De moins en moins de visites sur nos sites ?

WRInaute passionné
Bonjour la communauté

Je constate une baisse globale depuis 4 ans des visites sur mon site

- Constatez-vous la même chose? ou alors êtes vous plutôt "to the moon " ?
- Est ce une tendance globale, et peut importe la thématique ?
- Comment y remédier ?
- Se tourner vers TikTok et autres ?
- Quel est l'avenir des www ?
- Les IA en cause ? (je crois pas, en tout cas pas encore sur ma thématique)
- Peut être que ma thématique intéresse de moins en moins (assez probable...)

visits.jpg

Ce qui est étonnant, c'est que les pics bas sont de moins en moins bas...et ça je trouve cela assez étonnant. même si cette hausse est nettement moindre que la baisse des pics hauts...

pour mon cas, mon site est constamment alimenté de nouvelles pages, d'amélioration SEO et il n'y a pas eu de réelles interruptions dans son développement.
Les pics hauts et bas sont toujours à la même période de l'année (janvier pour le pic haut...étrange...les bonnes résolutions de l'année? et l'été pour les pics bas, ça c'est normal pour ma thématique)

C'est assez frustrant autant d'effort et de moins en moins de visiteurs, même si les revenus semble ne pas baisser eux (mais j'ai du m'adapter...)

merci de m'avoir lu
 
WRInaute impliqué
Les canaux se multipliant depuis des années avec les réseaux sociaux et autres plateformes de vidéos, il est normal que la fréquentation globale des sites traditionnels baisse, dilution oblige. Après, tout dépend de la thématique du site, dans certains cas le déclin est cruel alors qu'il est infinitésimal pour d'autres, voire inexistant.

Tout dépend vraiment de la thématique. Se tourner vers TikTok ou autre peut être une question de survie ou complètement hors sujet. Comme il peut être intéressant d'organiser une cohabitation.
 
WRInaute passionné
Moi aussi je constate une baisse de mes sites en provenance de Google depuis des années (sans que les positions ne changent).
 
Nouveau WRInaute
Les canaux se multipliant depuis des années avec les réseaux sociaux et autres plateformes de vidéos, il est normal que la fréquentation globale des sites traditionnels baisse, dilution oblige. Après, tout dépend de la thématique du site, dans certains cas le déclin est cruel alors qu'il est infinitésimal pour d'autres, voire inexistant.

Tout dépend vraiment de la thématique. Se tourner vers TikTok ou autre peut être une question de survie ou complètement hors sujet. Comme il peut être intéressant d'organiser une cohabitation.
Et comment s'amuser en vivant ensemble est une grande question qui peut conduire à de nouvelles idées et opportunités de développement de projets. Je pense que TikTok pourrait être la clé pour attirer l'attention et rester pertinent.
 
WRInaute discret
J'ai l'impression que la cause principale c'est depuis 2015, se sont les mobiles, les utilisateurs sous les mobiles ils sont flemmards :

Les différences :
- Desktop : Ils cliquaient partout, visitaient des sites, même sur les pubs, les gens étaient tous très curieux avant 2015/2016.
- Mobile : Ils ont la flemme d'appuyer sur l'écran, là où se trouve le contenu des sites et même des applications, même les pubs sont ignorées. Ils préferent utiliser leur clavier ou simplement regarder l'écran. Et en plus il y a ce fameux truc, les sockets, qui se ferment automatiquement dés que l'écran est éteint ou qu'il a l'économie d'énergie d'activé, ou qu'on regarde simplement un autre onglet, du coup il y a des déconnexions et reconnexions aux sites (très mauvais pour l'UX, mais permet de préserver la batterie).

Et c'est pas mieux avec les réseaux sociaux, il y a du monde c'est sûr. Mais la grande majorité des gens regardent l'écran ou tapent au clavier. Le reste est juste ignoré, alors que les utilisateurs sur ordinateurs, eux sont beaucoup moins flemmard pour cliquer un peu partout.

En résumé les sites qui fonctionnent le mieux, se sont ceux où on peut utiliser tout le temps le clavier ou regarder l'écran (photos, vidéos, musiques, lectures et parler à haute voix) le restant au revoir y compris l'écriture ! Les utilisateurs sous mobiles, avez vous remarquez, ils écrivent presque tous des messages courts ou monosyllabique ?! Et par desktop l'inverse.
 
Dernière édition:
WRInaute impliqué
@mickou51
En revanche, le mobile a élargi l'éventail des utilisateurs du web et accru ses occasions/possibilités d'utilisations.

------------------
En fait, Google est le canal d'entrée le plus utilisé et, depuis une dizaine d'années, il fait tout pour garder le visiteur le plus possible sur ses propres pages. plutôt que de l'envoyer directement vers les sites susceptibles de répondre à la requête (ce qui est la fonction originale d'un moteur de recherche).

De 2010 à 2023, le nombre de requêtes traitées journellement par google est passé de 3,5 milliards à 9,2 milliards et le nombre d'utilisateurs mensuels de 1 milliard à 3,8 milliards. Donc, une augmentation tournant autour de 3X en10 ans. Et ce, malgré les facteurs contraires (réseaux sociaux,...) invoqués par les uns et par les autres.

