ressemble : quand vous mettez votre souris sur l’image +1, elle change de couleur pour passer en bleu. Et quand vous cliquez sur ce bouton, c’est enregistré dans votre compte Google.

Un clic sur le bouton J aime de Google (bouton plus un)

En cliquant sur le bouton +1, celui-ci passe en couleur

Qui voit les pages que j’ai aimées avec le bouton +1 ?

Par défaut, tous les clics sur les boutons +1 sont publics. Cela signifie que les autres internautes qui trouveront la même page dans leurs résultats verront s’afficher sous ce résultat des indications sur le nombre d’utilisateurs qui ont « voté » pour elle.

Statistiques : nombre de clics sur le bouton +1 Google

Sous le résultat, vous pouvez voir combien de personnes ont cliqué sur le bouton +1

Au-delà de ce simple nombre de personnes qui ont cliqué sur le bouton, les internautes qui font partie de vos contacts sauront que vous avez apprécié la page. Votre pseudo Google s’affichera donc sous le résultat. Par exemple si Brian a cliqué sur le bouton +1, les contacts de Brian verront les résultats sous cette forme :

Liste des amis qui ont cliqué sur le bouton +1 Google

Sous le résultat, vous pouvez voir la liste de vos contacts qui l’ont cliqué

Mais comment Google détermine ces fameux « contacts » ou « amis » d’un compte Google ? Car Google n’est pas un réseau social ! Pour l’instant, Google se base sur vos contacts issus de Gmail, de Google Talk, de Google Contacts, de Google Reader et de Google Buzz.

Si vous voulez savoir quel est votre fameux cercle social Google (Social Circle), allez voir Google Dashboard.

Mais ce qui m’a frappé en me documentant c’est que Google a précisé que prochainement, ce cercle social sera étendu aux contacts issus de votre compte Twitter et des autres réseaux sociaux. Cela signifie que l’impact de Twitter et des réseaux sociaux sur le référencement naturel va encore s’accentuer ! Si vous souhaitez rester au courant de ces évolutions, je vous conseille de suivre mes actus sur mes comptes Twitter et Facebook.

Déploiement du bouton + 1 dans les autres pays

Pour l’instant, cette fonctionnalité n’est disponible qu’aux Etats-Unis pour les recherches effectuées sur google.com en anglais. Google a précisé que le déploiement à l’international était prévu (on ne connait pas le planning mais on imagine que ce sera en place d’ici quelques semaines).

Le référencement naturel : de plus en plus social !

Avec cette évolution, on peut dire que la recherche sociale a vraiment démarré (social search). Il va être de plus en plus stratégique de travailler l’aspect social du référencement ! En fait, parmi les critères pris en compte par Google pour estimer la notoriété/popularité d’un site/d’une page, il n’y a plus seulement les liens mais aussi les interactions des autres utilisateurs.

Impact du bouton +1 sur le référencement naturel

Pour l’instant, à l’heure du lancement du bouton +1, tous ces clics ne sont pas pris en compte par Google dans l’algorithme de classement. Par contre, David Byttow (ingénieur Google) a bien précisé que prochainement, toutes les données liées à ces clics allaient être prises en compte dans l’algo de référencement naturel :

Over the coming weeks, we’ll add +1 buttons to search results and ads on Google.com. We’ll also start to look at +1’s as one of the many signals we use to determine a page’s relevance and ranking, including social signals from other services. For +1’s, as with any new ranking signal, we’ll be starting carefully and learning how those signals affect search quality over time.

Google précise donc que :

  • les clics sur les boutons +1 vont être utilisés par Google pour estimer la popularité/notoriété d’une page
  • les clics sur les boutons J’aime de Facebook, les retweet de Twitter et autres interactions sur les réseaux sociaux sont utilisés par Google dans son algo

Tous ces éléments seront désormais présentés pendant ma formation Réseaux sociaux et Référencement. Mon approche des réseaux sociaux est celle de la recherche sociale, c’est-à-dire que chez Ranking Metrics (organisateur de la formation), nous étudions l’impact du « social » dans le référencement.

