Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Des petits SiteLinks dans les SERP Google

On connaissait déjà les SiteLinks, ces liens apparaissant parfois sous le 1er résultat dans les pages de Google (SERP), quand le site a une forte notoriété pour la requête. Google affiche désormais une nouvelle sorte de SiteLinks, que l’on pourrait appeler Mini-SiteLinks ou Sitelinks miniatures. Il s’agit d’une simple ligne de 4 liens texte, affichés sous un résultat – mais plus forcément le 1er, parfois un autre.

Les SiteLinks traditionnels

Les sitelinks classiques sont composés de plusieurs liens (en général 8) affichés sous le 1er résultat (et pas d’autres) dans les pages de résultats de recherches de Google. Ces liens de site sont présents quand le 1er résultat dispose d’une large avance selon Google sur le deuxième, en termes de pertinence pour la requête. C’est donc souvent seulement sur le nom du site, une marque et plus rarement sur des termes génériques.

Voici un exemple avec les SiteLinks de WebRankInfo pour la requête WebRankInfo :

SiteLinks classiques

SiteLinks Google du site WebRankInfo pour la requête WebRankInfo

Les nouveaux SiteLinks

Les nouveaux liens sont plus discrets, affichés sur une seule ligne sous forme de 4 liens texte (apparemment il s’agit des 4 premiers sitelinks du site). Parfois ces Sitelinks inline ont moins de 4 liens, j’en ai vu avec 3 liens seulement. Autre différence par rapport à leurs aînés, ces petits sitelinks à l’horizontale peuvent apparaître même si le résultat n’est pas en première position.

Voici deux exemples avec les mini SiteLinks alignés de WebRankInfo pour les requêtes référencement et référencement Google :

SiteLinks classiques

Mini SiteLinks Google du site WebRankInfo pour la requête référencement

SiteLinks classiques

Mini SiteLinks Google du site WebRankInfo pour la requête référencement Google

C’est évidemment un net avantage pour ceux qui disposent de ces nouveaux petits site links, notamment ceux qui arrivent en position 2 et non pas 1… Je vais lancer quelques tests dans mon laboratoire de référencement pour tenter d’en savoir plus, mais en attendant on discute de ces nouveaux mini sitelinks Google dans le forum WebRankInfo.

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

9 commentaires

cdpdf

Qu’en est-il des favicon.ico devant les résultats?
Car je n’avais jamais vu cela avant…

Répondre
Olivier Duffez

J’ai fait une capture d’écran de mon navigateur, truffé d’extensions Firefox pour le référencement.

Les favicon sont affichés grâce à l’extension Customize Google

Répondre
onblog

lol tout ca pour montrer ton positionnement sur le mot clé référencement ;)

non sans rire, ces mini site link offre un réèl avantage, et cela mérite une recherche poussé pour son obtention!

merci pour le billet, je ne connaissais pas :)

Répondre
arnoweb

Apparemment les sitelinks classiques ne s’appliquent désormais que pour des mots clés navigationnel
(ex: webrankinfo, amazon, free, orange, …)

Lorsqu’il s’agit d’un mot-clé non navigationnel, un site est considéré comme site de confiance et bénéficie dès lors d’un mini-sitelinks mais plus comme avant du sitelinks classique.

Répondre
Karaoke-Live

Les sitelinks ne s’appliquent pas seulement pour les « mots clés navigationnel », voir cet exemple : http://www.google.fr/search?hl=fr&q=karaoké&meta=&aq=f&oq=

Ca aurait pu être une explication plausible.

En tout cas, c’est intérressant d’essayer de comprendre le fonctionnement.

Peut-être que la recherche « karaoké » n’est pas assez importante pour que GG mettent en place ces mini-sitelinks ?

Répondre
arnoweb

J’ai bien l’impression que c’est ce que Google cherche à faire: distinguer un mot clé navigationnel d’un mot clé générique:

J’ai fait quelques test et dans 80% des cas ma théorie se confirme:

– sitelink classique avec « webrankinfo », « amazon », « free », « orange », …
– mini sitelinks avec « voiture », « sport », « assurance », « crédit », …

Ton exemple de « karaoké » fait exception à la règle donc il faut tester avec une dizaine de mots-clés pour vérifier.

Répondre
Olivier Duffez

d’autres contre-exemples : [livraison pizza], [horaires cinéma]

Répondre
carole

Olivier, petite précision concernant le nom de ses sitelinks: en regardant de plus près les URL de tracking dans les SERPs on peut lire que Google lui-même les appelle « oneline sitelinks », pourquoi ne pas adopter leur nom « officiel » ?

à

Répondre
Olivier Duffez

parce que j’ai écrit cet article avant de savoir que Google les appelait Oneline sitelinks que Mini sitelinks c’est (un peu) plus français.
Mais merci de l’info !

Répondre