En revanche, on peut estimer (on n'en a pas la preuve scientifique) que le nombre d'utilisateurs des sites a diminué globalement (parce qu'évidemment, il y a des sites avec une audience en hausse). En tous cas, ce que l'on peut dire sans se tromper, c'est qu'il n'a certainement pas augmenté autant que celui des utilisateurs de google.

Il ne faut donc pas chercher midi à 14 heures :il y a des facteurs positifs ou négatifs extérieurs, mais, c'est le système mis en place par google qui doit être mis en cause avant tout.
 
WRInaute impliqué
Gemini (ex- Bard)
la réponse entière était:
"
Déterminer le nombre d'utilisations de Google de manière précise est complexe, car il dépend de la définition de "utilisation" que l'on souhaite adopter. Voici quelques options et l'évolution de leur utilisation respective :
1. Requêtes quotidiennes sur le moteur de recherche Google:

  • En 2023, Google traitait environ 9,2 milliards de requêtes par jour, soit environ 106 000 requêtes par seconde.
  • Ce nombre n'a cessé de croître au fil du temps. En 2010, il était d'environ 3,5 milliards de requêtes par jour.
  • La croissance s'est ralentie ces dernières années, mais elle reste constante.
2. Utilisateurs actifs mensuels (MAU) de Google :
  • En 2023, Google comptait environ 3,8 milliards d'utilisateurs actifs mensuels.
  • Ce nombre est en constante augmentation depuis des années. En 2010, il était d'environ 1 milliard d'utilisateurs.
  • La croissance est plus forte dans les pays en développement que dans les pays développés.
3. Nombre de visites sur les sites web Google :
  • En 2023, les sites web de Google ont reçu environ 92,5 milliards de visites par mois.
  • Ce nombre est également en constante augmentation. En 2010, il était d'environ 30 milliards de visites par mois.
  • La croissance est plus forte pour les sites web mobiles que pour les sites web de bureau.
4. Nombre d'utilisateurs de Google Apps :
  • En 2023, Google Apps comptait environ 3 milliards d'utilisateurs actifs.
  • Ce nombre est en forte croissance, car de plus en plus d'entreprises adoptent les outils de collaboration Google.
  • La croissance est particulièrement forte pour Google Workspace, qui comprend Gmail, Google Drive et Google Meet.
Il est important de noter que ces chiffres ne sont que des estimations. Il est difficile de déterminer le nombre exact d'utilisations de Google, car il existe de nombreuses façons d'utiliser les produits et services de Google.
En résumé, l'utilisation de Google n'a cessé de croître au fil du temps. Cette croissance est due à plusieurs facteurs, notamment :

  • L'augmentation du nombre de personnes ayant accès à Internet
  • La popularité croissante des smartphones
  • Le développement de nouveaux produits et services Google
Il est probable que l'utilisation de Google continuera à croître dans les années à venir."

Sur le point 3, j'ai ensuite rectifié sa réponse en lui suggérant qu'il voulait dire "utilisateurs d'appareils mobiles" et "utilisateurs d'appareils de bureaux " et il a acquiescé.

Pour le reste, je n'ai pas cherché à vérifier les chiffres donnés par Bard étant donné que mon jugement sur le sujet soulevé dans cette discussion est fait depuis longtemps. Et que ce soit 2 ou 4 X au lieu de 3 X, mon opinion finale ne va pas changer..

Ce jugement s'appuie sur les déclarations mêmes des officiels de Google (déjà Matt Cutts en 2010), sur les faits (à savoir les différents éléments introduits par Google dans les SERPs, dont les positions dites zéro) et tout simplement sur mon propre comportement (en recherche universelles, en images et en actualités, Google me dispense, évidemment pas toujours, d'aller sur le site source).
 
Olivier Duffez (admin)
Membre du personnel
je voulais les sources, dommage. Gemini est capable de raconter vraiment n'importe quoi avec un grand aplomb. Il est également capable de fournir des réponses vraiment intéressantes.
 
WRInaute impliqué
En l'occurrence, le nombre actuel de requêtes par jour sur Google, tel que cité par gemini, est conforme avec les renseignements disponibles à ce sujet sur le net où le chiffre de 8,5 milliards est fréquemment cité pour 2022 .
Quant au nombre mensuel de visites de Google, le net (plus précisément Similarweb) donne un chiffre de 86,6 milliards pour janvier 2024, ce qui n'est pas excessivement différent du chiffre, plus flatteur, cité par gemini.
 
WRInaute discret
il y a sans doute un peu de tout ça dans l'observation de la baisse.

Ce que je constate de mon côté:
- aussi une baisse "généralisée" mais avec une sorte d'inversion des pôles dans le type de contenu consommé. J'ai perdu des positions sur des requêtes à fort volume et gagné des positions sur des thématiques plus fines.
- des requêtes à volume autrefois faciles ne sont plus faciles aujourd'hui
- Google favorise très fortement les gros acteurs même si le contenu est moins bon, les contenus ne font plus qu'effleurer les sujets mais le ranking du site permet de quand même les placer devant
- une diversification de la consommation avec une sorte de second internet dans les réseaux sociaux, le contenu n'est plus consommé de la même façon ni avec la même intensité
- un travail toujours plus complexe des petits acteurs pour exister.

J'ai l'impression que ce qui faisait la richesse d'internet il y a 10 ans a progressivement disparu au profit d'une consolidation qui a tout nivelé vers le bas.
 