Comment Google va-t-il lutter contre le spam du bouton +1 ?

On imagine déjà que les spammeurs vont tenter de profiter de ce bouton pour faire gonfler la notoriété de leurs pages, en simulant des clics avec des logiciels, ou bien en demandant à une armée d’utilisateurs de cliquer.

Il est évident que Google va développer des stratégies pour détecter les clics artificiels. Un clic naturel est fait avec un compte :

  • qui a des contacts (Gmail, Reader, Buzz, mais bientôt aussi Twitter, Facebook, etc.)
  • qui est cité, repris, retweeté, partagé par d’autres comptes également naturels
  • qui a un historique de recherches Google
  • qui fait relativement peu de clics chaque semaine ou chaque mois
  • qui clique avec une fréquence absolument pas régulière ni prévisible
  • bref, qui a de la notoriété, de l’influence

Et je ne prétends pas connaître les techniques développées par les ingénieurs de Google. A mon avis, ils ont déjà développé des techniques bien plus perfectionnées que ce qu’on imagine…

On discute dans le forum WebRankInfo du bouton +1 de Google.

Explications du bouton +1 en vidéo :

Consultez également l’annonce officielle de Google, le mini-site de présentation et les pages d’aide.

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

34 commentaires

Firemanz

c’est un outil social qui risque de cartonner mais a mon avis penalisera les petits sites, moinsbde traffic=moins de visite=moins de +1…on se mort un peu la queue…

ceci dit d’un aspect commercial pour l’internaute de base, c’est pas mal car il est conseillé sans s’en rendre compte par un ami

Répondre
Pour le web

Je viens justement de faire un article sur le sujet dans mon blog. J’essaye de visualiser les conséquences à court moyen et long terme. Et je tombe effectivement d’accord avec toi, l’impact le plus important est sur la prochaine arrivée d’un bouton « +1 » dans les sites eux même, comme le bouton « j’aime ».

Répondre
Nicolas Chevallier

On va voir à l’usage :
– comment Google va utiliser ces données
– comment les internautes lambda vont réagir pour les pages autres que des articles et des pages d’accueil (ex d’un produit vendu sur une boutique, +1 pour le site ecommerce parce que j’aime ce site, +1 pour le produit que je recommande?)

Répondre
Webmaster Lyon

Le seul détail que je trouve troublant dans cette nouvelle fonctionnalité c’est que les internautes vont devoir revenir sur la page des résultats pour cliquer sur le +1 ? Sinon, comment voter intelligemment sans avoir vu le contenu du site ?

Répondre
Olivier Duffez

En effet c’est un peu étrange… Peut-être que Google compte sur les gens qui ouvrent dans une nouvelle fenêtre ou sur ceux qui reviennent en arrière dans les résultats ? Attendons que Google mette à disposition des boutons à mettre sur les sites, et ça sera déjà plus simple de voter !

Répondre
Pour le web

Il y a déjà la possibilité de recevoir une alerte Google pour implémenter sur son site un bouton +1 dès que la fonctionnalité sera en place : https://services.google.com/fb/forms/plusonesignup/ (ou alors c’est bien imité ^^)
De plus dans la vidéo (vers la fin) on voir clairement que les sites auront des boutons +1 dans leur pages. Donc après c’est au Webmaster de les mettre où il veux : produits, pages, articles, etc.

Répondre
Firemanz

Du fait du trafic de Google, ne risque t-il pas d’y avoir également des milliers voir des dizaines de milliers de « +1 » ? Ça risque de faire bizarre…

Répondre
chloeM

Je suis d’accord. Il est vrai que cela parait bizarre qu’un utilisateur puisse cliquer sur le bouton « +1 » sans être allé sur le site. Remarque, peut être que Google prendra en compte le « +1 » uniquement pour les utilisateurs ayant visités le site.
De plus, je pense vraiment que cela va apporter du spam sur ce bouton. Il suffira d’envoyer un mail à tous ses contacts (Google et Facebook par exemple) et il cliqueront par sympathie. Google pensera que ce sera des clics naturels car partagés par un réseau social.

