Débutant rédation web

Discussion dans 'Rédaction web et référencement' créé par Marc jls, 5 Juin 2021.

  1. Marc jls
    Marc jls Nouveau WRInaute
    Inscrit:
    5 Juin 2021
    Messages:
    3
    J'aime reçus:
    0
    Bonjour tout le monde

    Alors voilà, je ne suis pas à proprement parler novice dans la rédaction web car, à l'époque où j'étais étudiant, j'avais fait du textbroker régulièrement pendant un an (oui jetez moi la pierre) pour me payer un festival durant l'été suivant, ça avait d'ailleurs très bien fonctionné pour le but que je m'étais fixé, même si le salaire était dérisoire (dans les 200 euros pour je ne sais combien de textes qui prenaient des heures). Bref, aujourd'hui j'ai un emploi, qui ne m'intéresse pas tant, et je songe à reprendre les études dans un domaine tout autre. Alors j'ai pensé à cette fameuse rédaction web, comme un moyen dans un premier temps de me faire plus d'argent afin d'économiser, voire de ne faire que ça à côté de ma nouvelle filiaire. Seulement voilà mes interrogations:

    En fouillant sur le net, ce forum est le seul qui semble à peu près sérieux sur le sujet, j'entends par là qui n'est pas bourré d'arnaqueurs du dimanche de type "Je vous vends une formation à 150 euros pour vous apprendre à devenir rédacteur web et gagner 3000 euros par mois", avec tous ces gens qui clairement vivent de la vente de formation et non pas de l'activité en elle même, ne nous leurrons pas, je me demande alors:

    Est ce vraiment possible de dégager de l'argent par le biais de la rédaction web hors textbroker, et si oui, est ce possible sans, comme moi, avoir de réseau dans le domaine? Aussi, j'ai glané plusieurs infos sur un autre site de mise en relation, nommé wriiters (oui avec deux i), qui semble rémunérer bien mieux ses rédacteurs. Est ce envisageable?

    Je vous demande vos avis car j'aimerais simplement savoir si mon idée vaut la peine que je m'investisse, ou si, en fin de compte, je vais découvrir au bout de 3 mois que c'était du temps perdu.

    Merci d'avance!
     
  2. aMoN12
    aMoN12 Nouveau WRInaute
    Inscrit:
    12 Octobre 2020
    Messages:
    18
    J'aime reçus:
    2
    Hello,

    Je te conseille de prendre un coaching avec de vrais rédacteurs, encore faut-il investir sur soi (et financièrement) pour commencer à en vivre.

    aMoN
     
  3. Marc jls
    Marc jls Nouveau WRInaute
    Inscrit:
    5 Juin 2021
    Messages:
    3
    J'aime reçus:
    0
    Hello, merci de ta réponse

    Est il vraiment nécessaire d'en passer par là? Car beaucoup disent que la formation n'est pas le plus important dans le domaine?
     
  4. Furtif
    Furtif WRInaute accro
    Inscrit:
    9 Août 2005
    Messages:
    2 835
    J'aime reçus:
    240
    Et ils font quoi dans la vie, les conseilleurs ?...
     
  5. Marc jls
    Marc jls Nouveau WRInaute
    Inscrit:
    5 Juin 2021
    Messages:
    3
    J'aime reçus:
    0
    Ben je pensais à des témoignages trouvés au fil de mes recherches sur différents sites, de personnes qui souvent sortent d'études qui n'ont rien à voir, ou n'en ont pas fait du tout, et sont devenues rédacteur/trice web en autodidacte
     
  6. sypsyp
    sypsyp WRInaute occasionnel
    Inscrit:
    10 Juillet 2009
    Messages:
    291
    J'aime reçus:
    5
    Je vais faire une réponse parce que dans les activités d'une de mes boites il y a la redaction web (et son pendant du moment, le netlinking). Il est possible de gagner confortablement sa vie avec la rédaction web, mais c'est alors un métier très spécifique. Ce n'est pas du journalisme, pas de l'écriture comme on l'imagine.