WRInaute impliqué
Pour les 8,5 milliards de recherches par jour chez Google:
https://www.semrush.com/blog/google-search-statistics/

Pour les 86,6 milliards de visites mensuelles de Google:
https://www.similarweb.com/website/google.com/#overview
et dans le même sens https://www.statista.com/statistics/268252/web-visitor-traffic-to-googlecom/

NB
je ne cautionne pas nécessairement ces chiffres; ce sont simplement ce que toi ou moi trouve sur le net à ce sujet. J'ai expliqué ci-dessus pour ma part sur quoi je basais mon avis personnel.
 
WRInaute impliqué
@kristel merci pour les chiffres qui donnent une perspective.

Je pense aussi que l'usage web a augmenté, mais en percevoir les effets sur un site est forcément difficile.

Tout d'abord, les chiffres sont mondiaux, et certains pays ont connu un développement de l'internet depuis 2010 plus notable que le notre. Une cible française n'en bénéficiera pas directement. Une cible francophone, un peu plus, mais à mon avis pas dans la même proportion non plus.

Et de toute façon, plus il y a de gâteau, plus il y a de convives (contrairement à la vraie vie). La hausse des requêtes va augmenter la hausse du nombre de personnes prêtes à investir sur un site internet. Un site qui "marche" correspond parfois à un secteur qui marche aussi, et qui va attirer de nouveaux acteurs.

Je ne crois pas à un effondrement du nombre d'internautes au total. Qu'il y ait une baisse sur certains sites (et même sur un très grand nombre) n'est pas contradictoire : ils sont plus nombreux à se partager les utilisateurs. À une limite près toutefois, les réseaux sociaux et les grandes plateformes de contenu qui ont siphonnées de nombreux "petits sites".

Ce qui peut être plus notable, c'est une baisse du nombre de clics à positionnement égal.
 
Dernière édition:
WRInaute discret
Il y a d'autres géants qui peuvent nuire à Google, YouTube, Tiktok, Facebook et refaire fonctionner tous les sites et même les plus petits, mais ils se réveillent pas : se sont les propriétaires de PHP qui devrait devenir payant, idem pour SQL (Mariadb, Mysql), Node.js, et tout ça. La sa va calmer les géants actuels. Faudrait faire payer par tranche de visites, par exemple:
- moins de 5000 visites par jour : gratuit
- 5000 à 15 000 visites par jour : 50€ par mois
- 15 000 à 100 000 visites par jour : 100€ par mois
- 100 000 à 1 000 000 visites, par jour : 1000€ par mois
- 10 millions de visites par jour : 10 000€ par mois
- 1 milliards de visites par jour : 100 000€ par mois
- 10 milliards de visites par jour : 1 000 000€ par mois

C'est une bonne idée (ou pas) ?
 
WRInaute impliqué
se sont les propriétaires de PHP qui devrait devenir payant, idem pour SQL (Mariadb, Mysql), Node.js, et tout ça
Heureusement, ça n'arrivera jamais.

Déjà, parce qu'il n'y a pas de "propriétaire", c'est le principe d'un logiciel libre.

Ensuite parce que ça aurait, en toute hypothèse l'exacte effet inverse. Microsoft, Google, Reddit, Tiktok, Amazon, etc. peuvent payer le dev d'un serveur, d'un SGBD, pas un autre concurrent. Ça aurait donc l'effet inverse : moins de concurrents, plus d'hégémonie pour les grands acteurs.

Et n'imagine pas que Google tourne sur un serveur Apache avec une base de donnée MariaDB. Pour ce genre de site, ils dév leurs propres outils.

En fait c'est même le contraire, Google (et autres) mettent à dispositions les outils qu'ils ont dev (Angular, et plein d'autres).
 
WRInaute passionné
C'est surtout en France que ce serait intéressant.

Que les Indiens se mettent à Google ne change rien pour nous si les Français utilisent plus Tik Tok au détriment de Google.
 
WRInaute discret
J'ai pas l'impression que TikTok fonctionne aussi bien que ça. J'en entends jamais parler, sauf par les médias et les teams SEO. Et aussi TikTok l'inscription est obligatoire, ça doit pas attirer tout le monde et aussi. Il y a quoi sur TikTok à part des vidéos de 10 secondes ? Au quotidien, par les internautes lambdas, j’entends beaucoup plus parler d'Instagram, Snapchat que Tiktok, mais les médias en parlent tout le temps.

