🧟‍♂️️ Vérifiez vos pages zombies SEO sur votre site !!! 🧟‍♀️️

Elles plombent votre référencement et ne vous rapportent rien...

Je le détaille dans mon tuto Pages Zombies

Le futur de Google 2018 et au-delà
Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

A quoi va ressembler le futur de Google (2018 et au-delà) ?

Google fête ses 20 ans en 2018. Comment le moteur de recherche va-t-il évoluer dans les 20 ans qui suivent ? Découvrez ça avec WebRankInfo : les résultats sans requêtes avec le nouveau Discover, les cartes d’activité, les collections, Topic Layer, de l’IA partout, notamment les images…

Google a commencé en 1998, voici donc l’anniversaire des 20 ans !

Ben Gomes, le boss actuel de la partie moteur de recherche, a publié un article dans lequel il essaie d’imaginer comment Google va évoluer dans les 20 prochaines années. Vous avez de la chance car je vous les ai résumées et expliquées ci-dessous ;-)

Je commence par quelques chiffres :

  • En 1998, quand Google est arrivé, il n’y avait que 25 millions de pages dans son index (contre des centaines ou milliers de milliards actuellement).
  • Le moteur de recherche Google est disponible dans 190 pays en 150 langues
  • 15% des requêtes faites chaque jour sont nouvelles (jamais faites jusqu’alors)
  • en 2017, Google a fait + de 200 000 tests pour faire évoluer son moteur de recherche. Ceci a donné lieu à + de 30.000 évaluations par des testeurs humains, pour aboutir à + 2400 changements d’algo.

OK, mais que va-t-il y avoir de nouveau dans les SERP de Google ? Voici les 3 évolutions majeures à prévoir dans les prochaines années…

Les sessions de recherches sur Google vues comme des voyages

Google pense que l’utilisateur a besoin d’organiser ses recherches sur des périodes (sessions) plus longues que seulement quelques minutes. ça peut être que pendant 3 semaines l’internaute cherche à préparer un voyage, ou que régulièrement il fait la même requête (que faire pour le diner ?). Pour faciliter tout ça à l’internaute, Google voit les sessions de recherches comme des sortes de voyages (voir ici les détails en anglais).

Par exemple, il va bientôt y avoir des « cartes d’activité » (activity card), permettant de creuser les résultats sur des recherches déjà faites dans le passé :

Google Activity Card

Les cartes d’activité dans les résultats Google

Il y aura aussi la possibilité d’enregistrer des infos dans des « collections ». L’internaute peut par exemple sauvegarder des pages web (leurs URL) qui avaient bien répondu à une requête. J’imagine que l’IA de Google saura très bien exploiter toutes ces collections faites par des millions d’utilisateurs…

Collections dans SERP Google

Les collections dans les résultats Google

Google va rendre la recherche de plus en plus dynamique, proposant des liens pour en savoir plus sur le sujet. Par exemple en présentant plusieurs onglets pour affiner un thème, créant une sorte d’enchainement de featured snippets comme ici :

Résultats Google dynamiques

Une sorte d’enchaînement de Featured Snippets (position 0) avec des onglets

Google a ajouté à son Knowledge Graph un truc qu’ils appellent « Topic Layer« . En gros, en indexant tous les contenus trouvés sur le web, ils dissèquent toutes les thématiques jusqu’à l’extrême, dans une gigantesque arborescence. ça leur permet (permettra) de proposer à l’internaute d’affiner sa recherche en allant dans les moindres détails. Plus besoin d’aller sur des sites spécialisés pour faire ça, on le fera dans les SERP. Cool non ? Le plus fort, c’est que Google pourra fournir des résultats de recherche avant qu’on les demande – pour obtenir plus d’informations précises sur le sujet recherché.

Google Discover : résultats de recherche sans requête

Voilà, on y arrive : Google voudrait nous donner des « résultats de recherche » sans qu’il y ait eu de recherche (requête). Et si c’était la plus grande révolution que le SEO ait jamais connue ?

Vous connaissez le « flux » de Google, cette sorte de page de démarrage sur votre mobile, qui affiche des infos sur vos centres d’intérêts ? En tout cas nous sommes + de 800 millions à l’utiliser selon Google. Il va évoluer pour devenir « Discover » (source). Voilà son nouveau look :

Des sujets de recherche sont mis en avant (Google dit qu’il fournira des explications sur les raisons de faire remonter tel ou tel sujet). Ensuite vous pouvez creuser pour en savoir (toujours) plus. Si cela vous a plu, vous cliquez sur un lien pour vous abonner au thème, ce qui incitera Google Discover à vous en afficher plus souvent à l’avenir :

Discover mettra aussi en avant des contenus sous forme d’un carrousel de cartes, correspondant à des contenus evergreen (toujours à jour), ou au contraire très récents, ou des vidéos… Google prétend qu’avec son « Topic Layer » (cf. précédemment), il est en mesure de deviner votre degré d’expertise sur le sujet recherché. Et donc de mieux vous aider à trouver de quoi développer votre intérêt pour le sujet recherché.