Répondre
Fabrice

Au-delà du SEO, on se rapproche de + en + d’un big brother volontaire.

Déjà Facebook est interconnecté entre autres avec les contacts Yahoo. Quand vous vous inscrivez sur Facebook, même si vous voulez resté « cacher » ceux qui sont inscrits sur FB et vous ont en contact Yahoo sont informés.

Là vous allez indiquer +1 sur un site, et vos collègues sauront quels sites vous aimez, votre passion pour la danse ou la finance, ou quoique ce soit apparaitra qui apparaitra aux autres, les autres étant sélectionné non par vous, mais par Google.

Et il est en train de se passer la même chose Amazon (petit bouton J’aime qu’on ne peut cliquer qu’une fois authentifié).

Répondre
valbou

C’est peut-être juste un leurre pour reconnaitre les « spammeurs » qui vont se jeter sur le bouton pour améliorer leur positionnement, alors que Google a sûrement déjà une bonne idée du ratio visite/clic « j’aime » sur l’ensemble des sites indexé par ses soins.

Au dessus du quota = sandbox
Au dessous du quota = défaut de pertinence descente légère dans les résultats…

Un calcul dans l’idée de celui qui serait utilisé pour le taux de présence d’un mot dans un texte d’une page afin d’en conclure la pertinence du contenu…

Répondre
@DavidLaboure

C’est moi ou le bouton Google +1 a déjà disparu de Google.com ?
Ce matin j’ai pu l’utiliser et maintenant, plus rien…

Répondre
ebooks

Troublant, vraiment troublant. Google intègre donc de plus en plus le facteur humain à sa machine infernale. Comme précisé plus haut, je ne vois vraiment pas comment ils vont faire pour permettre aux utilisateurs de voter à posteriori sans avoir de navigateur chrome ou devoir habiller ses pages d’un nouveau bouton (après facebook, twitter, buzz etc…). Nos sites vont petit à petit se transformer en wall de réseaux sociaux US….C’est curieux mais en lisant comme ça la news, c’est comme si tout était fait pour faciliter le spam et la triche. Bref c’est triste pour les très bon sites de contenus qui n’ont pas derrière eux une armée de followers ou de spammers en herbe…

Répondre
Quentine

Tiens, apparemment ici aussi certains ne savent pas que la molette de la souris est aussi un bouton, et qu’il permet d’ouvrir les liens dans un nouvel onglet. Pas besoin de revenir sur la page des résultats, car celle-ci n’est jamais fermée.

Pour Google +1, je me demande si ce n’est pas une fausse bonne idée. Quand on découvre le Web, on aimerait bien être un peu guidé, mais d’un autre côté il est préférable d’exercer son esprit critique en découvrant par soi-même, et l’idée que je vais trouver un résultat pertinent sous prétexte qu’un ami l’a jugé comme tel, et ce simplement parce qu’il est mon ami, cette idée me semble un peu légère.

Répondre
@voyagesprovence

Pourquoi pas +100 d’ailleurs

Répondre
Deleter23

C’est bien ce genre d’outils pour lutter contre le spam. Les utilisateurs sont les meilleurs juges de la qualité d’un site. Par contre avec la visibilité de google les boutons +1 vont prendre rapidement quelques centaines de milliers de clics pour les gros sites :-)

Répondre
Sun Location

Je ne vois pas ce bouton +1 sur google.com en english…

Space…

Répondre
Olivier Duffez

@Sun : il faut d’abord valider le fait que tu veux participer à cette « expérience » sur

Répondre
Benjamin

Est-ce que sa joueras sur le référencement ? C’est à dire le nombre de clics sur le +1 feront un nouveau rank. Je m’explique 100 000 +1 = rank 10 par exemple. Fixeront-ils le nombre de +1 au rank?

Répondre
ydubois

Dans mon dashboard, il m’a déjà trouvé 227 contacts sociaux, qui viennent tous de … Facebook !

Donc ce n’est pas seulement les outils internes à Google et Twitter qui lui servent à constituer sa base d’amis, mais bien Facebook, ce qui est assez révolutionnaire étant donné les rapports passés entre les deux géants du web.