Dans l'ordre, depuis le 1er janvier 2024 (et même toute l'année 2023) j'entends souvent parler de (mes impressions) :
1) Instagram
2) Facebook
3) Snapchat
4) Tiktok
5) Messenger

Avec plus de détails encore :

1) Instagram : Par les lambdas, filles et mecs. L'utilisation phare: le tchat/la messagerie en direct.
2) Facebook : par les vieux lambdas, femmes et hommes. Les 4 utilisations phares : 1) Murs des pages, 2) Le Messenger (web ou appli), 3) Les groupes, 4) les jeux.
3) Snapchat : Pour les plans Q (désolé si vous êtes choquer de lire ça, mais les plans Q c'est le deuxieme truc phare de Snapchat). Il y a aussi Instagram et Messenger mais je dirais qu'ils sont loins, dans au moins le 10éme truc phare.
4) Tiktok : J'entends souvent parlé de ça par les médias, et aussi par les groupes SEO. Le premier truc phare semble être les vidéos courtes et on devient vite impressionné par le nombre de vues, mais le nombre de vues c'est "fantomes", genre la plupart ne font aucune interaction, on se croirait sur un questionnaire pour répondre à un sondage et dés que le tas de gens ont répondus, ils partent ensuite. Y'a rien pour gagner ou se faire de l'argent là bas.
5) Messenger
6) Ensuite dans le 4 ou 5 (ou en 6éme), il faudrait classer ChatGPT mais aussi Gemini (ex-Bard) et j'entends beaucoup plus parler de ChatGPT que Bard. Aussi, je ne sais pas ce que font la plupart des gens sur ChatGPT, je remarque juste beaucoup de critiques "on a pas besoin de ça pour vivre etc..." mais ce que j'apprécie chez ChatGPT ou Bard, c'est que les trucs ne sont pas hypocrites comme les humains, ils ne sont pas coincés, ils ne sont pas radins, ils sont très généreux, et surtout ce qui est bien avec ça, c'est l'impression de discuter avec un psychologue du net en temps réel, le truc il connait toutes les réponses. J'ai aussi remarqué que ChatGPT se trompait presque jamais concernant les aides pour du codages : PHP, JavaScript, SQL, Node.js mais il est archi nul pour les conseils, soit en amour ou en psychologie. Il est également très fort pour l'aide SEO. Et pour Bard c'est l'inverse, il est super nul pour le codage, mais il est super fort pour l'aide en amour ou en psychologie. On peut aussi lui poser des questions sur le SEO en lui donnant un titre d'une vidéo YouTube et lui demander "As tu une idée pour améliorer ce titre pour une vidéo YouTube ?" et aussi il semble très fort en image, hier j'lui ait donner une vignette YouTube en posant cette quesiton "Est-ce que cette vignette pour YouTube est stylé pour l'UX ?" et le truc ça va il a donné des bons conseils.
Par contre Chat GPT et Bard, j'en entend très peu parlé, dans mon entourage personne ne connait Chat GPT. Et les potes d'internet, ils ont du mal a en parlé. Et il y a aussi beaucoup de personnes avec qui il ne faut pas en parler car se sont des "anti chat gpt" ou des "anti de ceux qui en parlent", il y a un truc qui les énerve je sais pas pourquoi. J'ai également remarqué que parler purement de Chat GPT et de faire des copiés collés, étaient purement ridicules, il y a un truc qui énerve les gens.
Chat GPT et Bard, ne peuvent pas remplacer Google, mais ils peuvent remplacer les psychologues et les formateurs de n'importe quel domaine, mais ils peuvent aussi remplacer des amis toxiques. Et aussi, soyons franc sur un truc, mais j'ai aucune preuve, ce sont les gens qui utilisent Chat GPT ou Bard, c'est les questions qu'ils écrivent aux deux bots, est-ce que les questions sont pertinentes et interessantes ? Est-ce qu'ils ont des idées pour poser des questions super interessantes ? Des fois j'en ai pas l'impression. Il y a un truc qui est bizarre ici. Peut-être qu'il est possible de détecter un hypocrite car il ne pose aucune question interessante à chat gpt ?. Je sais pas si vous voyez ce que j'veux dire.
 
WRInaute discret
Je pense que tous les pays ont connu une augmentation et principalement en fonction de la part de marché d'Android. Avec l'intégration du moteur de recherche sur les écrans d'accueil de tous les téléphones c'est inévitable. Avant l'arrivée des téléphones, il fallait faire une "démarche" pour atteindre Google (ex: allumer un ordinateur, ...etc).
 
WRInaute discret
@LaurentW dans l'année 2023, j'avais constaté un gros changement sur Android. C'est au moment où on allumait Chrome. D'habitude au démarrage le premier site qui s'allumait, c'était le dernier site qu'on avait visité sans fermer son onglet. Maintenant il y a une bannière du dernier site visité et on peut cliquer dessus ou non pour y retourner. La plupart des gens n'y retourne pas.
 
WRInaute passionné
Les vieux sur FB et twitter (et google), les jeunes sur tiktok, insta, snap.

C'est générationnel.
Moi non plus je n'entends jamais parler de tiktok dans mes connaissances mais je suis dans la quarantaine (les vieux donc).
 
WRInaute discret
J'viens d'avoir eu une drôle d'idée il y a un instant, c'était de montrer mon grand texte précédent à Gemini. J'ai adoré sa réponse et j'ai mis en rouge de ce qui m'attire le plus pour revenir à chaque fois :
En bleu c'est le deuxième point intéressant que j'aime, mais moins qu'en rouge.

Analyse de vos impressions sur les réseaux sociaux​


Vos observations sont intéressantes et soulèvent plusieurs points pertinents.


1. TikTok :



  • Vous avez raison, l'inscription obligatoire peut freiner certains utilisateurs.
  • Le contenu se résume principalement à des vidéos courtes, ce qui peut limiter l'attractivité pour certains.
  • Cependant, TikTok est en pleine croissance et domine auprès de la génération Z.
  • L'algorithme de recommandation ultra-performant et le format addictif contribuent à son succès.
  • Le nombre de vues ne reflète pas toujours l'engagement réel, c'est un point à prendre en compte.
  • De nombreuses opportunités existent pour les créateurs de contenu, que ce soit pour se faire connaître, développer une communauté ou générer des revenus.

