Annonces Google

Vous êtes ici : Dossiers référencement > Stratégies de liens (netlinking SEO)

Google annonce avoir sanctionné une agence allemande et ses clients à cause de son réseau de liens

Par , le 07 février 2014

Les annonces de Matt Cutts se suivent et se ressemblent, cette fois-ci en cause le réseau de liens d'une agence allemande, ainsi que ses clients. Faites attention à vos stratégies de netlinking !

Contrairement aux fois précédentes où le nom de l'entreprise avait été révélé (la plateforme Buzzea ou celle de backlinks.com), cette fois-ci Matt Cutts ne l'a pas précisé. Il laisse entendre qu'il y aura d'autres annonces concernant l'Allemagne...

Matt Cutts pénalité agence Allemagne

Google annonce avoir appliqué une sanction à une agence allemande concernant son réseau de liens et ses clients

Par le biais de Matt Cutts, Google poursuit sa communication de la peur, ce qui semble plutôt bien fonctionner d'après tous les échos que je peux avoir à mon humble niveau. D'ailleurs, on n'entend plus parler de l'algo Pingouin et de ses mises à jour. Pas plus que de Panda, dont la dernière mise à jour officielle remonte à juillet 2013 alors que cet algo est censé tourner de façon mensuelle.

Google préfère choisir des exemples pour marquer les esprits et inciter la majorité à suivre ses consignes concernant le netlinking.

Concrètement, j'ai de nombreux exemples qui me montrent que c'est effectivement devenu risqué de faire n'importe quoi pour obtenir des backlinks. Si vous avez des doutes sur vos stratégies, je vous conseille de lire mes articles ou mieux : de venir à ma formation netlinking ! En plus, vous pouvez bénéficier d'un audit personnalisé de vos backlinks, inclus avec la formation.

Mes dossiers à (re)lire sur le sujet :

Cet article vous a-t-il plu ?
Cliquez pour voter !

A propos de l'auteur : Olivier Duffez Olivier Duffez sur Google+ Olivier Duffez sur Twitter Olivier Duffez sur Facebook Olivier Duffez sur Pinterest Olivier Duffez sur LinkedIn

Consultant en référencement, Olivier Duffez a travaillé pour les plus grands sites (Doctissimo, FNAC,...). Il édite le site WebRankInfo qu'il a créé en 2002, devenu la + grande communauté francophone sur le SEO (+300.000 membres, 1,5 million de posts). Il est aussi cofondateur de Ranking Metrics, leader des formations webmarketing en France (SEO, AdWords, Analytics, réseaux sociaux) et éditrice de la plateforme MyRankingMetrics (crawler et audit SEO en ligne).

Article (Netlinking : une agence allemande et ses clients sanctionnés par Google) publié par WebRankInfo dans la rubrique Stratégies de liens (netlinking SEO). Si vous souhaitez publier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation de WebRankInfo.

6 commentaires

  • Nicolas Chevallier a dit le

    Etrange ce ciblage sur la France et l'Allemagne, cela voudrait dire que ce sont 2 pays en avance sur la vente de liens?
    Et étrange aussi que cette fois ci Google est décidé de ne pas communiquer sur le nom de l'agence touchée. Car finalement Buzzea a du fermer à cause de l'annonce de M. Cutts, et là cette agence pourra surement continuer son business...

  • Morgatix a dit le

    Bonjour,
    Merci Olivier pour cette information.
    Encore une fois les techniques des netlinking sont pointées du doigt par GG.

    J'ajoute juste ce commentaire pour décrire le texte de l'annonce Google Adsense qui vient de s'afficher sur l'écran de mon PC, juste au dessus de "Vous devriez lire aussi" :

    "Augmentez votre Page Rank
    xyz.com/page-rank-gratuit Echanges de liens Ultra Pertinents. Ouvrez votre compte gratuit"

    Si je décortique bien, cela veut dire qu'une société propose encore de mettre en place des liens totalement artificiels; si elle le fait c'est qu'elle gagne de l'argent, donc on peut penser que ces liens sont en réalité achetés, et en plus elle passe ses annonces par le régie de GG, et GG accepte !