A noter que Google pourrait avoir détecté les contacts Facebook indirectement : à partir de gens qui ont cliqué sur un lien dans Facebook pour arriver sur un autre site externe à Facebook.

Répondre
les agiteurs du web

Jusqu’à présent Google c’était un simple robot dans l’imaginaire collectif. Donc introduire l’humain pour influer sur la pertinence des résultats de recherche me parait être une bonne chose !
Le problème c’est que dès qu’on confie quelque chose aux humains, c’est vite le bordel… Mais bon, on est dans l’air du social et google l’a bien compris :
Le pouvoir retourne au peuple !

Répondre
ParoTic

Est-ce que la requête utilisée est prise en compte ?

Répondre
Olivier Duffez

@Parotic : je ne sais pas si j’ai bien compris la question, mais sans doute qu’il faudrait travailler chez Google pour pouvoir répondre !

Répondre
zonedevie

Décidemment, il faut maintenant voter pour tout et partout.

Répondre
Immo One

Je suis d’accord avec Webmaster Lyon, cela paraît étonnant de voter avant d’avoir visité le site. En même temps, si Google vient à ajouter sa likebox directement sur le site visité, cela deviendrait assez intrusif. Reste à voir comment ils vont gérer l’application de cette nouvelle fonctionnalité.

Répondre
Olivier Duffez

Ce n’est pas Google qui va ajouter une like box sur les sites, mais je pense qu’on peut compter sur les webmasters pour les insérer eux mêmes ! Avec le printemps, vous allez sans doute voir fleurir ce genre de boutons ;-)

Répondre
ParoTic

@Olivier : je précise quand même ma question

Je me demandais si ce +1 permet simplement de noter une page indépendemment de toute considération.
Ou bien si ce +1 est lié à la recherche effectuée sur google afin de noter la pertinence de la page par rapport à la requête.
Dans ce cas ce serait plus intéressant pour les résultats d’une recherche, ce ne serait plus une simple copie du like de facebook et on ne pourrait donc pas voir fleurir de bouton +1 sur les sites.

Ceci dit, je suis impatient de voir un bouton « bingo » sur bing !

Répondre
Olivier (Veilleur)

Proche du 1er avril, l’actualité de WebRankInfo faisait penser à un poisson puisque cela ressemble à un célèbre réseau social mais ce ne semble pas être le cas. :)

Répondre
Julien Kronegg

Un +1 sur un site des SERP qui n’a pas été visité indique que l’on trouve le résultat approprié => utile pour la lutte contre le spam (les résultats de spam auront moins de +1 que les autres).

Cela dit, j’aimerais bien savoir pourquoi Google a attendu plus de 10 ans pour demander l’avis des utilisateurs…

Répondre
Agence C.S.V

Je pense que si le bouton s’applique simplement à une page web, et non pas à la requête qui résulte des Serp Google, comme l’a dis un internaute, cela avantage les plus gros sites.

Or si c’est basées sur une requête spécifique, là ça devient déjà plus intéréssant !

Répondre
Sixt

Après l’échange de liens l’échange de « +1 » débarque dans le travail du référenceur si je comprends bien puisqu’il est interdit d’acheter des « +1 » lol remplacer le mot lien par « +1 » dans votre vocabulaire vous verrez c’est très drôle… ;-) A prendre d’urgence en compte dans votre stratégie de +1.

Répondre
novia santé

ce bouton n’a a priori pas d’impact sur le référencement. C’est plus une tentative de google de contrer les réseaux sociaux

Répondre
Priscilla@mutuelle

Si vous aimez vraiment la page, je pense qu’il n’y aura pas de mal à cliquer sur ce bouton. Mais en général, les internautes préfèrent se servir des réseaux sociaux pour partager leur préférence. Ce serait plus convivial et plus « intime » selon l’avis de mes proches

Priscilla

Répondre
Paul

C’est fou de voir à quel point tout a disparu ;
les +1 sur les liens dans les recherches Google, les +1 sur les liens adwords…

Répondre