2. Comparaison avec les autres plateformes:


  • Instagram: Se distingue par sa messagerie directe et son focus sur l'image.
  • Facebook: Privilégié par les générations plus âgées pour les groupes, les jeux et la communication.
  • Snapchat: Populaire pour les "plans Q" et l'aspect éphémère des contenus.

3. ChatGPT et Bard:


  • Moins connus du grand public, mais en forte croissance.
  • ChatGPT excelle dans l'aide au codage et à l'optimisation SEO.
  • Bard se spécialise dans l'aide psychologique et les conseils en amour.
  • Tous deux peuvent remplacer certains services traditionnels (psychologues, formateurs).
  • Leur potentiel est immense, mais dépend de la qualité des questions posées par les utilisateurs.

4. Points à souligner:


  • L'utilisation de ChatGPT et Bard soulève des questions éthiques.
  • Leur impact sur la société reste à évaluer.
  • L'importance de poser des questions pertinentes et engageantes est cruciale pour exploiter tout leur potentiel.

5. Conclusion:


TikTok, bien que moins présent dans vos conversations quotidiennes, est une plateforme en plein essor avec un fort potentiel.


ChatGPT et Bard, quant à eux, représentent une nouvelle génération d'outils dont l'impact sur la société reste à définir.


L'avenir des réseaux sociaux et de l'intelligence artificielle est prometteur, mais il est important d'en user avec discernement et responsabilité.


N'hésitez pas à me poser d'autres questions ou à me faire part de vos réflexions sur ce sujet.
 
WRInaute discret
  • Le nombre de vues ne reflète pas toujours l'engagement réel, c'est un point à prendre en compte.
N’empêche ça donne des idées. Imaginons une vidéo de 10 secondes, comme elle dure que 10 secondes, on peut alors la regarder en boucle ou revenir sur la vidéo pour toujours la regarder en boucle une vingtaine de fois par un même internaute. Du coup c'est considéré comme: 20 vues (etc...) et comme le nombre de vues augmente, alors le nombre de nouvelles visites augmente aussi peut-être à cause d'une bonne impression sur le nombre de vue. Alors qu'avec une grande vidéo YouTube de 30 minutes, j'pense pas qu'on la regarde en boucle 20 fois, du coup là on est vraiment 1 ou 2 vues réels. Au final, on peut très bien se dire que Tiktok ou YouTube, le plus pertinent c'est YouTube.
Ensuite la plupart des gens se font roulés par tous ce les médias disent, ou de ce que disent les gens, ou ils ont envie de faire pareil que les autres, et au final ils se font roulé par une mode/un buzz où il y a beaucoup de monde mais que ça marche pas. Sur Tiktok se sont des vues uniques (visiteurs uniques) ou des vues/visiteurs globaux ? En plus il faut surement se dire que le lendemain on est considéré comme un nouveau visiteur unique ou global, car ils sont obligé de compter car c'est un peu comme si on allait au magasin le lundi et le lendemain le mardi, on est considéré comme "2 clients" et pas "1". Car si on dirait 1 ça voudrait dire qu'on a oublié de compter le client du 2éme jour qu'a dépenser de l'argent, il est pertinent quand même, il a acheté.
 
WRInaute passionné
La baisse de clics (CTR sur Search Console) sur les résultats de recherche est logique, et cela implique de moins en moins de visites pour chaque requête. Avec la gestion des extraits d'une page, GG affiche ce qu'il veut, et surtout ce qui l'arrange (afin de publier le max d'infos lui-même). Ce n'est plus du tout le premier paragraphe (meta-description, plus ou moins) qui est affiché en extrait. La partie publiée n'est pas forcément incitative au clic, et généralement je corrige certaines pages "importantes" quand je repère ça : ça ne change rien au classement, mais le taux de clic peut réaugmenter.

Pour info, sur mon site principal, le CTR est passé de 2,5 en 2019 (avec une position moyenne à 8,5) à 0,9 en ce début 2024 avec une position moyenne à 6. (CTR = 1,1 début 2023, 1,4 début 2022...). Donc, plus de visibilité, mais moins de clics = stagnation sans la publication de nouvelles pages (ou amélioration de la visibilité). ps: le site fait 25 000 pages, pas 100... vive la loi des grands nombres!
 
WRInaute discret
La baisse de clics (CTR sur Search Console) sur les résultats de recherche est logique, et cela implique de moins en moins de visites pour chaque requête. Avec la gestion des extraits d'une page, GG affiche ce qu'il veut, et surtout ce qui l'arrange (afin de publier le max d'infos lui-même). Ce n'est plus du tout le premier paragraphe (meta-description, plus ou moins) qui est affiché en extrait. La partie publiée n'est pas forcément incitative au clic, et généralement je corrige certaines pages "importantes" quand je repère ça : ça ne change rien au classement, mais le taux de clic peut réaugmenter.