    Comprenez-y quelque chose !

  • Phil a dit le

    Que Google commence par refuser dans ses Adwords les sites qui proposent du référencement sur 200, 500, 1000 (et plus) annuaires moyennant paiement. Il montrera l'exemple. Google demande aux webmasters ce qu'il n'applique pas lui-même...

    Les pratiques de ce moteur sont scandaleuses. Son algo est dépassé...

  • Alexadre a dit le

    @Nicolas Chevallier.
    Je ne sais pas si l'Allemagne est en avance sur la vente de liens mais ce n'est pas le cas de la France. Mais tout dépend du marché auquel tu la compares. Je sais que la Russie est beaucoup plus en avance en matière de vente de liens. Ils ont des sites d'échange et de ventes de liens automatisés. Tu définis ton budget et la thématique du site et le robot s'occupe de tout comme un grand.

  • Sylvie a dit le

    Bonjour,

    Que penser des agences web qui mettent leur marque en footer des sites créés pour leurs clients ?

    Depuis la dernière mise à jour du Pingouin datant d'octobre 2013, j'ai remarqué un bouleversement total dans les SERP. Toutes agences web, webmasters et créateurs de sites qui avaient une place confortable grâce à des liens en footer avec des ancres optimisées se sont vus dégringoler plus ou moins sévèrement, au profit de sites qui étaient invisibles en 1ère page et qui sont apparus brusquement en 1ère position ! Après analyse, il s'avère ces sites sont anciens, se référençaient uniquement avec leur marque et possédaient de nombreux liens en footer qu'avec leur marque. Et tenez-vous bien, même si la marque était une série de money keywords, ils apparaissaient en première position pour l'expression exacte de leur nom de domaine et en première page sur des expressions dérivées. Pourtant il parait qu'il ne faut pas que la marque soit une série de mots clés d'une part, d'autre part il faut varier les ancres et les liens en footer ne sont pas très appréciés. Et bien là, avec ce beau contre-exemple, on peut résumer par l'idée que Google adore les marques quelles qu'elles soient même si c'est une série de mots clés à la condition d'utiliser toujours cette même ancre de marque.

    Bien souvent les agences web utilisent le même hébergeur pour créer leurs sites et mettent donc leur marque dans le footer. Peut-on craindre que Google considère cela comme un réseau de liens ?

  • Olivier Duffez a dit le

    @Sylvie : je traite de ce sujet dans 2 articles : celui sur les liens de crédit en footer et celui plus général sur tous les liens sitewide

Postez un commentaire !

Les champs marqués du signe * sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée.

En postant un commentaire, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo.

Catégories des dossiers

Consultez les dossiers par thématiques :

Annonces Google

Formation référencement et webmarketing

Venez chez Ranking Metrics vous former au référencement, à Google AdWords et Analytics ainsi qu'aux réseaux sociaux ! Plus de 4000 entreprises sont déjà venues (Dossier possible OPCA...).

Préparés et animés par Olivier Duffez (WebRankInfo) et Fabien Faceries (AgentWebRanking), 2 professionnels reconnus dans le domaine, nos modules sur le référencement naturel sont très complets tout en laissant une grande place à l'interactivité pour répondre à toutes les questions des participants.

Pour connaître le plan détaillé de chaque module, le prix, les dates et les lieux, consultez le site de Ranking Metrics (organisme de formation).

Hébergement web

Hébergement web mutualisé et dédié

Pour un bon référencement, il faut un bon hébergeur. Testez Sivit by Nerim, l'hébergeur choisi par Olivier Duffez pour son site WebRankInfo.

A partir de 3€ HT/mois.

Annonces Google


116 Partages