Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Référencement : combien inclure de liens au maximum sur une page ?

Quel est le nombre maximum de liens à mettre sur une page web pour qu’ils soient pris en compte par Google, que ce soit efficace en référencement et exploitable pour l’internaute ? Réponse…

Article mis à jour le 28/11/2016, publié initialement le 26/11/2013

Cela ne vous est-il pas déjà arrivé de vous demander si une de vos pages n’avait pas trop de liens sortants (internes + externes) ?

Pour les gros sites ce n’est pas évident de trancher, car si vous n’en mettez pas beaucoup certaines pages seront trop profondes, et à l’inverse si vous en mettez trop, chaque lien est moins efficace.

Je vais vous donner les pistes pour trouver des réponses en fonction des différents cas ;-)

Je vais même vous commenter les conseils de Google (pages d’aide et vidéo de Matt Cutts).

Mais avant tout ça j’aimerais vous donner une info : grâce à mon outil d’audit RM Tech, vous pouvez obtenir la liste de toutes les pages de votre site (ou de n’importe quel site) avec pour chacune le nombre de liens sortants (en distinguant les liens internes et les liens externes). Pratique non ? Vous aurez même le niveau de profondeur de chaque page, en plus de dizaines d’autres infos.

Pour compter les liens sortants sur toutes vos pages, testez l’audit RM Tech

Bon, alors, combien de liens max par page ?

Nombre maximum liens par page

Pour le référencement, il faut savoir trouver le nombre optimal de liens par page : ni trop ni pas assez…

Précisions et définitions

Je parle dans tout cet article de liens (donc de balises <a href>) sortants. Si une page A fait un lien vers les pages B et C, on dit que A contient 2 liens sortants.

Si les pages B et C font partie du même site que celui de la page A, alors il s’agit de liens sortants internes, sinon de liens sortants externes.

Il s’agit donc du contraire des liens entrants, généralement appelés backlinks.

Parfois, un lien est « nofollow » : c’est le cas d’un lien avec l’attribut rel= »nofollow » (ou d’un lien présent sur une page avec la balise meta robots nofollow ou none). Les liens nofollow sont ignorés des moteurs de recherche.

Dernière précision : quand on dit qu’une page possède 50 liens sortants, il faudrait détailler pour dire s’il s’agit de 50 balises <a href> ou de X balises <a href> vers en tout 50 URL distinctes. En effet, il est assez courant de trouver des pages qui font plusieurs liens vers la même page (par exemple un lien sur un titre d’article + un lien sur une image à côté).

Les conseils de Google

De 1998 à 2011, le fameux « 100 liens par page »

A ses débuts, le robot de Google (Googlebot) ne savait gérer que les 101 premiers Ko (du code source) d’une page HTML (ou de tout autre document indexé, par exemple le PDF). Il était donc important de ne pas dépasser cette limite, et si des liens étaient intégrés dans la page, il fallait en limiter le nombre afin qu’ils soient tous pris en compte.

C’est pourquoi pendant plusieurs années, Google avait choisi de donner un ordre de grandeur aux webmasters en conseillant de ne pas dépasser environ 100 liens par page.

Le conseil de Matt Cutts

Début 2011, ce nombre max de liens sortants a disparu, le conseil ayant été simplement remplacé par « Limitez le nombre de liens par page ». Très très précis, merci Google…

Dans une vidéo publiée le 25/11/2013, Matt Cutts est revenu sur cet historique pour répondre à la question suivante :

Combien une page devrait avoir de liens [sortants] ? Y a-t-il une limite ?

Il avait alors expliqué que le web avait évolué et qu’on pouvait désormais largement avoir plus de 100 liens sortants sur une même page :

Il est commun [pour une page web] d’avoir 200 à 400 liens [sortants] tant que cette page est longue, a de la valeur ajoutée, du contenu… »

Voici cette vidéo :

Les conseils officiels de Google

Depuis, la page d’aide de Google a encore changé (entre 2013 et 2016). Voici ce qu’on peut y lire en français,  dans la partie « Consignes d’ordre général / Aider Google à trouver vos pages » :

Limitez le nombre de liens par page (quelques milliers tout au plus).

La version anglaise est en réalité un tout petit peu plus précise :

Limit the number of links on a page to a reasonable number (a few thousand at most).

ce qui signifie littéralement « Limitez le nombre de liens sur une page à un nombre raisonnable (quelques milliers tout au plus) ».

Mon avis

Le nombre max de liens par page

D’abord la quantité : plus une page fait de liens, plus l’impact de chaque lien est dilué.

On ne peut donc pas mettre autant de liens que l’on veut, sinon cela devient inefficace. Le nombre maximum dépend notamment du nombre de liens que reçoit la page (notamment les liens externes). Ainsi, une page avec peu de liens (donc peu de popularité) ne peut pas se permettre de faire à son tour plein de liens, tandis qu’une page d’accueil peut se le permettre.