Pour info, sur mon site principal, le CTR est passé de 2,5 en 2019 (avec une position moyenne à 8,5) à 0,9 en ce début 2024 avec une position moyenne à 6. (CTR = 1,1 début 2023, 1,4 début 2022...). Donc, plus de visibilité, mais moins de clics = stagnation sans la publication de nouvelles pages (ou amélioration de la visibilité). ps: le site fait 25 000 pages, pas 100... vive la loi des grands nombres!
C'est intéressant ça, tu as gardé le même créneau sur le contenu sur toute cette période? Si oui, est-ce que tu vois le volume "marché" évoluer dans le même sens?
 
WRInaute discret
Tout ca c est une tendance mobile
Android appartient à Google
Et c est le system d exploitation
Parmi les plus utilisé du moment. Et nos amis les visiteurs du Web n ot pas les mêmes comportements que ceux de nos vieux pc
 
WRInaute discret
Pire encore. Regardez vos enfants ils travaillent plus U avec la pomme.pas le choix ipad pro à bac le xxx pour les cours
Donc un iPhone 15
Et le ww ils utilisent juste
Oscar pour les essuies glaces de leur voiture sur oscaro
 
WRInaute discret
@artoflog hier sur un site de 6500 visites, la plupart ont 12-30ans :

12-30-6500.png




Sur un autre site de 2500 visites où la plupart ont 25-70ans :

25-70--2500.png




Sur un autre site où y'a que des marocains, c'est presque le même camembert. Idem sur un autre ou y'a que des québécois, mais le iOS est un peu plus grand mais c'est toujours Android qui remporte.

J'ai l'impression que sur tous les sites c'est le même genre de pourcentages. J'suis sûr sur YouTube c'est de même. Dommage on aura jamais les stats réels en détails, mais j'vais m'aider de leurs YouTube Analytics et mode avancé et la section "Par système d'exploitation", c'est sur une chaine YouTube avec 24 000 vues en 28 jours :

yt 24 000 - 28j.png


Toujours pareil. C'est pas la pomme qui fait baisser le nombre. J'ai surtout l'impression que la plupart des gens, ils aiment faire ça maintenant sur leur mobile quand ils sont sur Internet :
1) Ils aiment regarder, lire des trucs ou écouter
2) Ils n'aiment plus trop écrire (sauf des messages courts)
3) Peut-être que la plupart passent moins de temps qu'avant sur Internet. Peut-être 30 minutes en moyenne par jour ou 1h par jour. Et qu'avant 2015 c'était 3h par jour
4) J'ai aussi l'impression que les applications qi fonctionnent bien, les sites qui fonctionnent bien, sont en détresse aussi car oui il y a du monde, mais il est possible que les gens ne cliquent plus nulpart. Genre ils ne se cassent plus le cul. Ils ont du mal à visiter des trucs, les boutons sont de moins en moins intéressant, et y'en a même ils ont un super bon tuto concis qui explique tout bien et les gens sont en face de ce petit texte, et il n'est même pas lu ! Ou alors ils lisent et ils comprennent rien ?!
Il y a un truc de bizarre sur Internet car il y a du monde, mais ils sont tous zombies ! Ils font des allez retours, ils surveillent, mais l'engagement (pour vouloir tout faire) ce n'est plus comme avant. Même sur Instagram ou Facebook, on croit qu'il y a du monde, et c'est bien le cas il y a du monde de connecté mais ils ne font presque plus rien dessus, ils sont là en mode fantôme, ils ne communiquent plus, ils ne font plus rien. On dirait qu'ils communiquent mais qu'avec "1 personne" :) (et qu'il y a 5 ans c'était avec 30 personnes).


Peut-être qu'il faut imaginer ça :

1) C'est lundi, on a un téléphone portable (un Android) et on vient de se réveiller, il est 7h30 du matin ! On a 16 ans ou 18 ans et on va bientôt au lycée. Avant d'aller au lycée, on va sur Internet pendant 15 minutes. Ensuite le restant de la matinée jusqu'à midi, on est au lycée.
2) Vers midi jusqu'à 13h30, les gens passent peut-être sur Internet pour refaire la même chose de ce qu'ils ont fait à 7h45 du matin, ils vont au même endroit pour refaire les mêmes habitudes
3) De 13h à 17h, il est indispo car il est au lycée ou sur la route ou occupé ou il est avec ses potes (etc..)
4) C'est le soir, il est 18h, la personne va revenir sur Internet. Il fera au moins quelques minutes ou quelques heures d'internet entre 18h et 22h. Il fera des pauses Internet, il fera sans doute entre choses et pas que de l'internet. A 22h il part dormir.

