2 questions au sujet de l'envoi d'emails à caractère publicitaire.

patocheSeo

Nouveau WRInaute
Bonjour à tous,

Je souhaite contacter des prospects afin de leur proposer mes services. Il s'agit de B2B, c'est pour cela que je viens vous poser ces questions car j'ai pu comprendre qu'aux yeux de la lois, il y a avait une différence avec la manière de procéder avec du B2C.
Mon but n'est pas de faire de la masse et d'inonder mais de bien vérifier les prospects (vérifier qu'ils ont potentiellement réellement besoin de mon service et qu'ils sont à 100% mes cibles) et d'envoyer, disons, 100 mails par jour.
J'ai deux questions, du coup, la première sur la collecte et la deuxième sur la méthode d'envoi.

1)
- Si j'achète une liste de mails B2B sur un site proposant cela, est-ce légal que je leur envoie des mails ?
- Si je récupéré des mails (via Imacros) sur des annuaires, pages, etc.. puis-je faire un e-mailing en envoyant un message professionnel ciblé à ces adresses professionnelles ? Disons que je ne garde que les contact@lesitedesonentreprise.com et que j'utilise pas les gmail, etc.. en dehors de celle avec monentreprise@gmail.com qui ne sont clairement pas personnelle.

2) Je ne passe pas par un logiciel de mailings, j'utilise Imacros pour envoyer des mails depuis mon webmail, ce qui fait que les mails sont envoyés, certes automatiquement, mais petit à petit, mail après mail comme je le ferai manuellement donc. Cela fait-il une différence ? Suis-je dans l'emailing ?

3) Si j'envoie des mails ciblés, et pour le coup, manuellement (en allant sur chaque page moi-même), est-il permis d'envoyer un message publicitaire sur le site professionnel ciblé via son formulaire de contact ?

Désolé pour toutes ces questions ^^
J'espère qu'elles pourront servir à d'autre du coup !
 

Axiso

WRInaute passionné
Tu peux acheter une liste ou automatiser, peu importe.
Par contre la collecte automatisée sur des annuaires qui, eux, ont été constitués à partir du travail d'éditeurs, n'est ni tout à fait légale à ce que j'en sais, ni très sympa. Mais bon ...

Tu n'es pas obligé de n'adresser que les adresses génériques : si tu es certain que ton message correspond au destinataire d'une adresse professionelle nominative, tu peux le contacter aussi.

Ton mode d'envoi n'a aucune importance. Emailing ou pas, formulaire ou pas, chaque message doit être envoyé selon les recommandations de la CNIL. Et à ce sujet ils ont au moins fait un truc de bien ici : http://www.cnil.fr/documentation/fiches-pratiques/fiche/article/les-re ... ctronique/ (qui est de moins en moins lisible au fil des années ...).
 

patocheSeo

Nouveau WRInaute
Re,

Merci pour vos réponses.
Je comprends mieux, surtout pour les adresses en "contact" qui ne doivent donc pas avoir eu une autorisation préalable si c'est un professionnel.

Par contre, pour le "formulaire de contact", vu que je ne collecte rien et qu'il s'agit d'un message ciblé sur une adresse professionnelle en rapport avec son activité, cela rentre-t-il dans ce cadre-là ?

En tout cas, merci bien pour le lien de la CNIL !
 

zeb

WRInaute accro
Axiso a dit:
si tu es certain que ton message correspond au destinataire d'une adresse professionelle nominative, tu peux le contacter aussi.
Sauf qu'il est facile de distinguer une adresse "pro", visible sur le site et diffusée a cette fin d'une adresse de contact qui elle n'est pas forcement pro mais privé ... un pro a aussi des adresses privées.
De même les adresses type whois ne sont pas forcement pro.
Je souligne ça car un tocard me fait chmir en ce moment sur une adresse privée alors que nous avons eu un échange d'ordre pro avec une adresse privée (je précise qu'a l'origine de l'échange c'est une adresse pro qui a été utilisée)
Bref il est a deux doigts de se retrouver ban CNIL lui si je reçois un 3e mail d'intox mais c'est une autre histoire .
 

patocheSeo

Nouveau WRInaute
Du coup, l'idée est de n'utilise les adresses "pro", en dehors de contact@, etc.. QUE si elles proviennent d'une base de mails achetées ?

Un lien de désabonnement est-il "nécessaire" si je n'effectue qu'un seul envoi et donc sans récurrence ?

Merci ;)
 

zeb

WRInaute accro
le lien de désabonnement > bah oui car il est destiné a te sortir d'une liste, d'un fichier et implicitement de ne plus recevoir ; mais le fait de n'envoyer qu'une fois n'implique pas que le mail soit supprimé ce qui est le but de la fonction et qui est obligatoire je pense.
 

Axiso

WRInaute passionné
J'ai pas trop compris ce que tu veux dire Zeb :) Mais je pense qu'on est d'accord : il faut s'assurer que l'adresse est à usage professionnel.
... ce qui n'est jamais très simple, un petit entrepreneur pouvant n'avoir que son adresse personnelle, l'utiliser pour les contacts avec ses clients et fournisseurs, l'afficher partout et râler parce que tu lui envoies une publicité, pour le principe.

Je pense d'ailleurs qu'au-delà des recommandations de la CNIL - que je respecte hein, mais que je trouve assez niaiseuses tout comme leur mission qui n'est pas du tout assez répressive et agressive - c'est la forme du message qui importe. Ajouter un lien de désinscription à un e-mail écrit comme une lettre, ça n'a pas de sens.
 

zeb

WRInaute accro
Oui pour le fait de s'assurer que tu parle a une entité pro et non pas en privé a son gérant par exemple. Et en effet sur des petites structures c'est plus compliqué a vérifier.
Ajouter un lien de désinscription à un e-mail écrit comme une lettre, ça n'a pas de sens.
Bah au moins faire preuve de sa bonne démarche ... quand tu conseille d'avoir une page de mention légales sur un site pro (car c'est sérieux), je pense qu'on peut dire que ça va de paire avec donner le moyen de se retirer d'une liste de diffusion même éphémère.
Alors après si le courriel fait plus ou moins spam en fonction de critères techniques comme image ou texte brut etc ... je ne sais pas si on peut vraiment utiliser ça comme critère.

Sinon je partage ton avis sur le côté niaiseux de la CNIL, il est en effet surprenant de voir justement ce système de désabonnement mis en avant par la loi et de trouver le conseil de ne pas cliquer sur un lien de spam car ça pourrait envoyer le signal que le mail est valide donc intensifier le matraquage.
 

Axiso

WRInaute passionné
zeb a dit:
Alors après si le courriel fait plus ou moins spam en fonction de critères techniques comme image ou texte brut etc ... je ne sais pas si on peut vraiment utiliser ça comme critère.
Légalement, faut voir.
Contacter une personne qui élève des pingouins pour lui écrire en quelques phrases que tu vends de la glace, ça ne me semble pas malvenu. Lui envoyer un premier e-mail pour lui annoncer une super promo sur les blocs de glace de 50kg, ça me parait déjà plus hasardeux. Et lui faire connaître ta boutique de vente de cartouches d'encre, c'est à faire avec prudence.

M'enfin, de toute façon, pour ce que j'en ai déjà vu le gars qui se plaint de passer trop de temps à trier son spam c'est aussi celui qui, un jour, copiera une colonne de coordonnées dans un annuaire et enverra sa pub "juste une fois, pour voir si on a des retours" :roll:
 

Discussions similaires

Haut