    Il faut prendre en compte plusieurs choses :
    - le cout principal opérationnel n'est pas le temps d'écriture mais le temps commercial/relation client.
    - il faut écrire de manière adaptée au web (ça s’apprend assez facilement a partir du moment où on renonce à faire du journalisme / l'écrivain)
    - il faut trouver la méthode la plus efficace pour produire vite du texte qui soit optimisé Google (c'est là où il y a la plus forte renta). Pour ça utiliser des outils est indispensable. Avant qu'on ne me dise que non, même au delà de l'argument (qui n'est pas toujours vrai) qui dit qu'un expert rédige naturellement bien pour Google, sans outil on ne peut pas montrer au client une métrique qui va le convaincre rapidement. Le convaincre sur le long terme c'est possible, mais ça tue la rentabilité car ça nécessite plus de dialogue.
    - la rédaction web c'est un métier de "masse", on ne gagne pas sa vie en faisant 1 ou 2 textes par client, il faut peu de clients qui veulent bcp de textes, d'une longueur intermédiaire.

    Maintenant quelques conseils : il faut trouver la longueur qui vous convient naturellement et ne vendre que ça. Par exemple, nos rédacs fournissent en moyenne du 650-700 mots, quand elles se forcent sur du 500, la rédaction leur prend plus de temps ...

    La méthode d'écriture dépend de chacun, mais tous les redacs vraiment productifs (1000 mots par heure par exemple) font de l'écriture hiérarchique : plan, mots-clés dans le plan, phrases principales, puis ajout des fioritures.

    Enfin sur le pricing, pour illustrer la notion d'érosion à cause de la relation client.
    Imaginons (je prends des chiffres ronds pour les calculs, il ne faut pas les considérer forcément comme une réalité) que je soit rédac, je vais bosser 80h par mois sur cette activité, je vends un texte de 500 mots 30 euros.
    Imaginons que la relation avec un client c'est 1h pour une commande : trouver le client, prendre son brief, rendre les textes, facturer, relancer.
    Imaginons que j'écrive 1000 mots à l'heure, faisons les calculs :

    - si j'ai 40 clients, en 80h je vends 80 textes à 30 euros, je génère donc un CA de 2400 euros par mois.
    - si j'ai 2 clients, en 80h je vends 156 textes. Si je vends ces textes 25 euros pour garantir une belle relation commerciale et des commandes régulières (pratique usuelle quand c'est du volume), je génère 3900 euros de CA par mois.

    Voilà, le vrai secret des rédacteurs qui gagnent très bien leur vie, c'est d'avoir peu de clients, de faire bcp de textes sur la meme théma pour ces clients, de vendre moins cher en contrepartie de garantie de volumes de commandes tous les mois.
     
  7. rick38
    rick38 WRInaute passionné
    Inscrit:
    23 Février 2013
    Messages:
    1 678
    J'aime reçus:
    249
    Il y a déjà eu pas mal de sujets à ce sujet, chercher "rédacteur web" dans le forum.
     
  8. passion
    passion WRInaute accro
    Inscrit:
    6 Janvier 2006
    Messages:
    3 889
    J'aime reçus:
    173
    Pour l'avoir testé, je suis mitigé.
    Il y a le danger que le rédacteur rédige "mécaniquement" son contenu. Cela se reconnaitra à partir du 5ème article. Il utilise des formules passe-partout qui lui permettront de générer plus rapidement 500 mots voire +
    Les premières prestations, il va s'appliquer pour accrocher son client mais rattrapé par ses autres clients, il y a un 50% de chance que les presta soient de moins bonne qualité.
    Je ne dis pas que tous les rédacteurs travaillent de la même façon et heureusement, mais pour l'avoir testé sur une longue période avec de nombreuses rédactrices et rédacteurs, c'est tout de même la tendance.
    C'est pondre du contenu sans saveur. J'ai dû arrêter.
     
  9. sypsyp
    sypsyp WRInaute occasionnel
    Inscrit:
    10 Juillet 2009
    Messages:
    291
    J'aime reçus:
    5
    Nous on ne bosse que comme ça, mais perso je ne fais pas trop de sentiments, a la première presta moins bonne je signale, à la deuxième je paye et on se quitte bons amis. Après on mets en ligne tellement de contenu qu'on ne vise pas que du premium, loin de là. C'est d'ailleurs amusant, je bosse avec la plupart des grands groupes de presse et ça me permet de voir que les SEOs produisent bien plus de contenus que la presse actuellement en France.