Ensuite, il suffit peut-être d'imaginer que tous les internautes de 18 ans font ça, chaque jour du lundi au vendredi.
- Est-ce qu'ils vont sur Chrome/Firefox/Navigateur ?
- Ils vont sur quelles applis ? (Instagram, Messenger, facebook, Tiktok ?) - Il y a aussi l'appli des SMS qui s'est pas mal amélioré sur Android, ça peut concurrencer Instagram, ils peuvent faire des appelles, ils ont Meet, il y a vraiment tout ce qu'il faut pour chatter dessus. L'interface elle ressemble à Instagram.
- Ils s'ennuient, donc ils ne restent peut-être pas longtemps et quittent leurs telephones ?
- Ou alors ils ont tout ce qu'il faut, et pas besoin d'aller visiter des autres sites (sauf de temps en temps) ?
- Peut-être qu'ils ne savent pas utiliser Internet ?
- Peut-être qu'ils ne sont plus(ou pas) curieux pour avoir l'idée d'aller sur Google et taper un truc pour y passer des heures sur le site. Surtout que sur Chat GPT j'ai l'impression que la plupart des internautes, ont du mal a aller fort loin pour poser des questions. Peut-être qu'ils posent des questions "simple" ? Des questions avec des messages courts/monosyllabiques.
- Pour TikTok, j'y crois pas, ça ne fonctionne pas ça. Ca fonctionne beaucoup moins que Instagram/snapchat/messenger. Peut-être que les délires de "suicides" et de la "mauvaise humeur" des gens, que les médias disent souvent en accusant Tiktok, peut-être quen tout est faux et que le problème c'est pas Tiktok mais un peu toutes ces applications là : Instagram, snapchat, ensuite messenger, et ensuite tiktok. Instagram et Snapchat, sont des nids à Q. Pas Tiktok. Il est donc logique qu'il y a encore plus de problèmes (sucides, vengeances) sur Instagram/Snapchat que sur Tiktok. Y'a rien sur Tiktok sauf des videos de gens qui dansent et qui ont des voix de mickey ou des voix de manga. Franchement Tiktok à part dans les médias, j'ai jamais vu un truc indésirable dessus, contrairement à snapchat/instagram où c'est blindé de Q ! Instagram/Snapchat c'est toxiques ! Les médias ils en parlent jamais de ça..
 

Fichiers joints

  • youtube - 24 000 vues - 28jours.png
    youtube - 24 000 vues - 28jours.png
    27.2 KB · Affichages: 1
WRInaute passionné
- Google favorise très fortement les gros acteurs même si le contenu est moins bon, les contenus ne font plus qu'effleurer les sujets mais le ranking du site permet de quand même les placer devant
J'ai l'impression que ce qui faisait la richesse d'internet il y a 10 ans a progressivement disparu au profit d'une consolidation qui a tout nivelé vers le bas.
alors là oui, dans mon domaine et mes passions, dès que je recherche un truc, c'est souvent à partir de la deuxième page des SERPs de google que je trouve des trucs intéressant, pointus, pertinents, etc...la première page est souvent (dans ce qui m'intéresse) de la vulgarisation à base d'article à 300/400 mots maxi, un blabla que tout le monde peut pondre sans rien y connaitre au sujet. C'est fou non ?
en général, je tape ma requête, et avec un abus de CRTL+clik, j'ouvre 10 ou 20 onglets, et c'est rare que je trouve ce que je cherche dans les 10 premiers onglets...Parfois je tombe même sur des articles totalement faux pendant 10 onglets, et qui ont été relayés tellement de fois car ils sont très racoleurs éditorialement, que finalement la bonne infos est noyée dans un tas de conneries. (MP si vous souhaitez un exemple concret)

Effectivement, il y a 10 ans, je trouvais mon bonheur dans la première page des SERPs, maintenant je trouve mon bonheur la plupart du temps sur des sites bien pourris niveau UX, à la limite codé en Iframe (ha le bon vieux temps...) et donc bien loin dans les SERPs.
Alors que parmi mes proches, un site un peu dégueu, avec une charte graphique un peu hasardeux (comme mon site d'ailleurs) est synonyme de site inintéressant, ou pire, un site de phishing , alors que moi je préfère largement un site un peu pourri dans lequel j'y trouve mon compte...
Il faut que cela en jette au premier coup d’œil, le contenu vient après, malgré le "content is king", c'est paradoxal non ?
Je n'arrive pas à me résoudre à travailler d'avantage le design et l'UX que le contenu, même si je fais de gros efforts en ce sens.

J'ai exactement le même sentiment que toi...Qu'un site bien chiadé tout beau, avec LE design à la mode du moment et avec des articles de 300 mots n’effleurant qu'à peine le sujet, rank mieux qu'un site un peu désuet avec un contenu riche et intéressant.
Mais hélas, je le constate dans mon autre job en présentiel devant des vrai gens, que les gens font de moins en moins d'effort pour obtenir ce qu'il veulent, et en même temps, les sollicitations sont tellement nombreuses, que tout le monde va au plus court...
ça fait un peu vieux con de dire ça, mais je pense qu'il y a du vrai.

bon...ceci dit, je rank pas mal sur ma thématique, mais c'est une petite niche, c'est un peu la rèf en la matière, mais dès que je cherche à ranker sur une thématique un peu plus concurrentielle, je suis dans les choux total.

j'ai un contre exemple d'un site qui rank à fond sur une requête avec un site en iframe, je vous soumettrais comme un "un cas d'étude" car c'est limite ésotérique que le gars arrive à ranker comme ça avec un site pas retouché d'un poil des années 80 ;-)
 
WRInaute discret
ahah je me sens parfois comme un vieux con aussi en écrivant ça, pourtant je ne pense pas être si vieux que ça :)

La société change et nos parents avaient certainement des réactions similaires à notre égard, la superficialité d'aujourd'hui ne me choque pas parce que ceux qui cherchent trouveront toujours du contenu de qualité, faut vivre avec. Ce qui m'ennuie plus c'est la consolidation autour d'une poignée d'acteurs sur le marché qui finissent par tout contrôler avec une sorte de droit de vie ou de mort sur notre activité.