Je suis donc assez sceptique en lisant les consignes de Google qui évoquent des « milliers » de liens. Pour Amazon sans doute, mais pour la majorité des sites c’est bien trop ! Je suis plus en phase avec l’ordre de grandeur fourni par Matt Cutts (quelques centaines), qu’il faut adapter à chaque cas.

L’importance des aspects sémantiques

En plus des aspects quantitatifs, n’oubliez pas les aspects sémantiques. Je conseille en général de faire en sorte que les liens d’une page restent dans un même univers sémantique. C’est particulièrement important sur un (gros) site ecommerce. Vous le savez sans doute, pour un site qui traite de plusieurs thématiques, il est recommandé de l’organiser sous forme de silos (groupes de pages de même thématique) et de ne pas faire de liens entre pages de silos différents.

Ce nombre dépend aussi de la taille de la page, mais il s’agit là d’un critère plutôt ergonomique… Il est évident qu’une page contenant une grande quantité de texte peut se permettre d’avoir plus de liens qu’une page très courte.

Pour les 2 raisons que je viens d’évoquer (quantité de liens et respect des thématiques), je déconseille les méga menus, ces menus qui font des liens vers des centaines de pages en mélangeant toutes les rubriques, catégories et sous-catégories…

L’impact sur la profondeur des pages

Par contre, si on ne prévoit pas assez de liens par page et que le site en contient beaucoup, cela devient également inefficace. Vous devez donc faire bien attention d’analyser le maillage interne de votre site pour repérer les pages trop profondes.

Pour mesurer la profondeur et le nb de liens par page testez l’audit RM Tech

Cet article vous a-t-il plu ?

Note : 4.4 (7 votes)
Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

9 commentaires

Koxin-L.fr

« Il est commun [pour une page web] d’avoir 200 à 400 liens [sortants]  »

Là, j’aimerais avoir quelques cas de page de qualité avec ce nombre outrancier et inutile de liens externes…
Même pour un doc citant des sources web, c’est difficilement atteignable.

Répondre
Olivier Duffez

@Koxin-L : personne n’a parlé de liens externes, il s’agit de liens sortants (internes ou externes, peu importe)

Répondre
mxh

Il semble que google applique ses conseils à lui même !
Ce soir en effectuant une simple recherche sur google, j’ai 100 résultats par page!!!
Mmmm intéressant de voir ce que ça va donner sur le traffic !

Répondre
Olivier Duffez

@mxh : c’est simplement un changement de paramétrage dans ton navigateur ou ton compte Google…

Répondre
Marc Annuaire Français

Un peu surbooké, je répondrais pour le cas de mon site, un annuaire.
Sur la page d’accueil, il y a la liste des départements, et un onglet avec la liste des catégories, 1000 environs. Il y a donc plus de 1000 liens sur celle-ci.

Sur les départements, c’est aussi volumineux en entrée, et bien plus léger en volume de liens dans les pages internes. Afin d’aider l’internaute qui a tendance a tout vouloir « à la google », une barre de recherche a été ajouté avec un moteur interne.

A mon sens, sur certaines pages, ce ne devrait pas être une donnée pénalisante ou favorable.

Répondre
Sabine N

Il y a l’aspect sémantique de la chose et le quantitatif. Mais aussi, j’ai toujours tendance à regarder d’un œil utilisateur, l’aspect « agréable ».

Parce qu’il n’y a pas que les petits robots Google qui vont lire nos pages. Je pense que même si on pouvait faire 1000 liens sur une page, ça n’est pas super lisible sauf si le texte en parallèle est énorme. Et donc, l’utilisateur part.

Et nous sommes bien d’accord que l’objectif d’un site, avant de plaire à Google, est de satisfaire les utilisateurs et d’augmenter les conversions ? Je suppose.

Je crois que je m’égare du sujet, mais au delà du réf il y a aussi nos petits utilisateurs :)

Répondre
Jeremy

Bonjour,
Je tacherai d’appliquer ces très bons conseils sur mon 1 er site !
Merci beaucoup pour ces précieux conseils !
Jeremy

Répondre
JF

« je déconseille les méga menus »

Est-il envisageable d’avoir un mega menu avec les liens qui ne sont pas dans un même silo (que la page sur laquelle je suis) en « nofollow » ?

En effet, le Mega menu est assez pratique pour le client.

Merci

Répondre
Olivier Duffez

Je ne trouve pas que le nofollow soit une bonne idée. Dans ce cas, peut-être essayer de gérer les méga menus en JS en faisant en sorte que ce code JS précis soit bloqué à Google.

Répondre