google analytics vs urchin

numerosix

Nouveau WRInaute
Bonjour,

je sais le sujet a deja ete abordé, mais pas de réponse définitive à ma connaissance.

Sur plusieurs sites, j'ai des difféences de 1 à 3, voire de 1 à 10 entre le nombre de visiteurs annoncés par google analytics, et celui annoncé par le urchin d'ovh. (je dis bien visiteurs, et non pages vues)

A quoi c'est du ? est-ce que les bots, non comptabilisés par analytics, peuvent faire une telle différence ? Est-ce que le fait d'avoir des menus en flash peut fausser le suivi ?

Alors, qui a raison, qui a tort ?
 

JulienCoquet

WRInaute impliqué
numerosix a dit:
Bonjour,

je sais le sujet a deja ete abordé, mais pas de réponse définitive à ma connaissance.

Sur plusieurs sites, j'ai des difféences de 1 à 3, voire de 1 à 10 entre le nombre de visiteurs annoncés par google analytics, et celui annoncé par le urchin d'ovh. (je dis bien visiteurs, et non pages vues)

A quoi c'est du ? est-ce que les bots, non comptabilisés par analytics, peuvent faire une telle différence ? Est-ce que le fait d'avoir des menus en flash peut fausser le suivi ?

Alors, qui a raison, qui a tort ?

attention à ne pas mélanger les pommes et les oranges comme on dit :)

- l'Urchin d'OVH ne propose pas de tagger les pages avec le pixel __utm.gif appelé via Javascript donc pas de mesure *fiable* des visiteurs puisque pas de cookie donc encore moins de visiteurs uniques...
- les bots ne sont effectivement pas comptabilisés et *peuvent* faire une différence énorme
- les menus en Flash non taggés ne seront pas traqués par GA; en revanche, chaque appel à un fichier SWF est traqué par Urchin; il convient donc de les inclure/exclure des rapports

donc pas de qui a raison/qui a tort, il s'agit tout simplement de deux méthodes de comptage tout à fait différentes
 

numerosix

Nouveau WRInaute
Bonjour Julien, et merci de me repondre aussi rapidement.

Quelques questions tout de meme

les bots ne sont effectivement pas comptabilisés et *peuvent* faire une différence énorme

Dans urchin-ovh, rubrique "explorateurs" (ou "browsers"), j'ai du msnbot, du googlebot, du speedy_spider... Mais loin d'etre suffisant pour expliquer la difference entre urchin d'ovh et analytics. (explorer et netscape representent entre 70 et 80% des browsers)


les menus en Flash non taggés ne seront pas traqués par GA; en revanche, chaque appel à un fichier SWF est traqué par Urchin; il convient donc de les inclure/exclure des rapports

Euh, je ne suis pas sur d'avoir bien compris.

Google analytics comptabilise les fichiers swf comme des hits, mais ne suit pas les liens qu'il contient s'ils ne sont pas taggés ?

donc pas de qui a raison/qui a tort, il s'agit tout simplement de deux méthodes de comptage tout à fait différente

Soit, mais ca ne me dit pas combien tel ou tel site a eu de visiteurs le mois dernier. Parce-que là, les deux pretendent comptabiliser la meme chose, avec des resultats radicalement differents...


Quant aux menus flash taggés... Est-ce qu'il y a un tag particulier a poser sur les menus flash, pour analytics ? Le fait d'avoir inclus le code analytics a toutes les pages, et de doubler le menu flash avec un menu html n'est pas suffisant ?
 

e-kiwi

WRInaute accro
il te le dis pourtant. pour connaitre le nombre de visiteurs, c'est avec un script type tag, pas un script serveur. cela sera le plus fiable (aucun ne peut donner le chiffre exact)
 

JulienCoquet

WRInaute impliqué
De manière générale, les hébergeurs comme OVH qui proposent un service de statistiques (Urchin, AwStats, Webalyzer) le font pour des raisons de volumétrie: il devient aisé pour eux de facturer les sites hébergés en fonction de la bande passante consommée - mais c'est un autre débat.

L'important, c'est de réaliser que l'Urchin proposé par OVH est a des années lumières de ce que fait Urchin dans son environnement naturel, c'est à dire en ajoutant un tag Javascript afin d'identifier les visiteurs.

Je conseille des clients sur Urchin 4, 5 et 6 de manière quotidienne (littéralement) mais dans des scénarios qui requierent une configuration fine d'Urchin pour bien inclure/exclure les pages et ne mesurer que l'essentiel.

On peut exclure par exemple les extensions CSS, JS, XML, RSS, SWF, PDF, XLS, DOC, etc.

Enfin, ne pas s'acharner sur un chiffre absolu; ce qui compte, ce sont les tendances, les taux et les quotients.




Petite anecdote de brisquard des web analytics:
HITS = How Idiots Track Success :twisted:
 

Discussions similaires

Haut