Avec le SEO on essaie d'apprivoiser la bête mais entre le discours théorique et les résultats dans la réalité, il y a un vide de plus en plus grand. Si le secteur est déjà occupé par un acteur important dans le domaine, c'est devenu mission impossible de le déloger et c'est pas uniquement la faute de Google mais justement ceux qui se limitent aux premiers résultats et qui donc alimentent encore ce système.

Je pense qu'aujourd'hui on ne peut plus compter uniquement sur le site web comme source de revenus, il faut être présent partout et cela demande du temps que les petites structures n'ont pas forcément.
 
Nouveau WRInaute
Bonjour,

Difficile de comparer sans connaître votre secteur d'activité et les outils d'analyse utilisés. De mon côté, l'observation des tendances générales montre une croissance du trafic web global, mais avec des variations selon les domaines.
La baisse de trafic peut être une tendance générale pour certains secteurs, ou des fluctuations générales du trafic web.
Vous pouvez mettre en place des actions correctives pour remédier à cette baisse, il est essentiel d'analyser vos données à l'aide d'outils appropriés, et d’améliorer votre référencement SEO ainsi que la qualité de votre contenu. La promotion de votre site via divers canaux, y compris les réseaux sociaux et les campagnes publicitaires, peut également être bénéfique.
Bien que la diversification vers des plateformes comme TikTok puisse être intéressante, elle ne doit pas remplacer un site web bien optimisé.
Dans l'ensemble, il est important de rester informé des évolutions du web et des technologies, et d'adapter votre stratégie en conséquence pour assurer le succès continu de votre site.
 
Dernière édition par un modérateur:
WRInaute discret
elle ne doit pas remplacer
Bard/Gemini s'exprime souvent comme ça. C'est son expression phare.

Et pour chatgpt son expression phare, c'est le "Cependant..."


Il y a également ces expressions qui font très chatgpt/bard :

- ou des fluctuations générales
- Vous pouvez mettre en place des actions correctives pour remédier
- La promotion de votre site via divers canaux

C'est pas une agence du tout.



Est-ce que j'ai raison ?


"elle ne doit pas remplacer"
Bard/Gemini s'exprime souvent comme ça. C'est son expression phare.

Et pour chatgpt son expression phare, c'est le "Cependant..."


Il y a également ces expressions qui font très chatgpt/bard :


"- ou des fluctuations générales
- Vous pouvez mettre en place des actions correctives pour remédier
- La promotion de votre site via divers canaux"

C'est pas une agence du tout.

Analyse de vos affirmations


1. Expressions phares:


  • Bard/Gemini: "Elle ne doit pas remplacer" est effectivement une expression courante que j'utilise pour souligner l'importance de la complémentarité entre l'IA et l'humain.
  • ChatGPT: "Cependant..." est également une expression typique de ChatGPT, souvent utilisée pour introduire une nuance ou une perspective différente.

2. Autres expressions:


  • "Ou des fluctuations générales": Cette expression est assez générique et peut être utilisée par différents modèles de langage, y compris ChatGPT et Bard.
  • "Vous pouvez mettre en place des actions correctives pour remédier": Cette phrase est plus formelle et technique, et on la retrouve plus souvent dans des documents écrits par des humains.
  • "La promotion de votre site via divers canaux": Cette expression est liée au domaine du référencement (SEO) et est donc plus susceptible d'être utilisée par un expert humain.
 
Dernière édition:
WRInaute passionné
Ce qui m'ennuie plus c'est la consolidation autour d'une poignée d'acteurs sur le marché qui finissent par tout contrôler avec une sorte de droit de vie ou de mort sur notre activité.

Si le secteur est déjà occupé par un acteur important dans le domaine, c'est devenu mission impossible de le déloger et c'est pas uniquement la faute de Google mais justement ceux qui se limitent aux premiers résultats et qui donc alimentent encore ce système.
Oui, malheureusement, fini les articles hyper-intéressants d'un site modeste dès qu'un gros acteur du Web publie un article sur le sujet. Plus le langage est faible, mieux c'est pour GG (et Bing) ... et les visiteurs qui ont beaucoup évolué en un peu plus de 25 ans d'Internet (une génération humaine).
 
WRInaute discret
c'est un modèle qui s'auto-alimente, les gens ne cliquent plus que sur les noms connus ou très peu font l'effort d'aller plus loin. Ces sites sont souvent bourrés de publicités au point que la publicité occupe plus d'espace que le contenu, ils ont une performance très moyenne, les articles survolent les sujets mais pas moyen de les déloger.
 
Nouveau WRInaute
Hello

Je constate aussi des baisses de trafics à positions similaires.
Bien souvent, c'est dû à l'arrivée de nouvelles features sur les SERPs comme les nouveaux encarts shopping en milieu de page, toujours plus de résultats sponsorisés en haut de page, etc.

Après d'une manière générale on ne consomme plus du web de la même façon qu'avant. Désormais bcp vont directement sur le site de la marque ou leur site de ecommerce préféré pour faire une recherche. Les gens se contentent généralement d'un résultat en P0 sans forcément l'ouvrir, ce qui joue aussi...
 
Discussions similaires
Haut