L’utilisateur peut personnaliser Discover en indiquant s’il souhaite voir plus ou moins de contenus sur le sujet donné :

Discover est multilingue : il peut afficher des contenus dans plusieurs langues différentes sur le même écran. Par exemple une actu en anglais sur des restaurants et une recette en espagnol juste en-dessous :

Au début, Discover ne sera disponible qu’en anglais et espagnol pour les USA. Le lancement est prévu d’ici quelques semaines, donc a priori en octobre 2018. Google espère que Discover (c’est-à-dire la page d’accueil de Google) sera affichée sur tous les mobiles de la planète :-)

Un moteur de recherche encore plus visuel

Depuis 2017/2018 environ, Google rajoute de plus en plus de visuels dans les SERP (photos et vidéos). Vous n’avez pas manqué de constater également que Google a totalement refait le design de Google Images. Voici comment Google va encore évoluer avec une mise en avant de l’image…

Google va incorporer dans Google Images et Discover des résultats au format AMP stories. Ils proviendront des contenus publiés à ce format, mais aussi créés automatiquement par l’IA de Google ! Par exemple, une story sera créée pour retracer la vie de telle ou telle célébrité :

Google va proposer des Featured Videos, avec possibilité de voir un aperçu directement depuis les SERP. En gros, grâce à l’analyse poussée de chaque vidéo indexée par Google, l’algo identifie des sujets abordés de façon très précise. Ensuite, pour une recherche donnée, Google proposera des Featured Videos, qui aborderont les différents sous-thèmes liés à la recherche. Par exemple, les attractions les plus populaires d’un parc animalier :

Google investit encore plus dans l’IA (Intelligence Artificielle) pour comprendre les images sans l’aide des humains. Comprenez par là, sans avoir (forcément) besoin d’un texte autour qui décrit l’image. A partir des simples pixels qui composent l’image, Google sait désormais (souvent) identifier ce qui est présent dans l’image, ainsi que de nombreux concepts associés (qu’on pourrait appeler des tags). A force d’indexer des images sur le web, Google a constitué une base de centaines de millions de « concepts » associés aux milliards d’images. Par exemple, quand l’algo découvre (tout seul) qu’une image représente un tigre, les « concepts » suivants lui sont associés : félin, animal, grand chat.

Un exemple : Google Lens sera prochainement intégré dans Google Images. Cette appli consiste à « filmer » autour de vous – le fameux « réel » – pour reconnaître des objets dans votre environnement. Vous cliquez sur l’un d’eux – sur votre écran ! – et obtenez des informations dessus. Une recherche par l’image sans avoir besoin d’indiquer à Google de quel objet il s’agit. Voici un exemple :

Quel impact pour le référencement des images dans Google ? Voici les nouveaux conseils à suivre :

  • même si l’IA de Google sait comprendre une image sans texte autour, l’algo continue largement d’analyser la page qui affiche l’image. Il est donc primordial de travailler le contexte dans lequel est affichée l’image.
  • selon Cathy Edwards (directrice de l’ingénierie pour Google Images), l’autorité de la page incluant l’image est un critère plus important pour le classement dans Google Images. Par exemple, si vous effectuez une recherche sur des étagères de bricolage en mode DIY (Do It Yourself), le site sélectionné par l’algo est désormais plus susceptible d’être un site lié aux projets de bricolage DIY.
  • Google met la priorité sur les contenus récents, donc mettez à jour votre site pour avoir des chances d’être au top.
  • Google favorise les cas où l’image est centrale pour la page, et plus haut dans la page. Donc, si vous cherchez à acheter une paire de chaussures spécifique, une page de produits dédiée à cette paire de chaussures sera favorisée, par exemple, par rapport à une page de catégorie montrant une gamme de styles de chaussures.

 

Que vous inspirent tous ces changements ? On en discute dans les commentaires ou dans le forum WebRankInfo : évolution de Google après 2018.

Cet article vous a-t-il plu ?

Note : 4.2 (5 votes)
Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

2 commentaires

Morgane Surlenet

Merci pour cet article très intéressant qui permet vraiment de se rendre compte que le monde du SEO est en pleine mutation et doit s’adapter à des mutations profondes.

Répondre
jpkiki

Bonjour,

Les IA de toutes sortes seront intégrées aux biotechnologies qui essaieront de répondre aux besoins vitaux de l’être humain et de ses phantasmes.Ne plus vieillir, ne pas être malade , etrê en meilleure forme et présenter le meilleur physique mental spirituel et psychique aspect possible.

L’être humain sera augmente et le transhumanisme fera de plus en plus d’adeptes au fur et à mesure des progrès des technologies informatique biotechniques etc…

La course ou plutôt le gain de temps et d’espace seront au coeur de la Matrice humaine et feront l’objet de luttes de pouvoir incessantes., à moins que des évènement imprévus ne stoppent ou retardent ce processus.

L’Immortalité juvénile et la course à la colonisation de l’Espace temps seront les nouvelles frontières indépassables.des soviétés à venir qui voudront acquérir le pouvoir de durer et de créer….

Cela fait un peu idée convenue et peut être saugrenue mais c’est quelque chose que je ressens profondément et que j’essaie d’expliquer ou d’appliquer à travers des écrits.

Le scientifiques ou autres essaieront d’inventer des algorithmes ou des formules permettant de générer et de combiner de l’Espace Temps afin de repousser l’Univers et ses limites.

Répondre