    Pour préciser sur les contenus, on cherche du contenu qui rank, après le niveau de qualité va surtout dépendre si on est sur de la page de conversion ou sur de la page "moteur". Avec les logiques de cocon sémantique, aujourd'hui il y a une page de conversion pour 50-100 pages moteurs pour faire de la surface de linking, donc bon, voilà voilà (et je ne dis pas que c'est bien ou mal, mais c'est ce qui fonctionne à l'heure actuelle).
     
  10. WebRankInfo
    WebRankInfo Admin
    Membre du personnel
    Inscrit:
    19 Avril 2002
    Messages:
    20 333
    J'aime reçus:
    577
    c'est la nouvelle forme de spam !
     
  11. sypsyp
    sypsyp WRInaute occasionnel
    Inscrit:
    10 Juillet 2009
    Messages:
    291
    J'aime reçus:
    5
    D'un point de vue purement formel ça dépend de la qualité des pages "moteurs", mais oui il ne faut pas se leurrer la plupart du temps on est dans ce que le moteur finira par considérer comme abusif.
    Après on peut faire la même logique en très qualitatif, on a fait un site comme ça pour un client, ça marche très fort mais c'est plus le même coût bien entendu.
     
  12. WebRankInfo
    WebRankInfo Admin
    Membre du personnel
    Inscrit:
    19 Avril 2002
    Messages:
    20 333
    J'aime reçus:
    577
    ce n'est pas le but de cette discussion, mais je ne comprends pas bien pourquoi il faudrait vraiment faire 50 à 100 pages sur un sujet, dont l'immense majorité sont de faible qualité, et non pas 20 pages de très bonne qualité.

    c'est peut-être la différence dont tu parles.

    ma remarque sur le côté spammy est en fait pas seulement axée "Google risque de me tomber dessus", c'est aussi que ça dégrade l'impression que l'internaute se fait du site qu'il consulte, et de la marque associée.
    sans parler de l'aspect éthique et pollution numérique du SEO.
     
  13. sypsyp
    sypsyp WRInaute occasionnel
    Inscrit:
    10 Juillet 2009
    Messages:
    291
    J'aime reçus:
    5
    Le vrai impact du levier cocon c'est d'agrandir la surface d'atterrissage pour avoir du linking naturel (ou non naturel d'ailleurs, mais c'est moins utile). Concrètement cela veut dire couvrir toute la longue traine, et j'observe (mais c'est souvent contextuel à une thématique) qu'en moyenne on a une page de conversion short tail pour 50 à 100 pages long tail sur des sujets reliés.

    Ca ne veut pas dire mauvaise ethique ou mauvaise qualité nécessairement, par exemple quand on prend un sujet "à conversion" et qu'on regarde combien de PAA Google a sur ce sujet on est rapidement dans des ratios de ce type, et on ne peut pas accuser Google de meubler sur la sémantique ;)
     
  14. WebRankInfo
    WebRankInfo Admin
    Membre du personnel
    Inscrit:
    19 Avril 2002
    Messages:
    20 333
    J'aime reçus:
    577
    certes, mais on en revient à l'éternelle question "dois-je répartir ce contenu sur plusieurs URL ou mettre sur une seule"

    bref, j'arrête de polluer ce topic
     
Chargement...
Similar Threads - Débutant rédation web Forum Date
Question de débutant : un site par ville ou un site global ?? Débuter en référencement 19 Décembre 2019
Blog sur la rédaction SEO pour les débutants Demandes d'avis et de conseils sur vos sites 27 Novembre 2019
Rattraper mon erreur de débutant Domaine et sous-domaine Débuter en référencement 23 Décembre 2018
Récapitulatif E-Forum [ Site débutant ] Demandes d'avis et de conseils sur vos sites 9 Novembre 2018
Question débutant Débuter en référencement 18 Août 2018
Débutant avec les url rewriting URL Rewriting et .htaccess 7 Juin 2018
[Débutant] mise en place liens tagués pour GA Google Analytics 16 Mai 2018
Debutant en SEO Débuter en référencement 11 Octobre 2017
Help Redirections Refonte (Débutante) URL Rewriting et .htaccess 8 Août 2017
Que conseillez-vous à un vrai débutant en développement Web ? Développement d'un site Web ou d'une appli mobile 9 Juillet 2017